Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2016 2 12 /01 /janvier /2016 09:10

Adolescent, la toute première fois que je me suis retrouvé à la tête d'une petite fortune, j'étais, en fait, face à un choix cornélien.

BLACKSTAR
BLACKSTAR

J'économise, ou je dépense?

Ma fortune s'élevait à la somme juste nécessaire à l'achat d'une galette de vinyle grand format: un 33T !

En fait, le choix n'était pas véritablement lié à l'économie ou la dépense, mais pour quel artiste j'allais devenir le mécène!

Et là, dans le rayon, il n'y en avait que trois. Trois artistes qui n'étaient pas dans la tradition de la discothèque familiale, mais dont les noms avaient tout de même franchi ses limites.

Elton John

Bob Dylan

David Bowie

BLACKSTAR

Pourquoi fût-ce Bowie que j'ai choisi ce jour là?

Je ne m'en souviens plus vraiment.

Mais ce fût une révélation!

BLACKSTAR
BLACKSTAR

C'était MA découverte, "Space Oddity" fût la première chanson à me donner des frissons, avant même que je n'en traduise les paroles.

"Rock and Roll suicide", "1984", "Ashes to Ashes", "Time", "China Girl", "Life on Mars" et "Starman" que je confond(ais) tout le temps...Il m'est impossible de citer tous les titres qui me sont chers.

Chers parce qu'ils sont définitivement associés à des périodes de ma vie:

- Mes devoirs à la maison

- Mon premier "Walkman"

- Mes premiers échanges de disques, mes premiers partages de chansons.

- Mes copains, mes copines...

Bref, je me suis construit aussi avec Bowie.

J'ai recherché tout ce que je pouvais sur le Thin White Duke, Ziggy, appelez le comme il vous chantera, pour moi ce n'était que Bowie.

Au lycée près de la gare de l'Est, j'ai même eu la chance de me procurer des revues étrangères. J'aspirai les informations bien mieux que les cours d'allemand...même si je faisais traduire, parfois, la revue "Bravo" par mon prof!

Un affaire qui roulait bien, Bowie étant un bourreau de travail touche à tout, je n'avais qu'à économiser... Disques, films, livres, revues, concerts....

$$$$$

BLACKSTAR

J'ai toujours préférer ses albums des années 70 et des débuts 80, délaissant ceux de la 2e moitié des 80 jusqu' à 2013!

Car, en 2013, quelle claque que je me suis pris avec "The next day":

un retour au source pur et simple.

Je n'avais jamais "lâcher le morceau", juste effectué un repli sur "mes valeurs sûres".

Mais je retrouvais MON Bowie : "Where are we now?"

Bien que j'ai "Blackstar" à la maison, je ne l'ai pas encore écouté.

Blackstar

....même dans Star Wars, The Black Star, c'est l'étoile de la mort...

Hier, comme avant, j'ai passé un bon moment à la fnac pour ...me faire une idée....surtout ne pas lire les critiques...comme avant.

BLACKSTAR

J'ai eu l'information par mes proches, mon épouse puis ma fille.

Difficile, ensuite, d'avaler le petit déj'

...Et pourtant...

Je sais que ce Monsieur a su profiter de sa vie, il l'a remplie, en a parfois consumé (consommé) les 2 bouts simultanément.

Il a essayé toutes les voies qui s'offraient à lui, et a laissé des traces indélébiles dans l'histoire de l'art contemporain, et pas uniquement la musique.

Une vie prolifique que certains n'ont même pas (eu) la chance d'entrevoir.

Ma tristesse est plus liée de l'avoir perdu si tôt après l'avoir retrouvé.

Goodbye Mister Jones.

BLACKSTAR

Merci à Philo pour les photos des portraits réalisés par C215

Les images réalisées en Rubik's cubes sont l'oeuvre d'Invader ("La Générale")

Partager cet article

Repost 0
Published by Rolvel
commenter cet article

commentaires

lilizen 15/01/2016 12:35

salut, j'ai des souvenirs similaires, la découverte d''albums déjà cultes à l'époque...Je me balade sans vergogne de "the man who sold the world" à "Low" qui me fascine toujours par ses sons venus d'ailleurs et sa noirceur...le dernier album a l'air superbe et cette voix...toujours aussi envoutante...c'est une perte d'une grande tristesse. Tendresse.

Rolvel 17/01/2016 11:34

Comme celle de Balavoine, la voix de Bowie...est extraordinaire et reconnaissable entre toutes. Leur façon de moduler leurs chants les rendaient si particuliéres et inattendues, qu'ils parvenaient à modifier leurs phrases musicales comme peu d'autres....et pour notre plus grand plaisir. Bonne année tout de même.

Acanthe 13/01/2016 13:07

Ah, le walkman !!! C'était l'époque où on ne se préoccupait pas de ce que devenait le monceau de piles que l'appareil usait à vitesse Grand V !!! C'est sur mon walkman que j'ai dû moi aussi écouter Ashes to Ashes. Bowie, je l'avais découvert sur la BO du film "Moi, Christiane F, 15 ans, droguée, prostituée" (tout un programme !) et une copine m'avait passé cette K7. Pour autant, je n'ai jamais vraiment accroché. Et pourtant... et pourtant, régulièrement, depuis des années, je me surprends à fredonner Life on Mars et Space Oddity. C'est le mystère Bowie....

Rolvel 18/01/2016 09:57

Il est vrai que je suis devenu bien plus présent sur facebook: j'y ai des albums photos classés par artistes, et mis à jour toutes les semaines. Quand un article se fait sentir je le pose sur le blog, mais les "instantanés" sont sur le réseau social...c'est plus facile à gérer pour moi

lilizen 17/01/2016 15:41

...oui, bonne année à toi aussi, et continue de nous promener dans Paname ! ;)

Rolvel 13/01/2016 14:07

La BO de Moi, Christiane F ...contient des mirceaux trés particuliers: Heroes en llemand, le lancinant V2 Schneider et le surprenant Warszawa...entre autres.
Beaucoup de pubs actuelles reprennent ses titres de cette période.

Fati 12/01/2016 14:46

très bel hommage !
Fati

Rolvel 13/01/2016 07:17

Merci.
Curieusement je n'arrive pas à être triste de cette disparition...
Ses chansons ont accompagné tant de mes moments, qu'il reste toujours, encore, là, tout près de mes oreilles.

Présentation

  • : Paris comme vous ne la regardez pas
  • Paris comme vous ne la regardez pas
  • : Visite inattendue de Paris. Les yeux en l'air, ou au sol. Monuments et curiosités autrement.
  • Contact

Index des articles

Cliquez sur l'éléphant:
 vous accéderez à l'index en images
 et aux liens des articles du blog

Pour me contacter

Cliquez sur l'image.