Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 13:51

Il y a des coins que je surnomme "les pépites".

Ce ne sont pas nécessairement des "spots" indispensables à visiter, mais les découvrir est toujours un plaisir, y retourner de temps à autre un petit bonheur.

 

C'est le cas de la rue des Thermopyles  ou je passe toujours si j'en suis proche, et ce malgré l'incompatibilité entre les pavés et mes roues de rollers!

 

 

D'ailleurs, Il va falloir y repasser, les glycines commencent à bien donner ... A voir ICI (merci encore à Lu7).

 

Il y a les rue Crémieux (voir ICI) ...

 

Crémieux glycines

 

... ou celles autour de la Mouzaïa (voir ICI) qui ne nécessitent aucune bonne raison pour être empruntées,

 

 

Il me suffit juste d'en avoir envie!

Tout comme pour la cité des fleurs (voir ICI) qui relie la Butte aux Cailles au parc Montsouris (j'y croise toujours un matou)

 

 

Parmi ces perles, il y a dans un autre registre, les concours de circonstances.

Ces événements qui n'auraient jamais eu d'intérêt s'ils ne s'étaient pas trouvés associés.

 

Comment ne pas sourire devant ces panneaux:

 

Photobucket Photobucket

 

L'impasse Satan et le passage Dieu.

Si leur proximité est amusante, indubitablement le choix des voies qu'ils indiquent l'est tout autant.

Entre le passage et l'impasse....il y a un avant goût de purgatoire!  

 

Photobucket

 

...Mais pour ce qui est de l'accueil, c'est tout aussi macabre:

un crâne humain pour l'enfer....

 

Photobucket

 

....un squelette de dinosaure pour le paradis!

 

Et puis il y a ces coins (comme ICI) à la limite du ponctuel, qui semble raconter une histoire, une rencontre, un moment partagé... 

 

 

Ce sont des choix parfois intimes ....

 

Photobucket

 

... Parfois culturels, comme dans le quartier indien du 10e, où ce passage est décoré à la sauce curry !


Photobucket

 

... ou parfois en clin d'oeil, comme ce pochoir en forme de "private joke":

 

Photobucket

 

...qui fait face à un feu d'artifice de formes et de couleurs:

 

Photobucket

 

Une porte maraboutée!  J'imagine la connivence entre les auteurs et les destinataires...

 

Parfois il s'agit d'une perle réservée (ou semblant l'être) aux habitants, non pas d'un quartier, mais d'un immeuble voire d'un appartement, comme ces 2 portraits...

 

PhotobucketPhotobucket

 

... qui ne peuvent pas être là, dans cette cour du 11e arrondissement, que pour valoriser une surface habituellement surchargée de gribouillis.

Signalés par Elilou il y a bien longtemps, j'ai eu bien du plaisir à les "découvrir" au hasard d'une promenade.

 

Lors de mes quêtes de mosaïques et autres poulpes, je suis passé devant cette impasse à maintes reprises, sans même soupçonner la présence d'une fresque!

 

Photobucket

 

Une vue rêvée de ce coin du 18e...

 

Photobucket

 

... un rien trop idyllique, mais rien n'est trop beau pour masquer une barrière de chantier (Merci à BA pour l'info).

 

De même, à la limite des 14e et 15e arrondissements, vers la rue de Castagnary  je n'aurais pas dû être surpris.

 

 

 C'est un quartier riche en ressources pour les curieux , ne serait-ce que pour les multiples poses de mosaïques de  J. Gulon et d'Invader sans pour autant oublier les fréquentes décorations plus "personnelles" sur les pignons...

 

Baudry

 

... la fresque de la rue Baudry (voir ICI), le parc G. Brassens et le marché aux vieux livres... il y a de quoi saturer sa carte mémoire dans le quartier!

Pourtant, sous prétexte d'une petite mosaïque curieuse, Philo me conseille d'y passer...

 

Photobucket

 

Et voilà...

Des lèvres en leitmotiv ... Il y a plus agressif comme sujet!


Photobucket

Pour le coup, je me suis posé et j'ai "pique-niqué" sur la rambarde sous le regard amusé d'une passante!

