Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 13:56

Depuis l'origine de mes vadrouilles parisiennes, j'en ai fait des rencontres... et j'en ai même évité quelques unes!

Lorsque, l'appareil photo en main, je mitraille, il n'est pas rare que des curieux m'interpellent, pour s'informer ou m'informer (Photo 0), et j'ai régulièrement le droit à:
"C'est vous qui avez fait ça?"
ou:
"Ça veut dire quoi cette mosaïque?"
plus rarement:
"Y en a un autre là-bas!"
et encore moins fréquemment:
" Je vais vous dire pourquoi, comment....", et là, en général, je suis à l'écoute pour un bon moment!
Plus rarement, je tombe sur un autre passionné, voire un artiste en spray et en bombe!


Ainsi, des bons moment furent partagés sur un bout de trottoir, que ce soit à refaire le monde avec Pedro (photos 1 et 2). Le partage de son univers durant plusieurs dizaines de minutes fût un sacré moment plein de sourires (Dewaere de vin: ou pourquoi l'acteur a son pochoir sur le couvercle d'une caisse de vin), mai aussi de rébellion! Par moment, j'avais le sentiment d'être là, avec un grand frère...

A 3 reprises, j'ai croisé Philippe Baudelocque (photos 3 et 4), toujours souriant et disponible, même en cours de réalisation d'une fresque. Nous avons parlé technique, des relations artiste/œuvre/spectateur et même d'art monumental, et je me souviens aussi qu'il m'a posé plus de questions que je ne lui en ai soumises moi-même!

J'ai craqué en écoutant les souvenirs de voyage d'Artiste Ouvrier (photo5), et de ses anecdotes à l'origine de ses pochoirs.

Nowart (photo 6), un autre grand voyageur, je l'ai trouvé, lui, en train de revoir une façade. Mais il a su faire une pause et prendre le temps de discuter.

J'ai souri face aux interrogations techniques de Seth (photos 7 à 10) qui m'a semblé exigeant avec lui-même, allant jusqu'à reprendre complètement une fresque pour un défaut de couleur.

J'ai apprécié l'engagement de Mr Chat (Photos 11 à 13), et sa simplicité m'a totalement désarmé!

Comment oublier Le CyKlop (photos 14 et 15), avec ses potelets en clin d’œil et une avenance exemplaire?

Les rencontres avec ces artistes restent inoubliables, par leur nature même. Si je les ai souhaitées, je ne les ai pas provoquées, car je reste attaché à cet esprit de chemins qui se croisent, je me refuse à l'interview avec rendez-vous et questions préparées.

D'autres entrevues sont espérées!

Et si, parfois, je force un peu la main au destin comme aux vernissages de JanaundJS (photos 16 et 17) ou Rue Meurt d'Art aux Blancs Manteaux (photo 18), j'apprécie plutôt qu'elles naissent au hasard d'une rencontre...Même si mes balades incessantes et la publication de mes articles diminuent progressivement le fruit du hasard!

Ainsi, je ne désespère pas de croiser:

PopEye (photo 19 et 20),

Grégos (photo 21)... et pourquoi pas les 2 en même temps (photo 22),

Gzup (photo 23),

Oré (photo 24),

le facétieux Clet Abraham (photo 25)....

Sans oublier les colleurs de carreaux, avec évidemment en pole position Invader (photo 26),

Mais aussi RV2011 (photo 27)

Mega Matt (photo 28)

ou encore Jérôme Gulon (photo 29)...

Cette liste est loin d'être exhaustive: j'ai failli oublier Jérôme Mesnager (photo30) , C215 (photo 31), Jace (photo 32), Vihls (photo 33), Philippe Vignal (spacebugs) et même Miss Tic (photo34)!

Et il y en a tant d'autres, de noms à citer, qui semblent justifier mes sorties dans les rues deParis...

Bien sûr, toutes ces rencontres n'ont pas été idylliques...et je fais parfois le distinguo entre les œuvres engrangées sur mon disque dur et leur auteur.

Que ce soit lors de photos prises dans la rue, lors d’événements (vernissages, performances, de randonnées communes), des liens se sont créés ou renforcés.

