Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 12:01

Il y a des moments où le regard se fige sur un lieu ou une personne si spontanément, qu'il peut-être nécessaire de rechercher la raison de cet arrêt.

 

 photo Parisien_zps888a8c44.jpg

 

... un simple pivotement de la tête permet, le plus souvent,  de localiser ce qui a fait buter le regard ...

 

 photo DestroyervoieSNCF2_zps48a89c22.jpg

 

... d'autres fois, il faut scruter plus longuement les alentours...

 

 photo LapinViscontigd_zps214e06d5.jpg

 

... pour percevoir ce qui a fait "tilt".

 

 photo EmpreintesKeller2_zps1715a5ae.jpg

 

Cela peut-être une forme plus ou moins familière....

 

 photo Bisounoursetempreintes2_zps4e2dc06a.jpg

 

... une couleur ou un mot.

 

 photo CadresKaiAmelot_zps24c2533b.jpg

 

 

Mais parfois c'est l'absence ou la modification de ce qui "devrait être là". ainsi, plusieurs façades se sont mises au vert.

Ne croyez pas  pour autant pas qu'elles indiquent le Nord:

c'est une légende urbaine!

 

 photo Aboukirfaccediladefleurie_zpsa9ea84c4.jpg

 

Des câbles métalliques ou des plaques supportent une végétation qui a le bon goût de faire écolo et de limiter les tags disgracieux dans certains sites touristiques .

 

J'ai bien déliré, seul sur mes roulettes, à propos de cette porte qui donne...

 

 photo PorteaeacuteriennePixeacuterecourt_zps7dd9920d.jpg 

 

....sur le vide!

 

 photo FreacutehelSpidey2_zps97e79636.jpg

 

C'est peut-être l'appartement de Spiderman?! 

 

 photo FreacutehelSpidey_zps1ef6eed0.jpg

 

Pratique pour sortir d'un jet de toile.

 

 photo Bidassoafaccediladetraviole_zps68bc7c3e.jpg

 

J'ai un peu fantasmé, aussi, sur ce trottoir en pointe en bas de la rue Bidassoa,  je me voyais déjà partir en vol plané avec mes rollers...

 

 photo Bidassoafaccediladetravioledeacutetail2_zps0522d43c.jpg

 

..... confusément, je sentais bien qu'il y avait matière à en faire quelque chose, avec ce tag simulant une rupture du crépi....

 

 photo Bidassoafaccediladetravioledeacutetail1_zps33730eec.jpg

 

....mais c'est en me rapprochant que j'ai decouvert et craqué devant les mini-squatteurs de cet atelier!

 

 

 

 photo FissuremurTurenne_zpsd2340b78.jpg

 

 

 

 

  Et il faut reconnaître que ce qui passe derrière les murs de Paris est sujet à bien des suppositions....

 

 

 photo PosterfissuremurFrancsBourgeois_zps03bce9f4.jpg

 

 

L'imagination a pourtant manqué (ou serait-ce de la pudeur?) au sculpteur de cette anamorphose (voir ICI) devenue  fontaine d'eau potable:

 

 photo AnamorphoseBNF0_zps676683ef.jpg

 

L'eau jaillit de ses mains à la demande du passant...

 

 photo AnamorphoseBNF3_zps0dc544cd.jpg

 

Dommage, le profil permettait d'être un peu plus joueur!

 

Tom Tom, lui ne s'est pas privé pour libérer son esprit créatif!

 

 photo ModificationafficheStSeacutebastien_zpsd96f7c31.jpg

 

Contrairement au personnel du BHV (rayon carrelage)....

 

 photo BHVTemplegd_zps52e40827.jpg

 

Qui a tout simplement copié  ce qui se trouve sur un des murs voisins!

 

 photo Placirctre_zps151d7fc0.jpg

 

Encore un sourire devant cette boucle:  

créativité ----> jeu vidéo --->  commerce ---> créativité ---> Street art  ---> commerce

 

 photo Placirctreb_zps8da5983a.jpg    photo BHVTemple_zps1d7b03d5.jpg

 

 

Au "point éphémère", dans le 10e, les formes et les couleurs varient très régulièrement ...

 

 photo PERollers_zps8b770682.jpg

 

...et c'est presque négligemment que semble traîner cette (presque) paire de rollers....

 

 photo PERollersb_zps185ca4e6.jpg

 

....à plusieurs mètres au dessus du sol, encore de quoi détourner le regard et sourire!

 

 photo RochersvolantsavenueFrance_zpsf53db422.jpg

 

Tout comme devant....

 

 photo Rochervolant_zps0135ff83.jpg

 

... ou plutôt sous les "cailloux" de l'Avenue de France....

 

 photo BMXAicard2_zpsdeb9b6db.jpg

 

... ou les fourches de BMX (voir  ICI)!

