Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 15:08

Si l'imagination peut se déployer sur bien des domaines, c'est certainement son exploitation dans les champs artistiques qui me passionnent le plus.

A mon goût, l'imagination prévaut la technique, mais lorsqu'elles se combinent on touche au chef d'oeuvre.

C'est le cas des images comme les  anamorphoses et autres  trompes l'oeil...

 

Photobucket

 

...des sculptures qui se jouent de nos sens...

 

 

 

    ... Des musiques qui nous hérissent les poils.

    ... Des textes aux mots et aux tournures si bien choisis pour décrire une sensation ou un sentiment que nous pensions inexprimable.

    ... Ou encore de ces films qui sont capables de nous retourner comme un gant.

 

Parfois cela évoque des sentiments qui entrent en résonnances en nous, ou parfois provoque des conflits.

Mais une fois induites , ces pensées ne s'échappent plus de notre boîte crânienne, elles s'intègrent alors à notre patrimoine intellectuel.

 

C'est ainsi, par exemple, que j'ai appris à apprécier la richesse de l'oeuvre de Dali.

 

Photobucket

 

C'est en étudiant sa technique, que je me suis surpris à aimer ses oeuvres .... et je ne semble pas être le seul!

 

Lors de mes balades, il m'arrive de tomber sur des choses (vraiment) inattendues, et je m'en amuse en m'interrogeant à propos de leurs auteurs.

Ces pochoirs aurait simplement pu être peint directement sur le mur, l'utilisation d'un support modifie inévitablement le regard qui se porte sur le dessin.

 

Photobucket

 

Une aura nostalgique reste fortement associée à la forme et la couleur de ces galettes de vinyle.

 

 Photobucket


Il m'a été Impossible de résister à l'envie de rechercher le titre et l'auteur gravé sur ce disque.

Quelle association a voulu créer le pochoiriste entre le support d'origine et son dessin?

C'était certainement la raison de mes 1ers clichés:

du trottoir il m'était bien difficile de distinguer ce qui était imprimé sur l'étiquette...surtout quand celle- ci était à l'envers.

 

Photobucket

 

Plus impressionné par l'idée que par le motif, mes questions restent en suspens : pourquoi une grenade sur le disque de USA for Africa ou d'Another life de Kano?

Et pourquoi sur la mairie du 12e ou en face de Beaubourg?

 

Très vite j'ai admis que ces disques étaient passés simplement d'un  support de média audio à un support de média visuel.

Un clin d'oeil ironique?

 

Photobucket

 

Une astuce pratique?

 

Photobucket 

 

 Je n'en sais rien, mais cette série s'est tranquillement complétée sans qu'une réelle association flagrante lie la chanson au graphisme peint...

 

Photobucket Photobucket

 

...D'autant moins que la surface est totalement recouverte!

 

Photobucket

 

Cette collection a trouvé tranquillement sa place dans "mes séries" parisiennes...

 

Photobucket Photobucket

 

 Parfois même, je suis resté béat devant des collages hallucinants...

 

Photobucket

 

... n'ayant de sens probablement que pour l'émetteur et le destinataire (s'il y en a un!)

 

Photobucket  

 

 Plus récemment,  j'ai trouvé plusieurs pochoirs de corneilles  .... ils étaient variés et un peu partout (surtout dans le 11e)

 

Photobucket

 

... je les avais rapidement associées aux araignées qui prennent tout Paris dans leurs toiles (cherchez bien, il est impossible de les manquer).

 

          

 

 Une série de découvertes récentes a cependant modifié cet à-priori.

 

Photobucket

 

Les corneilles annonçaient-elles l'arrivée de ces réalisations hors du commun?

 

Photobucket 

 

 Des scènes où différennts animaux se détachent d'un disque (solaire?)  en ombres chinoises...

 

Photobucket 

 

Outre des graphismes précis et variés ces collages sont empreints d'une poésie certaine.

Photobucket 


 J'ai d'ailleurs autant de plaisir à en découvrir un nouveau qu'avec les trop rares coeuriosités!

 

 

Chacun coincé sur son disque, la survie dépendrait seule de sa capacité à s'en détacher?

