Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 10:54

Il y a un an, j'avais repéré ce clin d'oeil à Space Invader dans le 20e: 

 

Mario
Clin d'oeil car il est posé juste à coté d'une mosaïque originale de Space Invader, et parce qu'il en reprend la technique et le sujet: un amas de pixels représentant le célèbre plombier de Nintendo.
La différence majeure est la réalisation: des petits carrés d' autocollants colorés remplacent ici les carreaux de mosaïques.
En juillet 2010, c'est dans le 12e que j'ai trouvé, la suite de ma collection:
 
Yoshi
Yoshi, est séparé de ses camarades de jeux.
Les mosaïques suivantes sont regroupées sur un même mur:
 
Au dessus, les nostalgiques reconnaitront le héros de Puzzle Bubble de Taïto.
Mais ceux du desous ne me causent pas (Skate or Die, 720 ...?)
 
Et pour conclure, le toujours le bondissant Mario
 
A suivre...
Repost 0
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 09:19

Qui donc m'a dit que le métro parisien était un labyrinthe lugubre, bruyant et malodorant où les autres marchent comme des zombies?

 

 

 

Le buddléia pousse partout et à une vitesse incroyable...

... D'ailleurs, à la rame précédente, je ne suis même pas sûr qu'il y en avait!

 

J'ai plusieurs fois parlé des "villas parisiennes," nombreuses sont visibles lorsqu'on se promène près des limites de Paris comme vers les rue de la Mouzaïa, de la Butte aux Cailles ou vers Ménilmontant.

Ce sont des ruelles souvent fleuries offrant un air rural à la capital.

 

Mais en plein coeur de la cité, ce dépaysement est tout à fait possible, comme rue des Thermopyles ( voir ICI ) , ou  dans le 11e, tout près de la Bastille:

 

 
J'ai un gros faible pour cette vue.
 

 

Un autre endroit tout aussi surprenant, un peu plus près, encore, du centre ville.

Dans le Marais.

 

Qui pourrait jurer que cette photo est prise à Paris?

 

 

 

Mais où un matou peut-il se la couler aussi douce à Paname, me direz vous?

 

 

 

C'est au Marché des Enfants Rouges, rue de Bretagne!

Un article est ICI pour vous en montrer un peu plus. 

 

 

 

Un jardin partagé et un petit square s'offrent uniquement aux plus curieux.

 

 

Vers la Butte aux Cailles, rue de la colonie, la végétation dévore le béton ... certainement pour le plus grand plaisir des riverains.

 

Colonie verte

 

Nous voici dans le 20e.

 

Le Boulevard Davout longe plusieurs squares, certes.

Mais qui aurait pensé y trouver ce genre de place, comme surgie d'une autre époque?

Pour l'apercevoir...

 

 

 

... Il faut tout de même avoir la chance que la porte cochère soit ouverte!

 

Dans le 5e, sur l'autre rive, derrière une autre porte cochère:

 

 

 

Un petit jardin secret se cache...

 

Retour dans le 20e, juste pour vous donner le tournis! 

J'ai présenté à plusieurs reprises ce lieu (ICI et ICI )

 

 

 

J'aime son ambiance: un sentiment de liberté, de bien être, ysont étroitement mélés.

 

 

 

Je l'ai ressenti lors de mon 1er passage.

Et à chaque fois que j'y retourne, c'est un sentiment qui s'enracine toujours un peu plus profondément.

 

 

 

Un peu plus bas, toujours dans le 20e, la nature reprend ses droits sur la ville.

La moindre faille est exploitée.... Pour le plus grand plaisir de tous.

 

 

On le dit en voie de disparition dans nos villes...

 

 

 

J'en ai retrouvé un couple sur les bords de Seine!

 

Dans le 12e, ces terrasses étagées offrent des variations de tons verts aux joggueurs de la promenade plantée...

 

 

 

 Et c'est dans le 15e, vers Montparnasse, que se terminera cette promenade verte,

 

 

 

Dans ce jardin très discret qui, pourtant, accueille le passant par un feu d'artifice végétal.

 

Entre Ville Lumière à touristes, et gotha du secteur tertiaire, la mégapole cosmopolite qu'est Paris offre des surprises à qui vient les chercher.

Et, si parfois, ces havres de paix peuvent paraître un peu (trop) artificiels, pourquoi renoncer à prendre son plaisir là où il se trouve...?

Repost 0
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 09:02

Comme je l'ai déjà précisé, ma façon de voir reste la même, quelque soit l'endroit où je me promène:

dans une rue de Paris ou sur un sentier entre deux champs, mes yeux traînent dans les coins et recoins.

Voici quelques vues qui valent, à mon sens, le détour.

Bonne promenade (n'hésitez pas à pointer la souris sur les photos)!

