Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 octobre 2013 2 08 /10 /octobre /2013 18:25

Le 7 octobre (hier soir), Invader faisait parler de lui d'une façon innovante:

il proposait un film montrant comment il avait (aussi) envahi l'espace!

 

En suivant les indications de Philo sur l'apparition de nouvelles mosaïques, je suis arrivé, comme par enchantement...

...  à l'espace Pierre Cardin.

Là, c'est les petits plats dans les grands qu'invader invitait la presse puis le public (gracieusement) pour 3 séances de son film "Art 4 Space".

Un film relatant les 2 invasions successives de Miami (72 mosaïques) et de l'envoi d'une 73e mosaïque dans la stratosphère.

Qu'avez-vous loupé, si vous n'étiez pas là?

Pour les journalistes, un verre et la rencontre avec Invader -masqué, comme toujours...-

Pour les clampins?

Le film était sympa, quelques sourires, le plaisir de se retrouver entre passionnés....et un ballon à l'effigie de l'évènement à la sortie!

Pour ma part, j'ai profité de ma "vraie" première sortie depuis plusieurs semaines....

J'ai même rencontré et discuté avec un lecteur du blog!

Et, tout compte fait, je me suis demandé, si la véritable invasion d'un nouveau genre n'était pas celle des rues de Paris par des ballons!

Repost 0
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 09:26

Il y a quelques mois, je fus interpellé par un immeuble le long du quai d'Austerlitz:

 

Aujourd'hui, je suis ébahi!
Le 13e arrondissement est très branché.. LeZarts de la Bièvre nous fait son show tous les mois de juin, Le CyKlop s'offre les potelets de la rue Goscinny, Itinerrance du 13e s'offre régulièrement des façades.
... ce n'est pas moins le travail d'une centaine d'artistes internationaux...
... qui est offert au public!
Il n'y aura pas de prolongation: l'immeuble "Tour 13" sera ensuite détruit.
Incroyable, un immeuble donné en pâture ...
...aux plus talentueux street artistes du moment....
... c'est à consommer sans modération.
Les bains-douches avaient offert une telle opportunité aux artistes....mais les visites étaient très limitées....voire "pirates", en tout cas réservées à une élite.
Sur le quai d'Austerlitz, le ton est donné avant même d'entrer dans ce sanctuaire éphémère.
Ces fresques au pied de la tour.....Vous aurez le temps de les contempler:
A moins d'arriver avant 11h ( pour une ouverture à midi), il vous faudra entre 2 et 6h d'attente!

 

 

Vous serez certainement séduit...
surpris...
...halluciné...
....Peut-être même en perdrez-vous les mots...
...Vous y retrouverez des signatures connues...
....d'autres moins...
....Vous aurez vos coups de coeur...
...ou pas!
Mais vous ne pourrez pas rester indifférent!
Laissez vos yeux trainer dans les moindres recoins...
...rechercher des angles improbables:
chacun des 100 artistes a eu sa façon personnelle...
... d'occuper l'espace offert....
...et les surprises ne manquent pas!
Soyez attentif....
....Prenez du recul!
De quoi justifier mes 3h d'attente...
... comme quoi, la patience ...
...est une vertu qui paye!
Quel(s) plaisir(s)!
Même la cave a pris des couleurs!
Je vous propose quelques coups de coeur et un 2e article devrait compléter ce maigre aperçu.......Pourtant déjà bien riche en couleurs.
Le reste de mes 700 photos seront postées dans un album sur ma page facebook.
Quelques conseils:
- Chargez les batteries de votre appareil photo (en prévoir une 2e, les flashs, ça consomme).
- Arrivez vers 11h1h d'attente c'est mieux que 4 (en arrivant à 11h45).
- Amenez à grignoter.
 - Evitez le café ou le thé avant de venir, je n'ai pas vu de wc, et ceux de la tour sont magnifiques, mais H. S.
- Soyez curieux, il y a des recoins à ne pas louper.
- N'abusez pas des flashs, certaines oeuvres perdent tout leur intérêt en pleine lumière.
- La visite est à faire en 1h....chaque visiteur sortant permet à un autre d'entrer: ne l'oubliez pas!!
Je vous propose de continuer la visite de cet immeuble le long d'un autre article très illustré où sont collectés mes coups de coeur:
 ICI
Un 3e article prétextant la technique photographique en intérieur est ICI avec une foison de petits détails qui, je l'éspère, devrait vous passionner!
Repost 0
Published by Rolvel - dans Focus
commenter cet article
27 septembre 2013 5 27 /09 /septembre /2013 10:35

Je connaissais la cité florale (voir  ICI).

