Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 juillet 2012 6 21 /07 /juillet /2012 11:05

Cela faisait un petit moment que je n'avais partagé une de mes balades, mais cet été il devient difficile de proposer une promenade!

Le soleil étant de retour,  je vous propose un petit tour dans un recoin parisien que vous ne trouverez probablement pas dans les guides.

  

Un endroit surprenant, qui incite à se poser et à profiter du moment présent.

Vous devriez être surpris(e)  à plus d'un titre, car si un petit tour est à faire dans le quartier...

 

Buttes.png

... c'est le parc des Buttes de Chaumont qui devrait, logiquement, accaparer votre attention sans coup férir.

Pourtant, comme je l'ai déjà signalé (à voir  ICI), la rue de la Mouzaïa, toute proche, vaut largement le détour.

  

  

Et, par rapport au parc, diamétralement opposée à la Mouzaïa, voici la la Butte Bergeyre...

 

Photobucket 

 

... Où les fleurs ne sont pas toutes derrière des grilles!

 

Photobucket    

 

Mais comment soupçonner quoi que ce soit de ce quartier...

Photobucket

 

.... à la vue des escaliers qui y mènent?   Que ce soit  celui de la rue Manin ....

  

Photobucket

...ou celui de la rue Bolivar, rien ne laisse présager des surprises auxquelles ils déstinent le promeneur!

 

Photobucket

Seules peut-être les marches partant de la rue Moreau pourraient motiver à pousser plus loin la promenade...

 

Photobucket

 

Vous trouverez ausi une route qui serpente ...

  

Photobucket

... et amène directement les automobilistes (et les cyclistes) au coeur de l'ilôt.

 

Photobucket

D'emblée, je suis resté scotché, tout simplement parce que la vue y est incroyable, et même les bruits de la métropole en contrebas y sont feutrés.

 

Photobucket

 

Bien sûr, des Buttes voisines j'avais déjà  surplombé les toits du quartier, et aperçu, au loin, le quartier de Montmartre (voir  ICI)

 

ButtesChaumontMontmartre.jpg picture by grdd

 

 J'étais passé cet hiver, lors de ma quête de mosaïques et je me suis promis de repasser aux «beaux jours»....Histoire de faire de belles photos. Il m'aura juste fallu attendre le mois de juillet!

 

Et je n'ai pas été déçu: le jardin partagé a bien profité de la météo.

     

Photobucket

 

Un coteau avec des plantations en escaliers face aux immeubles du quartier.

 

Photobucket
 

Et au loin...

 

Photobucket

... le Sacré Coeur ...

 

Photobucket

...s'offre ...

 

Photobucket

...aux regards.


 Photobucket

 

Plus à l'Ouest ce sont les tours de la Défense qui grattent le ciel.

 

Photobucket
 

Une grille entrouverte, une proposition d'entrer, et me voilà dans le jardin partagé.

 

 Photobucket

Je ne suis pas le seul à profiter de cet espace des plus paisibles...

 

Photobucket
 

Une explosion de couleurs s'élève ici...et en remontant, mon regard s'attache à l'horizon....

 

 Photobucket

...Et sans vraiment le rechercher, mon regard zoom encore sur le Sacré Coeur....

 

Photobucket
     

Un coin pour les fleurs ...

 

Photobucket

... et un autre pour le potager et les plantes aromatiques.

 

Photobucket

 

Tiens, te revoilà toi! 

 

Photobucket

Il est tentant de rester là, quasi certain d'avoir trouvé la perle du quartier.

Mais tout se mérite, et je m'arrache à ce havre paisible et coloré afin de poursuivre mes recherches.

 

Photobucket
 

Et contre toute attente, j'ai bien du plaisir à parcourir les ruelles de cette butte, ...

 

Photobucket

...avec ses façades envahies par la végétation.

 

Photobucket

La rue Edgard Poe...

 

Photobucket
 

...La bien nommée! 

 

Photobucket

Et encore....le Sacré Coeur, aperçu d'encore de plus loin que précédemment semble pourtant être plus proche!

 

Photobucket
 

Les habitants de ce quartier sont vraiment dans une bulle!

 

Photobucket

En cherchant mon chemin de retour, je retrouve les escaliers....

  

Photobucket

... vus d'en haut, ils ne semblent pas plus extraordinaires qu'à l'aller!

