Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 23:12

 

  Certains sont passionnés d'architecture, et ils conserveront plutôt des souvenirs liés à l'urbanisme, comme la disposition de certaines rues, la présence de  monuments... 

 

 

... ou d'immeubles atypiques, certains collectionnent les portes cochères...

 

http://img.over-blog.com/225x300/1/38/71/96/espace-quartier/cremieux/Cremieux-frappoir.jpg

 

... les bas-reliefs voire les boutons de portes.

D'autres craqueront sur les portraits d'inconnus croisés dans la rue ou encore des enseignes de boutiques pas ordinaires:

 

Photobucket

 

 Je suis de la génération "Pop Art", juste avant celle des "fils de pub", j'y suis irrémédiablement sensible!

 

Photobucket

 

 Ça ne m'interdit pas d'apprécier le reste, mais ma sensibilité se laisse plus facilement entraîner par certains clins d'œil que par les "grands classiques" (qui restent des références indispensables)...

 

Photobucket

 

... On pourrait dire que ma passion exploite et complète ma culture générale....

 

Photobucket

 

 

Il est indéniable que certains petits bijoux laissés sur le trottoir mériteraient mieux que de servir de latrines à toutous!

 

Photobucket

 

 D'ailleurs, certaines de ces perles ne restent pas longtemps aux yeux de tous: certains y posent une main (chapardeuse) bien égoïste!

 

Photobucket

 

 Pourtant, quelques "trucs" résistent bien!

 

Photobucket

 

Faut dire que ces singes en cavales (depuis la Butte Montmartre jusqu'au quai de Jemmapes) semblent bien  improbables à rapatrier chez soi....

 

Par contre, je suis épaté que les services de la voirie aient laissé cette série de BMX en place!

 

Photobucket

 

 Quelle idée... J'en ai trouvé 3 ainsi plantés, la fourche branlante pour le plus grand plaisir des pigeons!

 

Bien qu'elle fût grande, cette surprise, ce n'était rien quant à l'effarement ressenti quand mon regard s'est tourné vers ce bâtiment du bord de Seine!

 

Photobucket

 

De l'autre rive, je n'arrivais pas à croire ce que j'étais en train de voir...

 

Photobucket

 

... Un immeuble qui débordait de peinture orange fluo.

 

Photobucket

 

Evidemment, après de telles découvertes, je reste un peu moins surpris à la découverte de reproductions de jouets collés un peu partout....

 

Photobucket

 

... ou à ces potelets multicolores qui me rappellent un peu trop ce que fait Le CyKlop.

 

Parmi tout ce qui touche à l'art urbain (bien illustré sur ce blog)  il y a aussi quelques messages:

 

 

... Qu'ils soient personnels...

 

 

  ...  événementiels ou publicitaires, ce sont parfois juste une envie de reconnaissance ou un besoin plus archaïque de marquer son territoire.

 

   Photobucket


C'est souvent en fait une façon de s'approprier des lieux "plein de passages…mais restant vides de vie".

 

Certains de ces messages sont des leitmotiv à la limite du supportable comme les stickers "BNE" d'autres perdent de l'intérêt, une fois le 1er sourire passé...

 

Photobucket

 

Comme devant cette centaine de chaussures, bottes, sandales...peintes en rose accrochées tout du long du canal St Martin.   (Publicité pour un site de rencontre).

 

J'ai cependant craqué pour les nez rouges qui ont transformé plusieurs monuments parisiens (le coté facétieux s’ajoute à la sympathie de l’évènement).

 

 

  Photobucket

 

Et si La Grisette m’a immédiatement rappelé l’évènement annoncé aux infos , il n’en a pas été de même pour cette fontaine Wallace!    (1000 nez rouges pour les droits de l'enfant)

 

  Photobucket

 

D'autres petites choses placées plus ou moins discrètement, de toute évidence ne s'adressent qu'à une personne (ou une population) bien précise.

 

  Photobucket

 

J'aime découvrir ces messages plus ou  moins privés...

 

Photobucket

 

... Ils ponctuent mes randos, ils deviennent "mes" points de repères comme le sont pour certains les noms de rues.


Le fait de les découvrir, de les prendre en photo, et de passer devant régulièrement, tend à me les approprier.

Non pas physiquement car je n'en ai pas un besoin matériel, mais ils finissent par s'intégrer à mes souvenirs du lieu.


