Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 08:00

Les catacombes...

 

Photobucket

 

Comme je l'ai signalé dans mes précédents articles sur le sujet, les galeries souterraines parisiennes se dévoilent de proche en proche, à la lueur de sa frontale.

 

Photobucket


Un sentiment unique, mais que je n'ai jamais trouvé oppressant.

 

Photobucket

 

Une découverte progressive qui justifie parfois la mise en scène de ses trouvailles...  

 

 

... Et comment graver "plus que l'objet" dans sa mémoire, comment rendre l'effet de l'instant?

 

 

... et quand cette mise en scène permet, en plus, de créer le regret du copain qui a trouvé le bon prétexte pour ne pas partager cette randonnée ...

 

Photobucket

 

Les galeries sont un lieu interdit , mais ne vous y trompez pas, c'est une véritable fourmilière...

 

Photobucket

 

... et même si les rencontres s'y font rares, les traces de passages y sont multiples...

 

Photobucket

 

... des traces contemporaines mais parfois, aussi, d'autres, datant de plusieurs siècles .

 

null

 

Sans être historien, ni archéologue, il est parfois difficile de réprimer un frisson à la vue de certains éléments historiques et rares. 

 

Photobucket

 

Outre les fresques bigarrées récentes des cataphiles tagueurs, chaque mur possède sa signature (incluant l'initiale de l'ingénieur des mines et de l'année de répertoriage).

 

null


Certaines de ces inscriptions sculptées et ombrées au "noir animal", ont une finesse surprenantes pour de tels lieux.

 

 

 

Ce réseau souterrain amène bien des questions, à chaque boyau emprunté afflue une vague d'interrogations.
Les traces sont multiples (repères géographiques ou d'orientation, témoignages, commémorations, clins d'oeil, mises en scène, salles / Bars...)

 

 Photobucket

 

Des images d'un passé pas si ancien me viennent à l'esprit...

 

 

Pendant l'occupation ce devait-être la folie, ici bas.
Et pourtant les résistants et les occupants allemands semblent avoir dédaigné ce terrain et le conserver comme une "zone neutre".

 

Photobucket

 

Il faut bien reconnaître qu'il y a peu d'accès (et donc de sorties), des risques d'effondrements, de s'égarer, de se faire repérer (par l'écho ou un éclat lumineux), de choir dans un puits...

Des éléments qui ne sont favorables ni aux combats, ni à une retraite rapide.

 

Photobucket


C'est probablement d'ailleurs pourquoi les Communards de 1871 qui s'y sont réfugiés se sont fait exterminer...

 

Cependant, être 20 mètres sous terre offrait une réelle protection contre les agressions aériennes.
Un ensemble de salles a ainsi été isolé et aménagé en blockhaus vers le jardin du Luxembourg.

 

Le bunker allemand.

Une zone inaccessible à partir des souterrains car elle était cloisonnée par de solides portes.

 

Photobucket


L'accès se faisait par cet escalier métallique.

 

Photobucket

 

Cette signalisation de circuits et les précautions d'usage semblent avoir été notées il y a peu...
... Et si les informations laissées en 1780 sont toujours aussi nettes comment imaginer que celles datant de 1940 aient disparu?

 

 Photobucket

 

Dans la série des reliques ayant mal vieillies, je vous présente les portes...

 

Photobucket

 

... Et les bouteillons.

 

Photobucket

 

J'ai d'abord pensé à un poêle, mais il semble que se soit plutôt des cantines destinées à transporter de la soupe chaude...

 

Photobucket

 

...parce qu'ici, un poêle n'a pas vraiment lieu d'être (température stable a l'année) sans parler du risque d'intoxication.

Le bunker allemand, de par sa connotation, exacerbe les imaginations...

 

 

Photobucket

 

 

Voici une autre surprise propre à ces galeries.

 

Ils étaient 7.
6 ont été remblayés ou se sont effondrés Il n'en reste qu'un:

le cabinet Gambier-Major, dit Saint-Jacques ... (sans parler de la reproduction qui siège dans la cave des Capucins).

