Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 08:41

Invader a fait et continue à faire des émules. Les matériaux sont variés, allant du collage (papiers, vignettes) au légo...

 

  

 

... la technique approximative ou soignée...

 

  

 

... mais l'esprit, lui est bien là. 

 

 

 

 Mais il arrive un moment où l'évidence ne suffit plus.


Il y a des "copieurs" suffisamment fidèles au style et à la technique originale pour leurrer les chasseurs urbains de carreaux.
La série du 12e ("les cyclopes" voir ICI) comme celle des Mettaur ("mes soignants casqués" voir ICI) font illusion, et tromperaient l'oeil le plus averti.

 

Photobucket 

 

Il y  a déjà quelques années un copieur détruisait les mosaïques d'Invader pour les remplacer par les siennes...
Depuis, une explication semble avoir stoppé ce "jeu".

 


Mais il faut bien reconnaître que les clins d'oeil laissés à la place des originaux étaient techniquement très semblables.

 

 

 

Cet été toute une série d'envahisseurs carrelés s'est propagée dans les rues de Paris. Et, contrairement aux Mettaur ils se sont montrés dans tous les arrondissements, sans suivre un axe particulier.

 

 


Les personnages représentés étant proches des "sprites" de certains jeux vidéo, et les emplacements choisis étant typiquement ceux choisis par Invader "himself", le doute a plané un moment...

 

 

 

...d'autant plus que certains endroits ressemblent bien à des "reconquêtes"....

Comme pour les 2 emplacements suivants:

 

 

  (mais pour ces cas bien précis, j'ai ma petite idée....)


Puis la variété des couleurs et des motifs ont levé le doute...

 

 


... levé d'autant plus facilement, que ces envahisseurs n'apparaissaient pas dans le trombinoscope de la 1000e (voir ICI).

   

Evidemment il y a aussi des copies suffisamment approximatives pour que ce doute ne plane même pas!

 

  Génial le copycat pour la pub d'une boutique.

 

A contrario, il faut bien reconnaître que certaines des mosaïques d'Invader (hors galerie) sont véritablement atypiques,

 

 

 et pourraient passer elle-même pour des copies...Si elles n'étaient pas répértoriées.

 

 


Et, lorsqu'un copieur habile squatte un ancien emplacement "officiel", la question suivante se pose:
Retour aux sources ou pas?

 


Car il est évident que certaines places sont stratégiques pour Invader.

 

null

 

A tel point que certains sites comptes plusieurs prises successives de  la position....

 

null

 

...  allant de la mosaïque au pochoir et même, parfois au retour de la mosaïque originale!!!

 

null


Il semble probable que plusieurs envahisseurs soient injustement rattachés à l'oeuvre d'Invader...

 

 

... tout comme les derniers aperçus,  par exemple:

 

 


Ils sont facilement reconnaissables puisqu'ils sont signés!

 


La reprise du format et d'un des motifs classiques pourraient facilement tromper l'amateur, s'il n'y avait, dans un coin, une petite annotation:

 

null


RV 2011 deux lettres et l'année figurent sur ces mosaïques en clin d'oeil aux originales...ou à ce qu'il en reste!

Quoi qu'il en soit, ce nouveau copycat a la délicatesse de ne pas détruire le travail de son maître!


Si ces mosaïques restent facilement identifiables, je me pose quelques questions sur d'autres (récentes) comme celles-ci:

 

 

 

... Aux dimensions et à la technique de pose inhabituelles.

 

 

Sommes-nous témoins de la genèse d'une nouvelle série d'envahisseurs marqués d'un logo original (copyright, ou tatouage de propriété)?

 

 

Mais s'il est bien une chose à redouter, c'est qu'avec la médiatisation et la reconnaissance de l'oeuvre d'Invader, les copieurs se sont multipliés et les spéculateurs aussi, et les effets pervers de cette réputation sont multiples.


