Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 08:15

 A chacune de mes sorties, je reviens avec une nouvelle flopée d'images enregistrées sur la carte de mon appareil photo.

 

 

Il faut bien se limiter, et parfois, l'hésitation me fait repartir sans même avoir mis la main sur mon appareil photo .

En parcourant les chaussées de Paris, j'ai eu maintes occasions, mais pas toujours l'opportunité de sauvegarder ces instants souvent trop fugaces.

 

 

Il m'arrive aussi de passer parfois plusieurs fois devant un clin d'oeil avant de me décider à le stocker physiquement.

En fait, dés lors que je pose le pied au sol, c'est joué: ça fini dans la boîte!

 

 

Je dois bien reconnaître qu'étant plutôt bon public, je m'amuse facilement pour une astuce bien sentie....

 

 

... Un simple sticker ou un coup de marqueur bien placé valent autant à mes yeux qu'une oeuvre talentueuse de C215 (voir ICI) ou audacieuse à la façon de Bonom (voir ICI), alors que dire quand l'émotion s'en mêle?

 

 

On perçoit à gauche l'impatience et le besoin de passer le temps ...Alors qu'au milieu ou à droite ce serait plutôt l'obnubilation voire l'obsession d'une recherche personnelle...

 

Feux

 

Emporté par mon élan, je me promets souvent de repasser, bientôt, pour un éventuel cliché.

 

 

A mon retour, je retrouve parfois ce qui m'a fait hésiter, mais l'ambiance n'y est plus forcément.

En fait ces clins d'oeil sortis de leur contexte sont souvent moins alléchants que les souvenirs ponctuels.

 

 

C'est pourquoi j'hésite jusqu'au jour où.... je peste!

Parce que le sourire est parti, éliminé au karcher ou sous une couche de peinture, et je reste, alors, face à mon hésitation.

 

Parfois l'envers vaut bien l'endroit:

Vélorution plus d'une fois j'ai failli photographier un de ces stickers ...

 

 

Un barbarisme  que j'ai retourné dans mon esprit avec amusement et curiosité, à chaque fois que je suis tombé dessus.

 

Certaines modifications ne valent que pour le délire passager:

comme cette interdiction de laisser passer les "pieds tendres"  (ben oui, je lisais Lucky Lucke quand j'étais plus jeune)

 

 

 

Certains "créateurs" ne s'adressent qu'à une frange particulièrement réduite de la population.

Si vous n'êtes pas un initié, l'imagination est alors libre de prendre  le relais....

 

 

Emporté par son élan, par la contagion, ou par le besoin de vider les aérosols?

Voici du grand n'importe quoi.

 

 

Là encore, même si certains éléments restent compréhensibles, l'information reste limitée...

 

 

... Sauf peut-être pour les fans de Léonard de Vinci qui se déplacent en scooter!

 

 

Bon, après correction ce n'est pas si mal...

C'est effectivement rue des Pyrénées que cette plaque a été photographiée.

 

 

Si l'invitation à utiliser un vélib' peut se présenter avec un sourire...

 

 null

 

  ... Il est aussi rappelé que ce mode de transport n'est pas sans risque!

 

 

Et si les panneaux de nos villes  servent de supports à quelques artistes, il ne faut tout de même pas oublier qu'ils sont avant tout un support d'information.

 

 

Il ne me reste plus qu'à souhaiter que cet article ne vous aura pas mis la tête en compteur à gaz....

 

 

 

.......

 

A peine  l'article publié, je trouve de quoi le compléter, avec ces deux sourires trouvés rue Keller (mais les mêmes se retrouvent aussi à Montmartre!)

 

Keller panneau déménagement Keller panneau rétro

 

Une série originale qui détourne les panneaux de signalisation avec un peu d'autocollant, et de finesse.

Je patiente donc, et grand bien m'en prend puisque cette série n'a de cesse d'évoluer...

 

Panneau rue des francs Bourgeois

 

.... Toujours avec autant d'humour, que se soit dans le Marais...

 

Panneau Grange aux Belles

 

...ou quai de Jemmapes.