 

Certaines situations uniques déroutent le raisonnement en abusant les sens , (sur)exploitées tout au long de l'article sur le génie farceur de la Bastille (voir  ICI), en voici deux autres exemples:

 

 photo GuerillaurbaineOberkampf2_zps92b01cd5.jpg

 

Rue Oberkampf, cette vieille femme rangeant son sac de courses ne se doute pas de la menace qui pèse sur elle...

 

 photo ColonnesBurenCathgaminb_zpsf0af4a03.jpg

 

....car, malheureusement,  tout le monde n'a pas une "grande" maman pour veiller sur soi!

 

L'expression "Pupilles de la Nation" m'est venue spontanément devant cette scène...

 

 photo PupillesdelaNationStMerri_zps7671be3c.jpg

 

...et "Pas de chance" est le titre que j'ai donné à cette photo....

 

 photo PasdechanceetpasfaciledansleMarais_zps41a86e22.jpg

 

 

Je n'oublierai pas de sitôt les quelques mois....

 

 photo LadamebruneNoeumll2_zpse80cf1fe.jpg

 

... où j'aimais passer voir quelle tenue, la Dame Brune du Faubourg Saint Antoine...

 

 photo LadamebruneNoeumll_zps564f511f.jpg

 

... ne semblait porter...

 

 photo Damebruneeacuteteacute0_zps5c5b389b.jpg

 

...que pour me regarder passer....

 

 photo Damebruneeacuteteacute2_zpsf710e99f.jpg

 

... Mais ça, c'est de l'histoire ancienne.

 

C'est ma façon de regarder autour de moi, lorsque je me promène, si ça ne vous plaît pas...

 

 photo MickeystonesTemple_zps428b635e.jpg

 

Repost 0
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 08:31

Pratiquement toujours au ras du sol, ces carreaux décorés sont rarement intacts.
Un graphisme et des couleurs un rien naïfs, voire enfantins pour un clin d'oeil toujours charmant sur le gris des rebords de trottoirs.

Les carreaux Catwalk... Un clin d'oeil à la BD ou au film avec Carla Bruni?


 

Le seul Catwalk intact que j'ai trouvé!!!! 


 Catwalk Charonne



Toujours aussi discret!
Dans son coin, en bas d'une fresque, derrière des scooters, le Catwalk ci-dessus m'échappait complètement.

En dessous, caché derrière une poubelle ce rouquin en faisait de même!
(Merci Elilou pour les adresses de ces 2 là!)



Il en existe ailleurs qu'à Paris... Mais c'est une autre histoire!

 

En voici deux autres qui rodent en bas du Sacré-Coeur

Sans les indications d'Elilou, je passais devant sans même les voir...

Il faut bien avouer qu'il n'en reste pas grand chose pour nous aider à les retrouver...et le 1er, non content de jouer du mimétisme,  se terre dans un recoin plutôtsombre.

 

 

 

Voici 2 raretés: des Catwalk intacts!

Le 1er, même s'il m'a été signalé avec précision par Elilou, fût difficile à trouver.

Il devrait rester entier encore un petit moment...

Le second risque de ne pas connaître la même longévité.: découvert accidentellement cet été, il risque de tenter plus d'une main...

 

Catwalk Rivoli Catwalk Thiéré

 

Dans le même arrondissement que le précédent, ce carreau (signalé par Elilou, encore) et aussi dans le même style.

 

null

 

C'est 3 ans après ce dernier ajout (novembre 2010) que des nouveaux carreaux apparaissent en ce début d'année (2013) à pas feutrés.

 

Aux Halles, je suis tombé sur celui-là, et j'ai d'abord qu'il m'avait échappé jusqu'ici...

 

 photo CatwalkporteduLouvre_zps557b6205.jpg

 

... mais que j'avais eu de la chance qu'il soit dans un aussi bon état!

 

Puis un mail de Philo me prévient de la présence d'autres apparitions dans le 18e!

 

 photo CatwalkCaulaincourt_zpsb8c4e1d4.jpg

 

Si 2 petits nouveaux viennent accompagner un vieux bien mal en point ....

 

 photo CatwalkCaulaincourt3_zps227d8492.jpg   photo CatwalkCaulaincourt2_zps693ed601.jpg

 

... Il est amusant de voir que celui de dessous à pris la place d'un de ces prédécesseurs disparu!

 

 photo CatwalkAbbesses2_zps9e577e81.jpg

 

Le plus surprenant dans l'affaire, c'est que sur la même période, je suis passé par Nantes...

 

 photo Catwalkgaleriemachines_zps72a423c7.jpg  photo CatwalkNouebrasdefer_zps0871bace.jpg

 

... et que là-bas, au ras du sol,  2 autres greffiers semblaient m'attendre!

 

(A suivre)

Repost 0
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 23:12

 

  Certains sont passionnés d'architecture, et ils conserveront plutôt des souvenirs liés à l'urbanisme, comme la disposition de certaines rues, la présence de  monuments... 

 

 

... ou d'immeubles atypiques, certains collectionnent les portes cochères...

 

http://img.over-blog.com/225x300/1/38/71/96/espace-quartier/cremieux/Cremieux-frappoir.jpg

 

... les bas-reliefs voire les boutons de portes.