1°) Le décollage sauvage des mosaïques par des "collectionneurs" (Une aberration pour un véritable collectionneur! ) ou des spéculateurs (mais qui veut racheter des lambeaux de post'art ou un amas de carreaux usagés?)


2°) Quand ils deviennent trop nombreux ou trop visibles, la machine se met en route.

C'est l'heure de la suppression par les services de la voirie, de l'ensemble ou presque, des envahisseurs d'un quartier (anciens comme récents, originaux comme copies) sans distinction (purge récente dans le 20e). 

 

Et contrairement à certains endroits (place des Vosges, Bd Raspail...) où les ravalements les épargnent...

 

 

   

... ils sont poncés, alors,  jusqu'à la pierre (rue de Thorigny).

Ce sont alors les témoins de la vie d'un coin de rue qui partent alors en poussières.

 

A suivre... (tranquillement, au rythme de la promenade)... 

 

 

Merci à Elilou et à Philo pour leurs indications régulières qui m'aident à compléter ma collection.

Repost 0
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 08:08

Tout a une fin, et c'est bien ainsi.

 

 

 

  L'épicurien que je suis en a bien profité et, à chaque sortie....

 

 

... Je passais par ce coin des Pyrénées pour en prendre plein les yeux (et tout sauvegarder sur ma carte mémoire).

 

 

Il faut bien que la douce amertume de la nostalgie finisse par pointer ...  "Le souvenir du bon vieux temps".

 

 

 

C'est cette nostalgie, qui  en atténuant les mauvais souvenirs tout en amplifiant les meilleurs (c'est mon coté positif) construit notre mémoire.

 

 

Ainsi nous pourrons désormais dire, non sans fierté: "Toi, tu n'as pas connu les Pyrénées!"

 

 

 

Voilà 2 ans que les couches de peintures s'y recouvraient successivement et parfois au rythme de deux par jour!

Une fresque débutée un matin n'existait parfois plus le lendemain...une bonne raison d'y repasser (très) régulièrement.

 

 

Ces épaisseurs accumulées forment aujourd'hui des écailles, comme une peau, bien visible une fois les murs tombés (en fait, je me plais à le croire)

 

 

Voilà c'est fini!

 

 

Un beau matin le quartier était cerné ...

 

 

.... un autre il est par terre.

 

 

 

Mais comment être surpris par une fin annoncée depuis si longtemps: 

 

 

Avis de démolition ...

 

 

...  tags  d'adieu...

 

 

... Pour certains, effectivement, ça sentait déjà le sapin!

 

 

Quelques uns étaient partis avant la curée...

 

 

... A la recherche d'autres "spots" (indiqués sur ces murs même avant qu'ils ne tombent!!)

 

 

D'autres se sont disputés pour être là jusqu'au bout ...toujours aussi irrésistibles

 

 

Mais, même les molosses n'ont eu aucun effet ...

 

 

... sur les gueules métalliques des grues destructrices.

 

 

Les rêves des uns ...

 

 

....  offert en pâture aux autres .... 

 

 

... Resteront certainement encore quelques temps dans les mémoires.

 

 

Sur ces murs, où, même le noir et le blanc devenaient des couleurs chaudes...

 

 

Il y a bien eu quelques larmes juste avant et pendant la disparition de ces murs hauts en couleurs.

 

 

J'en ai vu même tendre la main vers cet espace devenu un océan de gravats et de tôles tordues.

 

 

Nostalgie....

Je suis resté pantelant devant certaines fresques fabuleuses...

 

null

 

... Comme celle sur le Japon avec ces tons rouges et bleus (dragons, poissons, samuraï et geïsha)

 

 

Plus récente, celle sur la jungle (où se mélaient chevalier et koalas!!!) était plaisante à regarder en passant...

 

Mais un arrêt était indispensable pour découvrir la richesse des détails

 

 

Je me suis souvent amusé devant les pochoirs et collages de JPM...

 

 

...Petits mais efficaces!

