Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 16:00

  Dans un article précédent (ICI), je décrivais un passage plein de charmes du 20e .

Une allée piétonne où l'art se mixe à la végétation pour le plus grand plaisir du promeneur.

Un de ces recoins perdus qui motivent toujours un petit détour juste pour le plaisir d'y passer quelques instants.

 

Une fois la villa de l'Ermitage descendue, sur la droite se trouve un escalier en cascade.

 

Et si...

Et si malgré la promenade en vélo, vous décidiez de mettre le pied à terre...

 

 

 

Subissant une "mini canicule"  annoncée de 3/4 jours, prendre le vélo n'était peut-être pas la meilleure idée!

 

Et si....

Et si tout en profitant d'un coin ombragé vous souhaiteriez vous ressourcer?

 

 

 

Ce petit coin sous un feuillage, c'est le rêve pour vider une partie de sa gourde!

 

Et si...

Et si les yeux dans le vague, la soif étanchée, votre curiosité reprenait ses droits?

 

 

 

Un trou dans un mur!

C'est comme une lumière qui filtre par le trou d'une serrure, c'est comme détailler impunément les autres voyageurs du compartiment par le truchement de leurs reflets sur les vitres du wagon...

 

Et si...

Et si une fois votre curiosité stimulée,  votre regard se trouvait comme aimanté par ce trou noir?

 

 

 

 

Contre toute attente, ce n'est pas du béton mais de la verdure qui vous attend!

 

Et si....

Et si ce n'était pas un arbre qui cachait la forêt?

 

 

...Et si .... c'était juste un mur?

 

 

 

En plein 20e arrondissement, se trouve un mur derrière lequel un bois semble bien s'étendre à perte de vue!

 

Et si....

 

Repost 0
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 09:15

Dans ma chasse aux curiosités, mes roulettes suivent systématiquement la volontés de mes yeux.
Il est bien connu, que c'est dans le recoin le plus inaccessible que se cache la perle la plus belle, mes yeux passent ainsi régulièrement sur des trésors bien en évidence... OK...
Mais pour le coup, c'est "Bingo".

Irrésistiblement attiré vers un passage du 10e arrondissement pourtant malodorant, ce coin de trottoir sombre, là bas en face, m'intrigue...

C'est presque une pub pour une marque de Yaourt!

 ... une malheureuse pousse d'arbre derrière une protection bien inefficace, semble même être la proie de son ombre moqueuse...
..Un tag bien ironique envers cette plante qui puise malgré tout sa force de vivre dans le macadam et la pollution ambiante!

L'affiche juste au-dessus me fait sourire!

Une affiche presque discrète

Parce que "végétaliser" les coins trop minéraux, je suis pour, mais cet arbrisseau semble plutôt mal parti pour y parvenir, ne serait-ce qu'à moyen terme!

Et mon regard change à la relecture du tract...
... "trop minéral" ... "Poésie"... "Merci d'en prendre soin"...
Je me rapproche du mur et éclate de rire.

Quelle force! Ce pétale m'a tenu plusieurs minutes sur place, m'a fait sourire, et pourtant j'ai failli ne pas le voir!

J'aime beaucoup cette poésie, cette force qui passe d'abord inaperçue mais qui est capable de me clouer net sur place.
La fleur, en mousse végétale, c'est elle l'arme de la guerilla!
Le soldat vert qui lui a donné cette place m'a contaminé!

Vous voilà prévenu:

A l'autre bout du passage, un tag prévient de l'attaque imminente

Un dernier regard, un dernier sourire...

Une pensée poétique...

...C'est une arme vraiment terrible!

 

Elle a frappé aussi vers la Mouffe .... un peu (beaucoup, passionnément, voire à la folie...)

 

Guerilla verte vers Mouffetard 

Repost 0
Published by Rolvel - dans Coups de coeur
commenter cet article
11 juillet 2010 7 11 /07 /juillet /2010 19:05

J'ai une poignée d'articles dans mes brouillons, mais c'est ma rencontre d'hier soir que je tiens à vous présenter.

Je ne vous referai pas l'article qui est sur ce blog ICI , mais pour le plaisir des yeux, voici quelques photos prises la nuit dernière place Augusta Holmes (12e):

 

J'aime le bleu, Alors voici en tout premier choix un petit plaisir que je me fais!