D'autres craqueront sur les portraits d'inconnus croisés dans la rue ou encore des enseignes de boutiques pas ordinaires:

 

Photobucket

 

 Je suis de la génération "Pop Art", juste avant celle des "fils de pub", j'y suis irrémédiablement sensible!

 

Photobucket

 

 Ça ne m'interdit pas d'apprécier le reste, mais ma sensibilité se laisse plus facilement entraîner par certains clins d'œil que par les "grands classiques" (qui restent des références indispensables)...

 

Photobucket

 

... On pourrait dire que ma passion exploite et complète ma culture générale....

 

Photobucket

 

 

Il est indéniable que certains petits bijoux laissés sur le trottoir mériteraient mieux que de servir de latrines à toutous!

 

Photobucket

 

 D'ailleurs, certaines de ces perles ne restent pas longtemps aux yeux de tous: certains y posent une main (chapardeuse) bien égoïste!

 

Photobucket

 

 Pourtant, quelques "trucs" résistent bien!

 

Photobucket

 

Faut dire que ces singes en cavales (depuis la Butte Montmartre jusqu'au quai de Jemmapes) semblent bien  improbables à rapatrier chez soi....

 

Par contre, je suis épaté que les services de la voirie aient laissé cette série de BMX en place!

 

Photobucket

 

 Quelle idée... J'en ai trouvé 3 ainsi plantés, la fourche branlante pour le plus grand plaisir des pigeons!

 

Bien qu'elle fût grande, cette surprise, ce n'était rien quant à l'effarement ressenti quand mon regard s'est tourné vers ce bâtiment du bord de Seine!

 

Photobucket

 

De l'autre rive, je n'arrivais pas à croire ce que j'étais en train de voir...

 

Photobucket

 

... Un immeuble qui débordait de peinture orange fluo.

 

Photobucket

 

Evidemment, après de telles découvertes, je reste un peu moins surpris à la découverte de reproductions de jouets collés un peu partout....

 

Photobucket

 

... ou à ces potelets multicolores qui me rappellent un peu trop ce que fait Le CyKlop.

 

Parmi tout ce qui touche à l'art urbain (bien illustré sur ce blog)  il y a aussi quelques messages:

 

 

... Qu'ils soient personnels...

 

 

  ...  événementiels ou publicitaires, ce sont parfois juste une envie de reconnaissance ou un besoin plus archaïque de marquer son territoire.

 

   Photobucket


C'est souvent en fait une façon de s'approprier des lieux "plein de passages…mais restant vides de vie".

 

Certains de ces messages sont des leitmotiv à la limite du supportable comme les stickers "BNE" d'autres perdent de l'intérêt, une fois le 1er sourire passé...

 

Photobucket

 

Comme devant cette centaine de chaussures, bottes, sandales...peintes en rose accrochées tout du long du canal St Martin.   (Publicité pour un site de rencontre).

 

J'ai cependant craqué pour les nez rouges qui ont transformé plusieurs monuments parisiens (le coté facétieux s’ajoute à la sympathie de l’évènement).

 

 

  Photobucket

 

Et si La Grisette m’a immédiatement rappelé l’évènement annoncé aux infos , il n’en a pas été de même pour cette fontaine Wallace!    (1000 nez rouges pour les droits de l'enfant)

 

  Photobucket

 

D'autres petites choses placées plus ou moins discrètement, de toute évidence ne s'adressent qu'à une personne (ou une population) bien précise.

 

  Photobucket

 

J'aime découvrir ces messages plus ou  moins privés...

 

Photobucket

 

... Ils ponctuent mes randos, ils deviennent "mes" points de repères comme le sont pour certains les noms de rues.


Le fait de les découvrir, de les prendre en photo, et de passer devant régulièrement, tend à me les approprier.

Non pas physiquement car je n'en ai pas un besoin matériel, mais ils finissent par s'intégrer à mes souvenirs du lieu.


Je continue de lister les space invaders, les mosaïques de Jérôme Gulon et autres poulpes trouvés au hasard de mes sorties mais viennent s'ajouter les nez rouges et autres sourires...Du coup, j'en arrive à penser ainsi:

 

"...Passé le pansement de la lézarde, je tourne pour me diriger vers..."

 

  Photobucket

 

"... Là, au coin, où est enchassé un Urban Butterfly ...."

 

 Photobucket 

 

".... Et plus loin, si le rideau de fer est levé je verrai la drôle de mosaïque..."

 

 Photobucket

 

"... Puis Mao Tsé Garfield...sera peut-être toujours là..."

 

  Photobucket

 

"...Ah, tiens il a été remplacé par...."

 

  Photobucket

 

...Décidément, entre humour et dérision, on baigne dans l'actualité!