 

 

 Panneau-rue-Charenton.jpg

 

Tout dernièrement (novembre 2012) c'est rue de Charenton que je fus pris d'un fou rire!

Celui-la, il ne plaira pas à tout le monde....

 

Malgré tous les sourires, je tiens à préciser que la dégradation de panneaux de signalisation est sanctionnée par la loi. 

- article 322-1 du code pénal ( destruction, dégradation, détérioration, inscription)

- article L 412-1 du code de la route (entrave à la circulation )

- article R 412-51 du code de la route ( refus d’obtempérer )

- articles L 116-1 à L 116-8 du code de la voirie routière

- article R 116-2.1 du code de la voirie routière



Panneau Grange aux Belles2



 .... Mais ces maquillages sont tout de même bien vu!

 

Nouvelle année (2012), nouvelles trouvailles.

 

Il faisait froid le mois dernier, et la moindre des choses était de sortir bien couvert, comme le proposait ce panneau rue des Petits Carreaux:

 

 

 

A droite, vu à la Cité du Vauxhall, Léo et Pipo proposaient même de se laisser pousser la moustache (pas si simple pour les petites filles!)

 

Et, toujours dans le 10e, il y avait même une interdiction de stationner pour les gros nuages gris ....

 

 

.... Mais ces derniers semblaient bien s'en moquer!

 

Pas plus raisonnable, ce clin d'oeil à Léonard de Vinci qui semble exiger de ne pas boucher le passage...

 

 

.... sauf pour les pompiers et les cyclistes!!!

 

J'ai bien aimé cette variation: "passage interdit aux fées"

 

 

Une probbale tentative d'arrachage a transformé "l'Homme Universel" en Elfe.

 

Toujours dans la variation: une reprise qui se propage bien dans les rues de Paris:

 

 

Et un dernier coup de coeur pour ce coin des Halles:

 

 

 

 

Mai 2012,

Pour le moment les panneaux transformistes continuent de proliférer dans les rues de Paris.

 

 

Si certains sont bidouillés à la "va comme je te pousse", d'autres sont clairement préparés...

 

 

 

... Mais seule une série garde cette poésie attachante, comme pour ce ramasseur de fleur (devant un fleuriste!)

 

 

...ou ce rectangle blanc mégalomane...

 

 

Et tout comme ce passage protégé.

 

(merci à BA pour l'adresse)

 

L'auteur de ces dernières transformations s'appelle Clet Abraham, tout en conservant l'information nécessaire, il a su y mettre ce grain de sel au coin des rues qui, infailliblement, me laisse un sourire.

 

L'intégralité de mon album des panneaux parisiens transformés est ici:

http://www.facebook.com/media/set/?set=a.3407605786506.2142005.1160767890&type=1&l=4a4546025f

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Phildie 24/05/2012 07:24

J'ai déjà vu quels panneaux à paris et ailleurs . Ils m'ont fait bien rire :-)

Rolvel 25/05/2012 18:43



J'aime bien cette exploitation des signaux routiers, moi aussi!


Bon week end.



Carla 23/05/2012 12:45

J'aime beaucoup ces détournements de panneaux, ça met de la poésie et de l'humour dans notre quotidien un peu triste de conducteurs.

Rolvel 25/05/2012 18:44



Même à pied je les aime bien!


D'ailleurs, hier, c'était en vélo ;-))))



Balladine 23/05/2012 12:45

Merci pour ce beau reportage, j'adore ces panneaux détournés qui apportent (pour certains) une belle note d'humour sur le pavé parisien.

Rolvel 25/05/2012 18:45



Je viens de trouver d'autres "altérations", c'est (encore plus) agréable de ne pas trouver toujours les mêmes!


Bon week-end.



Monisa 15/03/2012 21:02

Je l'ai trouvé ici mon petit homme au chapeau, mais sans info...pas grave !
Je me suis régalée. Paris que je parcours sans cesse, le nez en l'air, est ici bien représentée.
Très agréable promenade sur ton blog.

Rolvel 16/03/2012 19:43



Je  n'ai pas toujours les tenants ni les aboutissants. Mais parfois, mes articles se complètent avec le temps et/ou l'aide de visiteurs.