Je continue de lister les space invaders, les mosaïques de Jérôme Gulon et autres poulpes trouvés au hasard de mes sorties mais viennent s'ajouter les nez rouges et autres sourires...Du coup, j'en arrive à penser ainsi:

 

"...Passé le pansement de la lézarde, je tourne pour me diriger vers..."

 

  Photobucket

 

"... Là, au coin, où est enchassé un Urban Butterfly ...."

 

 Photobucket 

 

".... Et plus loin, si le rideau de fer est levé je verrai la drôle de mosaïque..."

 

 Photobucket

 

"... Puis Mao Tsé Garfield...sera peut-être toujours là..."

 

  Photobucket

 

"...Ah, tiens il a été remplacé par...."

 

  Photobucket

 

...Décidément, entre humour et dérision, on baigne dans l'actualité!

 

 

 

Je vous propose une annexe riche en illustrations complémentaires ICI

Repost 0
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 22:37

Photobucket

 

FatCap est un site de recensement d'art urbain... Un clin d'oeil pour cette annexe qui regroupent une bonne partie des curiosités qui n'ont pas leur rubrique sur ce blog.

 

Photobucket 

 

Plus de 300 diamants sont aux coins des rues de Paris

 

Photobucket

 

Gagarine et Einstein de Mirror font partie de ces carreaux qui fleurissent dans les rues de Paris

 

Photobucket

 

Alice Dourenn est à l'origine de l'urban butterfly

 

Photobucket

 

Toujours sur carreaux, voici quelques éléments du codes urbanus:

 

Photobucket

 

Trouvés autour de Montmartre

 

Photobucket

 

Toujours sur carreaux (et sticker), j'ai trouvé des oeuvres d' Esky dans le Marais et le quartier latin

 

Photobucket

Photobucket

Photobucket

 

certains carreaux ne semblent rattachés à aucune série...

 

Photobucket

 

D'autres se retrouvent partout et même en stickers (poissons de Nemi)

 

Photobucket

 

Photobucket

 

Ces personnages en fragments de carreaux sont des habitués du passage de la Main d'Or

 

Photobucket

 

 

Photobucket

 

Un peu partout dans Paris on trouve des mosaïques

 

Photobucket

 

Dans le 15e comme ci dessus ou le 19e pour en dessous

 

Photobucket

 

 

Photobucket  Ou encore dans le 17e

 

 

Photobucket

 

Certaines survivent plus ou moins aux ravalements...

 

Photobucket

 

Parmi les curiosités vite disparues

 

Photobucket

 

Les éléments en relief ne résistent pas aux mains avides ni aux grattoirs et ponceuses de la voirie.

 

Photobucket

 

c'est vrai aussi pour ces aérosols décorés (rue de Turenne, rue des Francs Bourgeois et place de la Bastille)

 

Photobucket

 

Photobucket   Photobucket

 

Mais c'est faux pour les deux de cette série qui sont toujours en place depuis des années.

 

Photobucket

 

Même constat pour les graphismes:

 

Photobucket

 

les pochoirs persistent depuis quelques années, alors que les poteaux ont été nettoyés)

 

Photobucket

 

Bien plus surprenant:

 

Photobucket 

 

Ces fourches avant de BMX toujours en place

 

Photobucket 
Photobucket 
D'abord au sol (souvent à la sortie des bouches de métro), les foetus de Sébastien Lecca ont pris des couleurs et du relief.
Photobucket
 
Entre les militants anti-avortements et les pilleurs des rues ces décorations n'ont pas le temps d'arriver à maturité!
 
Photobucket  

 

De par leur nature, ceux-là non plus  ne vieillissent pas bien ....

j'ai l'impression d'être le seul à être interpellé par ces quadrumanes
 
Photobucket
 
Photobucket
 
Ces jouets sont probablement des reproductions artisanales
 
Photobucket
 
Et vus leurs emplacements, ils risquent peu d'en être délogés (très en hauteur)
 
PhotobucketPhotobucket
 
Aperçus d'abord ans le quartier latin, j'en ai retrouvé dans le 15e et jusqu'à Montmartre.
 
Photobucket

 

Les posters de Combo associent photo et dessins.

 

Photobucket

 

Ils font référence à des personnages emblématiques issus de la réalité, du dessin animé ou des jeux vidéo.