(on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même!)

 

 

J'adore le rendu de ce dragon!

 

 

Et dire que j'avais déjà craqué à la lumière du jour sur cette chimère...

En découvrant un jour, par hasard, cette oeuvre magnifique, je n'avais pas imaginé une pareille surprise à la nuit tombée!

 

 

Vous avez apprécié, vous aussi?

 

Alors ne partez pas, ce n'est qu'un aperçu...

 

 

... Parce qu'à intervalles réguliers, la couleur de ce dragon change!

 

Voici un éventail des couleurs dont il se pare:

 

 

Le dragon "Arc en ciel"...

 

 

Sa couleur évolue assez rapidement...

 

 

... Mais je recraque pour le bleu!

 

 

...Même si sur certains plans, l'orange ne lui va pas si mal!

 

 

Le vert et le rose me plaisent moins... Les goûts et les couleus ne se discutent pas!

 

 

Arghh!!!

Ca y est, je succombe!

 

 

...  Maintenant, je craque aussi pour l'orange!

 

Pour le plaisir de la petite histoire, les explications sont  ICI

(je rappelle que ce dragon est en verre bombé)

Repost 0
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 22:48

Il devient difficile de compléter ma collection de trompes l'oeil parisiens:

les plus faciles à découvrir, je les ai trouvés... Les autres nécessitent un coup de chance ou un bon tuyau.

 

Dans la série "Il faut le chercher pour le trouver", voici un trompe l'oeil très discret dans un recoin du 12e:

 

 

Mon attention fût tout d'abord attirée par la végétation à l'entrée de cette cour, mais juste derrière un couple est là, bien à l'abri des curieux.

 

 

Dans le 3e, bien plus en évidence, un autre couple semble prendre plaisir au passage des quidams

 

 

Pas de doute, ils sont bien là pour les yeux des passants: ils sont peints sur la face extèrieure des vitres.

 

 

 

Près du forum des Halles, les pigeons baillent aux corneilles...Pourtant, le sourire de la demoiselle mérite mieux!

 

 

Dans le 15e, un pignon m'avait totalement échappé, pourtant je suis passé plusieurs fois juste devant.

Je ne sais toujours pas comment cette fresque aux proportions incroyables a réussi à m'échapper!

(Merci Elilou pour l'info)

 

 

 

Toujours dans le 15e: rue Lecourbe, c'est le hasard qui m'a déposé devant cette fausse façade.

 

 

Au pied de la butte Montmartre, dans ce quartier à la limite des 18e et 19e arrondissements, plusieurs pignons sont décorés (et déjà sur ce blog) aprés le funambule, les fruits et les mamouth, voilà de quoi compléter la série:

 

Il aurait été dommage de se priver de ces archéologues, non?

 

Dans le 13e, au loin, une porte s'entrebaille au le bout de la rue...

 

 

Arrivé au pied de l'immeuble, les dimensions de cette porte sont véritablement impressionnantes!

 

 

Dans une arrière cour du 10e, il faut vraiment la chercher, pour la trouver cette fausse charpente visitée par les oiseaux.

 

 

A voir aussi:

Façades en trompe l'oeil
Façades en trompe l'oeil (Partie2)
Retour rue Haxo 

Les Farfadets de Notre Dame

Fenêtres en trompe l'oeil

Des feuillages persistants

Repost 0
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 09:21

Comme j'aime si souvent l'écrire, à Paris, il y a de quoi voir, de satisfaire sa curiosité... et il y en a pour tous les goûts!

 

Lors d'une vadrouille dans le 12e, je suis tombé sur cette représentation de baleine.

Plutôt discrète, rien n'explique pourtant la raison de sa présence.

Elle est juste là, se satisfaisant de servir de décoration à une pataugeoire pour le plus grand plaisir des enfants du quartier (c'est de saison!).

 

 

 

 

Toute aussi ludique, cette statue d'ours dans le 15e.

Assis là, dans un curieux décor mélant pavés et verdure dans ce quartier de tours de métal et de verre!

 

 

Je ne doute pas qu'il attire irrésistiblement les bambins du coin...

Et  pourrait-il être là pour une autre raison d'ailleurs?

