Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 11:59
Hier matin, j'avais les yeux encore collés par le sommeil ou par le froid...
Dehors c'était tout flou...
Dés le passage du portillon,ça sentait la vieille eau de Javel...



C'était comme plus sombre que d'habitude, et en plus la rame était (encore) du mauvais coté...

J'aime pas ce lapin débile qui se coince toujours les doigts dans la porte.



Mais j'aime bien regarder le reflet des autres voyageurs et la station qui se sauve en 4e vitesse.



J'aime pas me sentir seul à aller bosser....

Tiens, j'ai oublier de prendre mon journal gratuit.
J'aime pas prendre le métro avant que les distributeurs ne soient remplis



J'aime bien voir partir ces pubs qui ne me branchent pas...
...Et je n'aime pas savoir qu'elles seront encore là, sur les murs de la station suivante!

J'aime bien voir les lumières défiler dans le tunnel.



J'aime pas sortir de mes pensées à cause d'un courant d'air pendant ma correspondance.

J'aime bien voir les visages figés lors du passage des wagons.



J'aime voir qu'il y aura de la place, avant même que la rame ne soit arrétée.

Aujourd'hui, je  vais partir du bon coté du quai...



Et même que déja, ça me semble plus lumineux....
Repost 0
Published by Rolvel - dans clins d'oeil
commenter cet article
24 janvier 2009 6 24 /01 /janvier /2009 11:59
Pour accélerer l'affichage des articles, j'ai décidé de regrouper par thèmes mes découvertes dans les rues de Paris.

Cette fresque est dans la salle d'attente de la gare de Paris Bercy.

Gare bercy
Un avant-goût de l'art Romain...en bout de ligne?

Rue Mogador 2 coins de rues trés proches sont ornés d'une fresque.
Mais il y en a pour tous les goûts:



....Et un peu plus loin, résolument plus moderne:




Dans le 12e, des coups de pinceaux (on voit la trace des poils) s'étirent sur un étage complet....
C'est le même charme, à mes yeux, que l'éternelle barbe de 3 jours de Gainsbourg.

Rue de Charenton




Dans le 19e, rue Pixérecourt, un pignon complet est coloré.
Le thème m'échappe, mais au milieu de cette place, les couleurs sont les bienvenues
 

Rue du Renard, il y a cette mosaïque qui s'étale le long de cette façade, prés du centre Pompidou.

 

Dans le 18e, rue de l'évangile, 2 squares se font face à un carrefour.
Chacun de ces espaces verts est bordé par des immeubles décorés.
D'un coté un jardin d'enfants donne sur une façade pleine de fruits



De l'autre un coin calme est bordé par une série de perspectives et plus loin par des pachydermes façon Lascaux.



Rue Lafayette, Paris sur scène est au centre des pensées.

Lafayette-fresque.jpg

Dans le 15e, il en faut pour tout les goûts...(et les couleurs, ça ne se discute pas).



Alleray15e

Curieuse façade rue Jenner (13e)
Elle semble inachevée, là, le long de la Pitié



Entre la fresque et le trompe l'oeil, cette façade, rue Duc, est un méli-mélo de perspectives



Pour continuer la visite:
Fresques et pignons...murs mûrs en couleurs (partie2)
Fresques et pignons...murs mûrs en couleurs (partie3)

Fresques et pignons...murs mûrs en couleurs (partie4)

Repost 0
24 janvier 2009 6 24 /01 /janvier /2009 11:18
Pour accélerer l'affichage des articles, j'ai décidé de regrouper par thèmes mes découvertes dans les rues de Paris.


Rue du Renard...Il y eut une pub géante avec un chimpanzé qui mangeait des petits suisses.
Désolé pour la qualité médiocre de ce scan d'une de mes vieilles photos (d'avant le numérique).
Pub Gervais rue du Renard
Les pots semblaient en équilibre sur le rebord de ce mur .


Pignon publicitaire, d'un autre temps rue de Charonne:

Charonne4-copie-1.jpg

La Pub peinte, rue Firmin Gillot (15e), donne des couleurs à ce coin un peu terne.

Firmin Gillot


Et vers Montparnasse, Le théatre de la rue de la Gaité Montparnasse s'annonce en couleurs! 