 

 photo Citeacutefleurieautomne_zpsdab8dad7.jpg

 

Je vous avais aussi proposé de découvrir la cité fleurie (voir  ICI)

 

 

Aujourd'hui, je vous présente:

 

La cité des fleurs

 

 

 

Si les 2 premières sont proches l'une de l'autre, la cité des fleurs, leur est,quant à elle, diamétralement opposée...

 

 

... à l'autre bout de Paris, dans le 17e arrondissement.

 

 

Cela faisait longtemps que je ne vous avais pas emmené. dans un tel recoin de Paris!

(la dernière fois, ce devait être à la butte Bergeyre (voir  ICI).

 

 

J'ai beaucoup pensé aux villas Bobo de la Mouzaïa en m'y promenant (voir ICI).

 

 

Il s'agit, là aussi, d'une ruelle bordée de pavillons...

 

 

 

  ....ouverte de 7 à 19h, pour le plus grand plaisir des badauds.

 

 

Et elle porte bien son nom...

 

 

"La Cité des Fleurs"

 

 

Elle en déborde...

 

 

...même si certains en font un peu de trop....

 

 

Je sais déjà que j'y referai un tour au printemps.

 

 

 

Les "épines" du portail sont une protection bien efficace...

 

 

...Pour cette rose si délicate.

 

 

les sourires aussi y fleurissent, pour peu que l'on se passionne:

 

 

Spontanément, probablement amusé par ma compulsion photographique, l'habitant de cet endroit....

 

 

 

M'a proposé de cueillir cette fleur...

 

 

 

J'ai eu bien du mal à lui faire accepter que le souvenir sur carte mémoire me contentait amplement!

 

 

Si la végétation y est variée...

 

 

... les styles d'architecturaux ...

 

 

..ne manque pas non plus....

 

 

 

....de variétés.

 

 

 

 

De l'immeuble ...

 

 

 

 

...au manoir ...

 

 

 

 

...en passant par l'arrière d'une église...

 

 

...d'une école ou encore d'un hôtel...

 

 

... tous les styles semblent bien y être représentés!

 

 

 

 

Utile et agréable, ce passage est, du coup, fortement emprunté:

 

 

....Et il ne m'a pas été facile de faire des clichés sans bipèdes!

 

 

Si les habitués des jardins s'amuseront d'y retrouver certains occupants coutumiers....

 

 

....d'autres rencontres vous feront, peut-être ...

 

 

...dresser les poils des avants-bras!

 

 

Pour ma part, j'ai rencontré...

 

 

... toujours avec le même plaisir, un représentant de la gente féline.

 

 

Curieux et nonchalant, comme à leur habitude!

 

 

Même devant les piaillements de cette mésange toute proche:

 

 

J'ai même trouvé quelques "pépites" qui me permettent de compléter mes collections comme ce trompe l'oeil....

 

 

...que les plus curieux découvriront certainement

 

 

 

 

 

Et des figues!

Même si elle ne sont pas de la même famille que celles de ma collection (voir  ICI),  j'ai apprécié le clin d'oeil.

 

 

 

 

Ce passage reliant la rue Guy Môquet à celle de la jonquière...

 

 

... me fit l'effet d' une oasis.

Ainsi, en me rapprochant de la grille délimitant ce coin de verdure,

 

 

...Encore éblouie par cette pause...

 

 

 

... j'ai le sentiment de repartir vers la grisaille, malgré un temps magnifique!

 

Vivement la prochaine découverte!

Repost 0
4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 10:24

  Ce blog n'est pas une échappatoire...ou un moyen "d'être" par procuration.

 

 

Le choix de mes photos et des textes les accompagnant livrent quelques indices, parfois même je me découvre comme ICI.