 

 

 

Je vous propose une annexe riche en illustrations complémentaires ICI

Repost 0
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 00:25

Flânant sur les bords de Seine du 6e, soleil oblige, un éclat métallique aimante mon regard....
Bon sang, un médaillon de la Bièvre, ici?!
( voir
ici )
Le jeu de piste ne reprendra pas, en fin de compte. 
Il s'agit en fait d' une nouvelle voie à explorer.
Fini l'axe Sud-Est /Sud Ouest de la Bièvre, voici maintenant l'axe Nord/Sud du méridien.



En fait des clous marqués "ARAGO" matérialisent le méridien de Paris.
Longtemps utilisé comme méridien de référence par les marins... avant que les Britanniques imposent celui de Greenwich (1884).

La méridienne de France traverse la France en suivant l'axe Nord-Sud (de Dunkerque à Perpignan), elle sera déterminée de 1669 à 1718 et servira à produire le mètre étalon (1799).
Arago et Biot définiront ce méridien au delà du territoire Français, jusqu'aux Baléares.




Localisation (du Nord au Sud) et nombre de médaillons le long du méridien de Paris.

- XVIIIe arrondissement  (7)
- IXe arrondissement      (7)

- IIe arronidissement      (2)

- Ier arrondissement       (11)

- VIe arrondissement      (16)

- XIVe arrondissement    (9)

 

Voici encore une bonne raison de traverser Paris le nez au sol! (les arrondissements en questions méritent pourtant mieux que cela!).

Le décompte des médaillons est purement indicatif, je n'en garantie pas l'exactitude...certains, comme pour les médaillons de la Bièvre ont certainement été retirés ou recouverts.

Alors, bonne promenade!

 

 

 

Juin 2012

 

Soit 2 ans après la publication de cet article, j'ai trouvé plusieurs de ces médaillons.

 

 

J'avais décidé de garder ces localisations pour moi...et de laisser définitivement  clos cet article.

 

Mais voila, je suis tombé sur une surprise de taille sur une petite place en retrait du lion de Belfort (14e) :

L'ile de Sein, je connais: je l'ai pas mal arpentée dans tout les sens. Mais je découvre seulement maintenant cette place de l'ile de Sein, un rien (trop) discrète... si ce n'était cette curiosité:

 

 

... une découverte qui m'oblige de mettre à jour cette page, car cette colonne est estampillée sur une de ses faces.

 

 

La statue d'Arago détruite durant l'occupation a été remplacée par les médaillons qui symbolisent ce fameux méridien qui passe, justement, par cet ancien socle de ladite statue .

Repost 0
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 20:03

Les sujets du baccalauréat sont souvent influencés par les événement géo-politiques ou les commémorations historiques du moment.

Je me souviens qu'après les élections de 1981 j'avais eu comme sujet "une rose du pain: commentez" 

 

Aujourd'hui, je vous propose donc un sujet qu'il conviendrait plus d'appeler un tuyau qu'une fuite.

 

Photobucket

 

Et vu le tournant des évènements de ces derniers mois, il pourrait bien s'agir du sujet de philosophie du baccalauréat 2012!!

 

"Les besoins des uns aliènent-ils la liberté d'autrui".

Photobucket

"Ma liberté enchaîne t-elle celle d'autrui?"

 

 

 

 Photobucket

 

A votre tour, commentez!

Vous pouvez utiliser les illustrations pour construire vos argumentations.

 

 

Photobucket

 

 

 

 

Si ce n'est pas véritablement le sujet à venir dans quelques jours, ce sera certainement un bon sujet de révision!

 

Photobucket

 

J'ai d'abord souri devant ces clins d'oeils à la liberté trouvés dans les rues de Paris...

 

Photobucket Photobucket

 

...découverts séparément, ils se sont aussitôt associés....

 

Photobucket

 

...Intimement intriqués, ils m'ont rappelé la maxime "la liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres".

Et mes pensées ont virevolté autour de cette association de sculptures et de mots.

 

 

La statue de la Liberté est dans le 15e sur l'île aux cygnes et sa maquette au 1/16e au CNAM (musée des Arts et Métiers) dans le 3e.

Les Fers (5m de hauteur et plus de 5 tonnes)  sont dans le 17e place du Gal Catroux.

 

 

Pas si mal vu le tuyau....

 

Un des sujet pour la série S (scientifique):  "Serions-nous plus libres sans l’Etat ?"

Repost 0
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 12:00

Derrière ce titre, il n'y a rien à voir avec la dernière technologie à la mode... Désolé pour l'accroche!

 

Photobucket

 

Dans les années 70, une émission télévisée m'a laissé un souvenir plutôt inégal de par sa qualité, mais son déroulement était passionnant.
"Du tac au tac" associait des dessinateurs, qui réalisaient chacun un dessin, à tour de rôle, en utilisant uniquement un détail laissé apparent par le dessinateur précédent.

Une fois les caches retirés la globalité de la fresque, était alors découverte et montrait comment, de fil en aiguille, il devenait possible de raconter une histoire ....sans queue ni tête. 

 

C'est cet esprit créatif, un rien potache, qui me fait régulièrement sourire lors de mes sorties.