 

Photobucket    Photobucket Photobucket

 

Ces icones sont insérés dans un décor reprenant une scène "classique" du cinéma ou d'une oeuvre artistique célèbre.

 

Photobucket

 

Malgré une réalisation des plus soignées, les collages laissent souvent à désirer (format affiche constituée de feuilles au format a4!!)

 

Photobucket

 

Le nombre de feuilles utilisées et les intempéries ne font pas de cadeaux.

 

Photobucket

 

Plus "classique"   ce trompe l'oeil ne s'est pas offert; et j'en garde, curieusement, un sentiment assez proche à ce que je ressens face à certaines oeuvres de street art.

 

Photobucket

 

Photobucket

 

Voilà une découverte qui flashe!

 

Photobucket

 

Quai d'Austerlitz

 

Photobucket  
 
Et la nuit, avec l'éclairage des rues .....c'est fluorescent!
 
Photobucket 
 
Ils sont un peu partout, mais surtout dans le 20e:
     
Photobucket
 
On trouve des potelets anti stationnement multicolores
 
Photobucket
 
Ils sont bien plus sympathiques ainsi....et surtout beaucoup plus visibles!
 
Photobucket  Photobucket
  " Clowns sans frontières souhaite amener le rire et le rêve dans tous les pays où des enfants sont victimes de la misère, de l'exclusion ou de la guerre.'

Photobucket
 
J'ai souvent un oeil pour La Grisette lorsque je traverse le canal St Martin. Quelle surprise lorsque je l'ai découverte affublée de son nez rouge!
 
Photobucket
 
Pour la journée internationale des droits de l'enfant, l'opération "1000 nez rouges" a été soigneusement organisée.
 
Photobucket
Photobucket
 
"Des parcours ont été tracés, des essais ont été effectués, des équipes ont été montées.
 
Photobucket
 
Différents types de nez ont été prévus pour s'adapter aux différentes tailles des statues
 
Photobucket
 
certains ont même été fabriqués pour l'occasion"
 
 Photobucket
 
C'est certainement le cas pour cette fontaine Wallace.
 
Photobucket
Photos et vidéos sont sur le blog http://www.1000nr.fr.
      
J'ai déjà présenté cette série de médaillon, ils n'existent plus (sauf un) mais ils font partie de ces petites choses qui titillent ma curiosité encore un bon moment après les avoir dépassés.
  Photobucket
   Photobucket  Photobucket
 
   

 

Repost 0
Published by Rolvel - dans Focus
commenter cet article
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 16:48

Si vous passez  prés de la rue de Paradis, ne vous privez pas du plaisir de la longer.
Plusieurs faïenceries y ont leur boutique.
La maison Boulenger attire particulièrement le regard.

Une façade grandiose






Une mosaïque aide à patienter en attendant l'ouverture de la grille.



L'entrée est trés chic .



Un regard à gauche...une suite de céramiques émaillées nous accueille.



A droite, c'est une représentation d'un jardin de roses.





 

 

2012

 

Cet édifice est devenu un musée des horreurs!

 

Un mini parc à thème où le frisson est la récompense principale du visiteur.

Il paraît que pour la période d'Halloween les sensations y sont décuplées... En tout cas la file d'attente y était monstrueuse cette année !

Repost 0
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 15:08

Si l'imagination peut se déployer sur bien des domaines, c'est certainement son exploitation dans les champs artistiques qui me passionnent le plus.

A mon goût, l'imagination prévaut la technique, mais lorsqu'elles se combinent on touche au chef d'oeuvre.

C'est le cas des images comme les  anamorphoses et autres  trompes l'oeil...

 

Photobucket

 

...des sculptures qui se jouent de nos sens...

 

 

 

    ... Des musiques qui nous hérissent les poils.

    ... Des textes aux mots et aux tournures si bien choisis pour décrire une sensation ou un sentiment que nous pensions inexprimable.

    ... Ou encore de ces films qui sont capables de nous retourner comme un gant.

 

Parfois cela évoque des sentiments qui entrent en résonnances en nous, ou parfois provoque des conflits.

Mais une fois induites , ces pensées ne s'échappent plus de notre boîte crânienne, elles s'intègrent alors à notre patrimoine intellectuel.

 

C'est ainsi, par exemple, que j'ai appris à apprécier la richesse de l'oeuvre de Dali.

 

Photobucket

 

C'est en étudiant sa technique, que je me suis surpris à aimer ses oeuvres .... et je ne semble pas être le seul!