 

Photobucket

 

Je suis persuadé que le choix d'une telle décoration n'est pas anodin. 

Il s'agit d'une volonté commune aux riverains de vouloir partager ... Ne serait-ce une pensée, un coin de mur,  ou pourquoi pas, un bout de chemin.

 

Le partage devient même une évidence dans ce coin du 9e arrondissement :

 

 Photobucket

 

Une bibliothèque à ciel ouvert, en" livre service"!

 

Photobucket

 

Et ce n'est pas la moindre des curiosités à découvrir dans cette ruelle...

 

Je suis persuadé que ce n'est probablement pas une coïncidence si les riverains de ces "pépites" me sourient lorsque je me pose le temps d'un cliché, et qu'ils sont facilement enclin à me fournir quelques précisions.

 

 

 

Pour le plaisir des yeux je vous conseille de passer ICI, vous y trouverez quelques photos supplémentaires.

Repost 0
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 09:19

Qui donc m'a dit que le métro parisien était un labyrinthe lugubre, bruyant et malodorant où les autres marchent comme des zombies?

 

 

 

Le buddléia pousse partout et à une vitesse incroyable...

... D'ailleurs, à la rame précédente, je ne suis même pas sûr qu'il y en avait!

 

J'ai plusieurs fois parlé des "villas parisiennes," nombreuses sont visibles lorsqu'on se promène près des limites de Paris comme vers les rue de la Mouzaïa, de la Butte aux Cailles ou vers Ménilmontant.

Ce sont des ruelles souvent fleuries offrant un air rural à la capital.

 

Mais en plein coeur de la cité, ce dépaysement est tout à fait possible, comme rue des Thermopyles ( voir ICI ) , ou  dans le 11e, tout près de la Bastille:

 

 
J'ai un gros faible pour cette vue.
 

 

Un autre endroit tout aussi surprenant, un peu plus près, encore, du centre ville.

Dans le Marais.

 

Qui pourrait jurer que cette photo est prise à Paris?

 

 

 

Mais où un matou peut-il se la couler aussi douce à Paname, me direz vous?

 

 

 

C'est au Marché des Enfants Rouges, rue de Bretagne!

Un article est ICI pour vous en montrer un peu plus. 

 

 

 

Un jardin partagé et un petit square s'offrent uniquement aux plus curieux.

 

 

Vers la Butte aux Cailles, rue de la colonie, la végétation dévore le béton ... certainement pour le plus grand plaisir des riverains.

 

Colonie verte

 

Nous voici dans le 20e.

 

Le Boulevard Davout longe plusieurs squares, certes.

Mais qui aurait pensé y trouver ce genre de place, comme surgie d'une autre époque?

Pour l'apercevoir...

 

 

 

... Il faut tout de même avoir la chance que la porte cochère soit ouverte!

 

Dans le 5e, sur l'autre rive, derrière une autre porte cochère:

 

 

 

Un petit jardin secret se cache...

 

Retour dans le 20e, juste pour vous donner le tournis! 

J'ai présenté à plusieurs reprises ce lieu (ICI et ICI )

 

 

 

J'aime son ambiance: un sentiment de liberté, de bien être, ysont étroitement mélés.

 

 

 

Je l'ai ressenti lors de mon 1er passage.

Et à chaque fois que j'y retourne, c'est un sentiment qui s'enracine toujours un peu plus profondément.

 

 

 

Un peu plus bas, toujours dans le 20e, la nature reprend ses droits sur la ville.

La moindre faille est exploitée.... Pour le plus grand plaisir de tous.

 

 

On le dit en voie de disparition dans nos villes...

 

 

 

J'en ai retrouvé un couple sur les bords de Seine!

 

Dans le 12e, ces terrasses étagées offrent des variations de tons verts aux joggueurs de la promenade plantée...

 

 

 

 Et c'est dans le 15e, vers Montparnasse, que se terminera cette promenade verte,

 

 

 

Dans ce jardin très discret qui, pourtant, accueille le passant par un feu d'artifice végétal.