 

 

Et bien sûr, je livre mes goûts, mais ce sont des avis qui ont mûris avec ceux qui passent ici, pour le plaisir:

 

 

Parifuni est passé du catalogue de photos brut à une proposition de parcours à thème.

 

 

Je devais partir en vacances, mais la vie n'offre pas toujours ce qu'elle semblait promettre!

 

 

...un départ sans le cœur de s'éloigner...

 

 

... un retour précipité...

 

 

La vie est bien ce fil rouge dont j'ai une perception aiguë!

 

 

Où rien n'est acquis de façon définitive.

 

Je reste pourtant rassuré de par mes connaissances...

 

 

... et de mes compétences accumulées (j'ai certainement endormi plus de .... oui , au moins plusieurs milliers de personnes en 23 ans) que ce soit à Larib', Necker, Rotschild, Tenon et désormais en banlieue Est, prés de la célèbre souris.

 

 

Ca fait une sacrée ribambelle de patients...

 

 

...dont la plupart m'ont remercié pour un sourire qu'ils n'avaient pas souvent vu dans l'établissement.

 

 

Il faut dire que j'aime mon métier: il m'offre quotidiennement  ce que l'on ne trouve plus que difficilement aujourd'hui:

 

 

La rencontre de 2 êtres....

 

 

Un contact éclair où toute la confiance est indispensable....jongler avec les craintes et les sourires...satisfaire les besoins en respectant l'intimité....

 

 

Être assez amusant pour zapper le stress, pas trop pour que le clown ne gomme pas la confiance (parfois fragile) envers le soignant.

 

 

Jongler avec les pathologies et les interactions médicamenteuses tout en gardant un œil sur la "Personne".

 

 

Quand il m'a appelé, il ne m'a rien demandé, juste glissé un nom de maladie...

 

 

....Le 1/4 d'heure après, fort de mes connaissances, je lui promettait la Lune...

 

 

... Ou presque!

J'avais 2 noms:

- L’Hôpital

- Le chirurgien

 

 

Ah, que c'est rassurant de pouvoir être aussi affirmatif quand ses proches sont dans le bouillon!

 

Et puis, quelque part, c'est vrai, ça me permettait de me reposer sur des épaules fiables......

 

 

 

 

... et de partir soulagé vers la promesse attendue depuis 1 an....

 

 

 

Mais je dois bien reconnaître qu'il n'y a pas eu de miracle......

 

 

....pas de magie, sur ce coup là.

 

 

 

Oh, pourtant, comme j'avais trouvé de bonne augure de retrouver le Corps Blancs de Jérôme Mesnager un peu partout....

 

 

...comme pour nous accueillir!

 

 

 

J'y voyait comme un signe (favorable) du destin....

 

 

....Et même lui...

 

 

Bon sang, il était là, lui aussi!

 

 

Comme tout cela me parait ....

 

 

 

... aujourd'hui.

 

 Si loin... et pourtant, juste hier....

 

 

Mon 2e Papa est parti deux minutes avant que nous n'arrivions...

 

 

Loin....Si loin....

 

 

 

 

 

 

Toutes les photos ont été prises à l'Hôpital Saint Antoine (purée, j'y ai travaillé aussi....)

Repost 0
Published by Rolvel - dans Coups de coeur
commenter cet article
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 00:30
LéZarts de la Bièvre.
Je peste à chaque fois que je reçois le programme de cette manifestation, comme par hasard c'est un week end où je travaille.
 
Le moindre mal, est que les oeuvres des artistes restent visibles un bon moment après leur(s) performance(s).

Seth2

Cette année, l'invité était Seth.

Je le connaissais sans le savoir:

Parc de Belleville fresque4

 

Les personnages de l'amphithéâtre du parc de Belleville.... 

Parc de Belleville fresque0

 

..tout comme le pignon rue de la Mare, portent sa marque.

Mix monte en l'air

 
Seth.
 

Seth

 
Je m'en suis posé bien des questions sur ce pseudonyme.

Seth3

 
Le nom que l'on se choisi est souvent très révélateur de sa personnalité, de ses goûts, de son histoire ...

Seth Barrault

 
...et de ses rencontres.