 

Lors de mes balades, il m'arrive de tomber sur des choses (vraiment) inattendues, et je m'en amuse en m'interrogeant à propos de leurs auteurs.

Ces pochoirs aurait simplement pu être peint directement sur le mur, l'utilisation d'un support modifie inévitablement le regard qui se porte sur le dessin.

 

Photobucket

 

Une aura nostalgique reste fortement associée à la forme et la couleur de ces galettes de vinyle.

 

 Photobucket


Il m'a été Impossible de résister à l'envie de rechercher le titre et l'auteur gravé sur ce disque.

Quelle association a voulu créer le pochoiriste entre le support d'origine et son dessin?

C'était certainement la raison de mes 1ers clichés:

du trottoir il m'était bien difficile de distinguer ce qui était imprimé sur l'étiquette...surtout quand celle- ci était à l'envers.

 

Photobucket

 

Plus impressionné par l'idée que par le motif, mes questions restent en suspens : pourquoi une grenade sur le disque de USA for Africa ou d'Another life de Kano?

Et pourquoi sur la mairie du 12e ou en face de Beaubourg?

 

Très vite j'ai admis que ces disques étaient passés simplement d'un  support de média audio à un support de média visuel.

Un clin d'oeil ironique?

 

Photobucket

 

Une astuce pratique?

 

Photobucket 

 

 Je n'en sais rien, mais cette série s'est tranquillement complétée sans qu'une réelle association flagrante lie la chanson au graphisme peint...

 

Photobucket Photobucket

 

...D'autant moins que la surface est totalement recouverte!

 

Photobucket

 

Cette collection a trouvé tranquillement sa place dans "mes séries" parisiennes...

 

Photobucket Photobucket

 

 Parfois même, je suis resté béat devant des collages hallucinants...

 

Photobucket

 

... n'ayant de sens probablement que pour l'émetteur et le destinataire (s'il y en a un!)

 

Photobucket  

 

 Plus récemment,  j'ai trouvé plusieurs pochoirs de corneilles  .... ils étaient variés et un peu partout (surtout dans le 11e)

 

Photobucket

 

... je les avais rapidement associées aux araignées qui prennent tout Paris dans leurs toiles (cherchez bien, il est impossible de les manquer).

 

          

 

 Une série de découvertes récentes a cependant modifié cet à-priori.

 

Photobucket

 

Les corneilles annonçaient-elles l'arrivée de ces réalisations hors du commun?

 

Photobucket 

 

 Des scènes où différennts animaux se détachent d'un disque (solaire?)  en ombres chinoises...

 

Photobucket 

 

Outre des graphismes précis et variés ces collages sont empreints d'une poésie certaine.

Photobucket 


 J'ai d'ailleurs autant de plaisir à en découvrir un nouveau qu'avec les trop rares coeuriosités!

 

 

Chacun coincé sur son disque, la survie dépendrait seule de sa capacité à s'en détacher?

Ces collages me semblent évidemment chargés de sens ...

 

Photobucket 

 

Et comme pour confirmer ce sentiment, dernièrement,  j'ai trouvé un prédateur dont l'aile se décollait.

Effet recherché ou accident?

 

Quoi qu'il en soit, le résultat est des plus saisissants!

 

Photobucket 

 

Une allégorie évidente.

 

Comme si le fait de prendre du relief et de se rapprocher de la réalité devait se faire dans la douleur...dans nos rues où les petits moineaux perchés sur leur monde servent de repas aux aigles qui les guettent...

    (Je sais, mes profs de français signalaient déjà mon "imagination débordante" au collège)

 

 

Début 2013

 

Il n'aura pas fallu attendre bien longtemps pour quelques infos supplémentaires:

Kesa est un artiste urbain venant de Grenoble.

Il utilise des pochoirs sur des disques vinyls, et découvre accidentellement la malléabilité de ce support en utilisant un sèche cheveux.

( http://www.paperboys.fr/2012/05/30/kesa-street-artist/ )

 

Bonne nouvelle (pour moi) c'est un artiste qui aime la rue!

Mauvaise nouvelle je ne suis pas le seul à l'apprécier, ses disques disparaissent vite!  

 

Petite compensation, les corneilles en chair et en plumes compensent certaines de ces pertes...

 

Photobucket

 

... et me permettent de patienter...

 

Photobucket

 

....en attendant ...

