Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 08:00

C'est tout d'abord l'histoire d'une rencontre "virtuelle", dont je n'aime ni le mot ni l'idée.

Elilou et Philo m'ont contacté quasi simultanément pour me signaler une mosaïque de J. Gulon "nouveau modèle" (voir ICI), à l'intersection de la rue des Pyrénées et du passage des soupirs.



Soupirs au loin la ville

 

Le passage des soupirs... En fait, ma 1ère rencontre fut bien antérieure!

Tout petit, j'y suis venu chercher mon père, là, dans "son" atelier.

En l'attendant, j'étais allé d'abord me choisir une chemise dans une boutique voisine, au choix qui me semblait phénoménal.

Ensuite, direction l'atelier, où ma mère et moi retrouvâmes mon père encore en bleu de travail.

J'étais fasciné par les copeaux de métal aux reflets bleutés que vomissaient les poubelles.

"N'y touche surtout pas, ça coupe comme un rasoir!" me dit-il.

 

Dans un coin, derrière une grille, un regard un peu triste m'attire....

 

 

Mais sous un autre angle, il s'agirait plutôt d'un terrible cerbère, aux dents crochues et à l'exophtalmie inquiétante!

 

 

En fait, il s'agit simplement d'un pot de fleurs!

 

 

Car derrière la grille se trouve le jardin partagé du passage des soupirs.

 

Soupirs jardin partagé2

  

J'aimerai croire que l'atelier d'hier a trouvé sa reconversion en ce jardin tout propret, et son chemin bordé de roses.

  

Soupirs jardin partagé

 

Mais non, d'après mes souvenirs c'est plutôt le bâtiment multi-activités qui le remplace.

J'imagine d'ailleurs le dojo de karaté à l'emplacement des machines outils, l'odeur de l'huile remplacée par celle de la sueur...

Il reste encore les isolants des lignes électriques, comme vestiges d'un autre temps...Un peu comme ICI.

  

Soupirs Isolants

  

Pour mon plus grand plaisir, ce fut aussi le lieu d'une rencontre féline.

 

Soupirs rouquin observe

 

Les chats de Paris sont rares et très observateurs. Ils sont bien plus malins que les pigeons de Paris, sans aucun doute!

  

Soupirs rouquin observe2

 

Se moquant éperdument de ma présence, ce rouquin a le regard comme aimanté par dessus mon épaule...

  

Soupirs rouquin observe3

 

...voilà le pourquoi du comment!

Une rencontre entre chien et chat. Un échange de regards, amusé de l'un arrogant de l'autre.

 

Soupirs chien chat Aie 

 

La boule de poils, de sa position dominatrice, ne semble pas disposée à venir jouer.

 

Soupirs chien chat bof

  

C'est aussi l'histoire d'une autre rencontre, très explicite, elle....

 

Soupirs spz but

 

J'ai bien aimé l'observer, ici, passage des soupirs, cet amusant clin d’œil.

 

Soupirs spz course

 

Tout aussi amusant que de le retrouver, aussi, rue du Retrait, d’ailleurs!!!

 

 Retrait-spz.jpg

 

 C'est un voyage que l'on retrouve un peu partout dans le 20e (rue Boyer, rue des Pyrénées...)

 

 

 

 

Soupirs-escalier.jpg

 

Dés mon arrivée, je fus accueilli, non sans plaisir, par de drôles de zèbres, la marque du passage de Mosko et associés (pas rare dans ce quartier de Paris).

 

Soupirs zèbre2 Soupirs zèbre

 

Plus loin, de l'art à peine esquissé, reste comme une promesse à venir.

 

Soupirs esquisse jardin

 

Info ou intox ?

 

Soupirs excuse propane

 

Quelques minutes de nostalgie viennent se mêler aux sourires d'aujourd'hui.

Voilà un petit détour que j'aurai certainement dû faire un peu plus tôt.