 

     

 

J'ai aimé les ponctuations de Mr Toulmonde et tout le microcosme qui servait de joint aux  fresques surdimensionnées.

 

 

Cette série d'articles est un remerciement à tous ces artistes qui sont venus laisser un présent aux yeux qui étaient de passage dans ce bout de la rue des Pyrénées.

 

 

 

Merci, et à bientôt ...Ailleurs.

 

 

 

 Articles précédents (liens à cliquer):

 

L'effet mer des Pyrénées      

L'effet mer des Pyrénées, la nouvelle vague  

Des strates qui se superposent dans les Pyrénées.

 

Lien vers mon album facebook (200 photos - meilleure définition) ICI

Repost 0
Published by Rolvel - dans Coups de coeur
commenter cet article
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 11:46

Parce que c'était (toujours) ouvert...
Parce que la disposition avait changé...
Parce que le livre d'or était ouvert sur la dédicace de Mr Chat (encore un article à venir)...
...J'ai eu envie de faire durer un peu le plaisir d'être là, au milieu des oeuvres de Miss~Tic.

Je suis retournée jeter un oeil à la galerie Lélia Mordoch, rue Mazarine, mais pas d'inquiètude, je le ramasse à chaque fois (mon oeil).
Comment faire autrement, vu que c'était la 3e fois que j'y retournais....

C'est qu'elle a du chien la Miss (malgré tous les chats qu'elle peint) et ça me fait craquer (grave).

Bien senti par l'exposante, mon trouble ne se calmera (bien évidemment) pas lorsqu'elle me propose un recueil...
Slogans, pochoirs et photos.


Le bouquiniste m'a pris pour un dingue....

Oooooh que je suis content!

La plupart des oeuvres publiées dans ce recueil sont déjà dans ma collection de photos, mais celles que je n'ai jamais vu...désormais, je les connais!

C'est facile à satisfaire, en fait, un petit curieux!

Comble du bonheur, j'ai trouvé, chemin faisant,deux, trois petites choses sympathiques pour illustrer des articles à venir.

 

Début 2012

 

J'ai encore craqué....

J'avais déjà signalé les sticker de Miss~Tic disponibles dans les grandes surfaces de bricolage (  Miss ~ Tic : Art, droit d'auteur et licences. )

Désormais, lorsque je pars en voiture, j'ai droit à un clin d'oeil personnel:

 

 

"Il y a de la rage dans l'ère" ... et un matou s'affichent sur la porte de mon garage!

 

Ce sont des stickers réalisés à partir de pochoirs que j'ai déjà vu dans les rues de Paris, et que vous retrouverez dans les articles du blog...

En bonus, le motif est aussi en taille réduite sur la même planche, ce qui fait deux stickers pour le prix d'un.

Un petit plaisir qui s'apprécie sans modération!

 

null  ... Il me reste encore à poser un sticker "Calin de chat".

 

 

Miss~Tic sur le blog, c'est ici:

A ma zone ( Miss Tic )
Ce qui nous crève les yeux, nous rend aveugle ( Miss Tic )
Appâts de louve ( Miss Tic )
Miss ~ Tic : Art, droit d'auteur et licences.
Tu ne perds rien pour m'attendre - Miss~Tic.
Miss~Tic et les chats

Clin d'oeil mystique dans le 18e

 

Repost 0
Published by Rolvel - dans Miss~Tic
commenter cet article
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 07:38

20 ans.


Voila 20 ans que je pédale dans Paris, et 17 ans que j'alterne avec le patinage.

 

  

 

Vélo et rollers, 2 moyens de déplacement qui me permettent de traverser Paris en moins de 3/4 d'heure.
Au beau jour,  c'est un vrai plaisir, d'autant que depuis l'avènement du vélib' les pistes cyclables se sont bien développées.

Ce n'est pas encore Amsterdam, mais il faut savoir apprécier le progrès réalisé.
 

 A chaque vision d'un pigeon écrasé sur la  chaussée, je ne peux ignorer qu'à chacune de mes sorties je prends  un risque similaire.

