Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 17:20


Certains passages sont célèbres dans Paris...



...tel le passage Brady dans le 10e (un avant goût des Indes)...



... qui se termine de l'autre coté du Boulevard de Strasbourg.



Un autre passage bien connu: le passage Jouffroy prés du musée Grévin qui est précédé du passage des Panoramas et suivi du passage Verdeau.

Cliquez sur l'image pour voir plus de photos

Moins connu, voici le passage de l'Ancre, qui se cache derrière ses 2 portes.
C'est tout à fait le genre d'endroit où l'on se sent étranger...
Pas facile d'y entrer si on n'y est pas invité:

Passagedelancre2

Une sente y est bordée par des boutiques d'artisans.

Passagedelancre

Juste en face du génie de la Bastille!
Qui a déja vu la cour Darmoye? Certes plus carrossable, mais tout aussi verte et active.

courdarmoye1

Dans le 20e, je craque pour cette fausse impasse.
Dans un quartier pas trés chic d'apparence, un petit joyau (au printemps) rue de l'Ermitage.
Un quartier d'artistes.



Juste à coté de ce passage de l'Ermitage, un jardin partagé (donnant sur la rue des pyrénnées) annonce la cité Leroy.
C'est une impasse bordée de plantes où une ambiance familiale est omniprésente.

citeleroy

Le quartier de la Butte aux Cailles conserve un air du vieux Paris à la façon de Mouffetard.
Moins commerçant que la célèbre rue du 5e, ce quartier populaire offre de trés agréables promenades (où l'art urbain abonde)....
Difficile de choisir une vue, j'ai opté ici pour le passage Boiton.



les rues pavillonnaires en contre-bas de la Butte ont un petit air de province, un peu comme les "villas" du 19e rue de Moussaïa.


Le passage des merisiers dans le 12e n'est pas une impasse, malgré les apparences...

 

...et il contient son lot de surprises: un chat de garde...



...et une bien jolie maison à colombages

Presque une cour, le passage Meslay (Boulevard Saint Martin), est trés emprunté.



Même sous la pluie, la Butte aux Cailles dispense son charme.



D'autres passages à visiter ICI
Repost 0
4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 05:38
Toujours dans le 2e, un autre passage où fureter pour le plaisir des yeux: la galerie Vivienne.



Trés chic et lumineuse, ce passage existe depuis prés de 2 siècles.



Entre la Bourse et le Palais Royal...Pas surprenant d'y trouver un endroit aussi fastueux.



Pas trés éloignée du passage du Caire, cette galerie n'en a rien en commun, si ce n'est d'être un passage couvert du 2e arrondissement.



Comme dans la plupart des passages parisiens, une superbe coupole attirera les regards à mi-promenade.



Une invitation à se poser ... pour profiter du moment présent.



Dés l'entrée (discrète) donnant sur la rue des Petits Champs, on perçoit un coté très "cosy"...



...et je dois bien reconnaître que j'y suis resté un peu plus que le temps nécessaire à prendre ces photos, juste pour le plaisir.
Repost 0
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 10:36
Une autre série de vaches traine dans les rues de Paris.
Il y a celles-ci:

Cliquez ici pour voir ce troupeau.

Ce sont les plus nombreuses (voir l'article, cliquez sur la photo).

Les d'autres, plus rares, sont assez différentes d'aspect.
Comme celle de la rue des jardins St Paul:

undefined
La signature a été retirée.

En voila une 2e de la même famille, pas trés éloignée géographiquement




Contrairement aux autres faites en une seule pièce, ces dernières sont des assemblages de mosaïques et leur taille est plus importante.

zvacheRueSaintonge2.jpg picture by grdd

Un peu plus éloignée, je viens d'en découvrir une autre, rue Marie Stuart (2e).



Cette autre série est repérée par la couleur brique sur ma carte.

Carte

Une égarée rue Larrey, vers la grande mosquée de Paris.

Repost 0
Published by Rolvel - dans Les vaches
commenter cet article
30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 15:42
Finalement, il n'est pas si difficile à trouver... et en plus faut être bigrement myope pour le louper!



Le nombre 800 est composé de petits carreaux est correspond à peu prés à la taille d'une mosaïque courante.



Dire que j'ai enfourché mon vélo que pour profiter du soleil (bon, d'accord...j'ai fureté dans le 12e, 20e, le 19e, le 11e, le 10e, le 9e, et le 2e...)
Repost 0
30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 08:14
Voici une surprise (plutôt discrète) trouvée récemment prés du centre Beaubourg:





Une affiche reprenant la couverture d'un livre que je sais épuisé depuis un bon moment.

