Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 07:33

Les habitués du blog connaissent déjà Le CyKlop, ce "bigarreur" de potelets anti-stationnement en animaux et autres monstres monophtalme.

 

A Paris, il a sévi particulièrement à la Cité de l'Ameublement (voir ICI)...

 

null

 

... rue du Morvan, avec l'aide d'enfants et rue Keller (voir ICI).

 

Photobucket

 

Au hasard d'un carrefour, il n'est pas rare de tomber sur un échappé de son bestiaire, comme rue Picpus:

 

Photobucket

 

Actuellement, il expose à la mairie du 13e. Je l'avais annoncé dans mon "flash infos"

 

    Photobucket

 

Une 1ère visite m'avait laissé sur ma faim...

 

Photobucket

 

j'ai donc décidé d'y repasser ...

 

Photobucket

 

... et non seulement l'exposition s'est étoffée, mais elle s'est aussi étalée sur 2 salles, et j'ai eu le plaisir d'avoir le CyKlop en pupille et cornée pour moi seul quelques minutes!

 

J'avais déjà apprécié la disponibilité de cet artiste rue Keller, malgré son travail en cours il n'était pas avare d'explications.

Toujours aussi posé et précis, tout en préparant le vernissage à venir, il a su répondre à quelques-unes de mes questions.

 

J'ai ainsi eu la confirmation que ce couple de potelets était bien un "cadeau de St Valentin"..

 

Photobucket

 

...il s'agit, en fait d'un autoportrait.

"Un cadeau qui n'a rien de commercial pour un sentiment qui se vit toute l'année..."

 

Issu de l'univers du tag et du pochoir, l'idée de transformer ce mobilier urbain lui est venue spontanément, à la vue de ce tube marron à boule blanche qui annonçait un oeil.

Un forme incomplète qu'il s'est évertué à corriger d'abord à la sauvette.

 

Les pétitions des riverains demandant la sauvegarde de ces curieuses créatures colorées, officialisait, de fait, leur droit de Cité et apportait donc unez reconnaissance officielle de l'artiste.

 

C'est ainsi que la mairie du 13e l'a contacté pour la décoration de plus de 70 potelets rue Goscinny (entre la rue des Frigos et la bibliothèque F. Mitterand).

 

Photobucket

 

René Goscinny...quel meilleur hommage pourrait-il lui être rendu qu'une haie de héros de bande dessinée?

 

Photobucket

 

Ce sont les enfants des centres loisirs de l'arrondissement qui, durant leurs vacances de Pâques, et sous la  supervision du CyKlop, ont mené à bien ce projet.

 

Photobucket

 

D'abord en réalisant des modèles, avec la recherche des éléments symbolisants leurs personnages préférés.

 

Photobucket Photobucket Photobucket

 

Puis en mettant au point de véritables patrons.

 

Photobucket

La mèche de Titeuf, présentée à l'envers est un élément identitaire du personnage de la BD...

 

Photobucket

 

...mais aussi un clin d'oeil de CyKlop envers Zep: cet épi vers le bas possède son anecdote ...

 

Photobucket 

 

Passé le cap du patron, les enfants ont réalisé ces modèles définitifs en suivant les conseils avisés du CyKlop pour imaginer leur modèle achevé sous tous les angles.

Il faut penser au raccord...

 

Photobucket

 

... et savoir "tricher" pour corriger certains effets liés à la forme circulaire des potelets. Les boutons des bretelles de Mickey sont donc rapprochés pour ne pas se retrouver dans le dos!

 

Photobucket

 

La distribution est riche, mêlant des univers allant du jeu vidéo aux séries télés et... surprise, en passant aussi par les grands classiques.

 

Photobucket

 

Si la présence de Super Mario, Batman, Spiderman, et autres Simpson's ne m'a guère surpris, j'ai découvert avec plaisir la présence de Bécassine ou de Tarzan.

 

Les plus en avance sur leur travail ont même eu la possibilité de reproduire des modèles au format géant pour mettre illustrer l'exposition.

