Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 01:18

La nature n'aime pas le vide, c'est bien connu, mais le même principe s'applique, tout pareillement, dans les rues de Paris.

 

A peine une large étendue devient "disponible" quelque chose vient s'y coller, se gribouiller, dénigrer ou vanter les qualités d'un produit ou d'une personne...

 

 

Bref, un pan de mur à peine recouvert de peinture "ton pierre "et c'est bientôt à recommencer!

Il faut être rapide et avoir de la chance pour en conserver les traces les plus intéressantes.    

 

Si certaines curiosités urbaines sont plus ou moins artistiques...

 

Photobucket Photobucket

 

...parfois elles sont (trop) noyées dans la masse, ou deviennent à peine perceptibles ...

 

Photobucket

 

... ce peut-être une réalisation "trop parfaite" comme cette décoration d'une armoire électrique par Recyclab ou, par un excès de discrétion comme en dessous dans le 15e...

Photobucket

 

...peut-être une nouvelle façon de survivre? (merci à Philo pour cette adresse)

 

Photobucket

 

Sans aucune recherche artistique, les surcharges peuvent seulement répondre au besoin de se défouler...

 

Photobucket 

 

Mais d'autres rajouts méritent largement le détours avant d'être répertoriées et sauvegardées!


Ce sont des cadeaux véritables, que leur auteur a su imaginer, avant de se donner les moyens de les produire, et profitant de son expérience de les faire évoluer au cours du temps.

 

C'est un investissement offert aux yeux des promeneurs, un présent éclatant pour une somme de travail pouvant être monstrueuse!

 

Photobucket

 

Comme cette façade de sentinelles Bantus laissées par Kouka

 

Photobucket


Voulez-vous d'autres exemples?

Bonom et ses créatures s'étirant sur plusieurs étages (voir ICI) ou Artiste Ouvrier et ses pochoirs en dentelles entièrement découpés à la main (voir ICI).

Offrir son savoir faire à tous, sans distinction, et surtout le partager sans retour pour des oeuvres parfois incroyables.

 

Photobucket


Je n'exagère absolument pas, voyez par vous même:

 

Photobucket

Une série de visages réalisée par Rubbish Cube...

 

Photobucket

 

... de loin on imagine un pochoir détouré à la façon d'Artiste Ouvrier, finement, laborieusement...

 

Photobucket

 

... Un peu de peinture dégoulinante, une maitrise de l'aérosol à acquérir?

 

Photobucket

 

... en fait il s'agit de posters finement ciselés collés sur le mur, un travail de titan, n'est -ce pas Crikette?

 

 

Voilà une construction des plus impressionnantes ... Et elle n'aura pas fait long feu!

 

 Photobucket

 

A peine découverte, j'ai été obligé de "faire un brin de ménage" pour obtenir des photos "propres",...

 

Photobucket

 

... quelques jours plus tard c'était surchargé de couleurs fluos ... et encore plus tard le montage était partiellement détruit.

 

Photobucket

 

Pourtant, il était amusant d'en faire le tour, de découvrir le jeu des lignes sur les volumes qui laissaient comme l'impression de les voir, imperceptiblement, s'animer!

 

 Encore un autre exemple? 

J'ai eu la chance de le découvrir (en ligne) en avant première (avant sa pose).

 

Photobucket

 

"Une tuerie"

C'était un des commentaires laissé par un visiteur sur la page facebook de Pop Eye, et je dois bien avouer que j'étais tout autant sidéré...

 

Photobucket

 

Je n'imaginais pourtant pas la richesse des détails...

 

Photobucket

 

... car aucune photo ne peut restituer la vue de l'ensemble...

 

Photobucket

 

Il est primordial de se laisser promener par la richesse des détails...

 

 

 

...Pour se poser sur ce qui nous interpelle.