 

Photobucket
 

Et pourtant, à leur simple vue, qui soupçonnerait les trésors qu'ils desservent?

  

Photobucket

 

A part, bien sûr, celui de la rue Moreau!

  

Photobucket

  

La Butte Bergeyre....Encore un recoin de Paris à ne pas louper!

 

Photobucket

Repost 0
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 00:00

Il y a des coins de Paris que je ne néglige jamais lors de mes sorties, et, quelque soit la balade planifiée, je m'arrange pour en inclure un ou deux.

 

Photobucket

 

Il y avait le bout de la rue des Pyrénées (voir ICI), 

 

Photobucket

 

... il me reste Ménilmontant ...

 

Photobucket

 

.... (La rue Dénoyez, l'Ermitage),  le Marais - les Halles/Beaubourg....

 

Photobucket

 

... Alésia (voir ICI), le quartier latin ...

 

Photobucket

 

... Mouffetard (voir ICI)...

 

Photobucket

 

... autour de la Bastille (voir ICI)....

 

Photobucket

 

...du Sacré coeur (voir ICI)  ...

 

Voilà, je pense que vous avez compris... il y a peu de recoins qui ne méritent pas un coup d'oeil!

 

Mais s'il en est un qui m'est cher, c'est bien le 11e et,  même si j' y suis né, cela n'explique pas tout. C'est un axe de passage quasi obligatoire lors de mes sorties dans Paris j'y passe, et repasse et re-re...

 

Photobucket

 

Le M.U.R Oberkampf (voir ICI) est un espace de choix, où il n'est pas rare de croiser un artiste en plein travail.

 

Les rues alentours sont riches en "pépites" et elles s'y renouvellent parfois frénétiquement! Elles sont souvent le creuset d'où émane les nouvelles signatures et survolent les valeurs (re)connues.

Ainsi certains coins de rues sont des grands classiques à visiter.

 

Photobucket   Photobucket

 

La rue Aicard en est une démonstration: Invader, Oré, Gzup, JanaundJs, OAK, Konny... s'y côtoient; s'y associent ou s'y remplacent.

 

Photobucket

 

Une esprit agréable flotte vers les rues Ternaux et du marché Popincourt (place en marge de la rue Oberkampf), une ambiance festive (il faut y passer lors de la fête du Printemps...) laisse à ce quartier une aura des plus sympathiques (voir ICI)

 

Photobucket

 

J'ai reçu il y a quelques temps un mail de Philo qui me conseillait de passer rue de la Folie Méricourt....J'y avais traîner mes patins peu avant son message, lors de ma quête des mosaïques Mettaur  (voir ICI), ...

 

Photobucket

 

... sans remarquer autre chose qu'une fresque vers l'école au coin du passage Beslay.

 

Photobucket

 

Mais, entre temps, il s'en est passé des choses...

Photobucket

...et, de retour dans le coin, j'y ai découvert bien des surprises!

 

Photobucket

 

Celles annoncées: la décoration d'une vitrine de supérette par Artiste Ouvrier (il a déjà eu le droit à un article, montrant sa technique ICI)

 

Photobucket

 

Une jolie surprise dans ce quartier, pour moi qui m'était plutôt habitué à suivre cet artiste le long de la Bièvre, dans les 13e et 5e arrondissements. 

 

Photobucket 

 

Mais ce n'est pas tout, entre temps, le robinet à peinture a certainement été mal refermé...

 

Photobucket

 

...Et les couleurs se sont répandues un peu plus loin.

 

 

 

Interlude.....

Photobucket

Dans le 18e, sur les murs du cimetière de Montmartre

 

Photobucket

 

... j'avais remarqué une série colorée bien particulière signée "Nice Art"...

 

Photobucket

 

Le support était des pages imprimées (livres, journaux, bottin, plan de métro...) et dont les motifs étaient très colorés et tout en courbes.

 

Photobucket Photobucket

 

Le pochoir de Rimbaud est une constante.

 

Photobucket Photobucket

 Et, c'est naturellement "Poèsie" qui me vient à la tête...

 

Photobucket

 

... lorsque je pense à Nice Art. 

 

Photobucket

 

.... Fin de l'interlude.

 

 

Photobucket

 

Nous revoici de retour dans le 11e!

 

Photobucket

 

Une technique certainement moins fouillée que celle d'Artiste Ouvrier, mais pas moins charmante...

 

Photobucket

 

...voire charmeuse... 