Pour continuer la visite:
  des façades                         
ICI  et ICI
  des formes et des couleurs ICI
  des trompes l'oeil                 ICI 
  des vitrines                           ICI
  des tags et posters              ICI

Repost 0
24 janvier 2009 6 24 /01 /janvier /2009 10:13



Avant la place de la Nation, rue du Faubourg Saint Antoine, dans un recoin, une fresque passe quasiment inaperçue entre les placards publicitaires:



Pourtant elle en a du charme, cette peinture...



Histoire de quartier?



Tel un aimant, c'est ce qui scotche mon regard, un point de repère au cours de ma promenade.



C"est tout de même dommage de passer à coté sans même la voir, non?

Repost 0
24 janvier 2009 6 24 /01 /janvier /2009 08:18
Voici d'autres fresques parisiennes parfois discrètes, mais pas sans charme!

Place Fréhel, ce pignon ne peut qu'attirer les regards:
un indice?


....Mystère et boule de gomme!


Sur le mur adjacent,cette mise en scène prête à sourire:



Rue Biot (17e), toute comme pour la Place Fréhel, 2 murs décorés quasiment accolés bordent la rue.

biot



Biot 


Dans le Marais, en arrière d'un square, une fresque s'étale sur 3 façades.


 Place René Vivien

Zoom partie 2 place René Vivien

Les tons et le thème détonnent lorsque l'on tourne la tête à droite où une autre fresque s'étire de l'autre coté de la rue:

Une réverie...
(un clic sur l'image permet de voir plus de détails)


Pour voir plus de détails, cliquez donc sur cette image!


Rue de l'aqueduc, une fresque est bien discrète, pourtant elle est pleine de charmes.
-Esthétiquement:
Elle amorce, en la soulignant la courbe du tablier du pont.
-Historiquement:
Même si le nom de la rue semble suffisant, elle rappelle qu'un aqueduc amenait l'eau de la Dhuys.
-Poêtiquement:
Le patient préssé ne l'observera même pas, pourtant, un peintre prend tout son temps pour la croquer....Tellement de temps que la nuit semble déja tomber



S'étalant sur deux façades, elle est peinte dans un recoin et ne donne pas sur la rue.
Malgré des dimensions honorables, elle est cachée par les arcades métalliques du pont, et n'est vraiment visible que de la rue Ph. de Girard.



Dans le 13e, à un carrefour de la rue de Tolbiac, un patchwork de lettres simulant une superposition d'affiches déchirées est bien intrigant...



Tag ou décoration de façade?
Dans le 20e vers la rue des couronnes, Nemo c'est occuppé de cette façade.
Ce sont ses motifs récurrents, mais à cette hauteur du pignon, je suis resté surpris.



Pas trés loin, un pécheur perché au bord de la mare




Rue J.P. Thimbaud (11e)
Un autre patchwork coloré à l'ombre d'un prunus en fleur.



Rue de Bercy, prés de Bastille....j'y passe si souvent que je ne comprends toujours pas comment j'ai pu passer sur cette marée basse aussi longtemps!



Les parapluies sont de sortie rue de Charonne, c'est de saison!
Encore une fresque (qui s'étale sur 2 façades) devant laquelle je suis passé bien des fois sans même la remarquer. Faut dire qu'en hiver, le feuillage des arbres offrent une meilleure vue sur ce coin de mur. 



Au fond d'une impasse du 20e, cette double fresque champêtre met de la couleur au quartier.

Cliquez sur la photo pour mieux voir

Je passe trés souvent devant cette place de la rue du faubourg Saint Antoine... Comment ai-je pu louper ces fresques? 

Cliquez sur la photo pour lire l'article



Pour continuer la visite:

Fresques et pignons...murs mûrs en couleurs (partie1)

Fresques et pignons...murs mûrs en couleurs (partie3)
Fresques et pignons...murs mûrs en couleurs (partie4)

Repost 0
16 janvier 2009 5 16 /01 /janvier /2009 16:37

Voici un reliquat de mes photos de fin d'année...



La Tour Eiffel éclairée en bleu, il fallait en profiter!
C'est fini (la présidence Française de l'Union Européenne).




C'est une couleur qui lui collait parfaitement.