 

Il n'en reste donc qu'un ...et pourtant...  Dans ce dernier restant, on peut lire l'inscription suivante :
« Bancs de pierre de cette carrière »
De la surface de la terre au banc de roche 13 mètres - 40 pieds »

... Ce qui ne correspond pas à ce que j'ai vu!

 

Le cabinet minéralogique ND des Champs

 

Photobucket


Les cabinets minéralogiques sont des "démonstrations pédagogiques à l'ancienne", et c'est bien là tout leur charme!

 

Photobucket

 

Telle une série de bocaux étiquetés et classés qui s'entassent sur les étagères d'un laboratoire:

Il s'agit d'une visualisation concrète, pratique..

Un rien archaïque, cette démonstration scientifique au charme suranné fut une véritable découverte à mes yeux.

 

Photobucket

 

Dans cette salle, se trouvent deux escaliers dont chaque marche recueillaient un échantillon.

Ainsi chaque strate du sol puis du sous-sol était représentée et, sur les banquettes ceinturant la salle reposaient divers outils, ossements, fossiles et autres concrétions trouvés lors du forage.

 

Bien évidemment, aujourd'hui, ces éléments ne sont plus là... (ce lieu, lui-même, n'existe plus officiellement!)

 

Photobucket

 

Mais des inscriptions parfois encore lisibles indiquent ce que supportait chacune des marches.

 

Il s'agit d'une découverte qui se mérite!

Mais après une chatière en "Z" à passer en rampant, c'est un sentiment extraordinaire qui m'a envahi...

 

Photobucket

 

... Comment ne pas se sentir un brin archéologue...

 

Photobucket

 

...A la recherche d'une salle oubliée...

 

  Photobucket

  ...même si des détériorations évidentes signent le passage d'indélicats.

 

Et, ici aussi, la mise en scène est indispensable. Elle se justifie amplement par l'effort fourni pour parvenir jusqu'ici...

 

Photobucket

 

C'est comme  ICI avec la vague d'Hokusaï, quelques bougies fixent ce moment rare avec un supplément d'intensité.

 

Photobucket

 

...Et c'est tout compte fait le seul éclairage qui convienne à cette salle...

 

Photobucket

 

...parce qu'une lumière crue et blafarde en supprimerait toute la charge historique, le charme désuet et un rien théâtral à cette vision scientifique du XIX siècle.

 

Photobucket

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Phildie 02/12/2011 21:15

De Nouveau un article super des catacombes !
Je connais seulement la route touristique ;-)

Rolvel 07/12/2011 15:20

Elle vaut aussi le coup d'oeil, mais c'est moins l'aventure!

Crikette Guilimaux 02/12/2011 19:19

Excellent article , je me suis régalée.
Comme les précédents sur les catacombes.
Merci mille fois, je n'oserais jamais crapahuter entre 2 parois étroites.
Je le partage sur FB avec grand plaisir.

Rolvel 07/12/2011 15:18

Merci, c'est vraiment un univers particulier, mais il mérite le détour....et le dépassement de ses craintes.
Je reviens juste de voyage, et je prévois un article sur une de nos photos communes ( Gouzou. de la rue Amelot).
Bonne soirée

monique 75 02/12/2011 09:18

Bonjour merci pour ce intéressant reportage
dans les catacombes,
c'est une découverte car jamais j'irais les visiter!
merci pour le partage
bon week-end monique

Rolvel 07/12/2011 15:13

Et pourtant, il y en a des choses qui valent le coup d'y descendre jeter un oeil!
Bonne journée

Présentation

  • : Paris comme vous ne la regardez pas
  • Paris comme vous ne la regardez pas
  • : Visite inattendue de Paris. Les yeux en l'air, ou au sol. Monuments et curiosités autrement.
  • Contact

Index des articles

Cliquez sur l'éléphant:
 vous accéderez à l'index en images
 et aux liens des articles du blog

Pour me contacter

Cliquez sur l'image.