 

Entre Ville Lumière à touristes, et gotha du secteur tertiaire, la mégapole cosmopolite qu'est Paris offre des surprises à qui vient les chercher.

Et, si parfois, ces havres de paix peuvent paraître un peu (trop) artificiels, pourquoi renoncer à prendre son plaisir là où il se trouve...?

Repost 0
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 08:39

A l'Est de Paris se trouve le bois de Vincennes, le lac Dausmenil et son Parc floral (voir ICI).

 

A l'Ouest, pas de jaloux!

Il y a le bois de Boulogne,  ses lacs, son jardin d'acclimatation (un parc d'attractions qui enchantera les enfants) et le parc de Bagatelle.

 

 

Un (autre) endroit idéal pour lézarder au soleil, enchanter la famille... ou se remettre en forme après les excès de l'hiver passé!

 

 

Pour les grands sportifs il y a même la possibilité d'élever le challenge!

 

 

Papa s'entraîne dans son coin(coin)...

 

 

.... Pendant que Maman gère la marmaille!

 

 

... Chassez le naturel, il revient à tire d'aile!

  

 

Promeneurs, joggeurs voire rameurs se côtoient dans la verdure, et, si vous écarquiller bien les mirettes, vous surprendrez facilement des écureuils et des lapins en pleine activité.

 

 

 Un petit rappel nous confirme que nous sommes toujours à Paris (en tout cas, pas très loin...)

 

 

Une journée à vivre comme un avant goût des vacances encore (un peu trop) lointaines

 

Repost 0
18 septembre 2009 5 18 /09 /septembre /2009 07:52

En longeant le canal de l'Ourcq au parc de la Villette, un arc de cercle jaillissant du sol passe presque inaperçu.

C'est tout récemment que j'ai tilté: une jante de vélo!
Il y a là-bas une sorte de manège représentant une roue de vélo!!



Je traverse l'aire engazonnée, effectivement, une jante et un pneu se dégage du sol, mais mon regard est attiré par un portique aux proportions curieuses un peu plus loin...


Une pédale...!
Du regard, un balayage à 180° retrouve dès lors, la selle:



et le guidon!



Contrairement à mon premier avis, il ne s'agit pas d'un jeu, d'une suite d'agrès ludiques à thème.
Malgré les couleurs et les formes lisses habituelles aux jeux d'enfants, des panonceaux annonce une oeuvre d'art à ne pas escalader:
 "La bicyclette ensevelie" de Claes Oldenburg



Et ces différents éléments parfaitement disposés, représentent bien, effectivement, un vélo dont une bonne partie est enfouie sous l'herbe!



Les proportions sont respectées, mais les dimensions sont telles qu'il est possible de passer entre les différentes pièces de la bicyclette sans voir l'oeuvre dans son intégralité!
(A titre d'échelle, mon vélo est appuyé sur un arbre au centre de ces dernières photos )



Elle est pourtant amusante cette statue composée, ce serait dommage de "juste" passer à coté....

Repost 0
26 juillet 2009 7 26 /07 /juillet /2009 09:42
Dans le 3e, derrière le Centre G. Pompidou, de l'autre coté de la rue Beaubourg se trouve un jardin.
Juste à coté du musée de la poupée.
Il est interdit aux rollers (entre autres), et le gardien veille au grain!

Plutôt récent (Juin 2007), ce coin de verdure joue encore de l'herbe folle...



Composé de 3 parties distinctes, la 1ere ( derrière le mur du fond sur la photo ) rend hommage à Anne Franck:



Un greffon du marronnier qu'elle admirait y est planté.
Ce chemin amène à la 2e partie du jardin:



La partie intermédiaire.
Classée aux monuments historiques, elle reprend les plans de l'ancien jardin de l'hotel St Aignan (17e siècle).



Et elle s'ouvre sur la 3eme partie, qui est aménagée en verger avec des arbres fruitiers, un jardinet et des jeux pour enfants.




Un cadre superbe dans un coin encore "secret", à la manière du jardin de la rue du Grand Veneur....
Une pause casse croûte idéale pour les arpenteurs de macadam!