Seth Blainville1

 
Seth est une divinité ambiguë a bien des titres.

Seth Buttes aux Cailles2

 
Si les oeuvres de l'artiste semblent bien souvent espiègles....

Seth Boiton 2

 
...elles sont d'une limpidité particulière...

Seth Sigaud3

 
... éloignée de l'aura tourmentée du dieu égyptien, comme le témoignent ses personnages paisibles:

Parc de Belleville fresque2

 

Je me suis interrogé face à cette contradiction, et c'est, alors, sans surprise, que j'ai découvert un voyageur épris de l'Asie et de l'Amérique du sud, attaché à l'oeuvre d'Hugo Pratt et de Miyazaki.

Seth Julienne4

Des infos en harmonie avec les oeuvres déposées le long du parcours de la Bièvre.

 

Et, de toute évidence, je ne suis pas le seul à m'éprendre de ses sympathiques personnages!

Seth Buttes aux Cailles1

Séduire les yeux des gamins est un signe qui ne trompe pas!
 

Seth Clef 2b

 
Les premiers que j'ai découverts squattaient une place déjà prise par Jana und Js.

Seth Clefb

 
A ses prédécesseurs du circuit LéZarts de la Bièvre, il offre des clins d'oeil...

Seth Clef 2détail

 

 

Rue Deslandres...

Seth Deslandres détail

 
...il nous offre une magnifique fresque ....

Seth Deslandres

...un rêve éveillé qui parle d'envie de voyage.
 

Seth Deslandres1

 

J'ai beaucoup aimé la technique...

Seth Julienne3

 
... mais surtout l'esprit de ce trompe l'oeil rue de Julienne.

Seth Julienne1

 

Est-ce ici que se retrouve l'analogie avec l'esprit malin de Seth?

Seth Julienne Bon petit Diable

 
J'ai mitraillé ce coin de la Butte aux Cailles.

Seth Place Buttes aux Cailles 0

Je voulais d'abord visualiser la fresque sans le poteau (difficile techniquement)....
 

Seth Place Buttes aux Cailles 2r

 

En recherchant mon angle de prise de vue, j'ai finalement décidé d'avoir aussi le personnage de Jef Aérosol...

Seth Place Buttes aux Cailles

 Pour un parallèle qui m'a interpellé.

 

  Ce bisou esquimau rue Mouffetard est très...

Seth St Médard2

... "touchant", lui aussi!
 
J'ai eu beaucoup de chance de découvrir celui là ....

Seth Saint Jacques

 
...et en me déplaçant autour, j'ai opté pour cette vue:

Seth Saint Jacques1

 
Seth, dans sa version biblique est l'ancêtre de Noé, père de toutes les générations actuelles.
 

Seth Blainville3

 
Il parait qu'il faut tenir compte aussi de la phonétique et d'un éventuel rapprochement avec le chiffre sept...

 

Seth Boiton

 
Je ne veux plus chercher trop loin.
 

 
C'était LéZarts de la Bièvre 2013 et Seth est bien!
 

 photo SethButtesauxCaillescacheacute1_zps2f94856a.jpg

 
Moins d'un mois plus tard les fresques sont déjà pas mal dégradées, mais certaines valent toujours le détour!
 
Repost 0
Published by Rolvel - dans La Bièvre
commenter cet article
26 août 2013 1 26 /08 /août /2013 17:39

Il y a des endroits où j'aime revenir régulièrement.

Pour certain c'est le plaisir de retrouver une atmosphère spécifique,  un peu comme un ressourcement, un havre de paix. 

 

     

C'est le cas pour la rue des Thermopyles, ou autour de l'Ermitage dans le 20e.

 

Ce peut-être pour le plaisir de voir autrement, ou à une autre saison, un coin particulier, ou encore parce que j'ai conscience d'avoir encore quelques détails à découvrir comme rue Crémieux:

 

     

Il y a aussi ces sites particuliers, "qui ne sont pas les miens", mais où je suis certain de trouver quelque chose à regarder.

Que ce soit le MUR d'Oberkampf,

 

 

...la pointe Poulmarch...    
 

 

...qui bouge très régulièrement...

 

 

...la place Fréhel...