 

  


Mais je dois bien reconnaître que pour le moment, ... ça roule, et je n'ai pas à me plaindre des automobilistes.
20 ans et un seul accident: un motard  qui a fait un départ au changement de couleur du signal piéton au lieu du feu. Bilan, une roue voilée. Et seulement un soleil par dessus la roue avant .

 

  


Mais s'il y a bien une chose que je ne fais pas à Paris, ...

 

  


... c'est de laisser mon spad accroché à une grille.

 

  


En tout cas JAMAIS plus de 5 minutes.

 

  


Ce n!est pas tant la crainte de ne retrouver qu'une roue et mon antivol que....

 

  


.... de découvrir un amas de tubes cintrés à ramener ...

 

 

Cette menace potentielle envers mon moyen de locomotion est loin de me faire sourire....

 

  


... Malgré le grotesque des excès.

Mais bon sang, Qui? Pourquoi? Et comment?

 

  


.... Il faut en vouloir méchamment aux cyclistes!

Je comprends (sans l'accepter) le vol d'une roue ou de la selle (j' imagine les  30km, en danseuse, pour rentrer avec des quolibets plus ou moins gras)....

 

  


... Tout comme je peux comprendre la survenue une "fausse manoeuvre" (Oups!!) ...

 

  

 

...  une erreur d'appréciation dans les distances, un oubli de contrôle dans son rétroviseur, ou bien un freinage tardif pour expliquer certaines choses...

 

  


.... Une roue voilée au passage d'un véhicule de la voirie, c'est  cher payé le stationnement abusif....

 

  


...Mais une roue voire le cadre cintré en forme de 8,

 

  

 

c'est de l'acharnement!

 

  


... Bien évidemment le délit réalisé génère une espèce de logique absurde....

 

 

.... Selon laquelle une roue inutilisable permettrait de se servir sur l'ensemble de la bicyclette,

 

  

 

comme si l'ensemble devenait alors inutile pour son propriétaire.

 

  


Pareille mésaventure me rendrait mauvais, même pour mon vieux clou, qu'il m'arrive encore d'utiliser avec nostalgie et respect... Ne serait-ce que pour les 2 Paris-Rotterdam passés agrippé à son guidon.

Repost 0
Published by Rolvel - dans Focus
commenter cet article
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 17:20

 

Depuis quelques temps, le 13e arrondissement se met à la couleur, comment échapper à la surprise des fontaines Wallace qui y ont troqué leur vert profond pour des tons plus "flashy" :

 

 

 

Si le rose détonne un peu, le jaune arrive à passer inaperçu le temps d'une saison...

 

 

La rouge trouve sa place dans le quartier chinois... Un clin d'oeil au petit livre de Mao?

 

 

J'avais déjà été transporté par les couleurs de C215 laissées sur un mur du Bd Auriol...

 

 

Tout comme par les décorations (toujours dans le 13e) que sa compagne, Alice, offre à la place des couleurs insipides de certaines armoires électriques ...

 

 

... Pourquoi se borner au "gris béton", à l'ocre "ton pierre", ou au marron foncé...

 

 

.... Alors que les couleurs de l'artiste leurs donnent un charme fou!

 

 

Des images me rappelant les petits tableaux de Poulbot tant à la mode dans les années 70... 

 

 

  .... Pas vous?

 

 

Plus récemment, je vous avais partagé ma surprise à la découverte de cette façade rue Jeanne d'Arc:

 


Jana und JS, un couple qui a l'habitude de promener ses objectifs entre les immeubles (voir ICI ).

 

En fait, c'est tout autour de la place Jeanne d'Arc qu'il y a de quoi s'en prendre plein les mirettes!

Alors que certains quartiers ravalent leurs fresques, le 13e m'a offert le plaisir d'en découvrir de nouvelles!