 

Photobucket

 

Je n'imaginais pas, non plus, que cette super(be) production puisse finir dans la rue. Je la croyais destinée à une galerie, une exposition voire un couloir ou un salon privé!

 

 

 

...Mais non, je suis tombé dessus...

 

 

 

...Oh, pas vraiment par inadvertance, puisque dès que l'info est passée sur le réseau,  je suis parti à sa recherche!

 

 Photobucket

 

Ce fût un vrai bonheur!

Encore une fois, la contagion s'est propagée, et même un chauffeur de taxi s'est arrêté le temps de prendre un cliché.

Photobucket Photobucket

Une association Grégos / Pop Eye extraordinaire.


Photobucket

 

Malheureusement, quelques jours après, seulement, le masque était déjà arraché...

 

Je sais que certains cherchent à récupérer des oeuvres destinées à la rue, cette photo montre clairement une tentative de récupération d'un space invader.

 

Photobucket

 

Certains de mes contacts ont vu et même photographié des "voleurs-collectionneurs".

Mais j'ai eu l'occasion de croisé une autre espèce de voleur: le vautour - égoïste.

Celui qui, auto-satisfait de son cliché, s'en réserve l'exclusivité en saccageant le modèle, privant quiconque de posséder le même album photos que lui...une façon de se réserver des droits d'auteur (?). 

 

Photobucket

 

Avec l'émergence des réseaux sociaux, les photos circulent et s'installent sur tous les écrans.

Les exclusivités tombent...et ainsi, tout le monde en profite!

 

Tagueur-coeur.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Rolvel - dans Coups de coeur
commenter cet article

commentaires

Balladine 17/04/2012 11:00

Merci pour ta réponse, je suis tout à fait d'accord avec toi, il faut bien vivre de son art.
En fait je voulais parler des galeries souterraines du métro, inaccessibles et interdites au public, j'ai vu un reportage à ce sujet, je crois que c'était à New York, les graffeurs y avaient créé
des oeuvres fantastiques auxquelles personne n'avait accès. Bonne journée

Rolvel 19/04/2012 23:49



Ces galeries là!!!  C'est un peu comme "nos" catacombes... Je n'ai pas vu ce reportage, mais c'est une info que je vais garder dans un coin. 


Merci, et bonne nuit.



Balladine 16/04/2012 10:17

Que de talents, quelle richesse, il faut donc se précipiter pour photographier avant de voir arriver des "vautours", quel dommage. Bientôt,les artistes feront comme à New York (je crois), exécuter
leurs oeuvres à l'intérieur des galeries inaccessibles au public... mais c'est une autre histoire. Bonne journée

Rolvel 17/04/2012 09:31



Incontestablement, de nombreux artistes de la rue ont une place justifiée dans les galeries (et c'est d'ailleurs déjà le cas)...il faut bien qu'ils mangent et se procurent leurs
matériaux!


Pourtant, à mes yeux, leur force principale réside dans le culot (choix de l'emplacement, sujet traité, technique utilisée), et le détachement (physique) définitif de leur
oeuvre (nécessairement éphémère). Le commerce spéculatif me semble, effectivement, en inadéquation avec l'élan premier (je pense au mot "libertaire") de ces artistes.


Je crois donc qu'aucune exposition ne saurait se substituer au jugement de la rue, celui qui amène à une reconnaissance universelle...Miss Tic en est un bon exemple. Confiner de
telles graines dans une bulle, empêchera la plante de chercher "son" soleil...cela ne ferait que brider le talent de l'artiste, le privant d'une voie de recherche.


Bonnes promenades!



Présentation

  • : Paris comme vous ne la regardez pas
  • Paris comme vous ne la regardez pas
  • : Visite inattendue de Paris. Les yeux en l'air, ou au sol. Monuments et curiosités autrement.
  • Contact

Index des articles

Cliquez sur l'éléphant:
 vous accéderez à l'index en images
 et aux liens des articles du blog

Pour me contacter

Cliquez sur l'image.