Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 08:39

 

Cela faisait un bon moment que j'attendais l'occasion de faire un article sur ce quartier....

 

 

.... je travaillais juste à coté de ce village dans la ville.

 

 

Entre l'attente d'une floraison et l'occasion d'y retourner....

 

 

...le temps est passé.

 

 

Comme d'autres coins déjà présentés sur le blog, c'est un village dans la ville:  un air de province à Paris.

 

 

Vers la Porte de Bagnolet, au dessus de la place Edith Piaf, ce recoin fleuri se cache des regards en se perchant en hauteur....

 

 

.... A moins que ce ne soit Paris qui s'en cachait...

 

 

D'abord rejeté par les "standings" de la Cité ....

 

 

il semble bien que la mode (la nécessité?)  du retour au vert offre, à ce bout de la capitale (limitrophe de la petite ceinture), un intérêt qu'il n'a jamais vraiment eu jusqu'ici.

 

 

"La campagne à Paris" comme on l'appelle maintenant n'usurpe pas son nom.

 

 

... et offre à ce quartier une identité devenue rare à Paris.

 

 

Une ambiance champêtre où les pissenlits poussent au coins des rues, aux pieds des potelets.

 

 

Comme pour les quartiers Saint Blaise ou de la Butte aux Cailles...

 

 

... une église (Église du Cœur-Eucharistique-de-Jésus) est là pour égrener les heures.

 

 

Ce qui renforce le sentiment d'être ... ailleurs!

 

 

Rappelant aussi la Cité Florale, à chaque printemps, les rues s'emplissent de chants d'oiseaux et débordent de fleurs.

 

 

Les glycines y sont tout aussi à la fête que dans la rue des Thermopyles (14e).

 

 

Il m'a été particulièrement ardu de choisir les vues à associer à cet article, un choix à faire parmi une centaine de photos qui ont perdu de leur charme à la réduction (indispensable pour leur présentation sur un blog).

 

 

J'ai donc choisi de scinder en 2 parties cette visite du haut de la porte de Bagnolet.

 


Après la présentation du coté rural de ce quartier, je m'attacherai ensuite à vous pointer du doigt les curiosités que j'ai trouvées là-haut...

 

 

Pour le plaisir des yeux....

cliquez sur le nom de votre prochaîne balade:

    La rue des Thermopyles
    La cité florale
    Le quartier Saint Blaise
    La Butte aux Cailles
    La rue de la Mouzaia    

Repost 0
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 08:16

Mardi 27 avril 2010.

 

Paris a vécu une chose pas commune!

 

Beaumarchais

 

  1500 tracteurs ont défilé dans ses rues!

 

Dausmenil

 

10h00 30 Nation --->

 

Nation en enfilade2

 

---> Bastille --->

 

Opéra Bastille

 

 ---> 13h00  République ---->

 

 République

 

---> 15h 00 Nation:

Les 1ers ont bouclé le circuit et les derniers n'étaient toujours pas partis!!!

 

Une vue pas courante pour les parigots! 

 

La Bastille enfilade

 

De toutes les formes...

 

Tracteur

De toutes les couleurs...

 

De toutes les couleurs

 

Ils étaient là!

 

Prise de la Bastille

 

Une ambiance "bon enfant":  applaudissements des parisiens et gestes amicaux des céréaliers.

 

Pourtant les revendications font froid dans le dos...

 

Paysans en danger

 

Un clin d'oeil sympatique vu de derrière...

 

Les deux vue arrière

 

...sous un autre angle, c'est un peu plus cru (toujours en harmonie) mais reflète une détresse vraie...

 

Les deux font la paire

 

Le trottoir du viaduc des Arts est un délice en roller (large et bien lisse) pourtant, c'est sur la chaussée que je me suis amusé ce jour là, entre ces monstres mécaniques aux roues plus hautes que moi!

 

Viaduc des arts

 

De Nation à Bastille, jamais un seul conducteur n'a semblé gêné, et plusieurs m'ont même salué d'un pouce levé!

 

Entre rétro et pneu cranté, même le génie de la Bastille semble vouloir saluer les agriculteurs!

 

Génie Bastille

 

Je n'avais jamais vu ça! 