  

Soupirs au loin la ville NB

Repost 0
27 juillet 2010 2 27 /07 /juillet /2010 09:00

En se promenant rue de la Bidassoa jusqu'au passage du Volga en passant par la rue de la Réunion, vers celle des Pyrénées ou du Sénégal et, en se posant rue de Bergame ou d'Amiens, il est indéniable que le 20e arrondissement de Paris est un des plus cosmopolites.

 

De par ses noms de rues comme par sa population.

Je le sais bien, j'ai travaillé 8 ans à l'hôpital Tenon.

 

Malgré cette conscience de brassage, certains endroits étonnent tout de même:

J'ai découvert en haut du 20e un passage Boudin (c'est un peintre du XIXe, pas uniquement une spécialité culinaire).

 

Un petit passage entre la rue de la Justice et la rue Penaud (un aviateur) où l'oeil reste coincé...

Un collection de motifs exotiques y est assemblé le long d'un mur.

Les habitués de l'art africain y retrouveront des sujets de connaissance...

 

 

 

Comme ce guerrier assis patientant, sa javeline à la main, ou le masque dans l'encadrement de la porte condamnée.

 

 

 

Comme cette tortue stylisée, décorée de lignes et de courbes.

 

 

 

Ou cet autre masque qui est, ici, bien plus visible que le précédent.

 

 

 

La représentation de cette antilope confirme mon sentiment.

Cette fresque aux couleurs bariolées et aux motifs géométriques a été réalisée en s'inspirant de l'art sculpté africain.

 

Petite mention spéciale pour les grilles des fenêtres qui sont très personnalisées, elles aussi.

 

 

 

Un treillis très original, qui avec ses faux airs de vitrail en fait oublier la fonction...

 

 

 

Passé le sourire à la lecture de sa plaque, ce petit passage découvert par hasard a su donner bien des couleurs à ma promenade!

 

Repost 0
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 16:00

  Dans un article précédent (ICI), je décrivais un passage plein de charmes du 20e .

Une allée piétonne où l'art se mixe à la végétation pour le plus grand plaisir du promeneur.

Un de ces recoins perdus qui motivent toujours un petit détour juste pour le plaisir d'y passer quelques instants.

 

Une fois la villa de l'Ermitage descendue, sur la droite se trouve un escalier en cascade.

 

Et si...

Et si malgré la promenade en vélo, vous décidiez de mettre le pied à terre...

 

 

 

Subissant une "mini canicule"  annoncée de 3/4 jours, prendre le vélo n'était peut-être pas la meilleure idée!

 

Et si....

Et si tout en profitant d'un coin ombragé vous souhaiteriez vous ressourcer?

 

 

 

Ce petit coin sous un feuillage, c'est le rêve pour vider une partie de sa gourde!

 

Et si...

Et si les yeux dans le vague, la soif étanchée, votre curiosité reprenait ses droits?

 

 

 

Un trou dans un mur!

C'est comme une lumière qui filtre par le trou d'une serrure, c'est comme détailler impunément les autres voyageurs du compartiment par le truchement de leurs reflets sur les vitres du wagon...

 

Et si...

Et si une fois votre curiosité stimulée,  votre regard se trouvait comme aimanté par ce trou noir?

 

 

 

 

Contre toute attente, ce n'est pas du béton mais de la verdure qui vous attend!

 

Et si....

Et si ce n'était pas un arbre qui cachait la forêt?

 

 

...Et si .... c'était juste un mur?

 

 

 

En plein 20e arrondissement, se trouve un mur derrière lequel un bois semble bien s'étendre à perte de vue!

 

Et si....

 

Repost 0
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 08:35
Situé dans le 10e arrondissement, ce passage qui a ses entrées rue du Faubourg Saint Denis s'est fait d'abord connaître sous le nom du passage du Bois de Boulogne, à cause du bal éponyme qui s'y déroulait, avant de récupérer le nom du musée de Madrid.