 

Photobucket

 

Puis, à la finale,l'artiste achèvera ces personnages en plaçant, selon son habitude, des pupilles sur chacune des boules des potelets.

 

J'envie presque ces enfants qui auront la chance de croiser, dans leur quartier...

 

Photobucket Photobucket

 

... les héros qu'ils ont choisis puis réalisés, c'est une jolie reconnaissance de leur travail!

Du coup les potelets sur site et déjà transformés seront appelés à disparaître... 

 

Photobucket    Photobucket

Pour les plus curieux, sachez que la famille Barbapapa sera au grand complet.


Photobucket

Dont, bien évidemment,  Barbabelle et Barbidou:


Photobucket Photobucket


Fin de la visite!


Photobucket

 

C'est pô juste, ils ont encore oublié le guide...

 

Juillet 2012

 

Voilà plusieurs semaines que je passe et repasse rue René Goscinny, et si les potelets ont bien enfilés leurs costumes de héros....

 

Photobucket  Photobucket

 

.... Il leur manque ce "petit supplément d'âme", comme dit la chanson.

Car il est bien connu que c'est dans le regard que réside cette impalpable richesse de l'être.

Le soucis principal est que les personnages ne sont pas achevés, mais que certains sont déjà détériorés...

 

C'est donc avec un plaisir non dissimulé que fin juin (le 27, pour être précis) je trouve Le CyKlop en pleine action:

 

Photobucket

 

Toujours aussi agréable, nous nous échangeons un "bonjour".... "Il faut faire des retouches pour réparer les dégâts" me glisse t-il tout en comparant la couleur du couvercle de son spray à celui de la boule du potelet.

 

Je crains de le ralentir, et  je m'en veux presque de rester là à le regarder travailler.

César n'a jamais pu les écraser, et lui, il achève les héros ... à la bombe!!! ;-)

 

Je m'éclipse rapidement en lui promettant de repasser.

C'était sans compter sur notre joli mois de mars (en plein été)!

Je parviens tout de même à passer entre les gouttes pour admirer son travail.

 

Photobucket Photobucket Photobucket Photobucket Photobucket

 

Quelques regards typiques aident à identifier définitivement certains personnages...

 

Photobucket Photobucket Photobucket

 

...dont certains ne sont pas nés d'hier: Philémon et Bécassine....

 

Seul Némo reprend le regard habituel que l'on reconnaît immédiatement de la patte du CyKlop.


 Photobucket

 

Rue René Goscinny....Impossible d'oublier nos irréductibles gaulois!

 

Photobucket Photobucket Photobucket

 

 Ils ont tout de même plus d'allure, maintenant, avec leurs mirettes!

Chacun son regard...

 

Photobucket Photobucket

 

Tout comme Ariel, la petite sirène, les Dalton et Lucky Lucke ont droit à une touche personnalisée.

 

Photobucket

 

La famille Barbapapa est là, au grand complet:

 

Photobucket

 

Si vous devez vous promenez dans le quartier, ne résistez pas au plaisir de venir identifier chacun de ces héros, pour peu que vous veniez avec des enfants, vous ne devriez pas sécher bien longtemps (sans allusion à la météo...)

Repost 0
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 08:08

Dans le 11e, rue du Morvan, j'ai découvert, il y a quelques temps déjà, une série de potelets bien surprenants:

 

Photobucket

 

Ce sont les enfants de l'école St Maur qui sont à l'origine de ces street monsters.

 

Photobucket  Photobucket  Photobucket

 

Bien évidemment, la patte de CyKlop se perçoit...

 

Photobucket  Photobucket

 

...même si la technique est ici un peu différente: il s'agit de marouflage et non pas de "bombage aérosol"

 

Photobucket

 

Et ces créatures ont un charme que seul une main d'enfant sait produire....

 

Photobucket  Photobucket

 

Une exposition permanente à voir!

 

Photobucket

 

Pas très loin, vous découvrirez peut-être ces autres monstres, apparus peu avant Halloween...