Chacun s'appropriera son coin de prédilection, en retrait ou passager, chants d'oiseaux ou rires d'enfants, verdures ou pierres anciennes....


Repost 0
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 09:40

Le Jardin des Plantes (5e).

Je ne m'étalerai pas sur les 400 parcs, jardins et squares parisiens, (http://www.paris.fr/portail/Parcs/Portal.lut?page_id=4952) mais certains endroits me sont plus chers que d'autres.
Des articles du blog ICI , ICI ou ICI montrent quelques coins verts à voir à Paris, mais ils sont loin d'être exhaustifs. 

Le Jardin des Plantes.

Je m'y sens lié depuis un lundi de Novembre 72.
La veille, j'étais extirpé d'une voiture fumante, et c'est plein de bleus et de courbatures que je me trouvais bien vivant devant le musée paléontologique du Jardin des plantes avec le reste de ma classe.

Plus tard, je passais et repassais devant les loups du zoo, toujours ému en me repassant "L'arbre de Noël" avec Bourvil.

Même durant mes études j'ai eu à travailler à plusieurs reprises dans ses allées.

Certains sites, comme les arènes de Lutèce, plutôt discrètes, agrémenteront une rando...entre histoire et nature (jardins, maison des oiseaux...)



Alors que le Jardin des plantes, ses expositions, ses musées, ses jardins, son zoo, sa serre tropicale...peuvent vous retenir une bonne journée!

Son jardin alpin est magnifique, avec un accès par un sous-terrain le rendant encore plus mystérieux...


Il y a toujours des curiosités qui trainent dans les allées de ce jardin...
Les animaux préhistoriques annoncent le musée paléontologique



Reliquat de l'ére Saint-Vrain...



Les expositions à thèmes sont souvent sources de surprises.
Un rocher enchassé dans une berline américaine annonçait l'exposition sur les météorites il y a quelques années, alors que plus récemment, une abeille géante était l'étendard des insectes.



Entièrement constitué de produits recyclables ce monstre était le héraut des dragons dont la mythologie était disséquée.



Jusqu'en mai, gans la grande gallerie de l'évolution, les cétacés sont à l'honneur...
Quoi de plus étonnant de retrouver un de leur représentant dans le jardin?



Entièrement en "Meccano", cette baleine trônait vers la gare de Lyon à Noël (Brendufat).



A voir, et à revoir ...et ne pas oublier d'y repasser, parce qu'il y aura probablement encore quelque chose à y glaner!

 

Et la récolte de sourires peut commencer dès la rue Buffon (qui borde le mur du musée paléonthologique)!
A peine stationné (sous réserve d'une place disponible) les grandes baies du musée laissent entrevoir des reliques d'un autre temps...

En voila un qui semble attendre sa moitié depuis un bon moment derrière son carreau....



J'aime aussi le buste de ce botaniste encadré par un jeu de scies...
Alors?
Guillotiné ou pas le Sieur Decaisne?

(Rue de Rivoli, le Louvres aussi, offre un tel aperçu de certaines oeuvres)

Les moins pressés apercevront  ce pignon dont la décoration ressemble plus à une empreinte végétale qu'à une fresque un peu décrépie...



Et plus loin un passage trés méridional avec le Boulevard de l'Hôpital.
(Il n'y manque que des vêtements suspendus à un fil)



Oui, avant même d'y entrer, le jardin des plantes instille son charme...
Repost 0
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 07:34

A ne pas confondre avec la cité fleurie (14e) en bas du parc Montsouris, à la limite du 13e et du 14e,  vous trouverez:



La cité florale

Datant de la fin des années 20, ces maisons furent construites sur un terrain inondé par la bièvre.
Pas d'immeuble constructible et de la verdure bien arrosée...tout était là pour en faire ce petit coin tranquille.



Un des rares quartiers où des matous se promènent sans presser le pas...



Certains attendent qu'on leur ouvre une fenêtre ... D'autres montent la garde (et guettent les oiseaux).