Vers la place vendôme, c'était tout lumineux aussi!





Face au grand Palais, Winston Churchill semble encore grommeler....



Phallique ou pas; l'obélisque se marie bien avec la grande roue du jardin des Tuileries (ou de la Place de la Concorde)



La cabine toute foncée est une place (V.I.P.)...Bof, d'ici on dirait un défaut d'éclairage!




Le pont Alexandre III, le trottoir d'amont, face aux invalides....



....est aussi magnifique que le coté aval....avec tous leurs réverbères alignés...



ND au coucher du soleil, dominant son île....



C'est mon point de vue préféré de la cathédrale....



Pleins de choses à voir, et personne pour me bousculer.



Les détails mis en valeur par l'éclairage donnent à l'édifice un air fantastique qu'il faut rechercher de jour.



Il faisait si froid que je suis certain que des larmes à peine exprimées étaient déja en train de geler!

 

Les yeux alors mi-clos, les lumières étaient encore plus incroyables....

Repost 0
Published by Rolvel - dans Coups de coeur
commenter cet article
14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 21:56
Dans cette impasse, cette fresque semble bien être une histoire de quartier.
Elle est à peine visible pour le passant un peu trop pressé qui prend la rue Stendhal.



Si la fresque de gauche se veut figurative, celle de droite laisse plus de place à la fantaisie.



J'ai trouvé l'association de ces deux murs peints des plus curieuse, mais pas sans charme.



Si vous passez par là, pensez à la rambarde de la rue Vitruve qui ne se trouve pas trés loin....

Repost 0
Published by Rolvel - dans Focus
commenter cet article
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 08:40
Toutes ces choses qui se passe à coté voire devant nous, sans même que nous les voyons...Sous prétexte qu'elles sont minuscules....
Détails (ou des tailles) inutiles?



Cachée dans un rosier, cette arachnide se voulait la plus discrète possible.
Mauvaise conjointe, les araignées peuvent être des mères attentionnées.
Certaines transportent toute leur portée sur l'abdomen.
En attendant, celle la baladait ses oeufs.

Les passiflores sont magnifiques de par leur forme et leurs couleurs.



De retour à la maison, j'ai trouvé un curieux truc blanc sur une de mes photos.



Je suis retourné voir la fleur, et cette minuscule araignée blanche m'est apparue.
Les petits point noirs sur sa tête sont bien ses 6 yeux!

Ci-dessous:
Ce n'est qu'en visionnant la photo que le moucheron (en bas à gauche) m'est apparu...expliquant la pose de l'araignée!



Encore une bestiole curieuse...



qui dés la nuit tombée, se révèle être une luciole!

vert luisant vu de dessous

C'est poilu, une mouche!



Un machaon...



...2 papillons trompes enroulées....



....Pour un en train de siroter!



Les guèpes aiment la poire William.



Aviez-vous déjà remarqué ces taches blanches sur les yeux du Bernard l'ermite?



J'ai un gros faible pour les odonates...
A la période nuptionale ils forment un coeur avec leurs corps.



Copuler, c'est prise de tête pour la femelle....



C'était la 1ère fois que je voyais les facettes sur les yeux globuleux d'une libellule.



La texture des ailes, l'articulation de leurs différents segments, tout en fait des insectes superbes!



Pourquoi ces photos?
Parce que j'ai une très mauvaise vue!
Astigmate (je vois des traits à la place des points), je lis bien (sans lunettes) le "ZU" à la fin de l'échelle de vue....Bigleux, peut-être....mais avec la manie de laisser traîner mes mirettes!
Peu sensible aux détails je vois très bien les mouvements (on compense comme on peut).
Fréquemment, je découvre sur mon écran les détails qui m'avaient totalement échappés lors de la prise de vue ...

Le coté génial?
C'est que je peux récidiver à volonté (merci le numérique et l'informatique).

Il y a plein de choses à découvrir autour de nous, il suffit  de regarder...
Même lorsqu'on a une mauvaise vue.
....Même hors des rues de Paris....