 

Photobucket  Photobucket

 

Plus récemment je suis "tombé" (pas vraiment par hasard) sur l'artiste en plein chantier.

 

Photobucket

 

Pour l'occasion de "Bastille quartier libre", le CyKlop avait trouvé à s'occuper rue Keller.

 

Photobucket 

 

Véritable stakhanoviste du spray aérosol...

 

Photobucket

 

... il attaquait tous les potelets quasi simultanément...

 

Photobucket

 

... Pour un résultat toujours aussi intrigant pour le passant.

 

Photobucket

 

Le CyKlop a changé notre regard sur ce mobilier urbain si insipide que sont les potelets.

A la limite de l'invisible, ils pouvaient en devenir casse pied, voire brise portière.

 

Photobucket Photobucket

 

Plus colorés, plus ludiques, ils majorent désormais sérieusement leur visibilité et diminuent d'autant le risque accidentel de les percuter.

 

Et cerise sur le gâteau...

 

     Photobucket  Photobucket

 

... Quand on a du goût, on peut même se la jouer coordonné de couleurs!

 

Le Cyklop est un être sociable, contrairement à ce que laisserait supposer la légende.

Non seulement il oeuvre pour le plaisir des (deux) yeux de tous,  il rend le moindre sourire....

 

Photobucket Photobucket

 

.... et il reste disponible pour discuter malgré la tâche titanesque qui lui restait à achever ce jour là!

 

 

Pour voir plus loin avec le Cyklop, cliquez ICI

Repost 0
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 08:00

Un pochoir s'est récemment multiplié dans les rues de Paris:

 

 

 

Vous le trouverez assez facilement des 2 cotés de la Seine du quartier Latin au Marais.

En fait il s'agit d'une "publicité" pour l'expo de W. Benhamou qui se tenait le mois dernier dans le 8e arrondissement.

 

 

Sans aucun doute, il ne vous aura pas échappé 

 

 

Dans le Marais, il y a de fortes chances pour que vous découvriez ce pochoir en association avec une baguette de Pop Eye!





 

Association d'artistes de rue ou pub détournée?



C'est un peu plus loin, rue Aubriot, que je "tombe" sur ce magnifique triptyque.

Haut sur le coin du mur, es formes et des couleurs semblent copier le  vitrail d'une église...



 

....Si ce n'était le motif en lui-même:  une main de Fatma en contenant une autre.



Mon regard redescend et juste avant de me retourner pour reprendre mon chemin

... "C'est marrant, la vitrine ressemble à...."

 

 

La pléthore de miroirs peints signés Pop Eye dans le quartier,  n'est certainement pas une coïncidence!

 

 

Je passe la porte, et discute avec la personne présente.

Il me montre de superbes miroirs peints, démesurés par rapport à ceux que j'ai découvert dans les rues de la capitale.

Et pour ceux là, il faudra une bonne cheville, parce que la colle ne doit pas suffire à supporter un pareil poids !

 

 

Mon passage à la galerie Sauvaget, rue des Blancs Manteaux  fût une bonne surprise pour ma fin de promenade.

Une discussion agréable sur le street art, un partage de connaissances et la découverte d'une nouvelle facette de Pop Eye.



Rien à voir avec une exposition, alors si vous êtes curieux, ne vous interdisez pas un brin de plaisir.

 

Repost 0
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 01:17

 

Les 93 bornes borgnes décorées par le CyKlop sont plantées cité de l'ameublement (11e) et amènent à l'expo :

"Vive l'Art Urbain #3 " Une des 2 galeries Univer.

 

 

 Les traces des expositions précédentes (Oeuvre collective de Paëlla, Sun7, Vlp, Miss Tic ) sont aussi recensées sur ce blog dans leurs rubriques ad hoc.

 

 Je tiens à remercier particulièrement la propriétaire des galeries Univer (Colette Collapour sa gentillesse, sa disponibilité et le partage de clichés .

 

Ces photos originales montrent le CyKlop à l'oeuvre...

 

univer LeCyKlop By Philippe Bonan

Le CyKlop Par Philippe Bonan

 

... et celle là, elle vaut le coup d'oeil!

 

Le CyKlop Par Philippe Bonan

Le CyKlop Par Philippe Bonan

 

Cette nouvelle exposition offre aux regards des oeuvres sur papier de Zlotykamien, des peintures de L'Atlas, Jef Aérosol, VLP (Vive La Peinture), et Philippe Bonan.


Univer Vive l'Art urbain

 

Zlotykamien... Un artiste qui "cause" aux parisiens depuis 1959 alors qu'il n'avait pas encore 20 ans.

 

 Zlotykamien

 Zlotykamien par Colette Colla

 

Ses éphémères,  évoquent les ombres laissées à Hiroshima....qui se regroupent sur les murs de plusieurs villes du monde.

 

Zlotykamien

 

Plus récemment, quelques uns de ces esprits fantomatiques étaient sur les vitres de l'exposition Cartier ICI .

 

 C'est à ce moment, qu'une évidence me frappa...

 ... Oh, bien sûr cette tête jaune ne passait pas inaperçue de l'autre coté de sa vitre...

 

 

 

... Mais avec mes virevoltes pour rechercher le meilleur angle pour mes photos, et la pléthore de bestiaux représentés sur les bornes de la rue ...

 

Oeil Duplo

 

... J'ai loupé un élément majeur ...

 

Zlotykamien

 

... Si la plupart des CyKlops semblent zieuter de tous les cotés, ceux devant l'expo...

 

 

 

 ... semblent comme détournés par cette vitrine ... Un oeil pour celui d'entre eux qui n'est pas un animal?

 

 

 

...  Un hommage aux esprits Zlotykamien?

 

 

  

De la curiosité pour les artistes exposés?

 

 

 

Chuuuuuuuuuuuut, c'est presque un secret!

 

La 1ère partie est ICI

La 2ème partie est ICI

 

Un reliquat de la Saint Valentin 2011?

Phildie m'avait conseillé de passer passage Dubail....

 

 

Un regard qui se croise, des coeurs en suspens ....

... il ne manque même pas...

 

 

.... un peu plus loin, le bon copain qui tient la chandelle!

Repost 0
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 08:32

Les yeux.

Pour certains, ils sont une porte donnant sur l'âme de leur propriétaire.

Dans les sports de combat, ils semblent offrir un avantage déterminant à celui qui sait interpréter les éclairs qui les traversent.

 

 

Les yeux.

Ils sont clairement un moyen d'expression.

Magistralement démontré lors de l'exposition temporaire sur les bords de Seine, dont je parlais ICI.

et dont Curieusement, un reliquat semble perdu dans une ruelle du 11e.

 

A coté d'un masque de Grego et sous un Space Invader, J'avais, il y a plusieurs mois, trouvé ce carreau dans le Marais.

 

 

Me doutant bien qu'il faisait partie d'une sorte de puzzle, j'attendais l'apparition de l'autre oeil, ou d'une autre partie du visage.

 

Mais c'est B A qui m'a fourni le chaînon manquant plusieurs semaines plus tard:

Le petit logo

POP

EYE

en bas à droite est en fait le signe distinctif de cette série.

 

 

Des carreaux de verre, sur lesquels un oeil est peint, sont aux coins de la plupart des passages amenant à la rue Mouffetard.

 

 

De la rue Calvin à celle des Patriarches, en passant par la rue Descartes ou le passage des Postes....

 

 

... le curieux trouvera des regards d'animaux plus ou moins aisé à identifier...

 

 

  ... D'autres seront un rien plus mystérieux...

 

 

.... Mais pas nécessairement moins esthétiques!  

 

 

Régulièrement haut perchés, leur dimension ne les rend pas si facile à débusquer.

Ici à coté d'une mosaïque de Space Invader.

 

 

Les reflets donnent des effets différents aux zones sans peinture suivant qu'on soit le jour ou la nuit.

 

 

Si chaque rue amenant à la rue Mouffetard possède son oeil, certains comme celui-là sont plus petits que la plupart des autres, et sont un peu plus difficile à trouver:

 

 

En voilà un suffisamment grand pour être trouvé aisément.....

 

 

... Sous réserve d'être très curieux!

 

 4 carreaux composent ce regard mondial.

 

 

 

... Un regard en coin...

 

 

... Tout compte fait pas si évident à dégoter!

 

 

... Pour le coup, je trouve l'oeil suivant des plus inexpressifs!

 

 

 Rue de l'arbalète un tryptique est éclaté au milieu d'une fresque de Némo, sous un serpent à plumes d'Oré et au dessus d'une mosaïque de J. Gulon (merci Elilou)... 

Un joli tir groupé!

 

 

.... Voilà....Il y en a toujours (au moins) un pour démontrer le contraire de tout ce que je viens d'expliquer...

Un oeil sur 3 carreaux au milieu de la rue Mouffetard elle-même.

 

 

Encore une différence notable en fonction de la luminosité

 

 

D'autres carreaux se trouvent le long de la rue Mouffetard....

 

 

.... Avec des styles différents ...

... Et à différentes hauteurs.

 

 
 

Ce regard reptilien complet est composé de 2 plaques.

(De nuit puis de jour)

 

 

Vers le passage Calvin, arcade riche en oeuvres de rue (Jef Aérosol, Nemo, PITR, Space Invader, LéZarts de la Bièvre...) une petite surprise est collée:

 

 Pas un oeil, mais la signature P P E

 

Un carreau pour chaque lettre, réalisé comme chaque regard précédemment trouvé: au pinceau.

 

A la nuit tombée m'éloignant de la rue Mouffetard, je pensais déjà à d'autre choses.

 

                      

                                     

                                                      ....et pourtant l'oeil était encore là...

 

Les Pop Eyes du Marais sont ICI.

 

 

De nombreuses plaques se trouvent aussi sur la butte de Montmartre, mais toutes celles à portée de mains sont quasiment effacées.

 

Seules subsistent celles qui sont en hauteur, comme dans la rue Gabrielle...

 

... et celles qui sont dans des recoins que les visiteurs négligent, comme vers la rue Poulbot.
Au regard de ce qui reste, je dois cependant reconnaître que je leur préfére de loin la série des yeux de Mouffetard ou les jeux de réflexions du Marais...
Repost 0
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 11:19

Toute une série de miroirs viennent orner certaines rues de Paris.

Des glaces avec des yeux peints dessus, avec une signature en clin d'oeil:

 

 Pop-Eye.jpg

 

POP EYE...

Ils sont posés à la nuit tombée et font le plaisir de certains propriètaire au petit matin (rue des rosiers).

 

...Il y en a dans le 5e, tout autour de la rue Mouffetard ...

 

null 

 

... et aussi dans le 4e vers la rue des Francs Bourgeois.

 

 

Des yeux sont d'abord apparus, puis des visages ...

 

 

... et parfois des motifs plus ou moins géométriques ...

 

 

... mais toujours riches en couleurs et systématiquement un petit coin reste libre pour qu'un reflet vienne s'y prendre.

 

 

Si nous sommes désormais habitués aux montages composés de plusieurs facettes ...

 

Pop Eye Francs Bourgeois3

 

... Les dernières associations de plaques font la part belle à un astucieux  jeu de réflexion....

 

  + 

                      =


 

Désormais régulièrement jumelés, ces petits miroirs chargés d'un motif s'enrichissent en fonction du point de vue de l'observateur.

 

 

Les deux motifs précédents se superposent et offrent ainsi une succession d'images virtuelles différentes.

 

 

Pour découvrir d'autres "POP EYE"s de la rue Mouffetard, cliquez ICI   ...

...  et ICI pour voir ceux qui se trouvent dans le quartier du Marais.