Toutes les rues de cet ilot portent des noms de fleurs.
Ici ce sont les volubilis qui sont à l'honneur, mais les iris, les glycines, le mimosa les orchidées...ont ici tout autant droit de cité!



La rue des glycines porte bien son nom!



Tout comme pour la cité fleurie, je suis tombé dessus accidentellement cet hiver.



Les couleurs n'y étaient pas encore de saison, je ne fus donc pas attiré par les fleurs annoncées par les plaques, mais par des chants d'oiseaux.
Véritable refuge hivernal pour la gente ailée, la cité florale ne l' est pas moins au printemps!



Les habitants de ces lieux font tout pour justifier le nom de leur quartier.
Il faut bien reconnaître qu'au moindre rayon de soleil, c'est un espace inatendu où l'on est tenté de ralentir le pas en lorgnant un peu partout...



Au-dessus: l'entrée de la cité en venant de la place de Rungis.



Sans être un but de promenade, un détour se justifie largement.



Si l'ambiance paisible qui règne ici est habituelle dans les parcs, c'est toujours une surprise de la retrouver dans des rues de Paris.
Il serait dommage de passer à coté sans en profiter....

A visiter aussi:
Une cité en fleur (partie1)

La cité des fleurs (partie3)

Repost 0
26 avril 2009 7 26 /04 /avril /2009 11:22

Je remontais le Boulevard Arago cet hiver quand des couleurs ont scotché mon regard.



LéZarts de la Bièvre, rien de vraiment nouveau, Mouffetard n'est pas trés loin... 

Mais en fait c'est surtout le vert derrière ce pochoir qui m'a retenu sur place.
Comment suis-je passé ici sans rien remarquer avant?

La cité fleurie

Construite avec les restes des matériaux de l'exposition universelle, une plaque "Histoire de Paris" annonce donc une origine remontant au 19e (ateliers artistiques) avec des noms prestigieux (Grasset, Roy, Rodin, Maillol, Bourdelle)  devenu un refuge plus ou moins précaire pour artistes tout aussi prestigieux ( Gauguin, Modigliani...).

 

Un portail ouvert invite à jeter un oeil un peu plus loin...



Un oeil à droite, le moyen de locomotion des habitants du coin...



A gauche, une plaque commémorative au dessus de la liste des ateliers artistiques de la cité.



L'intérieur de la cité fleurie cet hiver...



J'y suis repassé la semaine dernière (fin avril).
C'est toujours aussi paisible, encore plus vert mais toujours pas très fleuri!



J'imagine bien une discussion autour d'un café, entre voisin, les soirs d'été.... 



Ces bâtiments regroupent des habitations et des ateliers artistiques.
Ils semblent avoir été la cause de bien des batailles (gagnées jusqu'à aujourd'hui) pour leur préservation.

Direction la sortie, je croise un probable occupant des lieux, souriant à la vue de mes patins dans une main et de mon appareil photo dans l'autre... 



Un coin paisible à voir, et à revoir.

 

 photo Citeacutefleurieautomne_zpsdab8dad7.jpg

 

Ne serait-ce que pour y trouver (enfin) les fleurs promisent, de couleurs différentes...
Ou seulement pour profiter d'un coin de verdure inattendu dans Paris.



En remontant le Boulevard, un peu plus haut, toujours sur les murs de la cité fleurie:
Un hommage à une cité d'artistes.



Voir aussi:
LéZarts de la Bièvre

A SUIVRE....

Repost 0
19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 10:00

Enfin les beaux jours!
Une des meilleures façons d'en profiter, c'est de se promener....

Dans le 19e, entre le boulevard extérieur et les Buttes Chaumont, un Paris peu connu est propice aux flâneries, une désorientation espace-temps offerte aux Parisiens...

Le quartier de la Mouzaïa


La rue de la Mouzaïa, en elle-même est un axe bien agréable, menant aux Buttes Chaumont...ou au Parc de la Butte du Chapeau Rouge (tout dépend du sens).
La couleur est annoncée, ce sera le vert!


Oups!

Ce que je retiens principalement de cette rue, ce sont toutes les sentes qui en partent.