 

 Fauché Voltaire

 

  Une journée mémorable dans la vie des parisiens ... et certainement des paysans aussi:

Jamais les "têtes de veaux" ne leur ont été aussi accueillantes!

 

 

 

  Nation en enfilade

 

Tout le monde n'aura pas eu la chance de fouler le goudron de paname...

 

Crevé

 

.. et comme eux, en fin de journée, mes allers retours entre ces mastodontes m'ont laissé un rien...crevé!

 

Repost 0
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 07:37

Toutes les ruelles qui montent vers le Sacré Coeur conservent un charme d'autrefois.



La verdure omniprésente laisse un goût provincial à ce quartier touristique.




...Toute une faune atypique du reste de la capitale...

Montmartre greffier

...font de Montmartre un coin priviligié de Paris, pour peu que l'on se donne la peine de crapahuter (escaliers et/ou pavés).

Montmartre moulin galette

Montmartre ...toujours... Il y a toujours une place au calme, loin de tout.




On devine à peine le Sacré coeur derrière l'arbre du fond.



Les vignes de la Butte....
...A l'origine de la traditionnelle fête des vendanges.

vignes

Une pléthore de musées, des escaliers à n'en plus finir, de la verdure partout, la place du Tertre, l'épicerie Collignon  (Amélie Poulain) devenue "Chez Ali", une esplanade ouverte sur le toit de Paris, le passe-muraille, le marché Saint-Pierre, le funiculaire, et j'en passe....Ce coin de Paris a tout pour qu'on s'y attache.


Le funiculaire épargnera bien des efforts mais privera de la découverte progressive des toits de Paris... Voir ou rouler, il faut choisir!



Le Sacré Coeur vu de l'arrondissement voisin.
(Les Buttes Chaumont sont dans le 19e)

ButtesChaumontMontmartre.jpg picture by grdd

Une vue imprenable sur ce quartier.
Toutes ces rues qui montent, ces escaliers...
Evidemment, si même les immeubles sont construit en escaliers!
Comme le montre cette autre vue prise 100m au dessus du 15e...
(
voir l'article en cliquant ICI )

 


Difficile de passer dans le quartier en ignorant la Maison Colignon immortalisée par Jeunet dans Amélie Poulain.



Parfois la vue mérite que l'on détourne les yeux du Sacré Coeur, le temps d'un brin de nostalgie...



... D'un Paris avec ses ruelles pavées, ses escaliers interminables à se rompre les chevilles (ou se casser un talon), un état des lieux plutôt bien entretenu, pour le plus grand plaisir des promeneurs.

Il n'y manque que le fond sonore et métallique d'un orgue de Barbari, ou le cri d'un "viiiitrier" ou d'un '"Réééémouleur" pour repartir quelques décennies en arrière...
Repost 0
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 09:12
Passé le quartier Maine/Montparnasse, j'ai découvert il y a déjà quelques temps un endroit propice à la promenade vers les rues Daguerre et Gassendi.



Plusieurs rues transversales aux grands axes de l'arrondissement, où un esprit de village est véritablement perceptible.
Comme dans le 20e autour de la rue St Blaise (ICI), vers la rue Mouffetard (ICI) ou la rue Montorgueil (ICI), on est ici dans un quartier à vivre!

En fait, je tournais autour d'un autre quartier sans même m'en apercevoir!
Un peu moins artificiel (pas de zone piétonne comme on en fait maintenant), avec des recoins à ne pas louper!
Satisfait de mes découvertes précédentes, sans les conseils de Lu7...Je continuerai à rouler tout autour sans même m'en douter,



De la rue Losserand, artère commerciale du quartier, partent pleins de ruelles à emprunter sans modération...



Vous y trouverez des passages des plus agréables pour rejoindre le Bd du Maine.



La buvette éphémère: je n'y suis pas entré...mais de toute évidence c'est un haut lieu de rencontre du quartier!



La lecture des affiches qui y sont apposées mérite qu'on s'y attarde le temps d'un sourire ou d'une information sur ... la vie du quartier.



Plusieurs façades, comme celle-ci, sont à craquer, et ne s'offriront qu'aux plus curieux.



A chaque coin sa surprise.



Ma promenade fut agrémentée par des airs de paso doble joués à l'orgue de barbarie.
Un saut dans le temps dans ces rues du 14e...



C'est déjà l'heure, et c'est par un chemin d'école buissonnière où les oiseaux se font piailleurs que je prends le chemin du retour.



Pour prolonger la promenade dans ce coin du 14e, voir:
ICI , ICI et ICI
Repost 0
2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 10:20
J'ai découvert les rues piétonnes à Lille, il y a plusieurs (decenn...) un bon moment...
On passait devant l'Opéra, le Furet du Nord, et nous nous dirigions vers cette rue devenue piétonne...La rue de Béthune, il me semble (pas sûr)...en tout cas c'était la 1ère zone devenue piètonne dont je me souvienne!
Une mode agréable qui semble vouloir persister!

Le 2e arrondissement de Paris est un quartier à découvrir à pied.

Prés du quartier des Halles, entre les différents passages traversant les cours d'immeubles et le quartier Montorgueil, il y a de quoi user ses semelles!



La rue Montorgueil est  toujours en effervescence, entre commerces et promeneurs.
Elle permet de relier le forum des Halles (1er) aux grands Boulevards (9e) quasiment sans croiser de voitures.



Un effet qui ne trompe pas: le quidam cherche à y prolonger son passage.

Vous y trouverez toutes sortes de boutiques, peu de grandes enseignes (habituelles des centres commerciaux).
Et pour peu que le soleil daigne laisser pointer la pointe d'un de ses rayons (Une autre bonne raison de laisser tomber le métro)....




....le pas des promeneurs ne cesse de s'allonger, la foule devient plus dense, les terrasses des cafés s'assombrissent....

Les rues adjacentes ne sont pas sans charme, elles non plus.



Colorées et réservant quelques surprises, n'hésitez pas à les emprunter, après tout, la promenade, c'est de saison!



Plusieurs passages couverts sont prés de ce quartier, les plus curieux ne les rateront certainement pas.

A voir aussi:
Cours et passages 
(rubrique de ce blog devant s'étoffer prochainement)
Repost 0
2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 22:40
A cheval entre les quartiers à l'atmosphère provinciale et les devantures de boutiques à ne pas louper:
quelques enseignes de la rue Mouffetard!

Voila, j'éviterai les périphrases....



"A la Bonne Source" est une enseigne qui survit bien au gré des ravalements...





Le Vieux Chêne...



Encore une devanture décalée avec une enseigne conservée.



Place de la Contrescarpe, cette enseigne a pris un coup...
( l'inscription sur le fronton de droite indique 'maison fondée en 1748' )
..Il est même surprenant qu'elle soit toujours là.



Mon coup de coeur, cette façade décorée jusqu'aux chiens assis!



Des faisans, du gibier, et des animaux de ferme...on devine aisément qui tenait la boutique donnant sur la rue!





Une rue parallèle; et une devanture de bistro qui rappelle celles du 13e:
avec Miss-Tic, une Ombre Blanche, LéZarts de la Bièvre, Mosquo....




Et pour conclure, une "enseigne" des plus parisiennes donne aussi sur cette rue:



Repost 0
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 10:33

Square Saint Médard, même un jour sans marché, le bas de la rue Mouffetard est un appel à la promenade.
Obligation de quitter les rollers, pavés obligent...



Nostalgie...avec ma grand-mère qui habitait le 13e, c'était là que nous partions faire les courses.
Je me souviens encore de tous ces étals colorés qui étaient une provocation aux règles d'hygiène.



Le bas de la rue est strictement réservée aux piétons...et ils ne s'en privent pas!



Des couleurs et des odeurs, des tonnes de choses à voir, c'est toujours la rue dont je me souvenais, même si quelques enseignes généralistes s'intercalent entre les artisans, et même si certains étals ne sont plus là (le primeur antillais).



Les rues de l'épée de bois, de l'arbalète, des Patriarches, du pot de fer, Jean Calvin....
Les rues transversales ont des noms hauts en couleur!



Mais leur nom n'est pas tout, il faut oser y jeter un oeil...
Les curieux y trouveront pleins de décorations urbaines à ne pas louper.

La rue de l'arbalète:



Le passage des Patriarches et son atelier d'artistes:



Rue du père Teilhard, une école maternelle est décorée par L
éZarts de la Bièvre:



Retour à la rue "principale"...
Toujours aussi empruntée.



La place de la Contrescarpe annonce la fin de la zone piétonne.



Cette courte portion de la rue Mouffetard est constellée de restaurants (essentiellement grecs), avant de donner dans la rue Descartes.



La rue Mouffetard, dans le 5e est une rue qui vaut le détour, je conseillerai d'y aller un jour de marché et vers la fin de matinée...Pour ceux qui aiment le contact.


Repost 0
29 novembre 2008 6 29 /11 /novembre /2008 00:18

J'ai déja montré le village Saint Paul ICI et les alentours de la butte Montmartre ICI .

Si le 1er est un site essentiellement commercial, voire artisanal, le 2e est particulièrement touristique.

Leur charme, à mes yeux, réside essentiellement dans leur atmosphère, où le temps semble s'écouler à un autre rythme. Où même les vitrines semblent d'un autre temps.

 

Ce sont des endroits où l'envie de flâner prends le dessus sur le besoin de parvenir à son but.

Ce n'est certainement pas un hasard s'il s'agit de "villages".

 

Dans le même esprit, voici:

 

La rue Saint Blaise ex "commune de Charonne"

 

Mes photos ne rendent pas hommage à l'ambiance générale, vous y croiserez volontiers des personnes en pleine conversation.

Même si le dimanche aprés midi, il faut bien reconnaître que c'est plus "tranquille".

 

 

Cet ancien village est devenu un quartier du 20e arrondissement.

Les artisans y sont nombreux, les vitrines fourmillent de "trucs" à lire ou à regarder.

 

 

Qui imaginerait se trouver, ici, dans une rue du 20e?

 

Les pavés sont une plaie à descendre en rollers....

 

 

L'église Saint Germain complète à merveille l'ambiance provinciale de ce quartier, non?

 

Repost 0
28 novembre 2008 5 28 /11 /novembre /2008 09:50

La Butte aux Cailles

 

C'est un quartier du 13e arrondissement construit sur d' anciennes carrières, il se démarque par ses constructions "légères".

 

Cette rue semble plus hollandaise que parisienne.

 

 

"Les rues des docteurs" sont typiques, vous n'y trouverez rien d'Haussmannien!

 

 

Au bout, la haut c'est vers le quartier chinois.

 

 

Mais avant d'aller retrouver l'Avenue d'Italie, une petite pause s'impose.

 

 

Ces passages sont légion dans le coin...

 

 

 

 

Impossible de renier un petit air de Province à ce quartier...Surtout au Printemps.

 

 

En fait c'est une ambiance fréquente dans les arrondissements bordant la Capitale.



Elle a un sacré charme la paroisse Ste Anne de la Butte aux Cailles!



Promenez vous donc vers la rue de Mouzaia
(19e) au Printemps, les villas (sentes résidentielles) rejoignant la rue de Bellevue y sont magnifiques.

Repost 0
27 avril 2008 7 27 /04 /avril /2008 08:00
Dans le Marais parisien (4e et 3e arrondissement), faisant face à l'Ile Saint Louis, un îlot de bâtiments constitue le Village St Paul.
Cet îlot est ouvert sur chacune de ses faces par une série d'arches ou de portes cochères ne semblant mener qu'à une cour intérieure.







En fait il s'agit d'un ensemble de cours (identifiées par des fanions de couleurs), reliées par des escaliers, de courtes sentes et autres passages au travers des murs.



Réhabilitée dans les années 70/80, ce village est bâti sur un ancien jardin royal (Charles V).



Les rez de chaussée sont colonisés par des boutiques d'objets et d'artisanat anciens (meubles, cartes, photos, livres,...) et des restaurants.




Vous y croiserez des habitués et quelques touristes égarés...ou bien éclairés!



C'est un des charmes de Paris, sans curiosité, la moindre porte cochère ne révèlera pas les trésors de sa cour.




Repost 0

Présentation

  • : Paris comme vous ne la regardez pas
  • Paris comme vous ne la regardez pas
  • : Visite inattendue de Paris. Les yeux en l'air, ou au sol. Monuments et curiosités autrement.
  • Contact

Index des articles

Cliquez sur l'éléphant:
 vous accéderez à l'index en images
 et aux liens des articles du blog

Pour me contacter

Cliquez sur l'image.