 

Dans le Marais, ce bas relief  représentant Saint Georges est tout aussi surprenant à mes yeux.

Pas uniquement pour l'oeuvre d'Apel·les Fenosa, que pour la découverte de cette annexe de la Sorbonne sur la rive droite de la Seine!

 

 

 

Voici un autre type de bas reliefs... Moins officiel. 

J'ai déjà évoqué ce genre d'art urbain lors de mes promenades.

Ces bustes sont essentiellement dans le 11e, le 18e et le 20e...celui sur fond bleu est dans le 10e.

En cherchant bien, vous trouverez aussi des animaux (coq, sanglier, girafe, ourson...)

 

 

 

D'autres trouvailles restent obscures, de par leur raison d'être comme de leur représentation, comme ce "fond de boîte à oeufs" quai de Valmy.

 

 

 

Parfois le moulage peut-être plus évident à interpréter, sans pour autant justifier sa présence!

 

Bon, même si le fait de savoir que les murs peuvent effectivement avoir des oreilles...

Si l'endroit où se plaque cet appendice est des plus discret, il est évident qu'il doit être saturé de sons!

(cette oreille est dans un passage, face à une cour d'école!)

 

 

 

Quand la 2D et la 3D se rencontre....  

Un poster d'Erazé associé à un masque de Grego (reprenant le personnage créé par Erazé)

Dans ce recoin du 11e, il y a régulièrement de quoi remplir une carte mémoire!!!

 

 Grego et Erazé

 

Voici une impressionnante collection de gargouilles (vers St Michel), plus d'une vingtaine sur la longueur de ce mur.

 

 

 

Dans le 10e, j'ai travaillé juste en face sans jamais les voir,et sans les indications d'Elilou, je les ignoreraient probablement encore...

Et si elles ne sont pas aussi impressionnantes que celles de St Michel, ces gargouilles n'en sont pas moins surprenantes elles aussi.

 

gargouilles

 

A partir de ce type de pavés espacés régulièrement au sol de cette impasse...

 

gargouille0

 

Un artiste s'est créé un bestiaire...

Je l'imagine assis, face au mur, avec son burin et son marteau!

 

gargouille1gargouille2

 

Entre gargouille et art primitif, ses créations ne manqueront pas de faire sourire le promeneur égaré!

 

Toujours dans le même coin, mais d'un genre plus douteux...

 

Coeur rebut

 

J'ai bien aimé tout de même ce coeur transpercé à l'emplacement des poubelles:

Comme s'il fallait mettre son coeur au rebut quand il souffre de trop...

 

Moins chic, mais tout aussi explicite pour exprimer son ras le bol:

 

Crotte

 

La punition par où l'on péche... (à mon avis c'est plutôt le maître le fautif!)

 

Plus bas, dans le 4e, des choses se préparent...

La pelouse du square du Temple prend, elle aussi, du relief!

 

Square Temple

 

Une semaine après, ces fantômes façon "Pac-Man" ont pris de la couleur (malgré la chaleur caniculaire, ils n'ont pas viré au jaune!).

 

Square Temple2

 

Pour finir avec la verdure, trouvé dans le 20e, voici une sculpture des plus surprenantes: "le nuage vert".

Comme quoi certains ne redoutent pas que le ciel leur tombe sur la tête!

 

Nuage vert

 

Malgré mon habitude à laisser mes yeux virevolter, je laisse toujours passer quelques perles.

Ce qui, tout compte fait, m'offre souvent le loisir de découvrir à chaque passage quelque chose de nouveau!

 

 

 

 

A voir aussi dans les curiosités parisiennes  partie1 , partie 2 et partie 3

Repost 0
26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 11:16

Comme je l'ai déjà précisé dans un autre article, le rôle d'une vitrine est d'attirer l'oeil.

Dans ma collection de curiosités, leur place n'est pas vraiment sur ce blog, où l'Art et les clins d'oeil prévalent au commercial.

Mais... parfois il faut savoir déroger à ses propres règles.

 

J'ai un faible pour ces devantures écaillées qui témoignent d'une autre époque.

Justement nommé "Un coin d'Autrefois" cette boutique ressemble véritablement au souvenir d'un coin que j'ai connu...autrefois.