Repost 0
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 09:51

Dans le marais, une armoire électrique attire l'oeil: 

 

null
 

Et, juste à coté, se trouve (encore) un masque de Grego, et un Q-Bert de  Space Invader.

 

Avant que je parte en vacance, il y avait même ce carreau Pop Eye qui est resté quelques mois sur ce même mur de la rue des Francs Bourgeois.

 

 

C'était le premier carreau de Pop Eye que je découvrais.

 

Actuellement, c'est le modèle du dessous qui a pris cette place!

 

 

 Un design totalement revu (nouvelle série?) qui ne semble pas laissé indifférent, vu les tentatives d'arrachage...

 

 

La richesse dans les détails montre que l'artiste ne s'est pas contenté(e) du minimum.

 

Un peu plus loin, en hauteur, un quadriptyque à la façon de Picasso vous gette du coin de l'oeil.

 

 

Fin 2010

Les pupilles de verre ne cesse de croître dans ce quartier.

Merci à B A  qui m'a signalé celui-ci, ce qui a motivé mes recherche dans ce coin du Marais.

 

 

Pop Eye Francs Bourgeois3

 

Toujours rue des Francs Bourgeois, cet oeil en coin est en 2 parties.

 

Pop Eye Francs Bourgeois3b Pop Eye Francs Bourgeois3a

 

A ma grande surprise, tout comme pour le quartier de Mouffetard, des regards s'étalent désormais aussi dans les rues voisines.

Comme ce diptyque qui est fixé rue du Roi de Sicile...

 

Pop Eye Roi Sicile

 

... tout comme ce disque trés en hauteur (d'où la qualité de la photo).

 

Pop Eye Roi Sicile2

 

Plus à la portée d'une main avide, cette association de visages de la rue des Rosiers n'a pas résisté bien longtemps...

 

Pop Eye Rosier2

 

La signature "POP EYE" est bien toujours là, elle!

 

Pop Eye Rosier1

 

 

 

D'autres Pop Eye (rue Mouffetard) sont ICI .

Repost 0
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 22:38

Je vous ai présenté de magnifiques bornes peintes ICI , et leur aspect n'est pas aussi aléatoire qu'il y parait :

 

dans un coin le Grand Méchant Loup guette les trois Petits Cochons.

Chaque oeil est différent, et l'ensemble raconte une histoire.

 

 

 

Le loup épie les cochons qui surveillent les alentours...et voici celui qui a trouvé l'affreux!

 

   

 

Il y a aussi la série des poteaux exotiques

 

         

 

Et ceux qui nous sont plus familiers...

 

   

 

.... quelques insectes sont même représentés:

 

  

 

Le CyKlop ...

 

 

 

.... a réalisé ici un véritable travail de Titan:

aucun poteau du passage n'a conservé son aspect d'origine!

 

     

 

Les espèces sont regroupées par famille, et chacun de ses membres possède un regard unique.

 

     

 

Et bien évidemment cet ensemble n'est pas dénué de sens !

 

  

 

Après une demande au service d'urbanisme de la mairie du 11e ....... et une autorisation accordée pour un an...

 

  

 

... du temps, du talent, de la peinture et ... du courage  ...

 

... pour ne pas se limiter juste au minimum prévu.

 

Oeil Tigre Oeil Léopard5

 

... l'artiste a séduit le voisinage, au point qu'une affiche circule proposant une collecte pour compenser les frais matériels engagés par CyKlop.

 

Un riverain emballé est même sorti de son véhicule pour me demander des informations ... à moi, le promeneur!

 

Un clin d'oeil pour un coup d'oeil à  "Vive l'Art Urbain #3"

 

 

 

Mais est-ce bien uniquement ce dont il s'agit?

 

 

 

 

 

Juste d'un clin d'oeil à une exposition?

 

 

 

Plusieurs dizaines de bornes auraient été peintes dans la rue pour n'en présenter qu'une seule derrière la vitrine de  cette galerie (ICI) ?