Créé en 1725 il ne sera couvert qu'en 1925, deux siècle plus tard, une attente idéale vu le résultat.



Ce passage couvert, où encore une fois une rotonde marque un angle, est très lumineux.
Les promeneurs y sont plutôt nombreux, ce qui donne à ce "couloir" un air très vivant. 



De style art-déco, les moulures du plafond ne semblent pas attirer les regards....Pourtant elles ont un charme dingue!
Peut-être les yeux restent ils très (trop) terre à terre!
A la recherche d'un restaurant indien bon marché, ou de la bonne affaire dans un des bacs du disquaire...



Tout un tas de bric à brac donne une ambiance unique à ce passage.
Et un petit détour pour y détailler ses vitrines comme son architecture est tout simplement indispensable.

Dans la série des passages à voir, vous pouvez cliquer sur ces autres articles....
Quelques passages à franchir
Le passage des (petits) Princes. 
Passages contrastés dans le 2e
La galerie Vivienne
Le passage molière
et des  Cours à revoir....
Repost 0
31 juillet 2009 5 31 /07 /juillet /2009 07:50
Je l'avais promis...changement d'arrondissement.
Passage du 2e vers le 3e arrondissement (quel bond!)

Vers le centre Beaubourg, un passage à ciel ouvert relie la rue St Martin à une ruelle à ne pas louper: la rue Quincampoix.

C'est le passage Molière. 
Il saura attiser la curiosité avant cette rue pleine de surprises (pour peu que l'on fasse de bout en bout en farfouillant un peu partout...)



Antiquaires et resto, assouvir l'appétit et la curiosité dans un cadre des plus charmant, c'est certainement un havre de paix juste à coté des Halles qui saura séduire.



Une petite curiosité: "Des pieds et des mains"



Des moulages de pieds et de mains sont visibles quartier de l'Horloge, ici, passage Molière, se trouve l'atelier de l'artiste.
Brigitte Massoutier réalise des moulages de parties du corps.



Et c'est vrai que les mains de mes bébés m'avaient laissé pantois il y a quelques années....c'est un souvenir comme un autre,  parce qu'on oublie toujours combien c'était petit...



Encore un endroit où il fait bon flâner, qui ne se dévoilera qu'au plus curieux...


Dans la série des passages à voir, vous pouvez cliquer sur ces autres articles....
Quelques passages à franchir
Le passage des (petits) Princes. 
Passages contrastés dans le 2e
La galerie Vivienne
Le Passage du Prado
et des  Cours à revoir....
Repost 0
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 16:57

Dans le second arrondissement les passages se succédent sans nécessairement se ressembler.


Ainsi, le court passage couvert du Bourg l'Abbé prés du Boulevard Sébastopol vous mènera vers la rue Montorgueil via le passage du Grand Cerf et la rue Marie Stuart.



Regroupant des ateliers d'artistes et d'artisans...



....L'ambiance générale y est plutôt sobre et chic



Totalement différent, le passage et la galerie du Caire, toujours dans le 2e.



Il est tout en longueur mais avec ses 5 entrées il est d'un accés aisé.

Plutôt proche du passage Brady avec ses enseignes et sa coursive encombrée, il est totalement couvert et incite tout autant au lèche-vitrine!



Et quelque soit l'endroit où vous le quitterez, il vous aura mené à un endroit de Paris à voir...

Toujours dans le 2e, le passage du Grand Cerf, faisant suite au passage du Bourg l'Abbé.



Une entrée bien sombre pour un passage lumineux.



Là encore, le plaisir de regarder prend le pas sur la surprise de la découverte



La sortie se fait sur la place
Goldoni....une autre curiosité à voir.



La rue
Montorgueil n'est plus trés loin!