 

 

 

"Poubelle la vie...."  Il n'y a rien à rajouter.

 

 

 

Il suffit d'une modification d'affiche publicitaire (à voir régulièrement dans le métro)... 

 

Photobucket

 

... D'un coup de crayon ou d'aérosol "à la sauvage"   ...

 

 

 

... ou encore de la transformation plus fine d'un panneau de signalisation pour me laisser  un sourire sur les lèvres.

(plus de panneaux détournés sont ICI)

 

Parce qu'entre l'affiche modifiée qui annonce (et montre) l'arrivée d'un nouveau space invader ou le vampire qui se cache derrière le camion de pompier, le sourire du créatif m'est clairement perceptible.


Comment résister à cette série de pansements géants qui soutiennent certaines lézardes des murs parisiens?



   

Les plus créatifs utilisent ainsi des moyens pouvant être assez élaborés  (création et mise en place )

 

 null

 

Dans le Marais, un trou en hauteur a trouvé son hôte!

Bernard l'hermitte urbain ou créature fantasmagorique issue d'une série TV des années 70?

 

 

 

Effet garanti!

Cette main là, m'a scotchée un bon moment !

 

 

 

Que ce soit lors d'une attente au téléphone un peu longue, ou une addition lente à venir, qui ne s'est jamais amusé, laissant libre cours à son imagination,  à détourer une tache avec son stylo?

 

Clairement, certains doivent s'ennuyer quelque peu aussi dans la rue!  

 

 

 

 La (pauvre) victime d'un lapin, se sent parfois obligée de s'occuper avant de s'en aller... seule.

 

Parfois l'effet voulu est facteur dépendant:

 

 

 

Outre l'oeil de l'observateur, il faut aussi la complicité (volontaire ou non) d'un badaud pour que la scène restitue l'effet recherché.

Ainsi, ce soldat urbain semble bien méchamment équipé pour menacer cette vieille dame...

   

Il peut même arriver que ce clin d'oeil se fasse de façon accidentelle comme avec Nature's Revenge (voir aussi ICI) qui se retrouve associé à Lu avec "Ouvrons le champs des possibles":

 

 

 

...Coïncidence ou publicité "judicieusement" associée à cette création de Ludo?


Une autre combinaison purement liée au hasard, elle, rassemble ce pochoir de Shinning et le livre "Une vraie parisienne" posé juste à coté .

 

 

 

Mais avec ce célèbre regard de fou jeté sur un talon aiguille, comment croire que cela puisse être uniquement  le fait d'une coïncidence?

 

Pas vraiment créatif... voici un autre sourire issu de la rue:

Notre discussion vient juste de se terminer sur une constatation:

"On ne voit plus d'homme sandwich dans les rues de Paris!"

 

 

 

Sauf que  ....  Evidemment, les rires et sourires deviennent impossibles à retenir!

 

 

 

Je dois bien reconnaître que certaines "créations" ne me raviraient pas si elles s'affichaient sur un de mes murs...

 

 

 

... même avec un esprit "créatif" qui nous épargne le pire....

 

 

 

J'aime particulièrement le "truc" discret et malin comme ce gamin qui descend tout schuss la rue Ménilmontant avec sa luge...

 

 

 

... Ou ce "pressing" lilliputien de l'inexistant 15 bis rue Lamarck...

 

 null

 

 (merci à Laure pour ce tuyau qui m'avait échappé)

 

 


Certaines trouvailles sont hors norme, décalées, laborieuses et pourtant si secrètes qu'elles paraissent être de l'ordre privé...

 

 

J'ai trouvé incroyable cette broderie du grillage au-dessus des voies de la gare d'Austerlitz:

 

 

 

"Regarde à travers"

 

 

 

Un message clairement destiné à un interlocuteur précis (ou peut-être seulement à celui qui sera assez curieux pour le découvrir)

 

 

 

Un joli travail, précis et laborieux.

 

Photobucket

 

J'ai bien aimé, aussi, ces singes qui s'enfuient de la Halle St Pierre agrippés le long d'une poutre métallique . 

 

Photobucket

 

Fausse fourrure pour vrai sourire!

Je me plais à croire qu'il sont le fruit d'un surplus de matière (acheté ici même), et d'imagination mais surtout de l'envie d'intriguer le passant!

 

Photobucket

 

Comment ne pas penser alors à la "Rue Morgue".  Et, pour rester dans l'esprit d'A.E. Poe...

 

Photobucket

 

... Voilà une série d'empreintes là où elles ne sont pas attendues!

 

Photobucket

 

Pour conclure, je vous propose ce dernier petit coup de peinture qui trouve naturellement sa place dans cet article, entre clin d'oeil, pinceau et élément urbain :

 

 
Que l'on soit  le créatif ou promeneur, il faut avoir  l'oeil ...

 

null

...  c'est le secret d''une reconnaissance mutuelle, d'une complicité fugace.

Repost 0
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 10:26

Et voilà, une semaine d'écoulée.