 

Photobucket

 

... d'en trouver une posée de sa main!

 

Photobucket 

Repost 0
Published by Rolvel - dans Coups de coeur
commenter cet article
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 08:30

Je sais, le début d'année est plutôt dévolu aux bonnes résolutions...

 

J'ai une famille, un travail, je fais: du vélo, du roller, du taï chi, de la photo, de la peinture, de la sculpture, et je rédige des articles pour ce blog...

 

Bref je manque continuellement de temps, et je voulais mettre la pédale douce sur certains de mes loisirs.

 

Alors pourquoi, pourquoi aller tenter le diable dès ce début 2013 avec une nouvelle marotte?

Est-ce simplement parce que j'avais les matériaux, deux petites heures à égrenner, et une promesse à tenir?

 

Ma première erreur fût de "mettre les mains dans le cambouis"!

Commencer le tri des couleurs, manipuler les différents carreaux, c'était déjà les assembler un peu...

 

Photobucket

 

Ce sont les premiers... Mais d'emblée, j'ai compris quelques petites choses que j'avais remarquées "sur le terrain"

 

Photobucket

 

"Ca rend pas mal...mais tu vas les mettre où?"

 

Photobucket

 

Même passé 20 ans, les enfants ont parfois des questions bien (im)pertinentes!

Repost 0
Published by Rolvel - dans Coups de coeur
commenter cet article
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 00:02

 

 

Voilà, tout est dans l'image!


je vous souhaite d'avoir passé une joyeuse fin d'année 2012 ...


...et j'espère que 2013 vous apportera plein de satisfactions!

 

 

 

 

~

 

 

 

 

En attendant, voici un petit clin d'oeil pour bien commencer l'année:

 

 


 
Repost 0
Published by Rolvel - dans Newsletter
commenter cet article
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 15:22

Purement accidentelle, cette vue du génie de la Bastille de la rue du Faubourg Saint Antoine est à l'origine d'un petit délire personnel.



De loin, il ressemblait, lui aussi, à un patineur!



Pour le poisson d'Avril  (
ICI), j'ai hésité entre plusieurs vues



J'ai seulement "retouché" la colonne de la Bastille (avec ce ciel bleu uniforme ce fût plus que facile!)



Toujours le même vu du bd Beaumarchais...





Encore en slide (glissade) mais vu du Port de l'Arsenal.



La distance, permettant ces superpositions, nuit gravement à la qualité des photos!




Bof bof...l'effet n'y est pas à chaque fois



De la terrasse d'un restaurant...



Pour ce poisson d'Avril, j'avais hésité entre le parasol et le réverbère type "Bastille"



Ce qui était une coïncidence, est devenu un petit jeu, mon fil rouge.
Une seule prise par passage, avec plus ou moins de succés.

 

J'ai gardé plusieurs vues pour ma collection personnelle, il ne faut jamais abuser de la patience des visiteurs.

Pourtant, hier (28/4/2010), ce tracteur façon Rolls Royce m'a interpellé...

 


J'étais persuadé que l'ange volant sur le bout du capot...

Mais je dois bien reconnaître que je n'y connais pas grand chose en tracteur!

:-)

 

 

Et c'est reparti!

Voilà qu'avec l'été indien de 2011, le génie s'en paye une tranche...

 

 

... Il vadrouille au milieu de la verdure...

 

 

.... il joue (encore) au funambule....

 

 

... fait des pointes sur les feux tricolores...

 

 

.... et concurrence même les chats de gouttières vers la rue de la Roquette....

 

 

Ce n'est pas surprenant qu'il lui faille d'une bonne douche en fin de journée...

 

 

... pour briller de mille feux, la nuit tombée!

 

S'en payer une tranche est une chose....

 

 

... Il aurait tout de même pu remettre les choses dans l'ordre avant de reprendre sa place!

 

 

 

Et dire que je pensais en avoir fait le tour....

 

Fin 2012

 

Plus d'une année s'est écoulée...

Si les décorations pour les fêtes de 2012 me semblent moins riches que précédemment (crise oblige, plus de cadeaux dans les arbres! ), l'ambiance se veut tout de même festive!

 

 

Pour preuve?

 

 

La mairie a offert une piste de glisse au Génie de la Bastille!!!

 

 

 

Comble du bonheur, c'est aussi un manège (renversant) pour les promeneurs.

 

 

 

(A suivre?)