 

 Je sais que pour un espace réservé à Paris, je sors de mon champ d'action habituel....

 

 

Mais j'ai demandé à la lune... (entre les arbres de mon jardin)

 

Au matin, je pars en vadrouille et surprends d'emblée ce gros matou qui se la coule douce.

 

Puis je découvre les perles de rosée enfilées sur des fils de soie...

 

 

Parfaitement alignées ou totalement dispersées...

 

     

 

.... l'effet de cette "découverte" m'enchante

 

 

Les images comparatives affluent dans tous les sens....

 

 

 

... Selon l'angle d'observation de cette...

 

 

... toile d'araignée!

 

 

N'avez-vous jamais vu une araignée nettoyer sa toile? 

Elle semble jouer à la pétanque! 

 

Cette chenille me rappelle que l'heure du petit déjeuner n'est pas encore passée!

 

 

Pas facile d'avoir une image nette de fourmi, toujours pleine d'énergie celle-ci zigzague, à fond, entre les gouttes.

 

 

C'est compliqué parfois de retrouver son chemin....

Mais ne mènent-ils pas tous à Rome?

Cette coccinelle à l'intersection de ces brindilles est incroyable: ne sait-elle plus voler?

 

 

Nous sommes à 25 km de Paris.

Plus loin, dans mon dos,  une station de RER est en contrebas. Qui le croirait?

 

Suffit pour la marche....Retour au bercail!

 

 

Le langage des fleurs.... Si celle de dessus me procure une indéniable sensation de fraîcheur...

 

 null 

 

... Cette rose est, pour moi, l'image même de la volupté.

Repost 0
18 septembre 2010 6 18 /09 /septembre /2010 10:16

En voilà une bien curieuse découverte (Aout 2010):

Rue de la Py, un parcmètre a fleuri!

 

Et, d'ailleurs, avec son panneau photo voltaïque, pourquoi ne participerait-il pas, lui aussi, à la photosynthèse?

 

 

Elle est amusante cette grande fleur orange...

 

 

...Avec sa feuille qui semble bien dire "au revoir" à ses copines derrière les grilles du jardin!

 

Tiens, un peu plus loin...

 Justement une de ses copines semble bien avoir profité de la fissure au coin de ce mur...

 

 

.... Et pour être honnête, je crois bien qu'elle jette un dernier coup d'oeil, à la sauvette...

 

 

...pour être bien certaine de ne pas se faire cueillir, dès le coin de rue passé!

 

Et ce n'est pas terminé.

Cette fois c'est une belle bleue qui prend la porte!

 

 

La pervenche semble pourtant vouloir hésiter....

 

 

...De toute évidence elle penche pour rejoindre le reste du bouquet au coin de la rue Le Bua et de la rue de la Py.

 

Mais elle se tourne vers l'autre coté aussi...

 

 

... Où, une jeune pousse autocollante semble bien vouloir l'attirer.

Certainement aussi titillante que pouvait l'être Clochette pour Peter Pan!

Ah, les bruits de la ville...

 

  Alors, qui donc pense encore que nos villes manquent de poésie?

 

Mi- Aout 2010

 

Quelle surprise, peu avant de partir en vacance d'été, Elilou m'envoie un mail d'une vitrine en harmonie avec ces fleurs... Mais rue de Montreuil (12e), cette fois.

Elle reste introuvable!

 En fait le rêve du Dogon était simplement parti sur son lieu de villégiature avant moi!

 

 

 

Un clin d'oeil sympa pour entrer... en communication!

 

Le rêve du Dogon Ding dong

 

 Le rêve du Dogon est une entreprise distribuant des cadeaux publicitaires basés sur le principe du développement durable, et fait référence au pays Dogon (Afrique de l'ouest) pour renforcer la valeur symbolique du cadeau offert.

 

L'accueil y est agréable, bien que je sois passé à l'heure du repas.

 

 

L'hôtesse me présente Nowart: ( ICI ) un des artistes exposés dans le bureau même.

 

 

mais je vous laisserai les y retrouver, me limitant volontairement au peintre "des fleurs du vingtième".

 

 

 

Je ressors de cette boutique pas comme les autres...

Charmé par le décor, certainement ... mais aussi par l'accueil reçu, sans aucun doute.

 

 

... et quelque part une petite graine est semée.

 

  

 

 

Repost 0
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 22:38

Je vous ai présenté de magnifiques bornes peintes ICI , et leur aspect n'est pas aussi aléatoire qu'il y parait :

 

dans un coin le Grand Méchant Loup guette les trois Petits Cochons.

Chaque oeil est différent, et l'ensemble raconte une histoire.

 

 

 

Le loup épie les cochons qui surveillent les alentours...et voici celui qui a trouvé l'affreux!

 

   

 

Il y a aussi la série des poteaux exotiques

 

         

 

Et ceux qui nous sont plus familiers...