 

 

Comme rue Lahire.
C'est le nom dévolu traditionnellement au Valet de coeur dans les jeux de cartes.
Il s'agit d'un compagnon d'arme de La Pucelle d'Orléans, qui trouve sa rue à la droite de la place Jeanne d'Arc.

 


Une oeuvre des plus colorées qui démontre la supériorité de l'oeil sur la technologie (même de pointe).
Il est très difficile, voire impossible d'appréhender cette fresque d'un seul tenant... et sans déformation excessive du coin de son objectif.

 

D'ailleurs, faute de recul,  je n'ai fait qu'un cliché tronqué!

 

 

Mais quelle importance?

La richesse des détails mérite une découverte progressive,  le temps d'aller à l'école...

 

 null

 

.... Parce qu'une vue d'ensemble nous priverait de LA petite chose qui se découvre à chaque nouveau passage le long de ce mur.

 

Plus bas, toujours rue Jeanne d'Arc, une façade arbore des couleurs qui m'ont fait oublier la grisaille de l'hiver!

 

 

Une image qui me rappelle l'oeuvre de Miyazaki (le père de Princesse Mononoke).

La Terre, notre mère nourricière, nous sort du béton pour un partage harmonieux de la (sa?) nature.

 

Petit cadeau:  contrairement à la fresque précédente, je vous en propose une vue d'ensemble.

 

 

Les fresques se font rares, comme si elles passaient de mode, et c'est d'autant plus perceptible que les récents ravalements ont tendance à occulter les plus anciennes.

La découverte d'une nouvelle façade largement décorée est donc toujours un grand plaisir.

 

 

Pour aller plus loin:

- Le site de l'auteur de cette dernière fresque  http://www.alapinta.cl/index.php

- Le récapitulatif d'autres façades parisiennes recensées sur le blog (liens à cliquer)

   

Fresques et pignons...murs mûrs en couleurs (partie1)
Fresques et pignons...murs mûrs en couleurs (partie2)
Fresques et pignons...murs mûrs en couleurs (partie3)
Fenêtres en trompe l'oeil
Trompe l'oeil discret rue Erard.
Les fausses fenêtres de la rue Aubry le Boucher
Façades en trompe l'oeil

Façades en trompe l'oeil (Partie2)

Trompes l'oeil parisiens (partie3) 

Quelques façades choisies du 14e (1ere partie)

Pas d'école buissonnière rue Miollis  

Qui croire?
Des feuillages persistants

Retour rue Haxo

Une rue à ne pas louper: la rue Crémieux.
Fresques et pignons...Les pubs!
Clin d'oeil vers Nation
Le trompe l'oeil du square des jardiniers 
D'autres façades...

Des façades artistiques
La rue Bichat a du chien.

Formes et couleurs

Rencontre géante rue de la tombe Issoire (5e partie)
 

Repost 0
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 08:42

Sur le chemin du retour, laissant le Sacré Coeur derrière moi, passage rapide, vent dans le dos dans une rue en descente du 18e...
...Les yeux voient...
...Puis enfin le cerveau enregistre...



Je revois mes profs:
Tu vois, mais tu ne regardes pas!
Tu entends, mais tu n'écoutes pas!

Leçons bien apprises.

Ce pochoir à peine entrevu ne me rappelle rien.

Chouette un nouveau dans ma collection...!!

...freinage prudent (c'est que j'allais un peu vite...pour un vélo)

retour aussi prudent en arrière (c'est une rue en sens unique)...

 

Et voila!



Méchant clin d'oeil à la Miss....

Pour être vraiment dans le ton, il manque pourtant une petite phrase assassine du genre:
"J'assure en chère"
(à l'entrée de l'Hotel c'est vraiment du second degré!).

J'aime bien.

 

 

 

De septembre 2009 (début de cet article) à décembre 2010 (date de cette dernière trouvaille rue Dénoyez).

Une bonne année s'est écoulée:

 

 

Ce n'est pas l'orthographe à laquelle je pensais, mais l'idée y est!