Repost 0
9 janvier 2009 5 09 /01 /janvier /2009 09:02

Tout autour de Paris il existe des voies ferrées partiellement désaffectées:
Ces espaces en cours de réappropriation deviennent de nouveaux espaces à vivre.
C'est le cas de cette ancienne ligne desservant le Sud Est de Paris et se terminant à la place de la Bastille:

La promenade plantée

L'exemple le plus marquant de récupération de cet espace est certainement la promenade plantée
Récupérant une partie de cette voie ferrée et celle reliant Vincennes à la place de la Bastille, la promenade s'étend jusqu'à l'opéra Bastille, au milieu de la verdure, sans voiture...en empruntant le viaduc des Arts dont les arches abritent des artisans et des expos.

coul--e-verte2.jpg
Balade avec pause gymnastique ou farniente vers Montgallet (ou achat compulsif en informatique).

coul--e-verte5.jpg
vue du trottoir (rue Traversière) :

Rue-traversi--re.jpg
De la porte de Paris, il est donc possible d'arriver à l'Opéra Bastille uniquement à pied, la promenade plantée, débute ici:
juste aprés le périphérique vers la porte de Vincennes.



Pour s'en (r)assurer, il suffit de tourner la tête vers la capitale, de l'autre coté de la passerelle!... mais la photo ne restitue pas le son de la voie rapide, là, juste derrière!




Cet escalier semble perdu dans une paisible végétation.



A la dernière marche, pas d'hésitation quant à la direction à prendre...tout au moins, pour le moment.

1er pont à passer vers la rue du Sahel:



Au retour, ça donne ça...



Il ya bien quelques rues à traverser, mais des Tunnels et des ponts shuntent les axes routiers.

Ici, nous sommes rue Picpus (dans le 12e).
Au printemps, c'est tout vert!


Promenade plantée

Attention dés le passage devant la mairie du 12e, la promenade plantée prends de la hauteur et devient strictement piètonne.



Une piste cyclable et un large trottoir longent le viaduc des Arts (au dessus duquel s'étire, alors, la promenade plantée) jusqu'à la place de la Bastille...



...Il s'agit alors d'une autre promenade!


Avec la neige de ce début d'année,  la promenade est complétement fermée au public, elle n'est pourtant pas sans charme parée de blanc.



Toutes les grilles sont closes, comme pour préserver la neige de chacun de ses tronçons.

PP à picpus

Mais qui a donc pu laisser ces grosses traces, alors?


Vous poursuivre cette promenade en z'ieutant l'article suivant:
Le départ de la Promenade Plantée

Repost 0
3 janvier 2009 6 03 /01 /janvier /2009 10:09



L'Opéra Bastille est juste derrière, c'est là que la promenade plantée commence.



Il suffit de prendre cet escalier pour se retrouver sur le viaduc des Arts, au milieu de la verdure.



L'Eglise Saint Antoine...à peine devinée de l'avenue Ledru Rollin, d'ici, son clocher perce les toits.



Sur toutes la longueur du viaduc, les allées se suivent et ne se ressemblent pas tant que cela...



C'était une journée promeneurs, pas joggers!



La  trouée dans la haie de bambous ... pleins de murmures végétaux sont à percevoir dans ce tunnel vert...



... car les piafs sifflent de toutes parts, et font craquer les fourrés!



Encore une porte à passer...



Quelques façades sont à tomber, comme celle du commissariat du 12e





Ou cette étrave semblant fendre le parc.



Le même bâtiment, vu de derrière, avec son autre moitié...comme si le passage fut tranché dans le béton.



Là bas à droite, c'est la mairie du 12e.



Au gnomon de Reuilly, il était prés de 13h.



Cette promenade se poursuit au delà de la passerelle, visible derrière le cadran solaire.
Les vélo et autre rollers deviennent alors autorisés.



Pour un retour différent, longer le viaduc des Arts par son trottoir, n'est pas sans charme non plus....


 

Cet article est un complément de
La promenade plantée du 12e

Repost 0

Présentation

  • : Paris comme vous ne la regardez pas
  • Paris comme vous ne la regardez pas
  • : Visite inattendue de Paris. Les yeux en l'air, ou au sol. Monuments et curiosités autrement.
  • Contact

Index des articles

Cliquez sur l'éléphant:
 vous accéderez à l'index en images
 et aux liens des articles du blog

Pour me contacter

Cliquez sur l'image.