 

Une semaine qui s'annonçait plutôt belle, mais le soleil qui tapait sur la capitale a fait ressortir l'humidité des jours précédents ...

 

 

De Montmartre qui ne surplombait, alors, qu'un nuage de brumes ...

 

 

... à la Tour Eiffel devenu très pudique...

 

 

... en passant par la tour Montparnasse ...

 

 

...  les hauteurs parisiennes se sont parées d'une couche ouatée.

 

 

 

Aucun regret pourtant n'est à formuler...  

 

 

 

Les promenades de la semaine passée m'ont réservé bien des surprises.

Vers Notre Dame, juste après la Saint Valentin,

   

 

les amoureux se sont déclarés (ou ont confirmé) leur flamme... Et il en reste bien des traces!

 

 

Pas moins de 15 nouvelles mosaïques de Space Invaders viennent compléter ma collection (722).

 

 

Elles trônent du 18e au 15e en passant par le 11e et  le 17e (cette semaine j'ai uniquement négligé le 16e et le 13e).

 

Certaines de ces mosaïques sont dans un style comparable aux (très) anciennes....

 

 

.... d'autres, sont dans un genre moins habituel...

 

 

Nouvelles mosaïques?

 

... A voir!

 

 

Car certaines sont déjà en "game over" ... comme celle "shootée" rue Lesseps

 

Mais heureuse compensation, d'autres ressortent de leur cachette (merci à Elilou pour l'info)

 

 

 

Telle cette "Pépée" et ce robot qui sont ressorties de derrière leur panneau publicitaire ...

 

 

... d'où ils étaient difficiles à discerner, depuis un bon moment!

 

Mais les surprises se sont étalées sur l'ensemble de mes collections habituelles.

Allant des "Neko" de MademoisLL  (ICI), dont ce dernier trouvé est dans un état calamiteux.

 

 

en passant par les smileys (ICI quelques sourires parisiens vous attendent)

 

 

Du 18e au 4e, les trottoirs vous sourient!

 

 

Des trouvailles qui augmentent la série des masques de Grego ( voir ICI ma collection )

 

 

sans oublier les ...

 

 

 ... Mr Chats perchés sur les arbres ou minaudant sous les combles!

(ICI se trouvent les articles concernant cet artiste)  

 

 

 

Et d'autres curiosités beaucoup plus rares comme ce carreau (dont un autre est ICI)

 

 

ou cette  originale "Coeuriosité"  (voir  les 2 autres ICI)

 

 

D'autres clins d'oeils ont émaillés mes balades de la semaine,

 

 

comme cette Beth Dido "MassToc"....

 

...ou  cette enseigne d'un Ogre dévoreur de lectures!

 

 

 

ou encore cette élégante salamandre que l'on retrouve régulièrement dans le 11e et le 20e

 

 

 

 Une semaine de promenades riches en couleurs et en sourires, des détails urbains qui s'offrent à tous, ... 

 

 

.... Pourvu que l'oeil du promeneur sache aller les rechercher  ;)

Repost 0
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 09:44


S'il était, autrefois, techniquement compliqué de construire un immeuble sur des sols instables, aujourd'hui c'est devenu juste coûteux.
C'est ce qui a probablement épargné certains quartiers de Paris au cours du temps ( comme la Cité florale, voir:  ICI).

 

Paris est une ville qui n'a eu de cesse de croître  tout au long de son histoire, au point que sa genèse semblerait, désormais, plus être liée à Nanterre qu'à l'Ile de la Cité.

Des livres, et autres guides historiques vous indiqueront où trouver les reliques permettant de retracer les grandes lignes de son évolution.


Des arènes de Lutèce (1er siècle)....

 

 

... aux reliquats de l'enceinte de Philippe Auguste (12e siècle).

Toujours visibles rive gauche vers la Montagne sainte Geneviève ou comme ici rue Charlemagne...

 

 

 

... En passant par ses portes (17e siècle) ... 

 

 

 Porte-St-Denis.jpg

 

... Ou devant les restes éparpillés de la forteresse de la Bastille...

 

 

 


... jusqu'aux immeubles Haussmanniens ...

 

 


... et aux réalisations plus récentes ...

 

 

... mais déjà d'un autre siècle ... 

 

 null


Ce sont les signes extérieurs d'un vécu monumental, certainement à voir et à visiter.


Mais, j'aime pointer ces petites choses quasi insignifiantes qui donnent tout son charme à un endroit.

Comme dans ces quartiers historiques de Paris, où les parois linéaires et vitrifiées ne sont pas  encore systématiquement de mises, et où subsistent des traces d'une vie passée.


Telles, ces "queues de cochon" qui se retrouvent dans les quartiers anciens (Le quartier Latin, Le Marais):

 

   

Probalement utilisées pour déplacer des masses lourdes...

 

 

 ... Elles servaient de point de levier pour descendre des charges par des trappes ou des soupirails.

 

 

Les traces d'un passé actif.