 

 

 

  Qui se cachent derrière ces yeux?

 

 

 

Il va falloir patienter encore un peu pour découvrir la conclusion à cette série d'articles.

 

la 1ère partie est ICI  

La 3ème partie est ICI

Repost 0
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 22:20

Si d'aventure vous avez affaire dans le 11e, ne dédaignez donc pas ce qui se trouve au niveau de la ceinture, vous risqueriez de louper bien des choses.

 

 

Comme à ce coin de rue où des bornes métalliques anti-stationnement, se tienent droites comme des "i".

 

 

 Même s'il y en a une qui semble bien vous regarder de travers!

 

 

Et si plus loin, elles nous regardent de haut...

 

   

 

.... Avant de jeter un regard en coin!

 

 

 

Et celui là, qui semble des plus terribles.... Mais que lorgne t-il ainsi?  

 

 

 

Il y a bien un moment ou une question vient tarauder l'esprit, qui, à peine formulée en amène une flopée d'autres,  instantanément...

 

 

 

Mais qui? 

 

  

 

Pourquoi?

 

 

 

Combien? 

 

 null

 

Ça en fait des couleurs!

 

 

D'un coté de la rue....

 

 

... Comme de l'autre...

 

null 

 

Les regards plongent dans tous les sens...

 

Oeil Cité Ameublement3

 

... Comme à la recherche de quelque chose...

 

 

...Les yeux en pleine lumières semblent scrupter les ombres de la ruelle.

 

 

Et en voilà un qui semble bien avoir trouvé...

 

 

 

  ... Mais quoi?

 

 

 

Pour plus d'indications, il va falloir attendre le prochain article qui devrait amener son lot d'explications....

 

 

 

 

- Pour la 2ème partie, c'est ICI

- La conclusion est ICI

                                  

Repost 0
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 21:52

Le long de l'ile Saint Louis, actuellement des regards géants sont plantés.



Des yeux interrogatifs....



....Inquiétants voire inquiétés....



...Parfois plutôt inquisiteurs...



...Ou juste observateurs...



... Mais toujours trés expressifs !

Ces yeux sont en fait des posters collés à même les murs des berges de la Seine.
Hauts de 6m, ils sont l'oeuvre de JR (http://www.jr-art.net/home/ ).



Ces regards de femmes annoncent un film prévu pour 2010:



"Women are heroes"
http://www.womenareheroes-paris.net/



Il parait même, que pour chacune de ces photos un N° de téléphone gratuit permet d'écouter l'histoire de ces femmes.
(street audioguide)



Je crois bien que je préfère laisser libre cours à mon imagination devant ces clichés restant très expressifs, et aux dimensions surprenantes sinon déroutantes.



Une attraction supplémentaire à ne pas louper pour cette Nuit Blanche Parisienne du samedi 3 octobre (demain).

Petits rajouts (8 octobre), avant la disparition de cette exposition pas comme les autres.

Quai de Bourbon les yeux sont mixés avec les wagons d'un train qui stationne  tout le long de la berge.
Comme tout effet d'optique, dès lors que les yeux sont aperçus, les wagons deviennent difficiles à discerner.



Vous trouverez un regard par voiture.



En queue de train, l'exposition s'étale aussi sur les ponts!



A déguster: une vue unique, dans l'espace et le temps



Pour les retardataires, il va falloir en profiter rapidement parce qu'en moins d'une semaine, les pluies ont déjà commencé leur travail d'érosion...




Pour compléter cette promenade vous pouvez passer chez Balladine par ICI.

Repost 0

Présentation

  • : Paris comme vous ne la regardez pas
  • Paris comme vous ne la regardez pas
  • : Visite inattendue de Paris. Les yeux en l'air, ou au sol. Monuments et curiosités autrement.
  • Contact

Index des articles

Cliquez sur l'éléphant:
 vous accéderez à l'index en images
 et aux liens des articles du blog

Pour me contacter

Cliquez sur l'image.