Repost 0
Published by Rolvel - dans Focus
commenter cet article
23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 17:13

      Photobucket        

 

Récemment, je vous ai proposé un article sur l'exposition "Au delà du street art" .   (voir ICI)

Une visite qui m'avait laissé un sentiment mitigé.  
   Photobucket
Depuis, la prise de photographies a été autorisée et, comble du bonheur, il m'a été permis de prendre des clichés sur présentation de mon ancien ticket!
Photobucket
Un geste commercial qui n'a pas été perdu, puisque je me suis offert la série de timbres commémoratifs .
Photobucket
Alors quoi de plus?
Photobucket
L'expo est toujours la même, mais je suis enchanté d'en avoir les souvenirs que j'ai choisis:
Tout d'abord les oeuvres uniques commandées pour l'occasion comme celle de Vhils:
Photobucket
...Ludo ...
Photobucket
... ou C215 (appelée à être détruite après l'exposition).
Photobucket
Ensuite pour conserver certaines oeuvres qui valent le détours, comme c'est le cas pour Vhils avec cette réalisation à l'acide sur une plaque de métal ...
Photobucket
...ou l'anamorphose de Ludo:
Photobucket
Ou, tout simplement, pour conserver un clin d'oeil ...
Photobucket
... que ce soit une oeuvre qu'on aurait bien aimé trouver dans la rue...  
Photobucket
... ou des objets personnels que les artistes offrent aux regards des passionnés.  
Photobucket
Vous l'aurez compris, cette sortie prends enfin, à mes yeux, tout son (bon) sens.
Photobucket 
Je tiens à remercier le personnel de "L'adresse" (musée du timbre, Bd Vaugirard) qui m'a permis cette contre visite gracieuse, tout en gardant le sourire.
Photobucket
Les évènements "autour" de l'exposition:
Les ateliers "p'tits grapheurs":
26/12/12, 04/01/13, 04,08et13/03/13

Les visites guidées:
28/12/12, 2/01/13, 06,11et15/03/13

Repost 0
Published by Rolvel - dans Focus
commenter cet article
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 08:48

A la fin de mon précédent article à propos de Vhils (ICI), j'annonçais qu'un autre visage me restais à trouver.

Je savais qu'il était dans le 16e, je connaissais même le nom de la rue:

Chardon Lagache.

 

En fait, l'information était classée dans un coin de mon esprit, et j'attendais l'occasion d'une sortie dans le 16e pour l'exploiter.

 

J'ai été précédé par Philo qui m'a envoyé une série de "spots" à visiter dans cet arrondissement et une petite phrase à propos du portrait de Vhils: "Il est bien planqué" .

Il n'en fallait pas plus pour titiller ma curiosité, désormais, je devais y aller de suite!

 

Effectivement, il a fallu chercher...

 

Les murs de la rue Chardon Lagache sont typiquement ceux qui conviennent à la technique de cet artiste: les éclats d'enduits montrent les différentes strates qu'il aime à exploiter pour graver ses regards...mais pourtant aucun des murs trouvés ne porte la trace de son passage.

 

Las de chercher, je m'adresse directement au gardien de l'Hôpital Sainte Périne.

D'abord perplexe, mes descriptions lui semblent pourtant familières, mais il ne parvient pas à faire le rapprochement jusqu'au moment où....

 

Photobucket

 

"Mais bien sûr!" ce n'est pas sur le mur extérieur mais dans la cour même de l'établissement qu'il se souvient avoir vu "ces portraits"!

 

"Ces" ?

 

Photobucket

 

"Et bien oui, il y en a deux!"

 

Photobucket

 

"Vous passez les 3 portes successives, et vous ne pourrez pas les manquer!"

Merci.

 

Photobucket

 

Merci à mes deux informateurs.

Et merci à l'artiste.

 

Photobucket

 

Je craque complètement pour ce genre d'oeuvres.

Les anamorphoses (voir  ICI et  ICI) sont, à mes yeux, un raffinement artistique ultime, conçu pour séduire la personne qui saura trouver l'endroit précis choisi par l'artiste, pour contempler son travail.

 

Photobucket Photobucket

 

Depuis, j'ai découvert que Vhils travaillait en équipe et aimait jouer avec les strates de différents supports.

Que ce soit des murs (briques+ plâtre+ enduit), des plaques de métal (dessins fait à l'acide) voire même la superposition d'affiches, un peu comme le fait Thomthom...