 

 

ou la rue des Couronnes.

 

 

Pour cette dernière, l'histoire commence il y a 3 ans.

 

     
Lorsque je découvre des posters de baigneurs qui me plaisent, et décide de les collectionner (uniquement sur ma carte mémoire!).

Je m'aperçois,alors, qu'ils sont regroupés autour de Belleville.

 

 

L'été suivant, ils sont de retour, mais ils ont troqué leurs bouées pour des échelles.

 

 

Puis, l'année dernière ils ont choisi de jouer les équilibristes ...

 

 

...pour finalement se décider, cet été, de porter des chaises.

La rue des Couronnes semble être un site particulier pour Philippe Hérard,  leur auteur.

 

 

 

Non seulement ils s'y sont  affichés tous les ans, mais en plus, ils s'y regroupent en nombre pour constituer une grande fresque (comme le montre le montage ci-dessus).

 

 

Cette année, il y a même eux 2 passages successifs....Un malotru ayant décollé la première série.

 

 

Malgré sa colère, l'artiste nous en a offert une seconde quelques jours plus tard!

 

 

Une "nouvelle série" qui reprend le thème des baigneurs...

 

 

... et qui me semble bien faire un pied de nez au responsable de la disparition des précédents gugusses!

 

J'ai toujours beaucoup de  plaisir à découvrir ce mur, ainsi décoré....

 

 

... même si le manque de recul et la présence de véhicules en stationnement ne permettent pas d'avoir une vue globale d'un seul regard.

 

Tout comme les jardins Zen.

Et peut-être est-ce là que réside son charme....

Repost 0
18 août 2013 7 18 /08 /août /2013 10:04

Si d’aventure vous avez un train à prendre gare de Lyon, ou si vous devez faire une course dans ce quartier du 12e arrondissement, prévoyez large…

Juste à coté, perpendiculaire à la rue de Bercy, s’ouvre une rue piétonne des plus sympathiques: la rue Crémieux.

 
2 fenetres sympas!


Il faut dire qu’elle commence par une boutique de miniatures d’un coté et deux fenêtres en trompe l’œil de l’autre…

 C'est toujours ailleurs...


Un clin d’œil à la (mauvaise) vie qui s'affichait, autrefois,dans ce quartier?

 ...que la vie semble plus séduisante.


Les curieux, un rien voyeur, auront le regard attiré par les fenêtres donnant directement sur les sous-sols des maisons, c’est toujours surprenant à voir…

Les sous-sols sont habités dans cette rue.

... mais ils louperont les décorations offertes au tout venant !


Une rue où il y a pleins de détails à savourer

 

Une pendule qui rappellera aux plus pressés de ne pas oublier leur train…

 

Bon, d'accord, elle n'est pas vraiment à l'heure...

Une enseigne féline, souvenir sauvage d’un pub ou d’un cabaret…


 Sa majesté le Chat!


Mais surtout des façades riches en couleurs et en détails bucoliques.

 

 

 
Une collection de papillons décore cette façade.


Crémieux papillons

Mais les pignons voisins n'ont rien à lui envier....
 

 

...Une glycine toujours en fleur.


Crémieux glycines


Un couple de pies…Mais où est la femelle ?

 
Couple de pies
 

Vole t-elle chercher son trésor ?

 

Pie voleuse

Ou vient-elle de le voler ?

Les yeux ont bien du mal à se séparer de ces façades aux tons pastels, inhabituels pour le quartier.


Crémieux2


Cette courte rue est une parenthèse des plus agréables, dont il serait dommage de se priver.

Couleurs pastelles
 

Un plaisir pour les yeux, un passage pas encore fermé au tout venant, comme le sont devenus beaucoup de voies ou cours devenues "bobos".
 


Mais le train n'attend pas...un dernier regard en arrière, juste pour s'assurer que tout est bien là...

Elle n'est pas très longue cette rue, mais elle concentre les points d'interets!

Juste un dernier petit clin d'oeil à droite...

 

  

....Puis un autre à gauche....

 

 

  ...Et c'est déja l'heure de repartir.

 

frappoir main droite frappoir main gauchebouton de porte (très) bien briqué!