 

Photobucket

 

.... avec, toujours, ce coté poétique...

 

Photobucket

 

...qui s'est étalé sur ce coin de rue. En plein sur la vitrine de cet autre commerce!

 

Photobucket

 

Au final, ce coin n'a peut-être pas encore le charme de la place de la rue Ternaux, mais ce n'est déjà plus une rue comme tant d'autres...

 

Photobucket Photobucket

 

.... et, il n'est pas rare, qu'un touriste curieux (ou égaré?) soit là, appareil à la main à vous "baragouiner " de le prendre à coté d'une des perles qu'il vient (lui aussi) de découvrir!

 

Photobucket

Repost 0
25 décembre 2010 6 25 /12 /décembre /2010 12:16

La rue Dénoyez.

Une rue incroyable, un creuset d'artistes en tous genres semble y résider.

 

 

Je propose régulièrement un passage dans cette rue lors de mes promenades (voir ICI), les murs y changent régulièrement d'apparences.

 

 

Pourtant,  je ne m'y suis jamais étendu le long d'un article.

 

 

Mais, pour qui aime les couleurs et les bizarreries et autres curiosités, cette rue mérite le coup d'oeil!

 

null

 

Les habitués reconnaîtront certains coup d'aérosols, de traces de pochoirs... et de mosaïques!

 

 

D'autres retrouveront des visages connus....

 

 null


Mais il y a plein d'autres choses pour faire pétiller les rétines, telles ces jardinières décorées "maison":

 

Des styles très variés de jardinières jalonnent une bonne partie de la rue.

 

null

 

Le flash code inséré sur un de ces pots mène ICI un endroit pas si inconnu pour les promeneurs curieux ...

Un singe peint par cet artiste se cache dans un recoin de cette rue... Le trouverez-vous?

 

 

L'incroyable hétéroclisme des décorations peut soutenir plusieurs minutes d'observation sans que l'ensemble ne puisse jamais être mémorisé complètement:

 

 

Il restera toujours un détail qui échappera aux plus attentifs.

 

De la capsule de bouteille à la boîte à bijoux, du jouet Kinder au camay, toutes une ribambelle de souvenirs sont sertis sur ces bacs à fleurs.

 

 

Par ici un flash code  ....  par là une adresse  .... 

 

Plusieurs ateliers se succèdent, chacun avec son charme et son style mais tous avec un plaisir évident et la volonté de remuer la pulpe du fond du quidam égaré (ou pas).

 


"La maison de la plage" est un de ces endroits.

 

 

Patchwork de curiosités, mélange de sensations, mix' de techniques et kaléidoscope de souvenirs.

 


Impossible de passer sans chercher à détailler ne serait-ce que partiellement cette devanture...

 

 

....Et de lire ce qui s'y cache.


Toujours dans l'esprit du quartier, une superbe fresque monochrome attire nécessairement le regard...

 

 

 

... et, à la façon d' "Amélie Poulain", d'un coin de mur cassé,  un trésor semble sortir de sa cachette pour s'offrir au regard des plus curieux.

 

 

Des objets qui peuvent s'associer, au goût de l'observateur, pour raconter une histoire, mais qui peuvent aussi renvoyer à nos propres souvenirs...

 

La rue Dénoyez est d"une richesse surprenante (incroyable?) tout comme la place Fréhel et la rue Lacroix, juste au-dessus.

 

 

Un coup d'oeil régulier s'impose... tout comme devant le M.U.R. d'Oberkampf, la rue des pyrénées...

Repost 0
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 09:12

 La rue du Jourdain

 

Coincé entre les rues de Belleville et des Pyrénées, je suis bien souvent passé à chacune de ses extrémités sans jamais y glisser une de mes roulettes!

 

Et sans un mail d'Elilou m'indiquant cette trace de mosaïque de Space Invader, je me serai contenté du regard

de haut en bas  (de Belleville vers les Pyrénées), parcourant  cette rue superficiellement...

 

 

... Et loupant du même coup un petit plaisir de promeneur!

 

Maternelle Jourdain Zebres

 

Mosko et associés.

Ils sont un peu partout sur mon blog, la Butte aux Cailles ICI, le parcours de la Bièvre, La Mouffe ICI, Ménilmontant ...Du 13e au 20e en passant par le 5e ils ont un style bien à eux, et même sans leur signature ont reconnait toujours facilement leurs échappés du zoo voisin:

Ils sont toujours très paisibles voire joueurs dans notre milieu urbain.