Toujours le 2e arrondissement, rue des Petits champs, le passage de Choiseul a une entrée bien plus discète rue Dalayrac:

 


Traiteurs asiatiques et galeries d'art y font bon ménage, une échoppe de livres anciens (comme c'est souvent le cas) et quelques commerces annoncent les soldes.



Un endroit qui est un véritable mixage des passages du Caire et du Bourg l'Abbé!
Toujours trés lumineux, ces passages parisiens ont tous ce petit charme qui me donne l'envie d'y rester encore un petit peu.



Petite curiosité, une de ses entrées (ou sortie), qui donne sur la rue Saint Anne, annonce.... Le Passage Saint Anne!



Allez, c'est promis le prochain passage à visiter sera dans un tout autre registre...et dans un autres arrondissement.


Dans la série des passages à voir, vous pouvez cliquer sur ces autres articles....
Quelques passages à franchir
Le passage des (petits) Princes. 
La galerie Vivienne
Le passage molière
Le Passage du Prado
et des  Cours à revoir....
Repost 0
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 17:32
Derrière de lourdes portes, dans le 3e la rue du grand veneur abrite...un jardin public où il est possible de pique-niquer de la manière la plus paisible possible dans ce quartier du Marais.
Attention, les vélos n'y sont pas autorisés.



Toujours dans le 3e...ce sont des grilles qui limitent le Marché des enfants rouges.
Il y en a pour tous les goûts: antillais, italiens, cajun et même japonais



On commande à la "gargotte" et on attend sur une des tables extérieures.
Pas de chichis, il y a 2 "tables" par "restos".
C'est à la bonne franquette...et c'est bon!


Malheureusement, avec le phénomène "bobo" (plus bourgeois que bohème!) ces rues se ferment.
Et le regard glissé sur une porte cochére (ou une grille) entrouverte incite les propriètaires à la claquer plus rapidement.

C'est pourtant bien agréable d'être accueilli par un mur de glycines...et comment ne pas sourire en voyant ces 2 roues à la queue leu leu dans cette cour du 11e.

Cour2

Toujours dans le 11e...Et toujours de la verdure bordant cette cour.

Cour

Une cour du marais. Un lieu sûr pour ce matou.

Marais-cour.jpg
Une arrière cour vers le Panthéon, une lourde porte cochère, sait bien garder son secret...pour qui ne pratique pas les Arts Martiaux!

Ste-Genevieve-cour-int.jpg
Un entrelacs de cours et de passages définissent le village Saint Paul.
Restaurants, antiquaires et brocanteurs ont colonisés les rez-de-chaussée.
(cliquez sur l'image pour atteindre l'article)

cliquez sur l'image --> village St Paul

Généralement les termes de "Villa" et "Cité" indiquent dans Paris des chemins en impasse ou des passages plus ou moins privés.
Dans la limite du raisonnable, je ne saurai que trop vous conseiller à les emprunter. Les (bonnes) surprises y sont courantes.

Comme dans le 11e, où aprés avoir emprunté la porte cochère visible tout au fond...



....je me suis retrouvé dans la cour des Shadocks!!



A la Butte aux Cailles au Printemps...et pour une fois il n'y avait pas la moto au milieu.




Dans la série des passages à voir, vous pouvez cliquer sur ces autres articles....
Quelques passages à franchir
Le passage des (petits) Princes. 
Passages contrastés dans le 2e
La galerie Vivienne
Le passage molière
Le Passage du Prado
Repost 0
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 17:20


Certains passages sont célèbres dans Paris...



...tel le passage Brady dans le 10e (un avant goût des Indes)...



... qui se termine de l'autre coté du Boulevard de Strasbourg.



Un autre passage bien connu: le passage Jouffroy prés du musée Grévin qui est précédé du passage des Panoramas et suivi du passage Verdeau.

Cliquez sur l'image pour voir plus de photos

Moins connu, voici le passage de l'Ancre, qui se cache derrière ses 2 portes.
C'est tout à fait le genre d'endroit où l'on se sent étranger...
Pas facile d'y entrer si on n'y est pas invité:

Passagedelancre2

Une sente y est bordée par des boutiques d'artisans.