 

Juillet 2010, 6 mois se sont écoulés.

 

J'ai à plusieurs reprises ré-emprunté cette ruelle (en vélo, en roller -oups,les pavés- et à pinces)...

 

 

... Mais j'ai mis bien du temps à découvrir cette scène:

 

 

 

Elle méritait bien de se faire attendre: elle a donné tout son sens à cette folle journée de juillet.

 

 

Quel plaisir, pour moi qui succombe toujours si facilement aux charmes des félins!

 

Juillet 2013, déjà 3 ans se sont écoulés, et je reviens, encore, avec quelques nouvelles illustrations (disséminées le long de cet article).

 

 

Fini le trompe l'oeil, j'en ai trouvé un en griffes et en poils!

Le vieux matou qui se roulait sur les pavés se retrouve prestement sur ses 4 pattes ....

 

 

...pour squatter, d'un bond, le porte bagage duvélo. C'est vrai qu'ils semblent partout comme chez eux.

 

Toujours dans cette rue, un petit clin d'oeil à Brendufat....

 

 

Je crois bien qu'il s'y intéresse ;-)

 

Repost 0
28 juillet 2013 7 28 /07 /juillet /2013 12:50
Il y a plusieurs mois (avril 2012, voir  ICI), le duo Grégos-PopEye avait occupé l'espace vacant d'une fenêtre bouchée.
 

Photobucket

 
Un encadrement tout trouvé pour cette oeuvre réalisée en synergie et offerte aux yeux des plus curieux.
 
 
J'ai même vu un taxi s'arrêter devant pour immortaliser ce souvenir!
Un plaisir, qui ne dura, malheureusement,  que quelques jours....
 
Photobucket
 
...Car le masque fût vite arraché, victime d'une convoitise mal placée. 
 

Photobucket

 
Pour cette  performance, j'avais eu la double chance de suivre la préparation de l'oeuvre (riche en détails) sur la page facebook de PopEye, mais aussi de reconnaître le "spot" choisi. 

 

  (Merci à PopEye pour le prêt de ces illustrations tirées de sa page FB)

  
Toujours sur facebook, début 2013, Pop Eye a annoncé la pose d'une 2e création ...

 

 

...en  association, cette fois, avec Beblow (voir   ICI).  
 

 
Un événement relaté ICI  en images par K.A.S.
Je me suis pressé de retourner fureter dans le Marais, mais grosse déception:
 
 
je n'y ai trouvé que les traces de l'oeuvre précédente!
Jusqu'à maintenant, je ne l'avais aperçu qu'au travers les objectifs d'autres promeneurs....
 
 
... et j'étais persuadé qu'elle aussi avait été détériorée.
Il me restait le plaisir d'avoir visionner la vidéo.

 

 

 

 

Mais non...
 

 

...le hasard m'a finalement déposé juste devant ce cadre.
 

 
Il se trouve que j'aime le bleu, et là je ne suis pas déçu!
 

 
La lumière joue avec les facettes, modulant des variations de tonalités bleues...

 

 

 
... il en devient difficile de choisir un angle...
 

 
...et les prises de vue se multiplient rapidement....
 

 
Je craque pour ces oeuvres, dont chaque pièce a été choisie, et destinée à un emplacement précis.
 

 

L'esprit, l'oeil et la main de leurs auteurs semblent, alors, toujours planer au-dessus de ces oeuvres.
 

    (Merci à PopEye pour le prêt de ces illustrations tirées de sa page FB)
C'est vrai pour le dessin et la sculpture voire la musique, mais la mosaïque conserve ce coté intime lié à la manipulation de chaque pièce.
 

 
De plus, j'aime le partage courageux du street art.
Car il est courageux de s'exhiber au jugement du tout venant...
 

 
Comme il courageux d'oser l'éphémère face à la bêtise, l'égoïsme, la convoitise, et même la jalousie destructrice qui mettent un terme à l'existence de ces trésors des rues qui sont pourtant destinés à tous.
  

 
J'imagine que le sentiment de ces artistes des rues n'est certainement pas si mal illustré par les paroles d'Higelin de "Tête en l'air":
...Le coeur serré par la colère, par l´éphémère beauté (tristesse) de la vie.