 

Maternelle Jourdain Girafe

 

Mais quelle surprise de les retrouver là, sur le mur d'une école maternelle!

 

Une petite place surmontée d'un calicot annonçant une fête à venir prochainement aurait dû, pourtant, attirer ma curiosité!

 

 Maternelle Jourdain Panthère

 

 Les animaux seront familiers aux flâneurs parisiens.

 

Maternelle Jourdain Tigre

 

Comme ce tigre qui, parfois joue l'équilibriste entre des cous de Girafes rue de Ménilmontant ou le square Henri Cadiou.

ICI

 

 Maternelle Jourdain Zebre

 

 J'ai découvert tout compte fait un havre de paix entre deux artères bourdonnantes, tout comme cette "jungle en folie" qui est là à prendre ses aises.

 

Maternelle Jourdain Papillon

 

Oui, je crois bien que j'ai papillonné, moi aussi, le temps d'une rue!

Repost 0
11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 16:17

Un petit tour dans le quartier des brocanteurs du 11e, n'est pas uniquement une excuse pour profiter des bienfaits du soleil du début de printemps, mais permet aussi de titiller la fibre nostalgique.

 

Les vieilleries  exposées me rappellent quelques souvenirs...

Comme ces 7 nains en caoutchouc distribués lors des pleins d'essence chez Esso, qui ne me semblaient même plus être un souvenir, tellement ils étaient loin, enfouis dans ma mémoire.

 

 

La simple vue de ces personnages derrière leur vitrine, a fait remonter du tréfond de mes souvenirs leur odeur si particulière .... jusqu'à mes narines!

 

"Reliques recherchent nostalgiques"  pourrait être l'enseigne d'une de ces échoppes vers la rue Ternaux (11e).

Le charme de ces vieilleries...nous rappelle bien l'âge de nos artères!

 

 

 

Troll et puces...

 

 

 

Seraient-ce les trolls?

 

Alors,  là, en dessous,....

 

 

 

  ... seraient-ce les puces?

 

  Pas de doutes,  l'annonce ne saurait-être mesongère!

 

Troll et puces

 

La vie est bien douce pour certains....

 

     Et un clin d'oeil à Pistol!

Repost 0
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 07:48
Il faisait froid la semaine dernière à Paris, la neige persistait et les égouts fumaient, j'ai donc jeté mon dévolu sur mes patins comme moyen de transport.
Diverses trouvailles émaillèrent cette journée.
Tout d'abord de quoi compléter 2 ou 3 de mes collections (Space invader, Mosaïques JG, carreau Jonnystyle et Bonom) et d'autres perles qui m'avaient totalement échappées jusqu'ici!

Froid et vent: un début de rando pas vraiment prometteur!

L'once de courage du départ fût donc largement récompensée sauf que...
...j'ai oublié mes rollers face au château de Vincennes une fois ma balade achevée.

Si précédemment,  je vous ai promené sur des axes Nord-Sud de l'Est parisien, les rues JP Thimbaud, Oberkampf, et de Belleville, je vous emmènerai cette fois sur un axe Est-Ouest pour découvrir le 11e sous un autre angle et avec son lot de surprises.
La rue Saint Maur suit ce tracé, et elle commence en couleur dés son N° 6,

Une façade qui annonce la couleur

Une série sympathique: "Le pari du sourire" : des miroirs illustrés "Un sourire Merci!"

Un sourire sur ce mur lépreux.

Une invitation à sourire au moins à 3 reprises dans cette rue!

Le N°3 en haut à droite indique que c'est la 3e invitation au sourire

Au croisement des rues du chemin vert et plus loin Oberkampf, des coeuriosités hautes perchées s'offriront aux plus curieux.



Ce sont les seules de cette série que j'ai réussi à découvrir.

Coeuriosité de la rue du Chemin vertCoeuriosité de la rue Oberkampf

Et voila une curiosité, assez discrète, qui complète cette série...



Un coin de rue qui fait sourire...ou frémir, c'est selon.
C'est pas très loin de chez Miss Pudding ;-)

Clin d'oeil rue Ternaux

A la limite du 11e et du 12e vers la rue Ste Marthe, voila de quoi compléter un article précédent (ICI) un poster signé C215

Folie-mericourt-C215.jpg

Plus haut, une biche s'enfuit, un poster pas si courant dans les rues parisiennes!