 

   

 

.... quelques insectes sont même représentés:

 

  

 

Le CyKlop ...

 

 

 

.... a réalisé ici un véritable travail de Titan:

aucun poteau du passage n'a conservé son aspect d'origine!

 

     

 

Les espèces sont regroupées par famille, et chacun de ses membres possède un regard unique.

 

     

 

Et bien évidemment cet ensemble n'est pas dénué de sens !

 

  

 

Après une demande au service d'urbanisme de la mairie du 11e ....... et une autorisation accordée pour un an...

 

  

 

... du temps, du talent, de la peinture et ... du courage  ...

 

... pour ne pas se limiter juste au minimum prévu.

 

Oeil Tigre Oeil Léopard5

 

... l'artiste a séduit le voisinage, au point qu'une affiche circule proposant une collecte pour compenser les frais matériels engagés par CyKlop.

 

Un riverain emballé est même sorti de son véhicule pour me demander des informations ... à moi, le promeneur!

 

Un clin d'oeil pour un coup d'oeil à  "Vive l'Art Urbain #3"

 

 

 

Mais est-ce bien uniquement ce dont il s'agit?

 

 

 

 

 

Juste d'un clin d'oeil à une exposition?

 

 

 

Plusieurs dizaines de bornes auraient été peintes dans la rue pour n'en présenter qu'une seule derrière la vitrine de  cette galerie (ICI) ?

 

 

 

  Qui se cachent derrière ces yeux?

 

 

 

Il va falloir patienter encore un peu pour découvrir la conclusion à cette série d'articles.

 

la 1ère partie est ICI  

La 3ème partie est ICI

Repost 0
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 22:20

Si d'aventure vous avez affaire dans le 11e, ne dédaignez donc pas ce qui se trouve au niveau de la ceinture, vous risqueriez de louper bien des choses.

 

 

Comme à ce coin de rue où des bornes métalliques anti-stationnement, se tienent droites comme des "i".

 

 

 Même s'il y en a une qui semble bien vous regarder de travers!

 

 

Et si plus loin, elles nous regardent de haut...

 

   

 

.... Avant de jeter un regard en coin!

 

 

 

Et celui là, qui semble des plus terribles.... Mais que lorgne t-il ainsi?  

 

 

 

Il y a bien un moment ou une question vient tarauder l'esprit, qui, à peine formulée en amène une flopée d'autres,  instantanément...

 

 

 

Mais qui? 

 

  

 

Pourquoi?

 

 

 

Combien? 

 

 null

 

Ça en fait des couleurs!

 

 

D'un coté de la rue....

 

 

... Comme de l'autre...

 

null 

 

Les regards plongent dans tous les sens...

 

Oeil Cité Ameublement3

 

... Comme à la recherche de quelque chose...

 

 

...Les yeux en pleine lumières semblent scrupter les ombres de la ruelle.

 

 

Et en voilà un qui semble bien avoir trouvé...

 

 

 

  ... Mais quoi?

 

 

 

Pour plus d'indications, il va falloir attendre le prochain article qui devrait amener son lot d'explications....

 

 

 

 

- Pour la 2ème partie, c'est ICI

- La conclusion est ICI

                                  

Repost 0
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 10:24

Dans le 11e, parallèle au Bd  Beaumarchais, une petite rue cumule les perles .

Il en part les passages du jeu de boules et Saint Sébastien (entre autres)

 

  

 

Je la connais bien, cette rue, ma mère travaillait: juste à coté du garage Renault.

 

 null 

 

Bonom ...

 

 

 

 

... Space Invader ...

 

nullnull 

 

...Oré ....

 

Rue Luizet

 

Ils y ont tous laissé au moins une trace de leur passage.

Mais ils ne sont pas les seuls!

Et j'utiliserai même un joker pour l'auteur du poster suivant:

 

  

 

La rue Amelot qui relie la place de la République (ou presque) à la place de la Bastille (ou presque) est un itinéraire dans l'air du temps (1 pas en avant, 2 pas en arrière...)

 

On y compte pas moins de deux galeries d'art (Magda Danysz et Voskel), il y siège l'hebdomadaire "le Monde libertaire", ainsi que le cirque d'hiver Bouglione...

 

 

... et plusieurs clubs / bars y ont leur pas de porte ...

 

 

 

Autant dire que ce petit bout de rue bouillonne quelque soit le moment de la journée!

 

Pourtant, cet article doit son existence à Elilou qui m'a indiqué une recrudescence de posters tout au long de cet axe.

 

 null

 

Et il est vrai que les chats me font craquer...

Même si certains se ressemblent beaucoup, ce ne sont pas tout à fait les mêmes!