Passagedelancre

Juste en face du génie de la Bastille!
Qui a déja vu la cour Darmoye? Certes plus carrossable, mais tout aussi verte et active.

courdarmoye1

Dans le 20e, je craque pour cette fausse impasse.
Dans un quartier pas trés chic d'apparence, un petit joyau (au printemps) rue de l'Ermitage.
Un quartier d'artistes.



Juste à coté de ce passage de l'Ermitage, un jardin partagé (donnant sur la rue des pyrénnées) annonce la cité Leroy.
C'est une impasse bordée de plantes où une ambiance familiale est omniprésente.

citeleroy

Le quartier de la Butte aux Cailles conserve un air du vieux Paris à la façon de Mouffetard.
Moins commerçant que la célèbre rue du 5e, ce quartier populaire offre de trés agréables promenades (où l'art urbain abonde)....
Difficile de choisir une vue, j'ai opté ici pour le passage Boiton.



les rues pavillonnaires en contre-bas de la Butte ont un petit air de province, un peu comme les "villas" du 19e rue de Moussaïa.


Le passage des merisiers dans le 12e n'est pas une impasse, malgré les apparences...

 

...et il contient son lot de surprises: un chat de garde...



...et une bien jolie maison à colombages

Presque une cour, le passage Meslay (Boulevard Saint Martin), est trés emprunté.



Même sous la pluie, la Butte aux Cailles dispense son charme.



D'autres passages à visiter ICI
Repost 0
4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 05:38
Toujours dans le 2e, un autre passage où fureter pour le plaisir des yeux: la galerie Vivienne.



Trés chic et lumineuse, ce passage existe depuis prés de 2 siècles.



Entre la Bourse et le Palais Royal...Pas surprenant d'y trouver un endroit aussi fastueux.



Pas trés éloignée du passage du Caire, cette galerie n'en a rien en commun, si ce n'est d'être un passage couvert du 2e arrondissement.



Comme dans la plupart des passages parisiens, une superbe coupole attirera les regards à mi-promenade.



Une invitation à se poser ... pour profiter du moment présent.



Dés l'entrée (discrète) donnant sur la rue des Petits Champs, on perçoit un coté très "cosy"...



...et je dois bien reconnaître que j'y suis resté un peu plus que le temps nécessaire à prendre ces photos, juste pour le plaisir.
Repost 0
12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 19:30
Toujours dans le 2e arrondissement, un autre passage est à emprunter:
Le passage des Princes
En forme de Y, il a deux entrées rue de Richelieu et une autre Bd des Italiens (mais par où sort-on?)


Que ce soit sur cette rue ou sur le boulevard, dés son entrée, une vitrine donne le ton.



Ce luxueux corridor sous verrière, est en fait une immense vitrine pour de grandes marques de jeux et de jouets.
Le passage des Princes est à emprunter vers la fin de l'année pour assurer un effet optimal!



Cependant, lumineux et chic, il mérite bien son nom!
Cette magnifique coupole en vitrail scotche les yeux au plafond...



... alors attention en arrivant dans cette cour intérieure!



Si cet hiver le bassin était limité d'accès pour cause de gel,  j'imagine que dés les beaux jours arrivés, la place y devient tout autant limitée...

Pas très loin du passage des Panoramas et du musée Grévin, il vaut le détour si vous êtes dans le quartier.

Repost 0

Présentation

  • : Paris comme vous ne la regardez pas
  • Paris comme vous ne la regardez pas
  • : Visite inattendue de Paris. Les yeux en l'air, ou au sol. Monuments et curiosités autrement.
  • Contact

Index des articles

Cliquez sur l'éléphant:
 vous accéderez à l'index en images
 et aux liens des articles du blog

Pour me contacter

Cliquez sur l'image.