Le motif change des biches vues de face en phase d'attente

Un nouveau pochoir "Ni Dieu, ni maître, ni croquettes"
J'adore!!!!
Une position plus féline que la précédente, et un rien plus agressive aussi.

Je craque sur le texte et j'adore les courbes si félines  

Retour vers le canal St Martin,toujours sur le même axe Ouest-Est
Ici une fresque, 2 space invader, 1 serpent à plume et 2 trompes l'oeil!
Un espace à ne pas louper, sur l'autre rive, c'est l'espace Poulmarch, un espace régulièrement mis à jour, 2 mosaïques JG, un dino un autre space invader et plus bas une anamorphose!

Fondarmental....Joli mot tiroir!

Une galerie....Tiens, devinez donc qui y est déjà passé?

Nemo, Mosko et Menasger ... Une association pas si rare!

A un coin de rue, le long du canal, cette portion de fresque se retrouvera dans un focus qui la montrera complètement.

Voici un quart de la fresque

En redescendant vers la place de la Bastille sur l'autre rive un hippocampe, tête en bas, semble pris de l'ivresse des profondeur 

La librairie sous ce poster est spécialisée dans l'art urbain et tout ce qui est underground

Et ici, toujours plus près du génie de la Bastille, vous trouverez l'illustration de "montrer patte blanche"

Poignée de porte en forme de patte de chat, ce n'est vraiment pas si courant!

C'est avec cette patte que je vous laisse reprendre le cours de vos affaires.
A bientôt!


       Le pari du sourire N°1, rue St Maur....

Repost 0
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 08:44

Chaque sortie est une source de découvertes, c'est devenu le leitmotiv de mon blog
Est-ce lassant ou gavant pour le lecteur?
Je n'en sais rien, c'est juste une constatation: chaque fois que je me déplace dans Paris, la richesse des lieux agrippe ma curiosité.

C'est est une ville historique (toutes les époques y ont laissé leur empreinte), et avec les commerces, les galeries d'Arts, les espaces verts (du jardin au parc botanique) les zoos, les musées, les expositions et les animations  (permanentes ou temporaires)...
Chaque visiteur saura y trouver son pôle d'intérêt.

Il reste tout de même des pépites à découvrir "aux yeux qui savent se laisser accrocher".
Des clins d'oeil ne figurant pas dans les guides touristiques, mais qui sauront agrémenter une promenade, une liaison entre deux musées ou une pause casse croûte.
ICI  3 articles en recensent quelques exemples.

La descente de la rue de Montreuil (11e arrondissement) illustre totalement ce préambule, dans un autre style que celui de la promenade précédente (ICI), pourtant aussi dans ce 11e arrondissement.

Les surprises se trouvent rapidement, d'abord nez en l'air:
Une tête flotte au beau milieu d'un mur!
La proximité du faubourg me laisse penser qu'il s'agit de Saint Antoine...



Un ravalement a épargné le portrait de ce Saint.
C'est quelque chose d'assez fréquent (pour les pochoirs de Miss Tic, notamment), et
 je reste toujours (agréablement) surpris de voir qu'un mur peut être partiellement "abandonné" à l'oeuvre d'un artiste.



Plus loin c'est un tendre souvenir qui m'attendait.
Facilement ignoré avec sa couleur identique à celle des briques encadrant ce compteur.



Il est pourtant dommage de passer à coté sans voir ce Nounours qui semble déjà avoir tenté un gourmand!



Encore plus bas: le rideau de fer de la galerie Serio (décoré par Mesnager)  donne le ton pour une ébénesterie d'art:



Il ne faut pas hésiter à jeter un oeil dans les cours d'immeubles.... Quelques perles peuvent s'y cacher.
Telle cette frise émaillée rappelant le 1er vol habité dans d'une montgolfière (19 Octobre 1783) pas très loin d'ici, à la Folie Titon.
Aujourd'hui devenue la rue de ... Montreuil!



Juste en dessous, un autre bas-relief rappelle l'histoire industrielle du quartier (cité de l'ameublement).



Un peu plus bas, un passage peut amener à la béatitude...
tel le jardin de le Cité Prost face à l'Eglise luthérienne du Bon Secours.

Qui pense être à Paris, ici?