De toute évidence une affiche récente.
Alors je me suis mis à cogiter....

Un petit tour sur le site officiel:
la boutique est fermée temporairement.
Une recherche sur le net, m'informe qu'un livre mis à jour semble être en voie de ré-édition...

Aujourd'hui, je suis l'heureux possesseur de cet ouvrage version 1.1 de l'invasion de Paris.



Je ne le publierai pas en ligne, mais j'y ferai probablement référence régulièrement.

J'ai déjà découvert que :
- Plus de 800 mosaïques ont envahi les rues de la capitale.
- Une invasion 3.0 "interactive" était envisagée par l'artiste.



Pour conclure cet article, voila un autoportrait de l'artiste.

Pour les plus curieux sur le sujet, j'ai acheté ce livre à la librairie du centre Pompidou (où il était consultable).
Pour les réfractaires de la commande sur le net (sur le site d'Invader ICI ), je pense qu'il est certainement disponible aussi à la librairie du Palais de Tokyo (Avenue du Président Wilson Paris 16e) et certainement dans plusieurs librairies axées "underground"  et art urbain (Artazar, Quai de Valmy Paris 10e...)

Quelques images supplémentaires pour une idée plus précise seraient-elles les bienvenues?
Alors en voici:

L'index:



Des photos, lors d'expos, lors d'envahissement et la quasi intégralité des mosaïques (plans larges et gros plans).



L'envahissement des arrondissements de Paris est détaillée point par point.



Le 29 Mai, comme l'a commenté Carla, Invader est au centre d'un article sur le street art à Paris dans le gratuit 20 minutes.
Voici un diaporama pour le visualiser



Le fameux 800e space invader parisien est ICI
Repost 0
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 00:30
Près de la rue d'Alésia ...



...mes yeux  en quête de curiosités n'avaient pas loupé la plaque annonçant  le passage de Georges Brassens de 1944 à 1966 dans cette impasse, le temps d'écrire ses 1ères chansons.




Mais sans un petit mail d'une lectrice, je n'aurai jamais franchi ce portail, et j'aurai loupé cette 2e plaque:
"...que j'emporte entre les dents Un flocon des neiges d'antan..."
extrait du Moyenâgeux.



La plaque est sur la maison où il vécut avec Jeanne et Marcel, un couple qui le cacha durant l'occupation.



Et comme promis par  le mail j'y retrouve aussi 3 chats sur le toit (à peine tiède sous le soleil d'avril...)



3 coquins qui semblent narguer le quidam.



Tout aussi curieux que leurs cousins de griffes et de poils, à l'affût, entre le plaisir du guetteur, et la sieste crapuleuse!



Pas très loin, dans une rue oubliée (même par google map!) mais très passagère (toujours dans le 14e) je dois déchausser mes rollers sous l'oeil d'un témoin.
Les pavés sont une menace à mon équilibre, et mes balancements maladroits ont attiré son attention.



Comme appelé par un de ses congénères, prestement il s'en va...



Sur une autre fenêtre de la même rue...



...Toujours dans la même direction, un autre matou s'élance.



De toute évidence, je ne suis pas le seul à ne pas apprécier les pavés....



...et ce n'est pas lui qui me contredira!



Ce dernier est arrivé à destination par une voie des plus aériennes.
Il se laisse glisser derrière cette porte.
Mais où vont tous ces chats?



J'aurai dû m'en douter!
Encore des greffiers qui goûtent du canapé!



J'y reviendrai, mais ce sera pour une autre histoire...

A voir aussi:
Quelques façades choisies du 14e (1ere partie)
La vie dans le 14e (3eme partie)
Un passage fleuri à ne pas louper (4eme partie)
Rencontre géante dans la rue de la tombe Issoire (5e partie)
Repost 0
21 mai 2009 4 21 /05 /mai /2009 09:04

546...
....
C'est le nombre de space invaders que j'ai retrouvé sur les murs de Paris depuis 2007.

Les voici en diaporama, à faire défiler avec la souris.
(Classement par arrondissements)

     
   
Un autre diaporama avec des plans larges:

Vidéos en basse qualité:

Les mosaïques (524):




Les plans larges des rues





Repost 0
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 09:28
Dans l'univers de la bande dessinée tout est possible, plus facilement qu'au cinéma encore, l'imagination y est libre de tous les débordements, tous les bouillonnements.

