Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 11:14

(suite et fin de ma série d'articles sur les catacombes)

Comme d'habitude sur ce blog, je vous conseille de passer la souris sur les photos.

 

 

LES CATACOMBES

 

..... ici bas, la peinture est à l'honneur, mais la sculpture ne l'est pas moins!

 

 

Comme le montre ce golem de la Plage.

Régulièrement on contourne des  piliers qui sont sculptés...

 

 

... Si j'en crois mon guide, un amateur s'est installé ici à plusieurs reprises pour reproduire.....

 

 

... un modèle trouvé dans une revue "play boy".

 

 

Des décorations colorées émailleront mon parcours....

 

 

.... Mais là encore, localisation oblige, impossible de ne pas sombrer dans l'ambiance si particulière des lieux.

 

 

On trouve aussi des traces de la vie de château:

 

 

Voici une image dont je suis fier.

Il s'agit du montage de 5 photos, les raccords sont nickels, le sac poubelle n'est plus visible.

 

 

 

J'ai déjà reproduit cette vague moi-même, et la retrouver ici, est un souvenir extraordinaire.

 

 

Un souvenir tip-top?

En fait, l'émotion du moment n'a été perçu qu'avec la vue suivante.

Un compagnon de randonnée, m'a aidé à le comprendre:

 

Philippe, un canadien, a défriché cette partie, simplement en posant 5 bougies au sol: "C'est comme cela que je l'ai découvert" m'a t-il dit.

Et je l'ai remercié, sincèrement, pour cette image magique qui me reste encore en mémoire.

 

null 

 

L'art est omniprésent dans ces tunnels, des artistes reconnus ... ou pas... ont laissé de quoi motiver à pousser toujours un peu plus loin cette rando si particulière.

 

 

C'est ainsi que j'ai découvert "Le cri", en me retournant.

Pour un peu, je passais sans le voir!

 

Les oeuvres personnelles, comme les reproductions, ou les clins d'oeil ne manquent pas...

 

 

 

Qu'il soit talentueux, vulgaire, délirant, puéril, voire amusant ce "Substreet Art" (oserai-je dire) a trouvé sa place, ici.

 

 

En fait ces fresques me rappellent étrangement celles de certaines salles de garde des hôpitaux de Paris...

 

 

...Pas uniquement pour leur esprit potache...

 

 

 

... mais souvent aussi pour un joli coup de pinceau détournant des références!

 

 

Avec ces photos, on s'éloigne de l'imaginaire "traditionnel" des catacombes, non?

 

 

 

Chaque salle possède ainsi son style (son âme?), et j’imagine aisément que l’ambiance du bar des Rats n’est en rien comparable à celle du Cellier ou de la Plage, même si lors de mon passage, je n’y ai rencontré personne.

 

 

 

Les 2 peintures suivantes sont des "reliques", parmi les toutes premières.

Elles accueillaient les cataphiles...

 

 

.... lorsque l'accès se faisait encore par là!

 

 

Comme je l'ai déjà écrit, avancer dans les catacombes est un sentiment similaire à celui ressenti le long de la Petite Ceinture.

La ville est là, tout autour, on en voit ses traces, on en perçoit ses rumeurs, mais on déambule "ailleurs"...

 

 

... lors de cette 1ère descente, j'ai immanquablement perçu cette ambiance qui rapproche ces espaces.

 

 

Le retour à la surface est déroutant, le bruit des rues, les odeurs et les lumières de la villes ont vite été oubliés … même le vent et à redécouvrir!

Il existe probablement des accès "cleans et directs" à certaines galeries empruntées ce jour là.

 

 

Mais pénétrer à la "sauvette" dans les boyaux et les parcourir avec de l'eau aux genoux, courbé en deux, voire à plat ventre, fait partie des "droits d’accès" dont je n'aurai pas voulu me priver!

C'est une aventure (sub) urbaine qui se vit ...

 

 

 

PS:

 

Je tiens à remercier mon guide, patient et généreux en explications.

Je tiens à préciser que cette "promenade" ne s'improvise pas. les dangers sont multiples, et se perdre n'en est pas un des pires:

Les barres métalliques au plafond (bas) de certaines salles ne sont pas sans risques.

 

Il faut:

- songer à emmener au moins 2 sources de lumières.

- se méfier des plafonds bas (risque de heurts ou d'effondrement!).