Repost 0
Published by Rolvel - dans Coups de coeur
commenter cet article
20 juillet 2013 6 20 /07 /juillet /2013 14:30

  J'aime les images trompeuses.

Qu'elles s'offrent spontanément comme les jeux d'ombres ou les reflets (qui alimentent de façon récurrente mes articles comme ICI    )

 

 

.... Ou qu'elles soient construites, et reconnues comme des réalisations artistiques    (voir ICI ou encore ICI)

 

 

 

Il y a les grands classiques qui sont disséqués dans les revues spécialisées, mais ce que je préfère, c'est tomber dessus au hasard de mes balades.

 

 photo PommebddeClichy_zps335fa91f.jpg

 

Ces petits bonheurs justifient à eux seuls une journée de vadrouille!

 

 photo RefletsHarley_zps561ce11d.jpg

 

J'aime ces reflets conflictuels qui modifient, déstructurent ou amalgament les perspectives, mais aussi ceux qui restituent une variante de la réalité et qui laissent à méditer...

 

 photo RueNolletmannequin2d_zps2c299531.jpg

 

... La ville à fleur de peau s'offre, en solde, dans le 17e!

 

 photo RueNolletmannequin3a_zpsadec6a7f.jpg

 

Ce qui fonctionne pour les reflets lumineux à son pendant avec le coté obscur et les jeux d'ombres:

 

 photo Echaudeacute2_zpsfcb60622.jpg

 

Ce "rayon d'ombre" idéalement placé donne une toute autre dimension à cette vision!

 

 photo Echaudeacute_zpscfb1b181.jpg

 

  Cependant, certaines images ne sont pas toujours faciles à interpréter, un peu comme le jeu des formes dans les nuages, où tout dépend de ce que chacun veut bien y trouver (comme ICI avec les reflets sur la Géode)

 

Parfois, l'image souhaitée ne vient pas...

 

 photo Refletjardindesplantes_zps92ca1798.jpg

 

... Comme avec ce mamouth dans la vitrine du Mc Do face au jardin des plantes...

 

 photo RichardLenoir_zps6a9264be.jpg

 

...ou ne passe pas, comme pour ce reflet des immeubles dans les vitres du gymnase Japy.

 

C'est dommage, j'aimais bien les effets rendus lorsque j'étais sur place, mais la réstitution de ces images sur un écran voit leur effet tomber à plat....

 

L'important n'est-il pas juste d'avoir éprouvé la sensation, même sans en avoir gardé la moindre trace matérielle?

Savoir qu' un lieu possède cette magie éphémère me suffit, et c'est bien le but de ce blog:

proposer des espaces dont la localisation permet aux plus curieux d'aller y jeter un coup d'oeil à leur tour!

 

 photo Reacutepubliquereflets_zps4b7539ce.jpg

 

J'ai eu de la chance, j'ai vu la "livraison" de la place de la République aux parisiens.

Et pour peu que je m'amuse avec un logiciel de retouche, le trouble peut être encore majoré:

 

 photo Reacutepubliquereflets5b_zpsbad5bf60.jpg

 

Mais avec les vacances et la météo actuelle, les clichés que je vous propose ne sont plus d'actualité...

 

 photo Reacutepubliquereflets6_zps23958a6c.jpg

 

... les enfants du quartier profite de ce courant de fraîcheur et viennent troubler les reflets de la République....

 

 photo Reacutepubliquereflets2_zps5d38056d.jpg

 

Poser des mots sur une image fait partie du charme de la photo, et c'est bien souvent cette association qui me décide de garder un souvenir sur ma carte mémoire.

 

FUMER TUE

Le packaging des cigarettes nous a habitué à l'association de ces mots à l'image de poumons goudronnés.

 

 photo RefletpoumonsPassageLegouveacute_zpscef27402.jpg

 

Et je me suis amusé de ces bulles qui s'échappent de ces poumons de béton!

Sans ce jeu d'associations, le reflet d'une fenêtre sur cette façade n'aurait probablement pas le même charme, non?

 

Et comment faire confiance à ce reflet qui laisse croire à un vaste espace sur ce bout de trottoir, en fait, cloisonné par les immeubles et une circulation automobile incessante?