Ces collages me semblent évidemment chargés de sens ...

 

Photobucket 

 

Et comme pour confirmer ce sentiment, dernièrement,  j'ai trouvé un prédateur dont l'aile se décollait.

Effet recherché ou accident?

 

Quoi qu'il en soit, le résultat est des plus saisissants!

 

Photobucket 

 

Une allégorie évidente.

 

Comme si le fait de prendre du relief et de se rapprocher de la réalité devait se faire dans la douleur...dans nos rues où les petits moineaux perchés sur leur monde servent de repas aux aigles qui les guettent...

    (Je sais, mes profs de français signalaient déjà mon "imagination débordante" au collège)

 

 

Début 2013

 

Il n'aura pas fallu attendre bien longtemps pour quelques infos supplémentaires:

Kesa est un artiste urbain venant de Grenoble.

Il utilise des pochoirs sur des disques vinyls, et découvre accidentellement la malléabilité de ce support en utilisant un sèche cheveux.

( http://www.paperboys.fr/2012/05/30/kesa-street-artist/ )

 

Bonne nouvelle (pour moi) c'est un artiste qui aime la rue!

Mauvaise nouvelle je ne suis pas le seul à l'apprécier, ses disques disparaissent vite!  

 

Petite compensation, les corneilles en chair et en plumes compensent certaines de ces pertes...

 

Photobucket

 

... et me permettent de patienter...

 

Photobucket

 

....en attendant ...

 

Photobucket

 

... d'en trouver une posée de sa main!

 

Photobucket 

Partager cet article

Repost 0
Published by Rolvel - dans Coups de coeur
commenter cet article

commentaires

armide+Pistol 08/01/2013 19:39

De la variété dans la création. Des anamorphoses aux compositions de vinyls. Voilà qui me hérisse les poils....

Rolvel 08/01/2013 22:13



A moi aussi!



Jablotron 06/01/2013 10:02

Votre article est très intéressant.

Rolvel 08/01/2013 09:49



Merci.



Acanthe 14/12/2012 13:33

Très très poétique, ces découpages de vinyles !

Rolvel 15/12/2012 11:52



J'aime beaucoup aussi, malheureusement, certains ont déjà été "retirés".


Bon week end!



Fati 13/12/2012 15:29

encore une fois merci pour toute cette poésie. Ma seule interrogation reste toujours la même : comment faites-vous pour trouver le temps de dénicher des oeuvres toujours originales, de les prendre
en photo et de nous transmettre des clichés bien classés, commentés... Bravo!

Rolvel 13/12/2012 22:14



Merci pour les encouragements.


Malheureusement, une de ces trouvailles vient (déjà) de disparaître, c'est toujours les meilleurs qui partent les premiers!


Je n'ai plus autant de temps qu'avant, j'ai donc diminué le nombre de mes publications, mais je me balade toujours autant, et je fais toujours autant de photos. J'ai une dizaine de brouillons et
une collection de photos qui attendent leur tour...J'ai "démonté" un de ces brouillons que j'ai actualisé avec des photos récentes.


 



Marie-Anne 12/12/2012 11:23

Bonjour,
Je viens d'apprendre l'ouverture aujourd'hui d'une librairie spécialisée dans le street-art.... Mais peut-être le savez-vous déjà ?
http://www.livreshebdo.fr/librairies/actualites/le-street-art-a-desormais-sa-librairie-a-paris/9764.aspx
Merci pour vos reportages.
Bonne journée !

Rolvel 13/12/2012 21:59



Merci pour l'information, elle est dans le 5e, j'en connais une dans le 10e (Artazart) une autre vers les Halles (rue St Honoré). Une autre ouverte récemment (The Lazy Dog rue de Charonne) a
disparu il y a peu...voilà de quoi compenser!


Bonne soirée.



Présentation

  • : Paris comme vous ne la regardez pas
  • Paris comme vous ne la regardez pas
  • : Visite inattendue de Paris. Les yeux en l'air, ou au sol. Monuments et curiosités autrement.
  • Contact

Index des articles

Cliquez sur l'éléphant:
 vous accéderez à l'index en images
 et aux liens des articles du blog

Pour me contacter

Cliquez sur l'image.