Dimanche 18 août 2013 7 18 /08 /Août /2013 10:04

Si d’aventure vous avez un train à prendre gare de Lyon, ou si vous devez faire une course dans ce quartier du 12e arrondissement, prévoyez large…

Juste à coté, perpendiculaire à la rue de Bercy, s’ouvre une rue piétonne des plus sympathiques: la rue Crémieux.

 
2 fenetres sympas!


Il faut dire qu’elle commence par une boutique de miniatures d’un coté et deux fenêtres en trompe l’œil de l’autre…

 C'est toujours ailleurs...


Un clin d’œil à la (mauvaise) vie qui s'affichait, autrefois,dans ce quartier?

 ...que la vie semble plus séduisante.


Les curieux, un rien voyeur, auront le regard attiré par les fenêtres donnant directement sur les sous-sols des maisons, c’est toujours surprenant à voir…

Les sous-sols sont habités dans cette rue.

... mais ils louperont les décorations offertes au tout venant !


Une rue où il y a pleins de détails à savourer

 

Une pendule qui rappellera aux plus pressés de ne pas oublier leur train…

 

Bon, d'accord, elle n'est pas vraiment à l'heure...

Une enseigne féline, souvenir sauvage d’un pub ou d’un cabaret…


 Sa majesté le Chat!


Mais surtout des façades riches en couleurs et en détails bucoliques.

 

 

 
Une collection de papillons décore cette façade.


Crémieux papillons

Mais les pignons voisins n'ont rien à lui envier....
 

 

...Une glycine toujours en fleur.


Crémieux glycines


Un couple de pies…Mais où est la femelle ?

 
Couple de pies
 

Vole t-elle chercher son trésor ?

 

Pie voleuse

Ou vient-elle de le voler ?

Les yeux ont bien du mal à se séparer de ces façades aux tons pastels, inhabituels pour le quartier.


Crémieux2


Cette courte rue est une parenthèse des plus agréables, dont il serait dommage de se priver.

Couleurs pastelles
 

Un plaisir pour les yeux, un passage pas encore fermé au tout venant, comme le sont devenus beaucoup de voies ou cours devenues "bobos".
 


Mais le train n'attend pas...un dernier regard en arrière, juste pour s'assurer que tout est bien là...

Elle n'est pas très longue cette rue, mais elle concentre les points d'interets!

Juste un dernier petit clin d'oeil à droite...

 

  

....Puis un autre à gauche....

 

 

  ...Et c'est déja l'heure de repartir.

 

frappoir main droite frappoir main gauchebouton de porte (très) bien briqué!

 

Juillet 2010, 6 mois se sont écoulés.

 

J'ai à plusieurs reprises ré-emprunté cette ruelle (en vélo, en roller -oups,les pavés- et à pinces)...

 

 

... Mais j'ai mis bien du temps à découvrir cette scène:

 

 

 

Elle méritait bien de se faire attendre: elle a donné tout son sens à cette folle journée de juillet.

 

 

Quel plaisir, pour moi qui succombe toujours si facilement aux charmes des félins!

 

Juillet 2013, déjà 3 ans se sont écoulés, et je reviens, encore, avec quelques nouvelles illustrations (disséminées le long de cet article).

 

 

Fini le trompe l'oeil, j'en ai trouvé un en griffes et en poils!

Le vieux matou qui se roulait sur les pavés se retrouve prestement sur ses 4 pattes ....

 

 

...pour squatter, d'un bond, le porte bagage duvélo. C'est vrai qu'ils semblent partout comme chez eux.

 

Toujours dans cette rue, un petit clin d'oeil à Brendufat....

 

 

Je crois bien qu'il s'y intéresse ;-)

 

Par Rolvel - Publié dans : Les trompes l'oeil de Paris - Communauté : Les amoureux de Paris
Ecrire un commentaire - Voir les 19 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : Paris comme vous ne la regardez pas
  • Paris comme vous ne la regardez pas
  • : Visite inattendue de Paris. Les yeux en l'air, ou au sol. Monuments et curiosités autrement.
  • Retour à la page d'accueil

Index des articles

Cliquez sur l'éléphant:
 vous accéderez à l'index en images
 et aux liens des articles du blog

Vos derniers commentaires

Pour me contacter

Cliquez sur l'image.

Recommander

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés