Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 09:02

Comme je l'ai déjà précisé, ma façon de voir reste la même, quelque soit l'endroit où je me promène:

dans une rue de Paris ou sur un sentier entre deux champs, mes yeux traînent dans les coins et recoins.

Voici quelques vues qui valent, à mon sens, le détour.

Bonne promenade (n'hésitez pas à pointer la souris sur les photos)!

 

 Je sais que pour un espace réservé à Paris, je sors de mon champ d'action habituel....

 

 

Mais j'ai demandé à la lune... (entre les arbres de mon jardin)

 

Au matin, je pars en vadrouille et surprends d'emblée ce gros matou qui se la coule douce.

 

Puis je découvre les perles de rosée enfilées sur des fils de soie...

 

 

Parfaitement alignées ou totalement dispersées...

 

     

 

.... l'effet de cette "découverte" m'enchante

 

 

Les images comparatives affluent dans tous les sens....

 

 

 

... Selon l'angle d'observation de cette...

 

 

... toile d'araignée!

 

 

N'avez-vous jamais vu une araignée nettoyer sa toile? 

Elle semble jouer à la pétanque! 

 

Cette chenille me rappelle que l'heure du petit déjeuner n'est pas encore passée!

 

 

Pas facile d'avoir une image nette de fourmi, toujours pleine d'énergie celle-ci zigzague, à fond, entre les gouttes.

 

 

C'est compliqué parfois de retrouver son chemin....

Mais ne mènent-ils pas tous à Rome?

Cette coccinelle à l'intersection de ces brindilles est incroyable: ne sait-elle plus voler?

 

 

Nous sommes à 25 km de Paris.

Plus loin, dans mon dos,  une station de RER est en contrebas. Qui le croirait?

 

Suffit pour la marche....Retour au bercail!

 

 

Le langage des fleurs.... Si celle de dessus me procure une indéniable sensation de fraîcheur...

 

 null 

 

... Cette rose est, pour moi, l'image même de la volupté.

Repost 0
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 08:15

Toutes les photos de cet article ont été prises dans les rues de Paris... 

 

Lorsque j'étais gamin, j'ai découvert la BD (et la lecture) avec Pif gadget.

Je suis alors resté scotché devant Rahan:
Un homme primitif à moitié nu hurlant que la moitié de son nom,  ingénieux comme pas deux et ouvert à l'humanité entière.
Les 5 griffes de son collier le définissaient si bien...

 


Puis vint l'adolescence, et mes lectures s'étoffèrent (Vian, V.Vogt, Steinbeck,Irving... )

Mes BD se devaient de mûrir, elles aussi... 

D'abord les franco-belges, de Lucky Luke à Astérix, sans oublier celles de Tintin le globe trotter enquêteur. 

 

  

 

C'est toute une foule de personnages de plus en plus consistants, qui, au fur et à mesure des parutions, qui prend vie.

Quelle surprise de les avoir retrouvé accidentellement dans un hall d'immeuble!

 

 

 

Avec les personnages de la "Marvel", je suis resté épaté devant la témérité des scénaristes.
Entre le cancer de Captain Marvel, la mort de la fiancée de Spiderman, et la dénonciation du fascisme dans "Dieu créé,l'Homme détruit" avec les Incroyables X-men....

 

 

 

... nous sommes loin de l'être omnipotent profondément bon et juste faisant face à l'abominable laideur du mal

 

 

 

L'esprit du Dark Knight de Miller transcende les graphismes au couteau et aboli définitivement ce manichéisme simplet qui semblait être l'unique source d'inspiration des comics US.

 

 

 

Je n'imaginais, alors, même pas une transposition cinématographique (honorable) des univers créés par Alan Moore (From Hell, V pour Vendetta, The Watchmen) Frank Miller ou Stan Lee.

D'ailleurs, aujourd'hui, aucun des blockbusters cinématographiques utilisant ces licences n'exploite la richesse originale du comic dont il s'inspire...

 

J'aime bien l'idée susurrée par l'exposition "Destins"...  même si l'apparence la rapproche plus du laboratoire d'un généticien fou. 

 

 

 

Cette démarche entre le respect et la dérision, le grotesque et le point de vue incisif me plait.

En disséquant leurs passions, les artistes amènent parfois à réfléchir avec bien plus de profondeur qu'il n'y parait.

 

De la théorie sur papier...

 

 

A la réalisation pratique...

 

 

Où se cache la différence entre les humains?

 

Surfant sur la vague Super Héros, des expositions savent attirer l'ancien lectorat un brin nostalgique...

J'aime cette façon de croquer un personnage, avec la folie imaginative propre à l'univers de la BD, mais avec une vision oblique (en tout cas pas celle de la ligne commerciale habituelle...)

 

 A voir, et à savourer...

 

 

Qui ne rêveraient-ils pas de devenir un super héros?

Minnie en Wonder Woman...Quelle pêche!

 

 

Il suffit parfois de pousser une porte pour changer d'univers.

Un mail, une adresse...Un sourire, une porte qui ne se laisse pas refermer... 

 

 

 

C'est simplement le partage d'une même passion!

 

 

 

 Une vision personnelle de l'univers Marvel:

les fameux personnages sont traités à la façon d'un tag sur un fond de mosaïque.

 

A voir!

 

 

Repost 0
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 19:10

Je suis parti tard ce matin, à l'heure du rendez-vous je quittais mon nid...

Un passage dans le 18e puis une descente vers le 15e, jusqu'au ministère de la santé, où il n'y avait que des C.R.S.

 

 

Je remonte vers le point de rencontre: la gare Montparnasse...

Là encore, un cordon de C.R.S. mais pas de collègues...

Normal, ils étaient déjà sur les voies et plus question d'aller les rejoindre!

 

Je suis IADE depuis 18 ans (je suis même issu de la 1ère génération de ce diplôme d'état d'infirmier anesthésiste).

L'infirmier anesthésiste est détenteur de 2 diplômes d'état et d'un minimum de 2 ans de pratiques infirmières.

Lorsque vous "dormez" pendant une opération, il n'y a souvent que ses yeux pour vous surveiller, et ses connaissances pour analyser la situation.

 

- Deux week-ends par mois qui "sautent"

- Pas de jour férié

- Des nuits à "tirer" un patient par les cheveux pour le maintenir en vie... C'est du stress garanti quand la plupart des gens dorment, et un besoin d'isolement et de récupération en rentrant chez soi.

-Un à deux mois d'heures supplémentaires par an (que les budgets ne permettent plus de payer, et que le manque de personnel interdit de récupérer).

 

Ne plus reconnaître la pénibilité de ces conditions de travail est une honte

 

Il est lamentable d'avoir à imposer de telles conditions aux usagers de la S.N.C.F.

Malheureusement, aucun écho des mouvements précédents sont dans les médias sous prétexte d'un manque "d'action" à transmettre (sic).

Cela plus le mépris évident de la part de notre ministre qui ne daigne même pas recevoir une délégation... sont à l'origine de ces évènements.

 

Alors, aujourd'hui, à la gare Montparnasse, les IADES étaient-ils sur les bonnes voies?

En tout cas, pour une fois les médias font écho de nos craintes.

Repost 0
28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 11:13

La compagnie des moutons volants...
Un clin d'oeil qui me rappelle une soirée.
Il y a quelques années je suis allé voir the "Flying Circus" au Palais des glaces.
Une reprise de quelques sketches célèbres des Monty Pythons.

J'aime pas les feux rouges!

Si je m'en étais tenu aux critiques mitigées (coincées) ... J'aurai zappé.
Nous venions de nous passer "Sacré Graal", l'humour "so british" encore à l'esprit, nous nous sommes dit qu'au pire ce serait une bonne soirée resto...
J'y ai amené ma petite famille, et ce souvenir provoque toujours des sourires entendus.

J'aime pas les feux rouges!

Je ne fais habituellement pas de pub sur mon blog, mais un mail de la part de cette troupe a trotté et fait son chemin.
Après un surf, il semble que le trio de comédiens présente la vie parisienne "à la sauce" des Monty Pythons.

J'aime pas les feux rouges!
lutecien
J'aime pas les feux rouges!

Je ne connais pas ce spectacle, mais si des visiteurs sont allés le voir, je les remercie de laisser un petit mot, dans les commentaires, avant de partir.
(Toutes les infos sont sur l'affiche - jusqu'au 4 Avril)

J'aime pas les feux rouges .... Sauf quand ils sont verts euh!

Repost 0
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 00:30

Par manque de temps j'avais un peu (beaucoup) délaissé cette rubrique.
Deux articles sont en cours, mais comme souvent, une envie (plus) pressante les a renvoyés au placard.

C'est un film qui est à l'origine de ce chamboulement:

Paris je t'aime.

Paris je t'aime Paris je t'aime plein de stars!


Je viens de découvrir cette compilation de courts métrages datant de 2006, où une vingtaine de façons d'exprimer l'amour sert de fil conducteur à une promenade au travers des rues de Paris.
 Les frères Coen....pur jus!


Ainsi, une main qui se tend à Montmartre et une autre au jardin Tino Rossi....


.... L'amour d'une mère laissant son bébé le matin pour aller travailler comme nourrice à l'autre bout de la capitale sont des points de départ semblant bien banals...

Mais chaque arrondissement de Paris est le prétexte à une histoire où l'amour y a été vu à sa façon.


Du fantastique (8e arrondissement)
Avec le Frodon du seigneur des anneaux!

au tragique (19e arrondissement)
Une rencontre tardive....

en passant par le poignant (2e arrondissement)
des retrouvailles inepérées 

et le sourire (7e arrondissement).

Le rêve supplante la dure réalité

L'amour: de sa genèse à sa perte, l'amour d'une mère ou d'un inconnu, l'amour passion ou l'amour besoin...


Ces courts métrages mettent en présence une distribution d'acteurs et de réalisateurs incroyables, et prend place dans des recoins toujours très agréables à retrouver.


Les glycines manquent .... 
Du quartier des enfants rouges à la rue des Thermopyles, il est plutôt ludique de reconnaître et replacer l'action de chaque film, le lieu de chaque rencontre.
 

Les histoires peuvent sembler de qualité inégale, mais chacun saura y trouver celle qui le (la) touchera... 

 

La belle et l'aveugle.


...et donnera, certainement, au moins une bonne raison de mieux regarder Paris.


Distribution:

Florence Muller          Bruno Podalydès           Leïla Bekhti           Cyril Descours        
Marianne Faithfull     Elias McConnell             Gaspard Ulliel       Julie Bataille                    
Steve Buscemi          Axel Kiener                       Frankie Pain          Catalina Sandino Moreno

Barbet Schroeder      Li Xin                                Sergio Castellitto   Emilie Ohana   
Leonor Watling          Miranda Richardson     Juliette Binoche     Martin Combes    Willem Dafoe
Hippolyte Girardot     Yolande Moreau             Paul Putner             Sara Martins                  
Nick Nolte                   Ludivine Sagnier            Lionel Dray              Maggie Gyllenhaal

Joana Preiss             Seydou Boro                    Aïssa Maïga        Fanny Ardant     Bob Hoskins

Wes Craven               Olga Kurylenko                Elijah Wood             Emily Mortimer        
Alexander Payne       Rufus Sewell                   Melchior Beslon      Natalie Portman   
Margo Martindale      Christophe Perie            Gérard Depardieu   Ben Gazzara   Gena Rowlands


Réalisateurs:

Olivier Assayas                     Frédéric Auburtin                                Christoffer Boe

Sylvain Chomet                     Ethan Coen        Joel Coen               Isabel Coixet

Wes Craven                           Alfonso Cuarón                                  Gérard Depardieu

Christopher Doyle                Jean-Luc Godard                               Richard LaGravenese

Anne-Marie Miéville               Vincenzo Natali                                    Alexander Payne

Walter Salles                          Oliver Schmitz                                       Ettore Scola

Nobuhiro Suwa                      Daniela Thomas                                  Tom Tykwer

Gus Van Sant

Le parc Montsouris

Repost 0
7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 09:52
J'ai pris le goût à la photo, je m'amuse avec la fonction macro (ICI) et je me suis bien amusé aussi avec des gouttes (ICI) .
Les jeux de lumières une fois la nuit tombée ( ICI ou ICI) me sont comme une source continuelle de clins d'oeil!

Pourtant, il m'arrive de ne pas prendre une image dans la boîte...juste pour le plaisir de l'avoir vu, sans rechercher à en conserver un souvenir physique.

A la nuit tombante, il y a un contraste marquant, entre les reflets et les jeux de lumières de nos villes et  ceux de Mère Nature.

Parfois recherché...pour créer une ambiance...

Futuroscope

...Parfois l'histoire d'un lieu se raconte d'elle-même....

Place de la Concorde

Mais face à la Nature, plus d'artifices!

Piriac

La vacuité elle même donne de la puissance à un simple coucher de soleil.

La Turballe

Incendie ravageur?



Cette "colère des cieux" n'est que le dernier rayon de soleil de la journée!

Le dôme rose en bas à droite est à capturer rapidement, en quelques secondes il aura totalement disparu, pas le temps de rechercher un réglage!

Provins

Contrairement à ce contre-jour de fin de journée qui s'est offert un petit moment.

Venise, le Grand Canal

Ce piquet ne retiendra pas la lumière encore bien longtemps....

Torcello

La nuit tombée, ce sont d'autres jeux de lumières qui deviennent possibles

Cimetière Ile Tudy

Les sources d'éclairage changent...



Anémones aériennes et création d'univers pour faire reculer la nuit....



Ailleurs, les reflets coulent une nuit paisible.

Argentat

Les plus matinaux profitent de cet autre moment unique de la journée...



... quand la lumière arrive avant la chaleur de cette nouvelle journée.

Pointe de l'Ile Tudy



Repost 0
21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 17:57

J'ai une passion pour les félins.
Fatalement, les gros chats oranges peints sur les murs de Paris (au nombre de 80 d'après leur auteur) m'avaient tapés dans l'oeil. (Et plus encore à Orléans, d'ailleurs!)
Très connus, je n'avais rien à ajouter à leur sujet: Articles émissions une carte est même parue pour les retrouver.
 J'ai donc choisi de les débusquer lors de mes balades sans les collecter sur mon blog.

Un récent commentaire m'a fait découvrir le reportage  "Chats perchés"

(  http://parifuni.over-blog.com/article-29277142-6.html#anchorComment  )
Au même moment j'apprends qu'une fresque de Mr Chat est en cours, mais pas à Paris.
Voila de quoi modifier ma décision le temps d'un article, et d'improviser un hors sujet du mois!

Un projet de fresque dans le foyer de l'établissement  d'une école de formation sur l'environnement (legta des Barres). La plupart des étudiants étant en internat, ce "chez-eux" est leur coin privilégié.

Voici le projet de départ (un intervenant extérieur a dirigé et épaulé 6 étudiants de l'école)



L' intervenant étant  "Mr Chat " en personne, le ton était donné.
Un grand-père dans le bâtiment et des études aux Beaux Arts....Tout est dit.



 Des étudiants de la promotion ont participé à la réalisation de cette fresque.



Avec ses 11 années de fresques urbaines... Il y avait pire comme conseiller!



Une fresque en 3  parties où la nature se mêle au rêve...



...d'autant plus flagrant qu'il a un faux air du chat de Cheshire celui-là!



En fait, à l'origine il ne s'agissait pas d'un chat.
Ce personnage était composé d'un ensemble de lignes géométriques,  un clin d'oeil au dessin fait par une petite fille.
Ce sont les 1ers observateurs qui sont à l'origine de son nom.



...et même s'il s'est "un peu arreté" aujourd'hui, Mr Chat taquine toujours le pinceau!
Il sait faire aussi des écureuils!
 


Des écureuils bien épicuriens!



Résultat quasi final:


Un cadre bien connu des GPN (gestion et protection de la nature) en cours de formation.



Une dernière partie qui rappelle que nous sommes dans une salle de détente...



Sympa, non?



Grosse surprise: une "carte de visite" offerte en souvenir.



Voici mon Mr Chat  (échelle1 = 80cm de haut et de large) et dédicacé!

Un vrai chat orange à la maison, difficile d'exprimer le plaisir fait par cette surprise!
Je profite de cet article pour en remercier l'artiste.

Pour aller plus loin à propos de Mr Chat:
http://www.galerielegarage.net/page3s.html

(Propos et photos recueillis par Seb)

Repost 0
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 13:30
Je n'hésiterai pas à me mouiller pour ce hors sujet du mois!

Toujours dans l'ordre de ces petites choses que l'on connait sans vraiment les voir, voici les gouttes d'eau.



Bien alignées comme précédemment, ou explosives comme celles qui suivent.



Dans ma collection, j'en ai même qui remonte, de peur de l'impact!





A l'envers puis à l'endroit....?

Non, évidemment ... juste un réglage différent de mon appareil



Faire des ronds dans l'eau, c'est dans la cuisine quand il fait moche....



... et dans le jardin quand il fait beau!

Une toute petite goutte effleure une surface d'eau, pratiquement absorbée à son arrivée...



... son énergie accumulée lors de sa chute est alors réstituée.... responsable d'un véritable geyser.




Et dans la nature?

Pas besoin de jouer du robinet, mais cela semble tout aussi magique.
Que ce soit la perle de rosée matinale, où l'univers semble être enchassé...



..Ou aprés la pluie dans la forêt, quand chaque goutte semble une promesse pour l'environnement:



Autre état autre effet. Aprés la gravité le gel!



On dirait une boule de coton...Pourtant vu de plus prés...



...l'eau s'est cristallisée.




Une goutte d'eau, c'est trois fois rien... et pourtant c'est une curiosité pour tous!

Repost 0
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 10:58
Pratiquant d'arts martiaux depuis mes 8 ans, j'ai gardé en moi cette empreinte dans ma vie de tous les jours.

Il fallait qu'un jour ou l'autre j'aille à la source.
Ne serait-ce, au moins, pour confronter la réalité à mes "fantasmes" exotiques" construits d'après mes lectures.



Le choix des photos fût une torture, mais pour rester dans l'esprit du blog je me suis tenu à ce qui a piqué ma curiosité.

A peine atterri à Tokyo, je découvre un parc, son temple et sa fontaine de purification.
Le dépaysement ne fait que commencer.



Les fragrances de l'encens renforce l'ambiance historique de cette place de Tokyo.
Jardin zen et immeubles géants, dés le 1er jour, ce choc des époques m'a surpris.



Choc...et bien le mot, il ne s'agit pas de contraste, mais bien d'un télescopage.
parce que ces 2 photos ne sont séparées que par quelques centaines de mètres pas par des siècles.



"sakura" les cerisiers en fleurs:  beauté éphémère ... C'était la fête ce jour là à Kyoto!
Les Japonaises aiment porter leurs kimonos traditionnels.
Les manches amples et pendantes du kimono rose indique que nous avons affaire à une demoiselle....



Au Japon, la place n'est pas perdue!
Sur les toits des immeubles, on trouve des terrains de golfs ou des circuits d'auto-écoles!



Ce n'est pas un distributeur de voitures, mais un parking....Toujours gagner de la place.



Au pays de l'électronique de pointe, le réseau électrique semble encore d'un autre temps à Kamakura comme à Tokyo.



Les boutiques sont souvent dans les étages des immeubles.
J'ai visité un centre commercial entre le 5e et le 7e étage d'une tour, déjeuné dans un restaurant au 63e étage, et dîné dans un autre au sous-sol.
Des panneaux et des hommes sandwich annoncent dans la rue ces commerces invisibles de la chaussée.
Dans le quartier des geïshas de Kyoto (Gion) on se promène clairement à une autre époque.



Dans les grandes villes  on trouve beaucoup de jardins où les temples bouddhistes et shintô sont quasiment toujours associés.
Les Japonais y passent en "coup de vent", se purifient, jettent leur offrande, claquent des mains et reprennent leur chemin.
Ça, c'est fait....



Ce moine est resté à psalmodier toute la matinée dans le parc des daims de Nara.



Kamakura au dessus et le Temple d'or en dessous, des parcs à ne pas louper, même sous la pluie.


Incroyable, un pousse-pousse en tabi (chaussures avec pouce séparé) attendait à un feu rouge...et ce n'était pas un déguisement!
Jamais avant de partir j'imaginais que ce mode de transport existait encore au pays de la 350 Z, et de la GSX-R!



Voila, le début de la rue. Pas de plaque ni de numéro sur les maisons, seulement cette indication pour annoncer la rue...