CQFD!

 

Un coin d'autrefois

 

Le bric à brac coutumier de leurs vitrines semble toujours la promesse d'un titillage de la fibre nostalgique...

Alors, bazar organisé ou empilage aléatoire de souvenirs perdus?

 

 

Dans un autre genre:

 

Craie Pont aux choux2

 

Une façade exotique sur les rideaux de fer de ce vendeur de chemises du Marais.

 

Craie Lion tete Pont aux choux

 

 Mais de plus près, les motifs composants le lion et le toucan sont superbes.

Un graphisme en dentelle qui témoigne d'une patience et d'un talent hors du commun....

 

Craie Toucan tete Pont aux choux

 

... Surtout que ces motifs sont réalisés à la CRAIE !

 Oui, à la craie (j'ai vérifié).

La question qui me taraude est: devanture "piratée" ou commandée?

Je n'en sais rien, mais je comprends que le propriétaire ait  décidé de la conserver!

 

J'ai toujours admiré les artistes capables d'abandonner ainsi leurs oeuvres.

Un simple jet d'eau pouvant effacer des heures probables de travail, c'est une jolie preuve de talent et d'abnégation.

 

 

Dans le 5e, le 13e et le 20e  il n'est pas rare de voir des décorations de vitrines réalisées par des artistes de rue (Jérome Mésnager, Jef Aérosol, Miss~Tic, Némo...).

Mais le coup de patte reste habituellement dans l'esprit de l'artiste.

 

Jef aérosol 5 diams

 

Plus commercial, et plutôt impressionnant, dans le 2e arrondissement:

.... Pourtant peu de personnes lèvent la tête vers ce marchand de fripes.

 

Marche arrière hasardeuse2

 

... même s'il n'a pas fait les choses à moitié pour attirer l'oeil vers l'étage de son commerce

 

 Marche arrière hasardeuse3

 

Cette Fiat 500 qui menace de choir du 1er étage....est la copie d'une pub américaine récente !

 

 

A voir aussi:

Vitrines et devantures:  partie1 et  partie 2

 

 

Le cas des boulangeries

Repost 0
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 08:15

Toutes les photos de cet article ont été prises dans les rues de Paris... 

 

Lorsque j'étais gamin, j'ai découvert la BD (et la lecture) avec Pif gadget.

Je suis alors resté scotché devant Rahan:
Un homme primitif à moitié nu hurlant que la moitié de son nom,  ingénieux comme pas deux et ouvert à l'humanité entière.
Les 5 griffes de son collier le définissaient si bien...

 


Puis vint l'adolescence, et mes lectures s'étoffèrent (Vian, V.Vogt, Steinbeck,Irving... )

Mes BD se devaient de mûrir, elles aussi... 

D'abord les franco-belges, de Lucky Luke à Astérix, sans oublier celles de Tintin le globe trotter enquêteur. 

 

  

 

C'est toute une foule de personnages de plus en plus consistants, qui, au fur et à mesure des parutions, qui prend vie.

Quelle surprise de les avoir retrouvé accidentellement dans un hall d'immeuble!

 

 

 

Avec les personnages de la "Marvel", je suis resté épaté devant la témérité des scénaristes.
Entre le cancer de Captain Marvel, la mort de la fiancée de Spiderman, et la dénonciation du fascisme dans "Dieu créé,l'Homme détruit" avec les Incroyables X-men....

 

 

 

... nous sommes loin de l'être omnipotent profondément bon et juste faisant face à l'abominable laideur du mal

 

 

 

L'esprit du Dark Knight de Miller transcende les graphismes au couteau et aboli définitivement ce manichéisme simplet qui semblait être l'unique source d'inspiration des comics US.

 

 

 

Je n'imaginais, alors, même pas une transposition cinématographique (honorable) des univers créés par Alan Moore (From Hell, V pour Vendetta, The Watchmen) Frank Miller ou Stan Lee.

D'ailleurs, aujourd'hui, aucun des blockbusters cinématographiques utilisant ces licences n'exploite la richesse originale du comic dont il s'inspire...

 

J'aime bien l'idée susurrée par l'exposition "Destins"...  même si l'apparence la rapproche plus du laboratoire d'un généticien fou. 