- ne pas partir sans eau (éviter de boire celle des puits malgré sa limpidité)

- ne pas oublier son gâteau au chocolat   ;-)

 

voici les liens de mes articles précédents:

Les catacombes, quelques points d'histoire (partie1/3)

Quand l'imagination se joue de la réalité (les catacombes partie2/3)

Faune et flore des catacombes (partie 3/3)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

visites guidées 06/10/2011 22:21


Excellent reportage. C'est troiss articles donnent véritablement envie de partir à l'aventure. Vous évoquez à juste titre la préparation nécessaire pour profiter de la visite et comprendre une
partie des richesses présentes mais aussi pour éviter les risques lié à cet environnement parfois hostile... Comment se repère-t-on ? Que signifient les notations vue dans les premières photos (45
G, 45C ?).

Merci
Alexandre


Rolvel 08/10/2011 11:31



Je devrai compléter cette série par un 4e article... car depuis j'y suis retourné pour jeter un oeil sur le bunker allemand et un des cabinets minéralogiques. Une aventure plus "sérieuse" avec
des passages de chatières dont une en baïonnette interdite aux claustrophobes!


Le repérage ne semble pas si difficile en soi dans les galeries. Les murs sont tous marqués et des cartes existent mais... le danger réside en la méconnaissance topographique des lieux (puits,
fontis, chatières, murs bouchés...).  Avec un plan des rues (ou la connaissance du quartier), il semble possible de se diriger. Les murs sont répertoriés avec le nom de la rue 25m
au-dessus (parfois c'est l'ancien nom de la rue!) et avec un trinôme dont vous faîtes référence.


45 G 1777:    Il s'agit d'une codification qui indique le N° du mur répertorié par un ingénieur des mines et de l'année en cours.  Ici, c'est: le 45e mur répertorié
par G  (la lettre pour Charles-Axel Guillaumot - il faut connaître la liste de ces ingénieurs...) en 1777.


Ce sont des informations passionnantes amassées durant la visite "officielle" de l'écomusée avec Gilles Thomas qui trouvent leur application durant les "promenades officieuses" dans les
galeries souterraines. Ainsi la reproduction du cabinet minéralogique vu dans la cave des capucins semble un peu terne en comparaison d'un des originaux qui a été remblayé et "qui se
mérite"... Un réel plaisir à découvrir.


Je ne sais pas si je suis un "vrai cataphile", mais j'ai du plaisir à passer plusieurs heures d'affilées dans ces galeries ... même à plat ventre dans un conduit, et à découvrir ces portions
d'histoires qui se trouvent dans les carrières.


Bon week-end!



Acanthe 10/09/2011 23:42


Très très surprenant, et bien loin de l'image qu'en donnent les différents reportages que j'ai pu voir sur le sujet, bien plus lisses, plus "académiques". Merci pour la descente, car je suis bien
trop claustrophobe pour y descendre moi-même ! A bientôt !


Rolvel 16/09/2011 19:46



C'est une virée mémorable, et l'avoir disséquée n'est pas la meilleure façon d'en parler, mais chacun devrait y trouver son centre d'intérêt...et peut-être même la motivation pour
surpasser sa claustrophobie ;-)


Bonne soirée.



Balladine 08/09/2011 11:31


Merci pour cette sortie dans le ventre de Paris, c'est assez incroyable, je n'en reviens pas d'y découvrir autant de créations, cet art souterrain est vraiment fascinant et réservé à des non
claustrophobes je suppose (je n'imagine même pas y descendre...)Bonne journée


Rolvel 10/09/2011 10:31



J'ai conçu cette série d'articles pour attirer chacun vers le sujet qui le captive le plus. Mais c'est évidemment un ensemble étroitement mélé. L'ambiance est difficile à
retranscrire, d'autant plus que chacun n'y descend pas pour mêmes raisons, ni avec les mêmes motivations. Avec un guide riche en informations, une curiosité exacerbée et une claustrophobie
maîtrisable, je reste persuadé que la descente se fait sans trop de soucis....


Bon week end!



Phildie 08/09/2011 07:21


Je n'ai pas beaucoup de mots pour ceci ... Wauw , super , fantastique ...


Rolvel 10/09/2011 10:14



Merci.  J'ai taché de partager au mieux cette découverte. Une bien heureuse surprise, pour moi aussi!



Présentation

  • : Paris comme vous ne la regardez pas
  • Paris comme vous ne la regardez pas
  • : Visite inattendue de Paris. Les yeux en l'air, ou au sol. Monuments et curiosités autrement.
  • Contact

Index des articles

Cliquez sur l'éléphant:
 vous accéderez à l'index en images
 et aux liens des articles du blog

Pour me contacter

Cliquez sur l'image.