Appelées villas, ces passages, font oublier l'espace d'une balade que nous sommes encore dans Paris.



Bien sûr, au loin, vers le Nord,  les immeubles de la (populaire) Place des fêtes sont bien visibles.



Mais vers le Sud, le regard se perd ... et les pensées suivent...



J'ai toujours eu un faible pour ces rues finissant sur un escalier (fréquentes dans les 18,19 et 20e arrondissements).
Quelles surprises nous attendent en bas?



Au début de cette rue, avant l'escalier, un bar au coin à une vitrine à ne pas louper (pour les amateurs de dessins).



Si vous décidez de faire un tour aux Buttes (ou vers l'hôpital R Debré).... Prévoyez une petite marge horaire supplémentaire pour emprunter cette rue.

Laissez vous mener par vos envies, ou par un nom de villa, et n'hésitez pas à emprunter quelques uns de ces passages.
C'est une promenade qui vous charmera...Sans aucun doute!

 

Vous pouvez continuer votre promenade un peu plus loin dans le quartier en vous rendant sur la butte Bergeyre (à voir  ICI)

 

Repost 0
9 janvier 2009 5 09 /01 /janvier /2009 09:02

Tout autour de Paris il existe des voies ferrées partiellement désaffectées:
Ces espaces en cours de réappropriation deviennent de nouveaux espaces à vivre.
C'est le cas de cette ancienne ligne desservant le Sud Est de Paris et se terminant à la place de la Bastille:

La promenade plantée

L'exemple le plus marquant de récupération de cet espace est certainement la promenade plantée
Récupérant une partie de cette voie ferrée et celle reliant Vincennes à la place de la Bastille, la promenade s'étend jusqu'à l'opéra Bastille, au milieu de la verdure, sans voiture...en empruntant le viaduc des Arts dont les arches abritent des artisans et des expos.

coul--e-verte2.jpg
Balade avec pause gymnastique ou farniente vers Montgallet (ou achat compulsif en informatique).

coul--e-verte5.jpg
vue du trottoir (rue Traversière) :

Rue-traversi--re.jpg
De la porte de Paris, il est donc possible d'arriver à l'Opéra Bastille uniquement à pied, la promenade plantée, débute ici:
juste aprés le périphérique vers la porte de Vincennes.



Pour s'en (r)assurer, il suffit de tourner la tête vers la capitale, de l'autre coté de la passerelle!... mais la photo ne restitue pas le son de la voie rapide, là, juste derrière!




Cet escalier semble perdu dans une paisible végétation.



A la dernière marche, pas d'hésitation quant à la direction à prendre...tout au moins, pour le moment.

1er pont à passer vers la rue du Sahel:



Au retour, ça donne ça...



Il ya bien quelques rues à traverser, mais des Tunnels et des ponts shuntent les axes routiers.

Ici, nous sommes rue Picpus (dans le 12e).
Au printemps, c'est tout vert!


Promenade plantée

Attention dés le passage devant la mairie du 12e, la promenade plantée prends de la hauteur et devient strictement piètonne.



Une piste cyclable et un large trottoir longent le viaduc des Arts (au dessus duquel s'étire, alors, la promenade plantée) jusqu'à la place de la Bastille...



...Il s'agit alors d'une autre promenade!


Avec la neige de ce début d'année,  la promenade est complétement fermée au public, elle n'est pourtant pas sans charme parée de blanc.



Toutes les grilles sont closes, comme pour préserver la neige de chacun de ses tronçons.

PP à picpus

Mais qui a donc pu laisser ces grosses traces, alors?


Vous poursuivre cette promenade en z'ieutant l'article suivant:
Le départ de la Promenade Plantée

Repost 0

Présentation

  • : Paris comme vous ne la regardez pas
  • Paris comme vous ne la regardez pas
  • : Visite inattendue de Paris. Les yeux en l'air, ou au sol. Monuments et curiosités autrement.
  • Contact

Index des articles

Cliquez sur l'éléphant:
 vous accéderez à l'index en images
 et aux liens des articles du blog

Pour me contacter

Cliquez sur l'image.