 

Repost 0
Published by Rolvel - dans Miss~Tic
commenter cet article
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 11:10

Il y a déjà plus de 3 ans, une série de personnages longilignes ceinturés d'une bouée squattait les murs de Belleville. Je les avais surnommés "les baigneurs de Belleville" (voir ICI).

Pour rappel, voici un de leurs représentants, qui flottait rue des Couronnes.

 

null

 

Ces collages, tous différents, et qui inondaient les rues du 20e étaient bien mystérieux:

seul le nom de "Gugusse" semble avoir transpiré à l'époque.

 

Les pluies et les Kärcher ont fini par avoir raison de ces posters, livrant les murs à d'autres mains talentueuses (ou pas!)

 

Mais le mystérieux auteur des "Gugusses" à bouée, n'en est pas resté là!

 

 null

 

Clairement, les mêmes individus, ont troqué, cette année, leurs bouées pour des échelles.

 

 null

 

Parfois, ils font même référence à leurs ancêtres, comme ci dessus, près de la Maroquinerie...

 

 

... En tout cas, ils sont montés en grade!

 

null

 

Toujours en haut de l'échelle...

 

Gugusse rue du Liban

 

.... Ils sont passés du niveau d'apprenti nageur à celui de surveillant de bain...

 

Gugusse Ménilmontant1

 

Ascenseur social?

Parfois les échelons ont disparus, mais le bénéficiaire est bien resté, toujours là, à sa place...

 

 Gugusse trace

 

D'autres fois, la place est devenu vacante, et seule l'ombre de l'ancien occupant subsiste!

 

Un pavé dans la Mare?

 

 null

 

Toujours est-il que ces observateurs ne sont pas postés n'importe où...

 

null

 

... Et parfois même ils surveillent en silence des endroits bien stratégiques...

 

 null

 

 

 Plus Récemment, j'ai découvert ces 2 là.... Ni bouée, ni échelle.... Chaînon intermédiaire ou nouvelle série?

 

Gugusse Vilette

 

 

Mes autres articles à propos des gugusses de P. Hérard:

Les baigneurs de Belleville 

Des gugusses qui montent  

Gugusses saison 3

rois des gugusses    

Les gugusses sont de retours!

Repost 0
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 06:30

Près de Mouffetard, un matou fait sa toilette...et ira se choisir un panier bien confortable pour finir l'aprés-midi...



Les chats sont des éléments récurrents... Comme pour Némo, un autre artiste des rues parisiennes.

 

Les chats sont seulement accompagnés de la signature "Miss~Tic".
Je ne me souviens pas en avoir trouvé avec une phrase, comme à l'accoutumée.

 

 

chat.jpeg
En voila un qui rappelle le chat de Dubout.

chat3.jpeg


Le temps de sortir mon apapreil, et j'ai raté le cliché du mois: un chien reniflait ce matou.


Le même...Ailleurs, et pas seul.

soyons-heureuses.jpg

 

 

Voici 3 matous qui m'ont été signalés par Elilou...

Les 2 premiers sont dans le 13e, le dernier est dans le 11e...sur l'autre rive de la Seine.

Mais outre le fait qu'il s'agisse du même motif, ils ont un autre point en commun:

le mur a été repeint en détourant le pochoir de Miss Tic!

 

 

 

 

Un coup de toilette avant un passage à Groland...

 

 

 

 

Le recadrage ne permet pas de voir la délimitation de la nouvelle couche de peinture, mais ce pochoir semble bien précieux au propriètaire des lieux.


 

 

Cette chatte et ce chaton sont difficilement repérables, j'ai dû retoucher la photo pour les faire apparaitre un peu plus clairement. Ils logent dans le 5e.



Toujours ce même chat, toujours dans le 13e...

Chat Corvisart

 

 

... qui se retrouve aussi dans l'arrondissement voisin (le 5e)

 

 

null
Tout comme son voisin qui traîne, lui aussi, devant chez Fernando...
 