Le chemin de la philosophie sous les cerisiers en fleurs (Kyoto) un souvenir incroyable.



Ce n'est pas la Tour Eiffel, mais la tour de Tokyo, un monument utile (relais TV et radio) mais surtout commercial, et comme un petit peu partout au Japon, on y trouve même un temple.



Les Japonais aiment les déguisements, et c'est sans complexe qu'ils se promènent avec dans la rue.



Mais si une chose restera gravée dans ma mémoire, plus que les mégalopoles arrosées au néon,



Ce seront ces vues, et ce respect de l'autre que je n'attendais pas vraiment, qui m'ont immédiatement donné l'envie d'y retourner.




Des formules de politesse omniprésentes et malgré la barrière de la langue, un contact toujours vite établi.
Où est la xénophobie légendaire envers les "gaijins"?
Devant un temple de Kyoto, des Japonais nous ont même demandé l'autorisation de photographier notre fille....parce que c'était la 1ère fois qu'ils voyaient, ici, une fille avec de longs cheveux blonds!

Imaginez Paris, avec des femmes portant des crinolines, et où circulent encore des carrosses. 

Je redoutais la confrontation d'un l'univers imaginaire construit au travers de mes lectures et de mes surfs face à la réalité.
Ca n'a pas tenu une demie journée, j
e repars dés que je le peux!
Repost 0
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 08:40
Toutes ces choses qui se passe à coté voire devant nous, sans même que nous les voyons...Sous prétexte qu'elles sont minuscules....
Détails (ou des tailles) inutiles?



Cachée dans un rosier, cette arachnide se voulait la plus discrète possible.
Mauvaise conjointe, les araignées peuvent être des mères attentionnées.
Certaines transportent toute leur portée sur l'abdomen.
En attendant, celle la baladait ses oeufs.

Les passiflores sont magnifiques de par leur forme et leurs couleurs.



De retour à la maison, j'ai trouvé un curieux truc blanc sur une de mes photos.



Je suis retourné voir la fleur, et cette minuscule araignée blanche m'est apparue.
Les petits point noirs sur sa tête sont bien ses 6 yeux!

Ci-dessous:
Ce n'est qu'en visionnant la photo que le moucheron (en bas à gauche) m'est apparu...expliquant la pose de l'araignée!



Encore une bestiole curieuse...



qui dés la nuit tombée, se révèle être une luciole!

vert luisant vu de dessous

C'est poilu, une mouche!



Un machaon...



...2 papillons trompes enroulées....



....Pour un en train de siroter!



Les guèpes aiment la poire William.



Aviez-vous déjà remarqué ces taches blanches sur les yeux du Bernard l'ermite?



J'ai un gros faible pour les odonates...
A la période nuptionale ils forment un coeur avec leurs corps.



Copuler, c'est prise de tête pour la femelle....



C'était la 1ère fois que je voyais les facettes sur les yeux globuleux d'une libellule.



La texture des ailes, l'articulation de leurs différents segments, tout en fait des insectes superbes!



Pourquoi ces photos?
Parce que j'ai une très mauvaise vue!
Astigmate (je vois des traits à la place des points), je lis bien (sans lunettes) le "ZU" à la fin de l'échelle de vue....Bigleux, peut-être....mais avec la manie de laisser traîner mes mirettes!
Peu sensible aux détails je vois très bien les mouvements (on compense comme on peut).
Fréquemment, je découvre sur mon écran les détails qui m'avaient totalement échappés lors de la prise de vue ...

Le coté génial?
C'est que je peux récidiver à volonté (merci le numérique et l'informatique).

Il y a plein de choses à découvrir autour de nous, il suffit  de regarder...
Même lorsqu'on a une mauvaise vue.
....Même hors des rues de Paris....

Repost 0

Présentation

  • : Paris comme vous ne la regardez pas
  • Paris comme vous ne la regardez pas
  • : Visite inattendue de Paris. Les yeux en l'air, ou au sol. Monuments et curiosités autrement.
  • Contact

Index des articles

Cliquez sur l'éléphant:
 vous accéderez à l'index en images
 et aux liens des articles du blog

Pour me contacter

Cliquez sur l'image.