Les connections via le monde "virtuel" (Facebook ou Parifuni) ont même, globalement, été de bonnes surprises lors de la rencontre physique...Bien que certaines soient encore en attente de concrétisation (PopEye, Elilou) ou vraiment en pointillés, comme avec Crikette, avec qui nous n'arrêtons pas de nous croiser un peu partout du Marais au salon de la photo...


Les échanges (très) réguliers d'informations par mail poussent à venir se retrouver et à échanger de vive voix.
C'est ainsi que j'ai passé une journée-vélo mémorable avec Filo, que j'ai crapahuté une vingtaine d'heures dans les catacombes, que j'ai visité Bordeaux, fait le guide sur la Petite Ceinture...


Une rencontre fortuite, un joli brin de discussion, et le reste de la journée en reste tout illuminé.

Tout comme l'été dernier, lors d'une conversation certainement à sens unique puisque j'y ai puisé beaucoup plus d'informations que j'en ai apportées.

Me voilà désormais en mesure de compléter d'anciens articles, et dire que "les mosaïques non identifiées" (photo 35) sont les éléphants de la Grenouille Masquée...
Que la surprenante série de chiffres (photo 36) est en fait un clin d’œil de Monumental à RV 2011
Que ce même Monumental a laissé ses fesses en souvenir à coté du passe muraille de Montmartre (photos 37 et 38)....Ou encore que la centaine de ces mosaïques copycat (photos 39 et 40) très particulières ont été posées par un couple, celles pailletées étant de la main féminine du couple.

Des infos récoltées par un curieux concours de circonstances, qui me permettent enfin de mettre des légendes sous des photos et des noms dans les titres de mes articles!

"Google est ton ami" disent les geeks...mais n'oublions pas que nous alimentons google, il ne fait que recracher ce qu'on lui offre en pâture, et pourquoi ne pas y laisser une trace de cette mini échoppe d'origamis (photos 41 et 42) Hemingbird découverte lors de ma visite des passages couverts?

Il ne s'agit pas, à proprement parler, de street art.

Cependant, il me reste de cette rencontre un contact agréable, des passions communes (le Japon), un artisanat peaufiné à l’extrême, des anecdotes à raconter et une oreille pour écouter...

Et c'est bien là que se trouve la recette pour passer une heure sans s'en apercevoir, et c'est tout le propos de cet article:

A tendre l'oreille et laisser traîner les mirettes, pour peu que vous sachiez sourire, il serait improbables que de vos balades, il ne reste juste qu'une collection de clichés vides.

Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres
Le plaisir des rencontres

Partager cet article

Repost 0
Published by Rolvel
commenter cet article

commentaires

rencontre en groupe 20/05/2015 17:32

J'ai adoré les détournements sur les panneaux de circulation :)
J'avoue que depuis votre article, je fais attention à toutes ces oeuvres de street art que je peux croiser et je prends plaisir à les regarder. Merci et bonne continuation

Rolvel 25/07/2015 17:05

C'est le but du blog. ;)

rencontre en groupe 20/05/2015 17:32

J'ai adoré les détournements sur les panneaux de circulation :)
J'avoue que depuis votre article, je fais attention à toutes ces oeuvres de street art que je peux croiser et je prends plaisir à les regarder. Merci et bonne continuation

Acanthe 06/05/2015 22:09

Les rencontres, oui :-) c'est tellement mieux quand on revient au réel, n'est-ce pas ! Vous avez une chance incroyable, de croiser tous ces artistes et ainsi comprendre comment ils travaillent. C'est très frustrant, pour moi, de n'en voir que les photos. C'est une bonne idée de mettre ici les photos des artistes au travail, cela me plait beaucoup, merci ! :-)

Présentation

  • : Paris comme vous ne la regardez pas
  • Paris comme vous ne la regardez pas
  • : Visite inattendue de Paris. Les yeux en l'air, ou au sol. Monuments et curiosités autrement.
  • Contact

Index des articles

Cliquez sur l'éléphant:
 vous accéderez à l'index en images
 et aux liens des articles du blog

Pour me contacter

Cliquez sur l'image.