 

Photobucket

 

.... mais abrite la miss dans un cadre  un brin bucolique...

 

Photobucket

 

...en plein coeur de Paris!

 

Mes autres articles à propos de Miss~Tic sont:

A ma zone ( Miss Tic )
Ce qui nous crève les yeux, nous rend aveugle ( Miss Tic )
Appâts de louve ( Miss Tic )
Miss ~ Tic : Art, droit d'auteur et licences.
Tu ne perds rien pour m'attendre - Miss~Tic.

Clin d'oeil mystique dans le 18e

J'ai craqué

 

chat2.jpeg

Repost 0
Published by Rolvel - dans Miss~Tic
commenter cet article
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 11:50

J'ai un peu de retard, puisque c'était avant hier (le 23) que les Chinois fêtaient l'année du Dragon d'eau.

Mais, j'ai 40 jours pour le faire, et je tenais particulièrement à illustrer mes voeux!

 

Photobucket

 

J'aime les dragons, et il n'est pas rare que vous le ressentiez au travers de mes articles,  tout particulièrement  ICIICI ou encore ICI.

 

Photobucket

 

A Paris 13, le quartier chinois, c'est la fête!

 

Photobucket

 

Les dragons bondissent devant les vitrines et visitent les boutiques, garantissant à leurs propriétaires la prospérité pour l'année à venir.

 

Photobucket

 

Il y a de la musique bruit, beaucoup de musique bruit ...

 

Photobucket

 

... Il faut attirer les gens et surtout chasser les mauvais esprits!

 

Photobucket

 

Il y a eu des démonstrations de d'Arts Martiaux (taos d'épée, de bâton, de lance...) et du spectacle...

 

Photobucket

 

2 méchants contre cette jeune femme....

 

Photobucket

 

Qui, heureusement pour elle, n'est pas sans ressources!

 

Photobucket

 

Les dragons profitent de ce moment de repos...

 

Photobucket

 

... Avant de se remettre en route!

 

Photobucket

 

Garantissant un spectacle riche en couleurs...

 

Photobucket

 

.... et en rebondissements!

 

Photobucket

 

Et ils bondissent ainsi s'aidant parfois des murs ...

 

Photobucket

 

... ou des arbres.

 

Photobucket

 

Le propriétaire fait alors une offrande aux dragons...

 

Photobucket

 

Qui sautillent alors encore de plus belle jusqu'à obtenir ce présent.

 

Photobucket

 

Là, je sens que je vais devoir changer de place....

 

Photobucket

 

Les pétards ne chassent pas que les mauvais esprits!

 

Photobucket

 

D'ailleurs il est évident que la foule semble rassurée....

 

Photobucket

 

Il y a le bruit, l'odeur, la fumée et des bouts de papiers qui volent....

 

 Photobucket

 

... les mauvais esprits ne peuvent pas y résister!

 

Photobucket

 

Un dernier bond...

 

Photobucket

 

... Puis c'est la révérence, avant d'aller voir le voisin!

 

Les présages pour cette année sont plutôt bons, même si un coté superficiel reste à redouter (dragon oblige).

 

"Soyez ambitieux et entreprenant, allez de l'avant... Année épuisante. Année brillante.

Grande fête. Victoire (ou défaite) spectaculaire...

Année favorable aux réussites brillantes, que ce soit à la guerre ou dans un autre domaine, comme le domaine politique... Mais ces réussites sont en général illusoires.

Si votre enfant naît dragon, vous n'aurez pas à vous en faire pour lui... sauf s'il naît un jour d'orage... Alors, attention!  Et attention aux incendies."

  

  

 Photobucket

 

Bonne Année du Dragon!

 

Repost 0
Published by Rolvel - dans Infos
commenter cet article
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 07:03

Il existe quelques cas d'espèce....

Les pochoirs
Autre curiosité, ils valent 10 points.
Ils remplacent une mosaïque détruite.