Pourtant certains auteurs s'échinent à coller à la réalité.
- Que ce soit la réalité visuelle (aucune invraisemblance n'est présente) ce qui assure une crédibilité à la fiction.  
- La réalité historique ("Murena") ou des auteurs hyper documentés soulève un coin du voile de notre histoire, collant au passage quelques profs d'histoire...
 - La cohérence géographique. Une histoire prend place dans des lieux connus, facilement identifiables en empruntant des détails de notre réalité pour cimenter le scénario.

Un auteur que je trouve remarquable pour sa quête du détail est Jacques Tardi.
Je ne m'étendrais pas sur  "C'était la guerre des tranchées", ni le fabuleux "Le cri du peuple" absolument à lire.
Deux de ses personnages trouvent naturellement leur place ici: Nestor Burma et Adèle Blanc-Sec.
Deux héros qui ont la particularité de nous emmener dans tous les arrondissements de Paris. 


Les Buttes Chaumont

J'ai choisi la période 1900 d'Adèle pour illustrer cet article.
Durant les aventures de cette héroïne un univers fantastique voire fantasmagorique utilise pour cadre de fond les rues de la capitale.

 
Le quai du port de l'Arsenal

Même si le surnaturel est omniprésent (une pieuvre géante qui surgit du canal Saint Martin, un ptérodactyle qui s'enfuit du musée paléontologique, une momie qui habite chez l'héroïne...), l'univers parisien est si bien restitué que ça se pourrait bien...

   
Le jardin des plantes

Le personnage central (Adèle) est d'une cohérence, d'une consistance, qui ne cesse de s'enrichir à chaque album.
Elle m'arrache sans peine des sourires à chacune de ses sorties bien senties.
Et s'il lui arrive de s'absenter, la relève prise par Brindavoine est tout aussi prenante.
A la manière des séries américaines on suit les aventures parfois plus pour les personnages que les intrigues proposées...

   
La statue de Jeanne d'Arc rue de Rivoli

La cohérence des lieux, la précision des détails, la moindre promenade d'un des personnages est un pétillement pour le lecteur!
 
La rue de Rivoli

Une simple vue...Mais!...Oui, je sais où c'est!

 
Rue d'Alsace

Tous les arrondissements y passent lors des courses poursuites en tacot ou des filoches plus ou moins discrètes...plus ou moins réussies...

 
Rue Réaumur

Une ambiance toujours trés présente avec en toile de fond un clin d'oeil trés parisien.


L'opéra Garnier

A suivre... ICI
Repost 0
Published by Rolvel - dans Coups de coeur
commenter cet article
17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 00:54
C'est fini!
Comment vous l'ignoriez?
Le 16 Mai de 18h à 24h se déroulaient la 5e nuit européenne des musées.

Dès 18h, j'étais au musée des Arts et Métiers.
Ca faisait belle lurette que je n'y avais pas posé les semelles!

Tout le monde semblait là, devant et dans ce musée!

Emerveillé devant l'ingéniosité humaine, qui à force de poulies et d'engrenages a toujours repoussé un peu plus loin ses limites, les salles semblent pouvoir s'enchaîner indéfiniment.



Bizarres ces "roues" crantées!
Je ne suis pas certain qu'elles aient participé à un quelconque progrès....


De la machine à vapeur à l'accélérateur de particules, en passant par la statue de la Liberté ou le pendule de Foucault, les grandes créations qui ont jalonné l'évolution de l'Humanité sont représentées dans ces murs, c'est une bonne idée d'en ouvrir la porte.
Certains exposés furent malheureux (panne de micro dans la chapelle, robots avec des piles déchargées...) et victimes du succès de cette opération (salle archi-bondée).

Mais le plaisir était certainement ailleurs ce soir.
A l'heure où les portes de ce musée ferment habituellement, les couloirs ne désemplissaient pas.


Avec cet appareil photo-revolver on retourne dans le passé...
Aujourd'hui ce serait plutôt la caméra-laser!

Ici, voir un père expliquer au petit dernier le fonctionnement du moteur à explosion devant la coupe sagittale d'une auto...Alors que le rejeton voulait juste savoir comment on avait scié la voiture.
Là, Ecouter des explications fumeuses sur le fonctionnement d'une centrale thermique...
Plus loin, Imaginer des mécanismes improbables devant des maquettes ou des machines outils d'une autre ère.



En sortant, il faisait doux, oubliée la pluie de l'après-midi, c'était la foule à chaque coin de rue du Marais.
La nuit du musée ne s'est pas arrétée une fois sa porte franchit, la rue des Francs Bourgeois et la place des Vosges appartenaient aux piètons.

Pouvoir visiter un musée à son heure avec une entrée gratis, serait donc la bonne recette pour décoincer les gens de leur écran de télé?
Et vous, qu'avez-vous visité?