 


Bien évidemment, je ne me fais pas d'illusion sur "certaines antiquités" comme cette enseigne de rémouleur...

 


... dont l'original est soit au Louvre, soit au musée Carnavalet...

 

 


Ni sur cette rosace rue de Charonne rafraîchie récemment...

 


... Ou ces ruines de la rue Nicole qui semblent bien frêle pour supporter cet immeuble! 

 


Mais peut-être ne sont-elles là que pour rappeler la présence des vestiges de la 1ère cathédrale de Paris juste en desous...

 

Une fois "retapés" ces souvenirs d'un autre temps laissent un charme indéfinissable à leur recoin.

Un mur ravalé sans soupirail ni trappe...

A peine si les dalles de pierre  peuvent-elles témoigner d'une activité passé.

Pourtant ce tire bouchon tout rouillé a su resister au temps (et à la disqueuse!).

 


et même si le coté historique est hors propos, le curieux ne pourra pas retenir une interrogation voire un sourire à la vue de certaines traces du passé.

 


Ici, rue de Charenton, il y avait une boutique avant cette sortie de garage, c'est évident!

 

 

Ces détails méritent d'être remarqués, comme ce puits dans la rue Dussoubs (plus une sente qu'une rue, d"ailleurs).

 


Parce que négligées, ces petites surprises du quotidien ne perdent pas juste leur fonction.

Elles altèrent alors, indéniablement, le caractère d'un passage ... 

 

 

... risquant d'amener à reconsidérer l’intérêt de la conservation de ce truc qui ne sert plus à rien.

Repost 0
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 11:51

Impossible de passer à coté de ces superbes décorations urbaines.

Ces carreaux au look manga associent une jeune fille et un chat.
Je les ai donc appelé tout naturellement:
 "les carreaux Neko" (chat en japonais)


 


 



 



Très mignons et colorés, ils sont visibles de loin, mais pas toujours facilement accessibles.
je n'ai trouvé que ces modèles ...

Certains de ces carreaux ont déjà disparus, tout comme les vaches (ICI) je soupçonne plus des collectionneurs avides que des amoureux de béton brut raclant les murs pour qu'ils convervent leur gris uniforme...
Je ne localiseraient donc pas ces petits chefs d'oeuvre.

Grosse 1ère dans cette série: un tag de ce couple est actuellement visible près du Sacré-Coeur, accompagné d'un Space Invader, d'un masque de Grego, d'un logo OAK et Prop ainsi qu'un bas-relief!
Un coin de rue à ne pas manquer....

Neko tag Barsacq

 

Dans un coin de rue du 11e que je n'emprunte jamais (merci à Elilou pour le conseil...) un autre carreau s'est trouvé ajouté à ma collection.

 

 

 

 

Dans le 10e,  le long du canal Saint Martin...

Même si c'est Elilou qui l'a trouvé, c'est un endroit que je regarde régulièrement, il est propice à l'art urbain, autant qu'à une agréable flânerie!

 

 

Il m'a fallu attendre ce 10e "Neko"  du sacré coeur (01/2011)  pour connaître son auteur: 

MadWmois'LL 

(je sais que ce n'est pas la bonne ortographe, c'est uniquement pour me rapprocher du style graphique)

Un carreau vraiment pas comme les autres qui possède cependant tout les attributs de la série.

 

null

Repost 0
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 08:34

 

Habitué des balades en solitaire dans les quartiers de Paris, j'ai pris le pli d'observer puis, régulièrement, de me documenter auprès de mon ordinateur (merci google) une fois revenu au bercail.

 

 

C'est pourquoi, pour des visites plus poussées, j'hésitais déjà depuis quelques temps à m'offrir les services d'un guide ou d'un conférencier.

C'est alors que j'ai eu l'opportunité de tester Curiocités, alors que je lorgnais du coté de "Parisien d'un jour".

Ce ne sont pas des organismes vraiment concurrents, ce dernier service, explicitement proposé aux provinciaux et aux étrangers, semble s'attacher à décrire au plus près la vie d'un parisien dans un quartier choisi.

 

C'est un peu une mode en ce moment, si vous naviguez dans Paris un tant soit peu, il est impossible d'ignorer l'existence de ces groupes de promeneurs.

Toutes les possibilités de visites ne vous logeront pas à la même enseigne:

Entre l'habitant du quartier et l'étudiant en cours de formation, les infos distillées même si elles sont justes et intéressantes peuvent ne pas être totalement satisfaisantes...surtout lorsque certains groupes comptent plusieurs dizaines de participants. Etre alors trop éloigné du guide, c'est nécessairement ne bénéficier que de bribes d'information, d'autant plus que les occasions de détourner l'attention ne manquent pas dans les rues de Paris...

  null

 

Le concept de Curiocités est plus large, puisqu'il propose de visiter un quartier de Paris avec un regard sur sa partie "insolite" au cours d'une visite qui s'adresse à tous.

L'inscription à Curiocités se fait sur un site clair et explicite où le webmestre est réactif (je l'ai testé bien involontairement). A voir ICI.