 

null null
Un vrai chat de gouttière, celui-là!
 
 null
 
...Miauleurs (ou bailleurs?) et guetteurs (sans collier)...
 null
Certainement le même coup de patte, mais pas sur le même territoire:
 
En effet, la rue Amelot n'est pas la seule à avoir vu passer ces chats, certains les ont vu aussi roder vers Ledru Rollin, ou Daubenton (Elilou)...
Pour ma part, c'est rue de la Perle, que j'en ai croisé un pour la 1ère fois.
Mais n'espérez pas l'y revoir, quelques jours après cette photo, il n'était déjà plus là!
 
Il me reste pour me consoler, ma griffeuse personnelle
 
Repost 0
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 20:17

Il y a des endroits qui semblent attirer les couleurs plus que d'autres, c'est comme ça.

 

Une fois que j'en trouve un, j'y passe alors régulièrement, juste par curiosité.

C'est le cas du M.U.R. de la rue Oberkampf ou du passage Saint Sébastien ... entre autres.

 

 null

 

Déjà posté sur ce blog sous la rubrique "Pop Eye" ce regard, à cet endroit, ne peut pas laisser indifférent....

 

Plus loin, il y a quelques mois, une des fresques géantes de Zoo Project s'étalait.

 

 null

 

C'est un artiste que je montre rarement, pourtant certaines de ses fresques m'interpellent particulièrement  (rues JP Thimbaud, d'Aubervilliers, Oberkampf ou sur le pont national).

Leurs dimensions un rien excessives, leurs emplacements parfois surprenants (haut perchés), les maximes bien vues dans le milieu urbain et une couleur jaune pâle sont souvent le point commun de ses oeuvres.

 

Récemment repeint, ce même mur a déjà été l'objet de plusieurs "mises en couleurs"

Mais ce sont ces posters d'archers qui me poussent à présenter cet endroit.

 

 

 

J'ai particulièrement apprécié la fluidité de ces créatures mi-mythologiques mi-personnages de BD, mais aussi la présence d'une végétation plutôt riche.

 

 

 

Voilà une position d'archer que j'avais découvert à mon adolescence....à la lecture d'un livre sur les techniques guerrières des soldats du moyen-âge japonais.

 

 null

 

Le travail des couleurs et de la symétrie entre les personnages et les plantes, rend l'observation de ce mur très plaisante.

 

 

Je reviendrais prochainement dans ce quartier pour un article très félin...

Repost 0
7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 20:10

Face à l'Hotel de l'archevêque de Sens (Marais) un duo bidon est suspendu à un lampadaire:



Avec leur look "indestructible" ils rappellent un récent dessin animé



En fait, ils m'ont surtout rappelé un récent commentaire d'Ann
http://parifuni.over-blog.com/article-26250506-6.html



Bibi, un artiste transformant les bidons en animaux et personnages.



Et si ce n'est pas leur créateur, c'est en tout cas dans la même veine.
Peut-être une info est stockée dans le pochon de celui-ci?



Une de ces curiosités qui se fondent dans le paysage à la perfection...


Pour aller plus loin:
http://bibi.fr/archebibic10.html

 

Rentrée 2010:

 

BIBI a été invité à présenter son BIBIGLOO

http://www.bibi.fr/projets/bibi-wirksworth.html

 

 

Une solution pour les Inuits après la fonte des glaces....

 

 

 

Repost 0
4 août 2010 3 04 /08 /août /2010 20:15

Impasse Rauch (11e) toute une ménagerie s'affiche en mosaïque sur les arcades surplombant  les portes et fenêtres de ce bâtiment.

PRauch

Passage Rauch rhinoceros

 

 

Les animaux représentés sont variés, mais coutumiers des pistes de cirques.


 

L'ours est le seul à déborder ainsi de son arcade.

 

 

 


 

Une photo plus récente (08/2010) montre effectivement une dégradation de certaines parties de la mosaïque (constaté aprés le commentaire).


PRauchGorille

 

En fait, tous ces animaux ont un point en commun:

 


Qu'ils soient herbivores ou carnivores....

 

.... Iks sont tous là, tranquillement installés, paisiblement, face aux badauds.

 



Et voici la superbe panthère qui orne le dernier fronton.

 


Leonor Rieti a bien joliment oeuvré dans ce passage.


Ce passage n'est pas si loin du cirque d'hiver, alors pouquoi être surpris d'y retrouver cette faune? 
En fait, il s'agit d'un ancien atelier de mosaïque devenu "Les bijoux de Sophie".

Repost 0

Présentation

  • : Paris comme vous ne la regardez pas
  • Paris comme vous ne la regardez pas
  • : Visite inattendue de Paris. Les yeux en l'air, ou au sol. Monuments et curiosités autrement.
  • Contact

Index des articles

Cliquez sur l'éléphant:
 vous accéderez à l'index en images
 et aux liens des articles du blog

Pour me contacter

Cliquez sur l'image.