 

 photo PommebddeClichy2_zps7577bdc9.jpg 

 

Pourtant, clairement, le message est bien que le monde tient dans une pomme!

 

Repost 0
Published by Rolvel - dans clins d'oeil
commenter cet article
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 16:20

 

Je voulais publier cet article en clin d'oeil pour le bac philo..., tout comme celui sur la liberté de l'année dernière.voir ICI

Faute de temps, c'est tombé à l'eau (sans mauvais jeu de mots!)

 

La sagesse.

 

Sa définition est tout autre en fonction de l'époque et du lieu où elle est envisagée, elle n'est même pas la même en fonction de la personne qui en parle!

 

 

 

 Ma passion pour l'Asie a immédiatement adopté les fameux trois singes: 

 

 

 

 Si le concept est lié au bouddhisme chinois, la mise en situation par des singes est japonaise (ça tombe bien, je craque pour le Japon).

Et même Gandhi, sensible à ce sage précepte, gardait sur lui une statuette les symbolisant ...

 

 

Tous les principes de la communication s'y retrouvent intégrées:

 

 

Voir les choses et en parler, mais sans écouter ce qui en est dit…

 

 

...Ecouter les autres et en parler sans n'avoir rien vu…

 

 

 

  ...Entendre et voir des choses, mais ne pas en parler…

 

Du téléphone arabe au mensonge ( y compris par omission ) en passant par le respect d'autrui tout s'y retrouve.

 

Et si personnellement, je préfère le chiffre "5".....

 

 

....Comme les doigts de la main....

 

 

...Avec toutes les possibilités qu'ils proposent... 

 

 

 

Mais il faut bien reconnaître que cette trilogie (qui ne m'a pas attendue), est complète et suffisante à elle-même.

 

 

Même si certains y trouveront des interprétations plus personnelles ....

 

 

... à la limite, très hermétique ...

 

 

... cette voie de la sagesse a traversé les ages en prenant toujours plus de limpidité et de force avec le temps, et c'est bien l'impression que m'ont laissées ces sculptures place du Louvre.

 

 

   Tels de gros jouets leur apparence semble si naturelle dans le monde actuel....

 

 

...à la limite du produit dérivé, ou d'un gadget publicitaire.

 

   Et c'est bien là, le principe même de l'Art!

Faire d'une réflexion une évidence, d'un concept une réalité matérielle.

 

 

 

Je reste admiratif devant ces artistes capables d'exprimer une idée par la sensualité d'un trait sur une toile ou d'une courbe sculptée.....

 

 

 

....et je sais de quoi je parle puisque je dessine et je sculpte.  

 

 

Moi qui aime jouer avec les reflets, j'ai pris bien du plaisir autour de ces statues.

 

 

Les " trois politiciens " de Mauro Perucchetti ont trouvé ici une place de choix pour illustrer le célèbre concept que j'avais presque fini par oublier.....

 

 

Ils prennent la lumière ambiante et la retransmette comme bon leur semble, à qui veut bien leur prêter attention.

 

Quelle oeuvre! 

 

Les niveaux d'intégrations peuvent être divers pour chacun, en fonction de son vécu ou de de sa maturité.

 

 

Et ce que semblent proclamer ces 3 statues, c'est que la richesse est en soi...

 

 

...il s'agit d'une pratique (sage) de la vie qui n'impose pas nécessairement de suivre des préceptes philosophiques ou religieux.

 

 

  Pas étonnant, alors, que la sagesse populaire désigne parfois le "bon sens" ou la capacité à faire des choix apparemment justes...

 

 

  Ouille, la philo, ça donne mal à la tête!

Repost 0
Published by Rolvel - dans Coups de coeur
commenter cet article

Présentation

  • : Paris comme vous ne la regardez pas
  • Paris comme vous ne la regardez pas
  • : Visite inattendue de Paris. Les yeux en l'air, ou au sol. Monuments et curiosités autrement.
  • Contact

Index des articles

Cliquez sur l'éléphant:
 vous accéderez à l'index en images
 et aux liens des articles du blog

Pour me contacter

Cliquez sur l'image.