Un petit jardin partagé dans un coin derrière une galerie d'art où d'autres surprises sont à découvrir:



...les restes d'anciens exposants?



La rue de Montreuil donne dans le faubourg de la rue Saint Honoré, et comme un dernier clin d'oeil, au-dessus d'une fontaine, à cet endroit précis, trône une décoration bien discrète.



Une correspondance avec une lectrice m'a ouvert les yeux à propos "l'austérité urbaine" de New York, où même les trottoirs de Manhattan sont régulièrement repeint d'un gris uniforme.
Mais je l'ai aussi constaté en Province récemment (Annecy) ou observé près de chez moi (vers le parc Disney):
une uniformisation des rues aux batisses toutes similaires, avec des décorations attendues laissent nos villes toutes "propres" aux visiteurs, avec des saveurs choisies et des devantures standardisées permettant à chacun d'y retrouver ses marques...

L'expression libre y est laminée, la vidéo-surveillance sabrant la pincée de sel comme la tache de ketchup...
Le tag malicieux ou le poster artistique sont traités au même titre que la trace d'aérosol dégoulinante, informe et souvent incompréhensible.
La richesse ne s'exprime plus, aujourd'hui, sans un agent de communication, et ne semble plus pouvoir naître sans provenir d'une émission façon radio crochet (starac' et consorts).

Est-ce le début d'une collection?

Les rues de Paris offrent encore le luxe de cette liberté d'expression.
Et je m'en régale!

Repost 0
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 15:55
Voici la 3ème et dernière partie de ma promenade empruntant les rues du 11e et 20e arrondissement.

Je vous propose maintenant de reprendre la rue de Belleville jusqu'au croisement avec la rue de la fontaine au Roi ...
Et hop, on remonte au Bd de Belleville pour récupérer la rue JP Thimbaud qui se redescend toujours avec plaisir.

Des petites surprises existent aussi dans les rues adjacentes!
Si vous tournez plus tôt, peut-être verrez-vous ce jardin privé...

Une superbe fresque est offerte dés le début de la rue JP Thimbaud.



Plus bas, sur cette place, "L'union fraternelle métallurgiste" est parfois utilisée comme un centre d'examen ...

Cette statue est juste en face de l'union métallurgiste

C'est une rue avec des boutiques pas croyables comme "Thé Troc" (qui fait aussi salon de Thé).



A droite c'est ...à voir!
Et des collectors pour tous les goûts à gauche,

Une tonne de goodies et de collectors sont en vitrine

Voici une de ces 1ères mosaïques de space invader que j'ai connu,



mais d'autres surprises vous attendent...



Pour rester dans l'ambiance, et comme vous êtes plein de courage... nous allons prendre l'avenue de la République pour enfiler sur la gauche la rue Oberkampf  (eh oui...ça monte encore!).

Une fresque de Chanoir est tout de suite mà.

Un espace est régulièrement mis à jour (comme la pointe Poulmarch) par des artistes urbains. Ce jour là, c'était Chanoir.

Si vous n'êtes pas à pied, vous passerez à coté sans même voir cette fresque.

Cette fresque est à contre sens de circulation

Parce que là, en voiture, ou en vélo, vous serez dans le mauvais sens!
Mais vous pourrez apercevoir le space invader ou le "dragon" d'Oré qui lui font face...



De multiples plaques émaillées (ou en céramique) parsèment les rues de cet arrondissement, au ras du sol ou sous les gouttières.

  
  
D'autres artistes que Space Invader sont récurrents ici!

La rue Oberkampf vous aura amené à la rue Ménilmontant (encore une fois).
Zoo project y a laissé une autre de ces fresques.

Cette fresque ets en haut de la rue Oberkampf

Pour une 1ère sortie, c'est déja pas si mal, non?

Pourtant, si vous poussez la promenade, sachez que tout le long de la rue Ménilmontant, le festival des artistes urbains continue!

Une expo a eu lieu face à cette fresque de Némo......Oui, c'était du coté de cet ombre blanche!

Une ambiance colorée grâce, entre autres, à Nemo, Mesnager et Mosko...Invader n'est jamais très loin, lui non plus.

MDR les intitulés de ces boîtes aux lettres sont une belle conclusion à la fresque mélant les arts de Mesnager, Mosko et Némo.

Un sympathique clin d'oeil vous attendra en bout de fresque (déja postée ICI)!