Domi4 19/02/2012 22:12

Excellent! Merci encore pour tout ces clins d'oeil! Moi aussi le sourire me gagne à la vue de vos articles..
Détournement de panneaux ... et alors place à l'humour!
Bonne soirée

Rolvel 01/03/2012 09:12



Merci!



Lilou-52 18/02/2012 13:02

Paris est décidément une ville qui offre bien des surprises et c'est vrai qu'il faut vraiment ne pas hésiter à prendre des clichés, tellement certaines "oeuvres" sont éphémères.

Tu voulais sûrement dire Novembre 2011...petit clin d'oeil.
Très bon week-end.

Rolvel 01/03/2012 09:11



Eh oui!!! Une correction à voir. Merci! Ces "invasions" se font par vagues, une fois passée les traces ne sont plus que dans les mémoires, effectivement.


Bonne journée



Armide+Pistol 18/02/2012 12:02

Des cris du coeur, ou tout simplement souvent une victoire de l'imagination sur la routine quotidienne.

Rolvel 01/03/2012 09:09



Oui, ça nous sort, avec le sourire, de l'uniformité



vin'cou 19/11/2011 15:46

Pour info, je reviens de rome ou j'ai pu compléter ma collection de spaces ;) mais ou j'ai également vu à profusion les panneaux détournés de la fin de ton article :)

Rolvel 07/12/2011 14:55

A Rome? Ils sont détournés de la même façon?

Carla 17/11/2011 21:09


J'adore cet article !!! Merci !
Le Petit Prince (vers le milieu de l'article) : c'est un modèle unique où en avez-vous trouvé d'autres sur vos parcours ?
Et encore : vraiment : cet article est génialement drôle !
Bonne soirée (après avoir vu ces photos, je termine la mienne avec le sourire !)


Rolvel 07/12/2011 14:51

Le (sou)rire est contagieux, et c'est tant mieux!
J'ai plusieurs pochoirs de Petit Prince, je prévois un article.....
Bonne soirée.

lilizen 08/07/2011 11:24


que du bonheur !


Rolvel 09/07/2011 08:46



Il y a plein de sourires qui se perdent dans Paris...


Bonne journée!



Balladine 07/07/2011 08:35


Merci, j'adore, de belles trouvailles - et je n'ai pas la tête comme un compteur à gaz, bien au contraire, j'en redemande ! bonne journée


Rolvel 07/07/2011 20:04



Merci, il y a des clins d'oeils qui m'amusent, je ne sais jamais si ça "passera bien", mais j'avais bien aimé la série des "à-côté" de vos randonnées.


Bonne soirée.



Armide + Pistol 03/07/2011 01:24


On le traque...Dénonciation ? Pas pour un empire en ce qui me concerne. Il vaut faire le bien...


Rolvel 07/07/2011 19:56



;)



Armide + Pistol 02/07/2011 22:21


Des clins d'yeux qui interpellent ou qui agacent quand, à force de les retourner dans sa tête, on baisse les bras.
A Propos que signifie les BNE sous toutes leurs formes


Rolvel 02/07/2011 23:26



Il semblerait que ce soit un New Yorkais nommé Benet. Il est recherché un peu partout dans le monde (USA, Japon...) pour dégradations. Il y a une récompense de 2500 $ pour sa
dénonciation, offerte par le maire de San Francisco.


Après 15 ans de pose de stickers dans le monde, il semble se lancer dans une campagne pour la promotion des moyens de pourvoir en eau potable les populations les plus déshéritées de la planète.


Auparavant il y avait eu les "I love TP"


Bonne nuit!



Présentation

  • : Paris comme vous ne la regardez pas
  • Paris comme vous ne la regardez pas
  • : Visite inattendue de Paris. Les yeux en l'air, ou au sol. Monuments et curiosités autrement.
  • Contact

Index des articles

Cliquez sur l'éléphant:
 vous accéderez à l'index en images
 et aux liens des articles du blog

Pour me contacter

Cliquez sur l'image.