 

 

 

Cette démarche entre le respect et la dérision, le grotesque et le point de vue incisif me plait.

En disséquant leurs passions, les artistes amènent parfois à réfléchir avec bien plus de profondeur qu'il n'y parait.

 

De la théorie sur papier...

 

 

A la réalisation pratique...

 

 

Où se cache la différence entre les humains?

 

Surfant sur la vague Super Héros, des expositions savent attirer l'ancien lectorat un brin nostalgique...

J'aime cette façon de croquer un personnage, avec la folie imaginative propre à l'univers de la BD, mais avec une vision oblique (en tout cas pas celle de la ligne commerciale habituelle...)

 

 A voir, et à savourer...

 

 

Qui ne rêveraient-ils pas de devenir un super héros?

Minnie en Wonder Woman...Quelle pêche!

 

 

Il suffit parfois de pousser une porte pour changer d'univers.

Un mail, une adresse...Un sourire, une porte qui ne se laisse pas refermer... 

 

 

 

C'est simplement le partage d'une même passion!

 

 

 

 Une vision personnelle de l'univers Marvel:

les fameux personnages sont traités à la façon d'un tag sur un fond de mosaïque.

 

A voir!

 

 

Repost 0
13 juin 2010 7 13 /06 /juin /2010 23:44

Aussi publié sur obiwi.fr

 

La P'tite Ceinture

 

 CD2

 

J'y suis repassé encore la semaine dernière, et les grilles ne font que s'y étirer toujours un peu plus loin, toujours un peu plus haut.

 


Cet espace perdu autour de Paris devient de moins en moins accessible.

La Petite ceinture, c'était un endroit où j'aimais décompresser après 24h de boulot aux urgences, où je savais dissiper mon blues de fin de garde.

 


Presque seul dans ce trou temporel, pas besoin de réfléchir où aller:
le rail savait me guider.
Dans ce monde oublié, encerclant la ruche bourdonnante qu'est Paname, mes pensées papillonnaient, rebondissaient, entre les murs végétaux et les surfaces taguées.
J'en partais lavé, purgé, prêt à mon retour à la vi(ll)e.

 

 

 

La P'tite ceinture, c'est aussi une chanson qui a donné son titre à un album.
Une histoire de rencontres.
Un père (Patrick) et son Fils (Steve), une guitare et un harmonica, la nature et la ville... la vie et le blues.

 

CDessin

 

 

Si les sons de mon enfance sont revenus à la surface, en me rappelant le chromatique paternel, se sont des images de ma vie d'adulte qui sont venus les illustrer.
Celles-là même que je croyais oubliées sur cette voie désaffectée.

 

Un album aux accents blues, ou le père et le fils se renvoient la note ("Père & Fils","T'efface pas comme ça"...), et sur lequel les pistes se laissent emprunter parfois avec plus d'intensité selon le rythme, et les paroles.
Ce sera selon le vécu et la sensibilité de l'auditeur.

Parfois le ton sera plus à la ballade avec "Fancky et Johnny" ou "Tu m'as menti", et parfois un rien jazzy durant le "Ragtime blues", mais le "jeu" entre les 2 musiciens reste le même:
Un retour aux sources de la musique à écouter.

 

 

 

On se surprend parfois à siffloter les accords qui se retiennent pour le sourire ou la nostalgie qu'ils induisent, tout au long de ces chansons où, les instruments et la tonalité sonnent justes, et qui laisse insidieusement leur petite mélodie en mémoire...

 

 Ce duo est une véritable bouffée d'oxygène, avec une personnalité qui lui est propre.

Bien éloignée en tout cas de ces reprises hasardeuses des "télé-crochets-réalité" dont nous sommes actuellement matraqués.

 

Comme l'indique le logo collé sur la jaquette, ce disque est soutenu par Jazz radio.
Je vous propose un extrait illustré par mes soins (vidéo ci-dessous), et si une envie irrépressible vous tenaille, vous pouvez toujours passer à la FNAC ou commander ICI votre exemplaire.