 

http://i45.photobucket.com/albums/f81/grdd/PassagestSeacutebastienThomThomNouveauSpace.jpg

 

.... Qui annonçait ici l'arrivée d'un nouveau space invader.

 

25 ans... je suis certain qu'il nous réserve encore bien des surprises ce garçon!

 

Photobucket

Repost 0
Published by Rolvel - dans Focus
commenter cet article
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 10:45

"Au delà du street art" est une exposition qui occupe les murs du musée de la poste, Bd de Vaugirard.

 

 Photobucket


Rien de vraiment nouveau, puisque Miss Tic avait déjà joué aux gommettes en participant à la commercialisation d'une série de timbres.

A voir ICI

 

 

Pour le coup, C215, Vhils, Rero, Ludo... ont, à la demande des organisateurs de l'exposition, créé des oeuvres exclusives.
C215 et Invader ont même fourni quelques objets personnels (sous vitrines) pour illustrer leurs techniques artistiques.

Lors de l'expo Cartier, j'avais déjà exprimé mon sentiment pour ce type d'évènement (voir ICI)....

 

Mais comment laisser passer autant de talents que je traque dans les rues de Paris?
Les exposants sont des ténors aux techniques tellement diversifiées (Banksy, Shepard Fairey, Invader, C215, Vhils, Miss Tic, Ludo, Swoon, Dran, Atlas, Zlotykamien, Ernest Pignon Ernest, Blek le Rat et Mesnager).

 

Photobucket

 

J'ai eu la chance (?) de bénéficier de la visite guidée....Malheureusement, les commentaires étaient limités à ce que je savais déjà!
Les questions obtenaient des réponses floues voire  erronées (Mass Toc, n'est pas Miss Tic! Et si, l'auteur accole une phrase à son modéle  - je le sais, puisque c'est moi qui la lui ai soufflée!  voir ICI )....

 

J'ai juste découvert qu'Invader avait sa femme comme agent de presse et que Vhils avait 25 ans  (!!?)

 

Il est vrai que les critiques étaient balayées d'office:
 "le street art n'est pas, ici, coincé dans une galerie... puisque le sujet est : Au dela du street art!"
Donc il s'agit bien de la vie après le Street Art, après la reconnaissance de la rue (et donc du début de la reconnaissance pécunière)!

 

Des anecdotes, auraient été les bienvenues ... en plus du minimum d'informations (celles figurant, déjà, sur la présentation donnée avec le ticket).

 

Photobucket


Une préparation avec les artistes manque cruellement,comment se limiter à ce qui est disponible sur wikipédia (et ses sources incontrolées)?


De plus les vidéos présentés (mis à part celle de Vhils et peut-être celle de Swoon) ont été reprises de youtube.

 

Pour 6.50 euro, vous aurez donc:


*   Le droit de découvrir l'exposition d'une poignée d'oeuvres (3/4 par artiste...1 pour Mesnager ou Blek le Rat) dont certaines sont des exclusivités au musée (C215, Rero, Vhils).
*   Des vidéos présentant l'artiste et sa technique, dont certains sont des reprises ("In bed with Invader" voir  ICI)

 

Photobucket Photobucket


*   La diffusion du film "Faites le mur!" voir  ICI
*   Une carte prête à poster reprenant l'affiche de l'expo.

 

Photobucket


*   Le plan et une fiche descriptive des artistes présents sur l'exposition.

*   Pas le droit de prendre la moindre photo (le livret souvenir est en vente .... 20 Euro à la boutique du musée)

 

Après le passage à l'espace des Blancs Manteaux, et mes échanges avec les artistes présents, ça fait un peu court.

 

Reste les évènements "autour" de l'exposition:
Les ateliers "p'tits grapheurs":
26/12/12, 04/01/13, 04,08et13/03/13

Les visites guidées:
28/12/12, 2/01/13, 06,11et15/03/13

Repost 0
Published by Rolvel - dans Infos
commenter cet article

Présentation

  • : Paris comme vous ne la regardez pas
  • Paris comme vous ne la regardez pas
  • : Visite inattendue de Paris. Les yeux en l'air, ou au sol. Monuments et curiosités autrement.
  • Contact

Index des articles

Cliquez sur l'éléphant:
 vous accéderez à l'index en images
 et aux liens des articles du blog

Pour me contacter

Cliquez sur l'image.