Si le coeur vous en dit, c'est l'occasion de continuer jusqu'à la rue de l'Ermitage (sur la gauche).


Presque face à ce passage, un petit escalier vous mènera rue des cascades.



Un trompe l'oeil, une ombre blanche  et un bien curieux mur gravé sont à trouver...



Rue de la mare il y a une fresque et une mosaïque de J. Gulon....Miss~Tic vous y fera aussi un clin d'oeil.



Rue des couronnes, une façade a été revue par Nemo et d'autres space invaders vous attendent aux entrées du Parc de Belleville...



...Où vous pourrez vous reposer enfin!






Des petits tours comme celui là, j'en connais vers Montmartre, Bastille (Bastille - Ledru Rollin-Charonne - Voltaire), le quartier Latin, le 13e (La Butte aux Cailles, la cité florale) et le 14e (promenades dans le 14e) certaines sont déja sur le blog...


J'ai vraiment craqué pour ce personnage...peut-être parce que je m'y retrouve!

Je souhaite que la promenade fût à votre goût...

Pour voir les autres parties de cet article, cliquez sur les liens suivants:
Un petit tour dans l'Est parisien (partie 1)
Un petit tour dans l'Est parisien (partie 2)
Repost 0
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 19:02

Pour une fois, je vais vous proposer un petit tour à ma façon...
Un tour dans Paris, sans entrée à 14 euros pour admirer de superbes sculptures de glace septentrionale sculptée à la tronçonneuse par des artistes canadiens sur la plus belle avenue du monde.
Pas de regret, des PPS les mettant en valeur vont spammer la plupart des adresses mail très rapidement....

Non, je vais partager un petit circuit qui sans être aussi typique que la rue Mouffetard donne un autre aperçu de Paris.

Faire cette balade accompagné n'est pas une mauvaise idée...4 yeux voient toujours plus de détails que 2!



Compter 2 à 3 heures en vélo ou une petite journée à pied, le but n'étant pas une course mais bien une promenade.
Je propose deux points de départ:
1°) La cité des sciences et son parc où quelques curiosités méritent bien d'être vues comme la bicyclette enfouie (
ICI)




ou l'Argonaute, un sous-marin à visiter à coté de la géode.



2°) soit vous connaissez déjà La Villette ou prévoyez de visiter ces lieux une autre fois et le départ peut-être reporté plus loin sur le quai de l'Oise, après l'écluse.
Un totem coloré ne maquera pas d'attirer vos regards vers le passage des voutes qui abrite quelques ateliers.



Des sculptures et des affiches annoncent les activités proposées (peinture, musique, sculpture...)

 

Du classique au tribal...il y en a pour tout les goûts!



Miss~Tic est passée par là....



L"étable de la vache bleue: est un atelier qui semble bien prolifique.



Sur l'autre rive une fusée Tour Eiffel plutôt discrète vous attendra un peu plus loin.
Mais ne loupez pas sur les montants des différentes passerelles les serpents à plumes d'Oré ni les mosaïques d'Invader ou de J. Gulon... plutôt en nombre dans ce quartier.



Passage devant le point Ephémère quai de Valmy, l'art urbain allant des mosaïques au posters s'y renouvelle régulièrement.



Des expos y sont aussi présentées.



Si quelques chose vous plait, faîtes un cliché...la prochaine fois ce ne sera peut-être plus là: le point éphémère porte bien son nom:


1 mois sépare ces 2 clichés...


J'aime bien cette aristochate (Marie pour les connaisseurs).



Le canal Saint Martin fait suite au canal de l'Oucq, où une pensée à Amélie Poulain et sa passion des ricochets et irrépressible...



C'est par ici que l'on peut envisager de traverser le canal...
... C'est selon l'envie!

   

Une promenade est toujours soumise à l'envie!
Le canal offre bien des surprises à qui se donne la peine de laisser trainer son oeil: des mosaïques, des trompes l'oeil, des ombres blanches sur le radeau de la méduse, un pont tournant, des écluses, une librairie spécialisée dans "l'art underground".

Quai de Jemmapes, derrière l'écluse


... Il ne faut pas oublier de se retourne régulièrement: la pointe Poulmarch, par exemple est régulièrement offerte aux artistes urbains.



Mais ici, dés cette passerelle, il y a des choses à voir...
Sous réserve (encore) de jeter un regard en arrière car elles sont visibles dans le sens de la circulation.