 

 

Verbeke & Fils "La p'tite ceinture" Frémaux et associés

 

 

 

 

Voici le reportage présenté sur France 2,  le vendredi 12 juin 2010

 

 

 

Pour continuer la balade sur la petitr ceinture, cliquez sur les liens suivants:
Gares, quais et voisins de la petite ceinture
Paris vue de la Petite Ceinture
Voie fantome....La vie entre les traverses et le ballast.
La petite ceinture (PC), une voie ferrée autour de Paris.
Quelques curiosités sur la Petite Ceinture.

 

Repost 0
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 08:40

creve-les-yeux.jpg

faim.jpg
allez-faire-le-male-ailleurs.jpeg
undefined



















 




La Miss en vitrine...malgré la période, elle ne solde pas ses maux.
(Vers Tolbiac)

undefined























Ce dernier pochoir est sur une vitrine de livres d'occasion vers Censier.

Entre le 13e et le 14e, tout prés des palmiers "mirage" le long du tramway (T3)


Prés du coin des moulins, dans le 13e, une autre version d'émoi émoi émoi... ;-)



Sur le mur d'un bistro du 13e....morale de comptoir?



Toujours dans le 13e, rue Nationale:



Toujours dans le 13e, la rue des 5 diamants regorge d'oeuvres urbaines.

Les devantures de ce quartier sont nombreuses à en arborer.

Et même à l'intérieur, derrière une vitrine, on peu en apercevoir

 

 

 Dans le 13e, quartier de la Butte aux Cailles...encore

 



Des promesses, toujours dans le 13e...

Partir un peu

Affiché dans une vitrine d'un magasin d'alimentation du 5e!



Pour continuer avec Miss Tic

A ma zone ( Miss Tic )
Appâts de louve ( Miss Tic )
Miss ~ Tic : Art, droit d'auteur et licences.
Tu ne perds rien pour m'attendre - Miss~Tic.
Miss~Tic et les chats

Clin d'oeil mystique dans le 18e

J'ai craqué

 

Repost 0
Published by Rolvel - dans Miss~Tic
commenter cet article
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 19:10

Je suis parti tard ce matin, à l'heure du rendez-vous je quittais mon nid...

Un passage dans le 18e puis une descente vers le 15e, jusqu'au ministère de la santé, où il n'y avait que des C.R.S.

 

 

Je remonte vers le point de rencontre: la gare Montparnasse...

Là encore, un cordon de C.R.S. mais pas de collègues...

Normal, ils étaient déjà sur les voies et plus question d'aller les rejoindre!

 

Je suis IADE depuis 18 ans (je suis même issu de la 1ère génération de ce diplôme d'état d'infirmier anesthésiste).

L'infirmier anesthésiste est détenteur de 2 diplômes d'état et d'un minimum de 2 ans de pratiques infirmières.

Lorsque vous "dormez" pendant une opération, il n'y a souvent que ses yeux pour vous surveiller, et ses connaissances pour analyser la situation.

 

- Deux week-ends par mois qui "sautent"

- Pas de jour férié

- Des nuits à "tirer" un patient par les cheveux pour le maintenir en vie... C'est du stress garanti quand la plupart des gens dorment, et un besoin d'isolement et de récupération en rentrant chez soi.

-Un à deux mois d'heures supplémentaires par an (que les budgets ne permettent plus de payer, et que le manque de personnel interdit de récupérer).

 

Ne plus reconnaître la pénibilité de ces conditions de travail est une honte

 

Il est lamentable d'avoir à imposer de telles conditions aux usagers de la S.N.C.F.

Malheureusement, aucun écho des mouvements précédents sont dans les médias sous prétexte d'un manque "d'action" à transmettre (sic).

Cela plus le mépris évident de la part de notre ministre qui ne daigne même pas recevoir une délégation... sont à l'origine de ces évènements.

 

Alors, aujourd'hui, à la gare Montparnasse, les IADES étaient-ils sur les bonnes voies?

En tout cas, pour une fois les médias font écho de nos craintes.

Repost 0

Présentation

  • : Paris comme vous ne la regardez pas
  • Paris comme vous ne la regardez pas
  • : Visite inattendue de Paris. Les yeux en l'air, ou au sol. Monuments et curiosités autrement.
  • Contact

Index des articles

Cliquez sur l'éléphant:
 vous accéderez à l'index en images
 et aux liens des articles du blog

Pour me contacter

Cliquez sur l'image.