Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 08:00

Facile le jeu de mot?

Une expo est en cours dans le 14e, "Graffiti - Né dans la rue" à la fondation Cartier.
Avec une façade en constante évolution qui attire (bien) l'oeil.



C'est même la 1ère fois où je voyais une palissade se faire taguer devant  une compagnie de CRS (lieu de passage de la manif' de Jeudi).




Une expo sur l'histoire des tagueurs  graffeurs.
De bien belles choses à voir et des infos à collecter grâce à des plaquettes bien remplies.



Des oeuvres à voir.



Mais en regardant de plus près....



.... Sans détour ...
Le graffiti, ce jour là, m'a bien semblé être resté dans la rue!

Cette dernière vitrine du Bd Raspail m'a laissé sur ma faim




Récemment, je suis passé par la galerie d'Agnès B. pour "Graffiti Etat des lieux"
( Voir l'article
ICI )
Une expo ou les artistes montraient/ (se) cherchaient une nouvelle voie d'expression, un état des lieux de leurs recherches artistiques.

Ou encore  
ICI   (expo Mr Chat, Mésnager, Popoff...)  et ICI   (expo Miss~Tic) où des artistes des rues passent au salon.

J'avais craqué pour la collection Gallizia (voir 
ICI ) ou des graffeurs de tous les horizons se sont rencontrés autour "d'un t'aime" ....

Le tag semble enfin en phase d'être reconnu comme une forme d'expression artistique, mais à l'étaler de galeries en expositions, je ne suis pas certain qu'il n'y perde pas son âme!

Récemment j'ai vu en grosses lettres jaunes vers la porte de Bercy:
 "SI LE SILENCE EST D'OR, LE BRUIT EST DE BETON".
C'est un hurlement dans l'esprit que je reconnais au tag.
Un slogan underground qui fait mouche...pour peu qu'on daigne ne serait-ce que détourner les yeux pour le lire!

Tout comme les couleurs garnissant les culs d'entrepots et les palissades à n'en plus finir le long du canal de l'Ourcq.



Ces surfaces de béton colorées me sembleraient bien vides sans ces tags, leur continuelle évolution apporte du sel à chaque promenade.
Mais qui s'arrête vraiment pour les regarder?



Pourtant un certain talent sous-jacent me semble bien être présent....



Passez  jeter un oeil rue Dénoyez,  dans le 20e....



... Des vitrines incroyables...



... Des idées à fleur de béton, de goudron et de châssis métalliques...



Rue J. Lacroix (20e) , G. Tailleferre (19e), la pointe Poulmarch (10e), les recoins du 11e et du 13e, tout du long de la Petite Ceinture...

 



Des emplacements volés, tolérés ou proposés ....



... sans les tags ils ne seraient pour la plupart qu'une surface grise et sans âme.

Des artistes osent l'éphémère pour s'exprimer.
Ils font de leur mieux pour attirer un regard.
Celui que les publicitaires habitués à nous inonder de couleurs et de sensations ne paviennent même plus à capter...

Est-il alors nécessaire de payer un droit d'entrée de 6€50 pour apprécier sous vitrine ce que l'on ne sait pas voir dans la rue?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

PMGirl 20/01/2010 18:27


J'ai beaucoup aimé les exemples de graffitis complémentaires et c'est étonnant de voir selon la période les différentes facades.


Rolvel 20/01/2010 19:02


C'est vraiment le charme de cette forme artistique, plusieurs fois j'ai regretté de ne pas avoir mon appareil photo pour saisir une idée forte disparue dès le lendemain.
L'art éphémère...Il faut être courageux pour s'y adonner.
Savoir son travail disparu à court terme mais y mettre tout son coeur tout de même...Une bien belle leçon (pour moi , en tout cas).


ICI on se taille toujours une dröle de SURPRISE !!! 18/01/2010 09:52


Coucou....

Ton article est vraiment extra....
Et se pays magnifique...

J'adore......

Bonne semaine à toi et tes visiteurs...



LORENT


Rolvel 20/01/2010 00:28


Merci, et bonne nuit!


Marie 17/01/2010 22:27


je découvre ton blog : j'aime ! belles photos et sujets divers; les tags? en effet, dertains sont d'une beauté..et dans certains endroits ils sont gaîté et couleur dont est privée la ville.Je
reviendrai !
bonne soirée


Rolvel 18/01/2010 09:23


Merci!
Certains tags vont clairement au-dela de la crise identitaire, et deviennent parfois partie intégrante du quartier (cas des pochoirs de Miss~Tic).
Le long d'une voie ferrée, une fresque (rue Ordener, rue Baudry...) agrémente une promenade comme un simple mur de béton ne le fera jamais.
Bonne semaine.


JCBIker 16/01/2010 14:46


Rien à l'intérieur ! ou tout petit..
Interdiction de photographier un comble ! !
Mais l'extérieur était intéressant.
Bon samedi.


Rolvel 16/01/2010 23:26


Tout à fait d'accord!
Pour une expo très médiatisée, c'était un brin décevant.
Merci pour le samedi, et bon dimanche!


Armide 24/10/2009 19:06


Je regarde ces oeuvres éphémères avec toujours un enthousiasme inégalé.


Rolvel 26/10/2009 08:51


La rue Dénoyez est à emprunter régulièrement.
L'oubli de l'appareil photo se paye le prix fort: tout peut y être différent le lendemain même!


Balladine 24/10/2009 16:27


J'aime les tags de la rue pour la liberté qu'ils apportent, dès lors qu'ils sont présentés dans un musée ou une galerie, ils deviennent des objets de commerce, et la démarche n'est plus la même....


Rolvel 26/10/2009 08:49


C'est vrai.
Mais la collection autour d'un thème comme au Grand Palais ou les explorations à la Galerie du Jour m'ont reconcilié avec "les tags en boîte".
Une réelle liberté m'a semblé offerte aux artistes des rues.


gavroche 24/10/2009 15:08


c'est vraiment des beaux tags l'expression des visages sont visible surtout les photos du regard ou on peut lire dans ce regard
mais je pense que l'on ne s'arrete pas pour les regarder car il y a aussi trop de (gribouillis)...
bon week-end


Rolvel 26/10/2009 08:44


Je pense que beaucoup ne les regardent pas simplement parce qu'ils ne les voient pas!
Les gens dans Paris peinent à s'ouvrir au monde qui les entoure, ils foncent vers leur point d'arrivée les yeux collés à leur journal (souvent gratuit désormais) qui leur explique ce qu'il
pourraient voir s'ils levaient la tête!
Bonne semaine.


Présentation

  • : Paris comme vous ne la regardez pas
  • Paris comme vous ne la regardez pas
  • : Visite inattendue de Paris. Les yeux en l'air, ou au sol. Monuments et curiosités autrement.
  • Contact

Index des articles

Cliquez sur l'éléphant:
 vous accéderez à l'index en images
 et aux liens des articles du blog

Pour me contacter

Cliquez sur l'image.