 

Le choix des quartiers est judicieux, avec des plages horaires axées sur les week-ends. Ces deux critères devraient s'étoffer pour le printemps.

Vous serez emmené par un guide au cursus solide (qui est mentionné sur le site), dans un groupe de taille raisonnable (une quinzaine de curieux de tout âge et tout horizon).La sagesse (et la météo) aurait certainement dû guider mes pas vers les passages couverts du cœur de Paris.

Mais comme il est garanti une gestion de la promenade en fonction des conditions climatiques, j'ai donc hésité entre Mouffetard et le Marais, pour finalement jeter mon dévolu sur le quartier de la rive droite.

 

Le point de rencontre et l'heure de départ sont précisés par mail.

Le jour J , après une rapide présentation et une distribution du badge maison à chaque participant, la visite peut commencer, avec comme préambule, une présentation du quartier (de l’étymologie du nom jusqu'à aujourd'hui, en passant par le moyen-age et la révolution française), documents à l'appui (feuilles dans un livret plastifié).

 

 null

 

Les informations sont données mais aussi amenées par des questions posées aux promeneurs, et pour y répondre il faut utiliser ses connaissances ou juste, parfois, ses aptitudes à l'observation.

   

D'emblée, je tique, la plupart des informations me semblent issues du "métronome" de L. Deutsch. Il est vrai que j'ai lu les deux versions récemment, et comme l'histoire ne se s'invente pas...

Mais Camille, notre guide, apporte des réponses aux questions de chacun, ce qui est un vrai plus.

L'ensemble de la promenade empruntera des petites rues, les grands axes étant justes traversés.

Pour ceux qui n'utilisent que les transports en commun ou les axes rouges ce devrait-être une surprise:

 

 

La place du marché Sainte Catherine,le passage Saint Paul, le village Saint Paul, comme la rue du Petit Musc, sont des endroits que bien peu de parisiens empruntent régulièrement.

 

 

Sur le trajet, la place des Vosges, l’Hôtel de Sully, l'église Saint-Paul-Saint-Louis, l'Hôtel de Sens, l'Arsenal de Paris seront traversés et commentés.

 

 

Comme à chacune de mes sorties dans les rues de Paris, je n'ai pas manqué de débusquer une nouvelle mosaïque de space invader lors de cette promenade.

 

null

 

Notre ambassadrice connaissait cette curiosité et en a expliqué les arcanes au groupe.

 

Les 2 heures qui étaient prévues m'ont semblé justes.

Avec les questions de chacun, nous sommes vite arrivés à 2H30, d'autant que notre groupe était plutôt dynamique et vivant.

A l'heure du bilan, avec Christian, un des participants nous sommes tombés d'accord sur le fait que cet après-midi était plus un "amuse-bouche", un agréable rappel des connaissances, plutôt qu'une véritable découverte.

Il me semble évident que Curiocités s'adresse essentiellement aux personnes tenant à découvrir un quartier de Paris qu'elles ne connaissent pas vraiment, apprendre son histoire et en percevoir son ambiance, il est fort à parier qu'alors, "ça le fera".

 

 

D'autant plus, que tout le long de cette balade des axes de visites nous ont été proposés pour aller plus loin par nos propres moyens.

 

 

J'ai particulièrement apprécié la disponibilité et les connaissances de notre guide, même si certaines infos données à la demande auraient été bienvenues spontanément.

Cela aurait donné plus de liant entre chaque étape (d'autant que les réponses étaient connues, comme pour les restes de l’Hôtel Raoul, par exemple).

 

 

 

Je suis resté un peu sur ma faim quant aux curiosités. Cependant, je suis persuadé que les autres participants retourneront probablement au village Saint Paul, traversé un peu trop rapidement.

 

 

Le débriefing autour d'un chocolat chaud (offert) fût des plus agréables.

Pas uniquement pour se réchauffer, ni pour le cadeau offert au "curieux" ayant totalisé le plus de bonnes réponses au cours de la visite, mais surtout pour compléter la visite par des échanges conviviaux autour des documents amenés par Camille.

 

C'est d'ailleurs à ce moment que deux gapençais se sont fortuitement retrouvés.

Si mes attentes n'ont pas été pleinement satisfaites, J'ai passé un bon moment au sein d'un groupe sympathique, pour un tarif raisonnable (15 à 25 Euro boisson incluse)

Il faut savoir ne pas bouder les petits plaisirs.

 

 

 null

 

Adresse du site Curiocités : http://paris-insolite.curiocites.com/

Repost 0

Présentation

  • : Paris comme vous ne la regardez pas
  • Paris comme vous ne la regardez pas
  • : Visite inattendue de Paris. Les yeux en l'air, ou au sol. Monuments et curiosités autrement.
  • Contact

Index des articles

Cliquez sur l'éléphant:
 vous accéderez à l'index en images
 et aux liens des articles du blog

Pour me contacter

Cliquez sur l'image.