 

Ce thème est récurrent dans les quartiers du 19 et 20e arrondissements.



Nous voici maintenant quai de Jemmapes, la promenade prend la direction de l'hôpital Saint Louis où d"autres  surprises sont à venir dans la 2ème partie.


Pour voir les autres parties de cet article, cliquez sur les liens suivants:
Un petit tour dans l'Est parisien (partie 2)
Un petit tour dans l'Est parisien (partie 3)

 

Repost 0
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 09:36
A la fin de la partie précédente (ICI), nous venions de quitter le canal St Martin.

Après un petit crochet vers l'autre berge, on grimpe derrière l'hôpital St Louis et son trompe l'oeil, en passant par la rue Juliette Dodu (par exemple).



Direction la rue Moinon!
Un espace en cours de réhabilitation où les artistes urbains font une expo permanente sur une bonne partie de la rue...
Lorsque les ouvertures sont fermées avec des parpaings, le béton est alors exploité avec talent.



Tag et posters se partagent la place.
Les devantures devenues aveugles offrent une surface qui ne restent pas grise bien longtemps!



Les encadrements de portes donnent du relief aux oeuvres urbaines



Quelques anciennes devantures subsistent et donnent un charme rustique à ces lieux en attente de leur "réhabilitation".



Passé le Bd de la Villette, je vous propose de rejoindre la rue de Belleville.
Pour cela, il est possible d'emprunter la rue Rébéval et ses rues voisines



(rue de l'équerre, par exemple) proches des Buttes Chaumont et qui méritent d'être empruntées.
Mais attention la dure loi des sens interdits y rend vite infernale la circulation en automobile!

Plein de curiosités urbaines y sont à trouver, mais y passer pour l'ambiance, un rien provinciale (tout le monde semble se connaître) fait oublier quelques instants que nous sommes toujours à Paris.
Ce petit crochet optionnel vaut bien le détour.

Arrivé (enfin) sur le haut de la rue de Belleville on voit la tour Eiffel!



Avant la descente impossible de ne pas aller jusqu'à la plaque signalant l'endroit où naquit le moineau des rues parisiennes: Edith Piaf!



Plus bas, la Place Fréhel un endroit impossible à louper.



Au minimum, une fresque, un trompe l'oeil un dragon à plume, une mosaïque JG, un Space invader...plus quelques nouveautés toujours éphémères (sentinelle, baigneur...)



Sur la gauche, prendre la rue Lacroix qui est intéressante jusqu'à la rue Ménilmontant. (... il s'agit alors d'une autre promenade!!!)
Mais pour aujourd'hui nous virerons vers la rue Ramponeau et son enclave à tags



Les tags ci dessous n'existent plus, ils ont été surchargés par d'autres récemment.



Puis nous reprendrons la rue de Belleville en passant par la rue Dénoyez.
Des sentinelles donnent le ton dès le départ.



Ici non plus, les murs ne sont jamais figés bien longtemps!



D'une semaine sur l'autre les murs prennent des couleurs différentes.
Sous cette fresque à la façon de Robert Crumb, il y a un pochoir de Mass Toc (
ICI) qui n'a pas été visible bien longtemps.



Vous y trouverez des ateliers, des boutiques et des troquets à l'ambiance unique.



Petit clin d'oeil qui m'a amusé: cette gamine virtuelle qui tire sur une ficelle d'abord dessinée puis une bien réelle qui va traverser la rue.

 

Au bout de ce passage, nous récupérerons la rue de Belleville, qu'il faudra descendre jusqu'à la rue du faubourg du Temple pour la 3ème et dernière partie de cette promenade.
Si une envie de spécialités asiatiques vous tente, il n'y aura, ici, que l'embarras du choix!
(j'ai un petit faible pour les banh bao)

N'oubliez pas de garder l'oeil...



Cliquez sur les liens suivants pour voir les autres parties de cet article:
Un petit tour dans l'Est parisien (partie 1)
Un petit tour dans l'Est parisien (partie 3)
Repost 0

Présentation

  • : Paris comme vous ne la regardez pas
  • Paris comme vous ne la regardez pas
  • : Visite inattendue de Paris. Les yeux en l'air, ou au sol. Monuments et curiosités autrement.
  • Contact

Index des articles

Cliquez sur l'éléphant:
 vous accéderez à l'index en images
 et aux liens des articles du blog

Pour me contacter

Cliquez sur l'image.