Là, chapeau Mr Adler...fallait oser monter dans cette chauve-souris mécanique (même pour une centaine de mètres).


PS: c'est la Norvège qui a gagné l'Eurovision
Repost 0
Published by Rolvel - dans Focus
commenter cet article
17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 00:03

Rue-de-la-perle-acrobatie2.jpgPas si fréquent à apercevoir cet élépharbre (rue de la Perle).

assembl--e-nat.jpg
Décoration exceptionnelle de l'Assemblée Nationale (journée des Maires).


banq-pop.jpg
Le parc André Citroën sa mongolfière, et ses jets d'eau. En contre bas, le bateau de Thalassa est à quai.


Gare Saint Lazarre, d'un coté c'est "l'heure de tout le monde"

Gare-St-Lazare.jpg 
...et de l'autre coté la pile "des valises perdues" ont un air de César!





Jeux de glace aux Halles, St Eustache en reflet.

halles.jpg
Dans quelle tour est la Belle au Bois dormant?

Hotel-Sens2.jpg
Restauration ou création?

Rue-Nicole.jpg
Paris-Plage...On s'y croirait!

beach-volley.jpg
Le TGV au milieu de la ville...au ralenti

gare-de-lyon2.jpg
Iron flat building comme on dit outre-Atlantique....Immeuble en fer à repasser.
Peut-on faire plus imagé?

bat.jpg
J'ai toujours craqué pour cette rupture de la chaussée place du Québec.
L'été un jet d'eau en simule la cause.

Place-du-Qu--bec.jpg

Le bareau-phare est à quai dans le 13e. Même rive que le Thalassa, mais à l'autre bout de Paris.

Bateau-phare-de-Paris2.jpg
Il dénote de loin avec sa couleur, pourtant ses voisins sont tout autant exubérants.

 Impayable: 
Auguste Comte, Mathématicien!

Comte.jpg
J'ai dépassé ce bus à impériale hier vers le Printemps (9e).
En fait, il semblerait qu'une agence de location propose ce type de véhicule.
(pour lire l'article, cliquez sur l'image) 

Pour en voir plus cliquez sur l'image

Voici une mosaïque géante situé prés de la station de métro Abbesses.
Un mur mûr, plein de tendresse émaillée.
Pour plus de détails...cliquez sur la photo!

cliquez sur l'image pour plus de détails


Dans le 11e (rue de Charonne) les curieux trouveront les restes d'un poisson d'Avril...mais pas de cette année (d'où l'état de conservation).



Alors que leurs collègues en décousent avec les manifestants, là-bas à la Bastille, une équipe de policiers profite du soleil....et de l'eau
Trempette


Boulevard Kellerman (13e), station Poterne des Peupliers.



Le long du parcours du T3 (Tramway Sud), une douzaine d'oeuvres agrémentent le voyage.
Ici un mirage mécanique, fait apparaître des palmiers aléatoirement une fois par heure. Sur place, une plaque explique l'idée de l'auteur (Bertrand Lavier) et son mécanisme, et informe des autres oeuvres à voir.
(Cliquez
ICI pour voir l'animation)

Il est bien curieux cet immeuble du passage Beslay (11e)...



...En fait, il s'agit d' un compteur EDF !



Dans le 20e, rue de la Mare un coin bien fleuri ne peut qu'attirer les regards....



....mais la plante en pot en bas à droite, qui l'a vraiment regardé?

Souriez, vous êtes filmés!

En tout cas, elle, elle ne vous loupe pas!

J'avais déja remarqué ce cadre sur ce pignon de la rue des Blancs Manteaux.
Mais pourquoi avoir installé donc un spot juste au milieu?



De plus prés...je souris!
Une bombe de peinture est là, tenu par la pression de son jet, comme en apesanteur, comme par un tagueur invisible...
(Le 16/05/09, l'aérosol n'est plus là... 09/2009 lâ même oeuvre est au quai de Valmy - 10e)



Pimax a signé ce tableau perpétuellement inachevé.
(On lui doit aussi les récurrents Goldorak au doigt d'honneur et Marilyn avec une banane)
Repost 0

Présentation

  • : Paris comme vous ne la regardez pas
  • Paris comme vous ne la regardez pas
  • : Visite inattendue de Paris. Les yeux en l'air, ou au sol. Monuments et curiosités autrement.
  • Contact

Index des articles

Cliquez sur l'éléphant:
 vous accéderez à l'index en images
 et aux liens des articles du blog

Pour me contacter

Cliquez sur l'image.