Image Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.us
Rue Serpente                  Gare d'Austerlitz                              
(6e)                                     (13e)  

Toujours au pochoir, mais simulant les pixels (ou de la mosaïque) voici un autre modèle:


Picpus
Bd de Picpus
(12e)


Les stickers
Ce motif se retrouve sur des carreaux (Quai de Bercy, rues Bonnet, Oberkampf, de Seine...)
Il est récurent de par sa taille et son motif.

Image Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.usimg262/3938/stickerquincampoix2he3.jpgImage Hosted by ImageShack.us
   Bd Parmentier                       Rue Quincampoix   x2                 Rue de Tolbiac       
       (9e)                                        (3e)                                     (13e)

img262/2251/lecomtesticker2mu1.jpgimg262/3818/lecomtestickerxp4.jpgimg262/5242/pasmulebw6.jpg
                   Rue Lecomte  x2                                    Rue du pas de la mule    
                          (4e)                                                    (4e)                       

OberkampfSTICKER.jpg picture by grdd
    Rue Rambuteau                 Rue Oberkampf                    Rue du temple
          (3e)                                (11e)                              (4e)


    Rue JP Thimbaud                    Rue de Lappe
          (11e)                                      (11e)

D'autres autocollants sont moins fréquents:
sur le site officiel de Space Invader (voir mes liens), des pochettes de stickers sont en vente.
J'ai trouvé un évantail de ces autocollants sur quelques dizaines de mètres de la rue de Bagnolet (20e).





 


Un sticker de cette même série est avenue Daumesnil (12e) et rue de Lappe (11e)

StickerDausmenilLappe



Un Sticker est collé sur une gouttière rue Richard Lenoir (11e), mais dans un trés mauvais état.

            

       A         L        E         R        T          Est à peine lisible          

 

Rue de Bagnolet, un dernier modéle est apparu (11/2008), je ne présente plus les anciens modéles qui ont été nouvellement posés.

          


Venise,
Enormément de Tags et de stickers parsèment les murs, mais aucune mosaïque.
Seulement cet autocollant rappelant l'invasion de l'espace...

Venise Ponte Scalzi

(Ponte Scalzi, sur le ponton du Vaporetto).



Un autocollant trouvé en cette fin Aout 2008
Charenton.jpg picture by grdd
  Rue des Ecoles (5e)      et      rue de Lappe (11e)                                               
       

Et ses frères trouvés, eux, en Octobre dans le 4e arrondissement:


Novembre 2008, j'ai retrouvé 6 autres stickers de ce même modèle dans le même quartier (entre la rue du Roi de Sicile, la rue vieille du Temple, la rue des Archives et la rue des Francs Bourgeois). Je me pose la question s'il ne s'agit pas d'un autocollant créé pour la promotion d'un disque "techno"....à suivre(?)

Je ne déposerai désormais que les nouveaux modèles d'autocollants ou ceux à des endroits "insolites" pour une meilleure vitesse d'affichage, me contentant de citer les places où les retrouver.

Un nouveau modèle dans ma collection, trouvé dans le 4e, rues des Guillemites et Ste Croix de la Bretonnerie et dans le 11e rue du Fbg St Honoré





D'autres autocollants probablement de la série "invader"   à voir  ICI

 

 

JUIN 2011

 

A l'occasion du 1000e space invader parisien, des autocollants étaient en vente dans des "tirettes" (voir ICI)

 

 

Une nouvelle génération d'envahisseurs, pour des espaces de plus en plus privés

 

Photobucket

 

Même ma messagerie y a eu droit!!

 

null

Repost 0

Présentation

  • : Paris comme vous ne la regardez pas
  • Paris comme vous ne la regardez pas
  • : Visite inattendue de Paris. Les yeux en l'air, ou au sol. Monuments et curiosités autrement.
  • Contact

Index des articles

Cliquez sur l'éléphant:
 vous accéderez à l'index en images
 et aux liens des articles du blog

Pour me contacter

Cliquez sur l'image.